Le Hollandais Roulant

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
HollandaisRoulant1
Godverdomme ! Bon voyage, la marmaille !

C'était pendant l'horreur d'une profonde nuit... Au péage de Saint-Jean-de-Védas, en cette veille de la Fête des Morts 1993, il semblait que le déluge universel dût engloutir le monde. Illuminés par l’éclair incessant, les nuages noirs fuyaient comme des pouliches effrayées et, sur l'asphalte inondé, une brume verte phosphorescente flottait tel un linceul spectral. Une soixantaine d'automobilistes et de chauffeurs routiers avaient arrêté leur moteur et attendaient en vain l'accalmie.

Tout à coup au sein de l'ouragan, les nappes de l'averse se déchirèrent pour laisser apparaître le véhicule… Comme possédée par les forces mystérieuses de l'orage, l’automobile était lancée à une allure fantastique : c’était un modèle ancien rongé de plaques de rouille, tractant une caravane vétuste nimbée de mystérieuses flammèches rouge-sang… Elle suivait la ligne blanche sans dévier malgré les terribles assauts de la bourrasque, tandis que les personnes présentes restaient frappées de stupeur par le spectacle qui s’offrait à leurs yeux. Comment expliquer l'apparition soudaine de ce véhicule dément qui allait percuter le péage ? Or à l'instant même où l'horreur touchait à son comble, le cortège fantôme s'évanouit dans les airs aussi mystérieusement qu'il était apparu...

Automobilistes et camionneurs quittèrent immédiatement leur cabine pour commenter l’incroyable phénomène. Il y avait là un honorable professeur de la Faculté de Nice qui tentait de convaincre les témoins qu’ils avaient été le jouet d'un mirage : des anomalies dans la réfraction des réverbères à travers l'atmosphère électrifiée de l'orage avaient reproduit devant eux l'image fidèle d'une voiture qui devait rouler à plusieurs centaines de kilomètres de là.

C'est alors que, dans un silence mortuaire, un vieux chauffeur routier qui en avait vu d’autres lança, d'une voix tonnante qui recouvrit un instant le fracas de la foudre : « Foutaises, je vous dis ! Par les cornes de Belzébuth, ce démon sorti de l'Enfer n'était autre que le spectre des autoroutes, le Hollandais Roulant ! »

[modifier] The Driving Dutchman

Il n’y a pas que les pages de la sencyclopédie écossaise et la baignoire de Claude François qui soient hantées. Les autoroutes possèdent aussi leurs histoires de fantômes. La légende du « Hollandais Roulant » (en anglais « The Driving Dutchman »), un campeur néerlandais qu'une malédiction condamna jusqu'au jour du Jugement Dernier à une errance sans but, le long des autoroutes d'Europe, au volant d’une voiture décrépite brinqueballant sa caravane fantomatique, garde encore aujourd'hui toute sa puissance d’évocation et d’horreur. Quelle est l’origine de ce mythe singulier ? Retour sur un mystère jamais élucidé...

[modifier] Le cœur de la légende

Il est difficile de dater précisément l'évènement qui aurait donné naissance à la légende, d'autant qu'il en existe diverses versions. La plus répandue raconte qu'aux alentours de l'année 1962, un campeur des Pays-Bas nommé Hendrick Van der Decken – qui, même parmi les Hollandais, s’était taillé une réputation détestable pour sa conduite de chauffard invétéré et son répertoire anormalement étendu de blasphèmes et de jurons - s'apprêtait à acheminer clandestinement dans sa caravane une cargaison d’Edam et de Gouda vers la Grèce, sous le couvert anodin d’un quelconque transport de stupéfiants.

Or il advint qu’immobilisé de longues heures dans un embouteillage, sur l'autoroute allemande A2, près de Rheda-Wiedenbrück, bloquée à cause d’un accident, il décida de forcer le barrage et, défiant la volonté divine, prononça cet effroyable serment :

« Miljaarde godverdomme ! Ma route étant décidée et tracée, je défie la puissance de Dieu de l'entraver. Piss u stront ! Et même le Prince de l'Enfer n'éveillera pas ma frayeur, dussé-je rouler jusqu'au jour du Jugement Dernier ! »

La malédiction s’abattit sans délai sur le blasphémateur. Voilà comment les faits sont rapportés par la tradition :

« Ni ne suis-je mort, ni ne suis-je vivant. Je flotte comme une ombre à la lisière de ce monde et celui des esprits. Vous qui passez, prêtez l'oreille à mes paroles ensanglantées. Sept heures durant, j'ai tâché de forcer un passage au travers de cet embouteillage maudit, sans bénéfice, et j'ai juré horriblement. Sept heures encore durant, j'ai changé de voie, j'ai joué de mon avertisseur, j'ai fait des appels de phare, et j’ai crié corps et âme, mais sans avancer d'un pouce ; et puis j'ai blasphémé - oui, j'ai terriblement blasphémé ; pourtant je ne renonçai point. Ma famille, brisée d'harassante fatigue, me suppliait de quitter l'autoroute à quelque aire de service ou sortie ; mais je refusai ; pis encore, je devins un tyran - pas d'intention délibérée, certes, mais quand même un tyran. Mon épouse osa braver mon autorité ; elle persuada les enfants de faire pipi dans l'habitacle s'ils le devaient absolument ; dans l'excès de mon paternel courroux, j'ouvris la portière et je jetai les enfants sur la chaussée ; même leurs gémissements et leurs larmes n'arrêtèrent pas mon bras furieux ; et je jurai – oui, je jurai encore - par les reliques de la Sainte Croix, conservés dans ce réceptacle qui pend désormais à votre cou, que j'atteindrai mon but coûte que coûte, au mépris des embouteillages et de la déviation, au mépris du brouillard et de la glace, au mépris du Ciel et de l'Enfer, dussé-je errer jusqu'au jour où la trompette du Jugement Dernier viendrait déchirer les cieux. Mon serment fut entendu sous les grondements du tonnerre et sous les torrents de soufre enflammé. La voiture fit un bond en avant comme si elle était pourchassée par les Furies ; elle dépassait les autres véhicules telle l'ombre surnaturelle qu'elle était devenue ; et au centre d'une lourde nuée qui s'appesantissait sur le monde et l'engloutissait de son obscurité totale, en lettres de flamme livides étaient écrits ces mots : - Jusqu'au jour du Jugement. »

[modifier] Légendes et récits sur le Hollandais Roulant

Depuis cette date fatale, la légende du véhicule errant traverse les âges ; le Hollandais Roulant se fait le personnage central d'une quantité impressionnante de rumeurs autoroutières. On attribue à son automobile fantôme d’incroyables capacités. En cas d’embouteillage, elle serait capable de rouler à 120 km/h sur la bande d’arrêt d’urgence. Certains soutiennent qu’elle pourrait devenir invisible à proximité des radars automatiques. Dans plusieurs récits, elle apparaîtrait en circulant à contre-sens.

Quant au conducteur malheureux qui verra le Hollandais Roulant surgir près de son véhicule, il connaîtra un sort funeste... Ce signe néfaste du destin augurerait dans un très proche futur d’un accident ou au moins d’une très forte amende pour excès de vitesse.

Nombreux sont les chauffeurs qui ont juré avoir croisé le véhicule fantôme ; selon eux, la caravane serait remplie de morts ou de revenants. D’autres mentionnent avoir entendu des appels éplorés « Lekker Boderbrodjes ! Lekker Boderbrodjes ! Par pitié, laissez nous manger nos délicieux sandwiches au hareng ! » émaner de la cabine désespérément vide.

Certains font parfois mention d’un homme en tenue de cycliste qui accosterait les voitures dans les aires de service et tenterait de leur vendre des cigarettes de contrebande ou des barrettes de cannabis. On raconte que l’acheteur sans méfiance serait inévitablement victime d'un contrôle douanier un peu plus tard, à moins qu'il ne cloue sans tarder le produit de contrebande sur le couvercle de sa boîte à gants.

Mais d’autres histoires plus horribles encore sont ajoutées sur le compte du mystérieux campeur hollandais…

[modifier] Terreur sur les restoroutes

Partout en Europe, le personnel des restoroutes se raconte à la nuit tombée des histoires effrayantes de silhouettes hagardes et tremblantes qui sortent en titubant de la caravane au beau milieu de la nuit pour utiliser les toilettes sans payer. Par la suite, l’installation sanitaire est retrouvée dans un désordre épouvantable et le papier-toilettes a disparu comme par sortilège. Dans la salle du restaurant, il manque des salières, des verres et des journaux. Puis le véhicule s'évanouit soudainement au moment même où les rayons de la lune sont voilés par les nuages....

Il paraîtrait même qu’en 1974, près de Bâle en Suisse, un serveur de restoroute plus téméraire que les autres tenta de se mettre en avant de la voiture afin d’exiger son paiement : on n’entendit plus jamais parler de lui…

[modifier] La voiture ensorcelée

En 1978, sur l’aire de stationnement de Grebser Heide, en Allemagne, un vacancier sans méfiance frappa à la porte d’une caravane rouillée et demanda poliment si c’était la sortie pour Temnitz. Un homme débraillé avec un fort accent néerlandais ouvrit la porte et l'invita à boire un lekker Genever. Quand le touriste quitta la caravane peu de temps après, ce fut pour se rendre compte qu’il était sur l’aire de service de Gütersloh, quelques 350 km plus loin ! Lorsqu’il se retourna, affolé, il n’y avait plus trace de la caravane nulle part…

[modifier] L’embouteillage hanté

En 1984 en Belgique, au beau milieu d’un embouteillage monstrueux sur l'autoroute A28 entre Weyler et Sterpenich, une voiture tirant une caravane décrépite déborda soudain de la file en klaxonnant sans discontinuer. Par la fenêtre ouverte, on pouvait entendre une voix crier : « Par dessus bord, saleté de marmaille ! » Suite à quoi, le hurlement d’une femme fut aussi entendu…

[modifier] La malédiction de l’amateur de conduite sportive

En 1989 près de Gênes, le chauffeur italien d’une Ferrari essaya de doubler une voiture minable qui tractait une remorque de camping délabrée. Mais bien qu’il donnât toute la puissance de son moteur, il ne put jamais dépasser la guimbarde. Plus horrible encore, une voix goguenarde au fort accent étranger vociférait sans arrêt d’un ton moqueur  : « Godverdomme ! Je chie sur ta Ferrari de merde ! Godverdomme ! Je chie sur ta Ferrari de merde ! » à travers la fenêtre de la portière…

Chance inouïe - ou peut-être est-ce dû à ce que l’Italien revenait justement d’un pèlerinage à Lourdes -, l’affaire se conclut seulement par une contravention pour avoir dépassé de plus de 200% la vitesse autorisée à proximité d’un chantier de travaux. Mais curieusement, personne d’autre que lui n’avait vu le campeur…

[modifier] Le mystère des légumes bon marché

En 1991, à deux heures du matin et par une nuit glaciale d’hiver, l’exploitant d’un restaurant situé sur l’aire de service de Graincourt, près de Cambrai, se vit proposer des légumes à un prix incroyablement bon marché. Une fois l’étrange pacte conclu, le fournisseur sortit effectivement d'énormes quantités de tomates, de concombres et de poivrons de sa vieille caravane.

Or le lendemain matin, quand le cuisinier du restoroute voulut retirer les légumes du réfrigérateur, il ne trouva que des cannettes de Heineken vides et des piles d'emballages en plastique...

[modifier] Le miracle des supporters de football

On rapporte encore cette histoire singulière qui se serait produite à la sortie d’une brasserie à Hanovre, très tard dans la nuit : des hooligans allemands ivres chantaient qu’ils iraient à la Coupe du Monde mais sans les Pays-Bas lorsque la silhouette d’un homme hâve et maigre apparut à leurs côtés. Il leur soutint qu’ils avaient tort : ils iraient bien avec les Pays-Bas mais ce ne serait pas à la Coupe du Monde : c’était directement en Enfer, en raison de leurs beuveries impies !

Profondément bouleversés par l’incident, les hooligans renoncèrent immédiatement à l’alcool et rejoignirent le sein de l’Église Catholique

[modifier] Le Hollandais Roulant dans la littérature

Pour finir, comment mieux conclure cet article que par un court extrait de l’œuvre monumentale (quelques 12884 vers rimés) qu’inspira le destin dantesque du Hollandais Roulant à Augustin Tirefous, négociant en cassoulet et non moins célèbre poète audois :

   
Quote1
Un seul espoir me reste et c’est qu’à certain point

De rouille et corrosion doit périr la guimbarde. Journée du Jugement ! Ô toi Journée Blafarde ! Du bris de cet essieu seras-tu le témoin ? Se peut-il que du ciel l’Ultime Crépuscule Rompe la chaîne qui me lie au véhicule ? Lorsque d’usure en bref les pièces mécaniques Tout érodées seront, m’assoupirai-je enfin ? Michelins, achevez votre course panique ! Et Naufrage Éternel, Toi, prends-moi par la main !

   
Quote2
Qu'avez-vous pensé de l'article "Le Hollandais Roulant" ?
 
63
 
10
 
4
 
0
 
0
 
3
 

Ce sondage a été créé le novembre 19, 2009 15:24 et 80 personnes ont déjà voté.
Tracteur
Votre Source de Référence Automobile
Des fabricants recommandent des infos de la Désencyclopédie pour maintenir votre voiture en état supérieur !
Guides de référence Autoroute 404 - Cartoon - Auto-école - GTA - Voiture
Entretien Fluide de clignotant - Pneus - Sac gonflable - Tuning - Cardan
Motorsport 24 heures du Mans - Dragster
Industrie automobile Autocratie - Char - Le Hollandais Roulant
Fabricants BMW - Buick - Citröen - Crapmobile - DeLorean - Fiat - Ford - GM - Jacky - Lada - Mercury - Peugeot - Renault - Škoda - Volkswagen - Volvo
Véhicules 2CV - 4L - 4×4 - BX - Escort - Golf - Hummer H2 - KITT - Logan - Néon - Panda - Peugeot 404 - Punto - Rabbit - SUV - Twingo - Véhicule à Durée Limitée - ZOE
Évènements Salon de l'auto


Puzzle Potato Dry Brush-notext-square  Portail de la Tour de Babelfish

Allemagne drapeau

Ach ! Zet Artikel est draduit tu dexte UnBooks:Der fahrende Holländer de l'Uncyclopedia teutonique. Il est tisponiple uniguement zous Lizenze CC-BY-NC-SA de Creative Commons.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Autres langues
wikia