Le Locle

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

LE LOCLE, ENTRE INTERNATIONALISME & RUE DU CRET-VAILLANT

Octobre3.jpg


« Une fois j'ai vu trois personne en même temps sur la place du marché. »
~ Sacha Guitry à propos de la réputation qu'a le Locle d'être une ville morte.


[modifier] Histoire

Le Locle! 10'500 communistes! Tous derrière leur président, Denis de la Reussille. Et tous derrière son Parti, le POP neuchâtelois (dirigé de main de maître par Denis de la Reussille, cela va de soi). Mais pourquoi et comment donc Le Locle est-il devenu ce haut-lieu symbole de résistance ?

Il est grand temps de tordre le cou au mythe d'une révolution du 1e mars qualifiée de bourgeoise.

C'est à partir de 1799, que chassés de tous pays, des révolutionnaires du monde entier vinrent s'établir au Locle. Coupés du monde, ces révolutionnaires devenus Loclois bien malgré eux, n'en demeuraient pas moins très actifs. C'est dans les bas-fonds de la rue du Crêt-vaillant, que s'organisa les prémices des révoltes populaires qui embrasèrent toute l'Europe de 1848. Tout commença au matin du 1er mars de la même année. C'est sur le coups des 9h30 d'une froide matinée, que se mit en branle la longue marche vers le château de Neuchâtel (il est bon de rappeler que depuis lors, on a jamais vu des révolutionnaires se lever d'aussi bonne heure). Refroidis mais armés d'un grand coeur et aidés de quelques dissidents chaux-de-fonniers au régime monarchiste de Studer Ie du nom, les Loclois prirent d'assaut la forteresse neuchâteloise. Il n'aura fallu qu'un bon quart d'heure pour expulser la "vermine aristocratique" - comme on dit par là-haut.

L'exemple de cette révolution neuchâteloise retentit alors au-delà de nos frontières. Dans toute l'Europe et jusqu'en Chine. Ce qui fit dire à Mao, accoudé au bar du coin de sa rue en 1933 : " A! min oh mai ting so..." Ce qui veut dire en français " à tiens une longue marche! j'y avais pas pensé... ". Et d'ajouter " a ming to?" " sinon, je peux payer?". L'histoire du Locle regorge d'anecdotes de la sorte, dont malheureusement ces quelques lignes ne peuvent vous en rendre suffisamment compte. Mais retenez que si Le Locle a été pour les rouges, une sorte d'Israël des juifs, d'une Australie des bagnards ou d'une Maladière des... des malades, Le Locle, n'en demeure pas moins, à l'heure actuelle, la ville où le respect et la libre pensée¹ règnent en dogme absolu.


[modifier] Ville fantome

De nos jours, même si le Parti, toujours aussi puissant au sein de la ville, avance fièrement le chiffre de plus de 10'000 camarades, cela est loin d'être une évidence au yeux du visiteur non avertit. En effet, le capitalisme² les entourant de toutes part et les interminables files d'envahisseurs frouzes venant les narguer jusque sous leurs fenêtres, les loclois ce sont retranchés chez eux. Il y a bien eu dans l'esprit collectiviste loclois la volonté de créer un village souterrain pour pouvoir tous s'y réfugier lors de telles invasions (du lundi au vendredi de 7h à 9h et de 16h30 à 19h), mais ce projet, appelé Moulins souterrains du Col-des-Roches à du être abandonné pour cause d'inondation.

[modifier] Fête des promos

C'est l'exception qui confirme la règle. En effet, c'est le seul week-end ou on peut rencontrer les villageois. On y trouve d'ailleurs tout les habitants du haut du canton (ceux du bas, se retrouvant à la Fête des vendanges.


¹ du moment qu'elle a reçu l'aval du Parti (le POP-Suprême)

² tous des chiens d'infidèles!


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia