Le Squacketball

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Squacketball

Dérivé du Squash, du Cricket et du Baseball, le Squacketball ou Skwaquette-bowl est un mélange de Squash, de Cricket et aussi de Baseball. Il se pratique sur un terrain dur, en salle de type gymnase de collège de taille moyenne. Il se joue avec une batte en mousse utilisée pour frapper une grosse balle en mousse qui est rattrapée à mains nues en mousse. Les origines du Squacketball prêtent à controverse c'est pourquoi elles seront développée dans une section spécifique appelée "Origines du Squacketball qui prêtent à controverse".

Après avoir traversé les âges et l'antimatière, ce sport encore méconnu est totalement méconnu. Aujourd'hui, seule 10 joueurs ont participé à une initiation dans le Nord de la France, un jour d'année bissextile. Quelques dates clefs : -3.8 milliards d’années, -420 millions d'années, 1698 et le 29 février 2016.

[modifier] Histoire

[modifier] Les Origines du Squacketball qui prêtent à controverse

Il semblerait que le Squacketball soit né il y a 3.8 milliards d'années alors qu'une cellule procaryote décide de frapper une mitochondrie à l'aide de son flagelle, l'expédiant au fin fond d'un stromatolithe en criant "j'ai marqué un point! J'ai marqué un point!". Cependant, tout laisse penser que la véritable invention du Skwaquette-bowl se situe autour de -420 millions d'année, période d'apparition des premières mousses sur Terre.

[modifier] La version intermédiaire

La version intermédiaire du Squacketball pourrait dater des années 1200-1300. En effet, l'archéologue Jean-Chrisitiane de La Sarouette découvre en 1698, alors que les premiers colons écossais partent vers Panama, un vestige daté approximativement de 1200-1300 environ représentant sur un bout de papier toilette, une liste de règles écrites en apabhraṃśa du Moyen-Age indien. Règles qui pourraient bien être celles du Squacketball si au moins une personne dans le monde savait déchiffrer l'apabhraṃśa du Moyen-Age indien.

[modifier] La version moderne

La version moderne a vu le jour avec certitude le 29 février 2016 alors qu'un français décide d'amalgamer les règles du Baseball, du Cricket et du Squash. Il décide de remettre ce sport sur le devant de la scène en le proposant à 10 personnes lors d'un entrainement en salle de type gymnase de collège de taille moyenne. D'ailleurs, il déclarera en pleine séance d'initiation "article 8 : Le frappeur doit frapper franchement". Voilà.

[modifier] Géographie

[modifier] Le Squacketball en Moldavie

Le Squacketball n’est pas pratiqué en Moldavie.

[modifier] Le Squacketball sur l’Ile de Man

Le Squacketball n’est pas pratiqué non plus sur l’Ile de Man.

[modifier] Le Squacketball en basse vallée de la Panouille

Le Squacketball peut être pratiqué en basse vallée de la Panouille mais jamais les dimanches et jours fériés sauf dérogation par arrêté municipal.

[modifier] Règlement

[modifier] Principes du jeu

Une rencontre de Squacketball se joue avec deux équipes qui alternent en défense et en attaque. 5 joueurs se trouvent sur le terrain en défense : un lanceur, un pseudo catcheur qui rattrape les balles envoyées par le lanceur et manquées par le batteur, et 3 joueurs répartis sur le terrain pour rattraper la balle et la relancer.

Une partie se joue en un nombre illimité de manches tant que les joueurs ont une boisson qui les fait tenir ou que leur femme appelle pour qu’ils rentrent à la maison. Une demi-manche prend fin quand trois batteurs sont éliminés. Une manche prend fin quand les deux équipes sont passées en attaque et en défense. Il n’y a jamais d’égalité. Par tradition, l'équipe qui reçoit paie un coup à boire.

Le but du batteur est de frapper la balle franchement en utilisant toutes les surfaces de la salle (sol, murs, plafonds, roustons des joueurs de l’équipe adverse, d’où le lien avec le Squash) afin de pourvoir réaliser au minimum un aller-retour entre la base unique, qu’on appelle aussi l’élue, et le marbre (d’où le lien avec le Cricket). Si le batteur parvient à réaliser un aller-retour marbre-élue-marbre, il marque un point ; s’il parvient à réaliser 2 aller-retour marbre-élue-marbre, il marque 2 points ; s’il parvient à réaliser 3 aller-retour marbre-élue-marbre, il marque 3 points ; s’il parvient à réaliser 4 aller-retour marbre-élue-marbre, il marque 4 points ; s’il parvient à réaliser 12 aller-retour marbre-élue-marbre, il marque 12 points et ainsi de suite jusqu’à ce que mort s’en suive…

Le but du lanceur est de lancer la balle dans la zone de strike (Cf. les règles du baseball) tout en visant la quille surplombée d’un objet rond en latex, située à 1 m derrière le marbre, reposant sur le sol. L’objet rond en latex étant situé à une hauteur approximative d’environ la hauteur de la ceinture du batteur. Si le lanceur touche la quille et fait tomber l’objet rond en latex, le batteur est automatiquement éliminé. Si le lanceur lance 3 strikes, le batteur est éliminé. Si le lanceur lance 4 mauvaises balles, l’équipe du batteur marque un point supplémentaire.

Le but des joueurs de champs est de rattraper la balle frappée et de la renvoyer le plus rapidement possible au lanceur ou au catcheur afin qu’un de ces deux joueurs puisse toucher le batteur-coureur avec la balle pour l’éliminer. Le but du catcheur est d’essayer de rattraper les balles merdiques envoyées par le lanceur qui bien souvent souhaite avant tout bourriner la tête du frappeur.

Le batteur-coureur peut également être éliminé si la balle qu’il a frappée est rattrapée avant d’avoir touché le sol.

[modifier] L’arbitre

Le lanceur joue le rôle de l’arbitre et vice-versa.

[modifier] Equipements et tenue

Les joueurs arborent une tenue spécifique de Squacketball qui consiste à porter des vêtements adaptée aux mouvements fluides dans une salle de type gymnase de collège de taille moyenne. Le port du tuba et de la queue de cheval n’est pas autorisé. Le port de la casquette est obligatoire.

La balle est en mousse molle alors que la batte est en mousse dure.

[modifier] Les articles de loi

Article 1 : Objectifs du jeu

Deux équipes de 5 joueurs s’affrontent jusqu’au sang. L’équipe qui comptabilise le plus de points au moment de l’arrêt définitif du match remporte le dit match (à ne pas confondre avec « les dix matchs »). L’équipe en défense défend et l’équipe en attaque attaque, et vice versa.

Article 2 : Le terrain de jeu

2.1 Le terrain de jeu est un terrain dur, en salle de type gymnase de collège de taille moyenne dont les dimensions sont les suivantes : 20m de largeur sur 30m de longueur.

2.2 La distance entre le marbre et l’élue est d’environ 8 à 10m selon le poids des joueurs et la longueur de leurs jambes.

2.3 La distance entre le marbre et le lanceur est d’environ 12m sous réserve que le dit-lanceur arrive à lancer des strikes, sinon il peut s’avancer comme bon lui semble.

2.4 La distance entre le mur arrière et le marbre est d’environ 5m mais on fait un peu comme on veut selon les possibilités qu’offrent l’édifice.

2.5 Toutes les surfaces sont utilisées : sol, plafond et murs.

Article 3 : Les ustensiles

3.1 La balle est en mousse molle alors que la batte est en mousse dure (matériel de type tag Baseball, en coffret limité dans tous vos magasins DEC….LON).

3.2 La base carrée appelée l’élue est en plastique mou tout comme le marbre. L’élue et le marbre ne doivent pas être fixés au sol afin de faciliter les entorses de la cheville.

3.3 La quille appelée « toutoune » est surplombée d’un objet rond en latex appelé « chitrule ». La toutoune repose sur le sol de manière verticale. Elle doit avoir un diamètre de 4cm et est située à 1 m derrière le marbre. La chitrule située à une hauteur approximative d’environ la hauteur de la ceinture du batteur, ressemble à une balle légère en latex d’un diamètre de 9 pouces.

Article 4 : Définition des termes

Voir articles 1, 2, 3 et les règles du Squash, du Cricket et du Baseball.

Article 5 : Le Lanceur

5.1 A défaut de ne pas avoir un Président de club sur place, le lanceur est aussi arbitre.

5.2 Le lanceur doit lancer la balle en direction du batteur. Si le lanceur fait directement tomber la chitrule et/ou la toutoune suite à son lancer, le batteur est automatiquement éliminé.

5.3 Quand la balle est frappée, le lanceur devient défenseur.

5.4 Si le lanceur effectue 4 lancers appelés balles par le lanceur-arbitre c'est-à-dire lui-même, l’équipe adverse se voit octroyer 1 point supplémentaire.

5.5 Si le lanceur effectue 3 lancers appelés strikes par le lanceur-arbitre c'est-à-dire lui-même, le batteur est éliminé.

Article 6 : le Batteur

6.1 Le batteur se tient dans sa boite (Cf. règles du baseball).

6.2 Le batteur doit frapper la balle franchement dans les limites de l’aire de jeu, c'est-à-dire n’importe où. Si le lanceur a frappé la balle franchement, il doit réaliser au minimum un aller-retour entre le marbre, l’élue et le marbre. Le nombre d’aller-retour équivaut au nombre de points marqués par le batteur-coureur.

6.3 Le batteur-coureur est éliminé quand :

1. Le lanceur a fait tomber la chitrule et/ou la toutoune grâce à un lancer régulier,

2. Le lanceur s’est vu octroyer 3 strikes par le lanceur-arbitre,

3. Sa balle frappée a été attrapée par un défenseur avant qu’elle ne touche le sol,

4. Un défenseur le touche avec la balle en sa possession.

6.4 Le batteur-coureur marque un point quand :

1. Il réalise un aller-retour entre le marbre, l’élue et le marbre sans se faire éliminer,

2. Le lanceur s’est vu octroyer 4 mauvais lancers.

6.5 Si le batteur-coureur ne frappe pas franchement, le lanceur-arbitre doit appeler Foul Ball.

6.6 Si le batteur-coureur se fait éliminer par un défenseur avant d’être revenu au marbre, tous les aller-retour effectués avant l’élimination lors du même tour de batte ne sont pas comptabilisés.

Article 7 : Le Défenseur

Le défenseur se place sur l’aire de jeu comme il le souhaite. S’il touche le batteur-coureur avec la balle en sa possession, le batteur-coureur est éliminé.

Article 8 : Frapper franchement

Le frappeur doit frapper franchement. Le cas échéant, l’arbitre appelle Foul Ball et le batteur se voit octroyer un strike.

Article 9 : Exception faite de la chitrule et de la toutoune

Si la balle lancée par le lanceur fait tomber la chitrule située sur la toutoune après avoir rebondi contre le mur situé derrière le catcheur, le lanceur-arbitre ne peut pas retirer le batteur. Le lancer est appelé strike ou balle selon le bon vouloir de l’arbitre-lanceur.

Article 10 : On en reste là et on va boire un coup

L’article 10 peut être invoqué à n’importe quel moment pendant un match.

[modifier] Compétitions

Aujourd’hui, aucune compétition officielle n’est officiellement officialisée par le Fédération. En même temps il n’existe par de Fédération Française Internationale de Squacketball (FFIS). Certaines personnes haut placées dans le monde du Squacketball pourraient proposer la fusion de des Fédérations Internationales de Squash, de Cricket et de Baseball afin d’harmoniser les subventions et de proposer l’inscription de la pratique aux Jeux Olympiques de 2828.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia