Le chien des voisins qui aboie à 4h du matin

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le chien des voisins qui aboie à 4h du matin est un canidé nuisible à mon sommeil. Je vais lui péter la gueule un de ces jours, ou l'asperger de solution antiseptique.

[modifier] Chronologie des évènements

Je rentre d'une journée de boulot, je bouffe, je finis mon article sur la sencyclopédie et je me couche. Tout va bien. Je dors. Je suis zen. Quand soudain surgit des ténèbres le signal d'ouverture de cette nuit d'insomnie :

Chien mechant.jpg Le chien des voisins aboie :
Wooouuuuh... Warf warf !


Mais il fait chier ce chien ! Et en plus il me réveille. Saleté.

Chien mechant.jpg Le chien des voisins aboie :
Ouaf ouarf ! Grr...


J'essaye de me rendormir, je n'y arrive pas. J'ai soif. Je me dirige vers la cuisine à tâtons. Après deux meubles renversés, j'y suis. J'ouvre la première bouteille qui me tombe sous la main et je bois à la bouteille. Et merde, du White Spirit. Je recrache immédiatement le liquide. Je m'en suis foutu de partout. J'ai plus soif mais je pue le White Spirit, tout ça grâce à ce chien. Je vais lui aplatir le museau avec une presse hydraulique. C'est bon, assez d'émotions fortes pour aujourd'hui. Je vais me recoucher, le chien s'est tu.

Chien mechant.jpg Le chien des voisins aboie :
Awahouuu... Waf ouarf ! Wouuu...


Ah non, ça va pas recommencer. Je hurle un grand « TA GUEULE LE CHIEN ! ». Ça me défoule, mais le chien gueule toujours.

Il gueule toujours, j'ai dit.

Eh mec t'es sourd ou quoi ? J'ai dit que le chien gueulait !

Chien mechant.jpg Le chien des voisins aboie :
Pardon, j'ai eu un moment d'inattention. Wahouuu, warf warf, mouhawawarf wouarf !


Le chien gueule toujours, donc, et moi je ne peux pas dormir. Si il continue, je lui enfonce une perceuse dans la gorge jusqu'à ce qu'il explose.

Chien mechant.jpg Le chien des voisins aboie :
Waaarf ! Waarf ! Waaarf ! Wouhoooouuuu....


J'essaie de mettre ma tête sous l'oreiller. Ça marche, le système étouffe le bruit, mais m'étouffe également. Soit je vis avec les hurlements du chien, soit je meurs en silence. Je choisis de vivre, mais avec le chien en moins.

Chien mechant.jpg Le chien des voisins aboie :
Wouhouhouhouhouhouhouhouhou ?


LA SOLUTION© ! J'ai trouvé LA SOLUTION© ! LA SOLUTION© est une boîte de boules Quiès, c'est LA SOLUTION© idéale contre ce #£*¤% de chien ! LA SOLUTION© est dans un tiroir de la table de nuit, je cherche cette fichue LA SOLUTION©... Je ne trouve pas LA SOLUTION©, pourtant je fouille, c'est pas facile dans le noir en même temps. Je tourne l'interrupteur. Rien. La lampe est peut-être grillée. Je trouve toujours pas LA SOLUTION©. Bon et pis tout, LA SOLUTION© peut aller se faire...

Chien mechant.jpg Le chien des voisins aboie :
Wouarf ! Wouarf ! Wouark wouaark !


Fait chier ce chien. Il peut pas me laisser dormir en paix ? Je vais lui décaper le museau avec une brosse en fer si il continue.

Chien mechant.jpg Le chien des voisins aboie :
Wouerk wouarf ! Awouhouu...


Le chien a dû entendre une porte qui se fermait, il s'excite tout seul. Moi c'est décidé. Je me lève et j'appuie sur l'interrupteur du couloir. Rien. On doit avoir une panne d'électricité. Je m'habille dans le noir, je trouve un couteau de cuisine qui traînait et je sors. La porte se referme, c'est une porte automatique. Je vérifie que j'ai mes clefs. Je les ai pas. Je suis dans la merde grâce à ce foutu chien. Tiens, on l'entend plus lui... Il s'est calmé ou quoi ?

Chien mechant.jpg Le chien des voisins aboie :
Wouark wouark, grr...


Ah non, il ne s'est pas calmé. J'appuie sur le bouton de l'ascenseur. Rien. C'est vrai qu'on a une panne de courant. Je prends les escaliers à tâtons, couteau à la main. Je rate une marche. Je tombe. Le couteau vole et se plante dans mon ventre. Je hurle.

Chien mechant.jpg Le chien des voisins aboie :
Wouarf ?


J'essaye de retirer le couteau, mes mains tremblent trop. Je me rends alors compte que j'ai enfilé les vêtements de ma petite copine dans la pénombre. Le chien a arrêté d'aboyer. Je peux mourir en paix. Ce chien, la prochaine fois que je le croise, je lui écartèle le trou du cul avec une clef à molette.

[modifier] Épilogue

Je suis dans un lit d'hôpital. Le voisin avec son chien m'a trouvé agonisant dans les escaliers, il a appelé le SAMU. Maintenant je dois expliquer à l'infirmière de garde ce que je faisais avec un couteau de cuisine dans les escaliers en vêtements de femme et exhalant le White Spirit à des kilomètres à la ronde. Tout ça à cause d'un chien. Ce chien, la prochaine fois que je le croise, je prends ma boîte à outils.

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia