Le Cycle du Graal/Volume 3 : L'Armée du ruban rouge

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Introduction : Cette compilation de divers textes émanant d'auteurs du Moyen-Âge a été condensée en un seul récit, de façon à faciliter la compréhension des mythes et légendes celtes inhérents au Cycle du Graal. Le lecteur pourra trouver les sources, les originaux et les précédents corpus en cherchant lui-même sur Internet ou à la Bibliothèque Municipale. On est pas chez mémé.

Précédemment :

Résumé des épisodes précédents  : La table Ronde a retrouvé la fierté de jadis, quand Pendragon tenait les chevaliers d'une main de fer dans un gant également de fer. Merlin le magicien, Arthur le roi, Lancelot le chevalier, et bien d'autres sont enfin réunis pour quérir le monde à la recherche des saintes reliques qui sauveront la Bretagne.

Mais à la suite d'un problème médical, Arthur décède. L'émoi et la consternation saisissent la communauté du Graal qui n'avait vraiment pas prévu ça.

[modifier] Le vieil ermite

Lancelot1.jpg

Lancelot, toujours vaillant, déterminé à ressusciter Arthur !

Réunis autour de la Table Ronde, les compagnons d'Arthur font bien triste mine depuis que leur roi est mort. Son corps encore chaud est inséré à l'intérieur d'un écrin de cristal, car personne ne veut enterrer le héros. Merlin, le sage Merlin, ne prononce nulle parole depuis le drame funeste, et pourtant, les malheureux chevaliers auraient bien besoin d'un mot de réconfort venant du vieux magicien. Le problème est qu'ils ne peuvent pas l'exprimer, n'étant pas allés à l'école.

"Il suffit" dit Lancelot à l'assemblée. "Pleurer Arthur ne nous le ramènera pas ! Il faut garder les pieds sur terre et trouver une solution à notre problème de mort en réfléchissant !" Les chevaliers opinent du chef. "Nous avons besoin d'Arthur vivant ! J'ai pensé à installer un système de poulie qui permettrait de lui faire bouger les bras, donnant ainsi l'illusion de la vie. Nous pourrions aussi découper sa cage thoracique, et y installer un mainate, car cet oiseau à la faculté de parler. Je crois qu'il est possible d'invoquer l'âme d'Arthur puis de la rendre prisonnière du mainate. Ce faisant, nous aurons de nouveau Arthur parmi nous, qui bouge les bras et qui parle. Si personne n'y voit d'objection, j'ordonne à Merlin de nous faire ça pour dans deux jours."

"C'est de la sorcellerie, Lancelot !" lâche soudain Perceval. "L'âme d'Arthur est au paradis, on ne peut pas la contraindre à habiter un mainate ! Merlin, qu'en penses-tu ?"

Le magicien maugrée. Il est à mille lieues des considérations ornithologiques et mystiques des chevaliers. Soudain il se dresse.

"Bon dieu mais c'est bien sûr !" s'exclame-t-il. Tous les chevaliers sont fort surpris. Merlin se met alors à danser en chantant "Tralalala". Lancelot s'énerve.

"Et alors vieux grigou puant ! Est-ce ainsi que tu respectes ton roi ? Ventrebleu !" l'invective-t-il. "Allons donc" renchérit Merlin, "je crois que je connais le moyen de faire revivre Arthur ! Je connais un vieil ermite, qui vit sur l'île de Bréhat, pas loin d'ici ! Il a fait revivre un homme voilà des années ! Je ne connais pas l'enchantement qui a permis ce prodige, mais je crois que l'ermite est toujours de ce monde ! Il pourra nous aider ! Allons voir le vieux Tortue Géniale !"

C'est ainsi qu'une délégation de la Table Ronde se met en route pour rencontrer l'ermite que l'on nomme Tortue Géniale. Elle est composée de Lancelot, Merlin, Perceval, Bohort et Bouglitox le chevalier aux oreilles pointues moitié-humain moitié-ragondin.

[modifier] Tortue Géniale

Au gouvernail d'un fier navire breton, le capitaine Mc Cullogh scrute l'horizon. cela fait des lunes que son brave Espadon est parti du port de Qwyggen, au sud de Camelot. Ses passagers, des héros dont la réputation a fait le tour du monde, dorment dans la cabine. Il n'est pas peu ému de les voir émerger de leur sommeil et venir s'enquérir des nouvelles du bord.

— Alors capitaine, approchons-nous de l'île de Dwight ?
— Hélas, pas encore monsieur Chamberlain. Bientôt, bientôt...

Wilt Chamberlain rejoint son équipe, les Harlem Globe-Trotters, et les informe. Les chevaliers de la Table Ronde, qui eux dorment avec les mousses à fond de cale, sont un peu jaloux du traitement qui est fait aux vedettes de basket-ball. "Diable !" maugrée Lancelot, "il suffit de mettre une boule dans un cerceau pour se voir transporté avec autant de déférence ? Je m'en vais couper la tête de ce capitaine et la faire passer dans le cercle d'un tonneau, nous verrons ainsi qui est le plus honorable !"

Merlin calme Lancelot. Les hommes de la Table Ronde subissent un très désagréable voyage, car ils n'ont pas de quoi payer entièrement leur traversée et doivent s'acquitter de basses œuvres pour compléter leur tribut au capitaine. Ce dernier, qui préfère les basketteurs aux chevaliers, n'est guère tendre, et tout le monde est content de se séparer, lorsque le bateau accoste l'île de Tortue Géniale. "Cassez-vous les clodos !" leur lance le capitaine, en guise d'adieu. Les chevaliers découvrent alors l'île de l'ermite tant vanté par Merlin.

Torgen.jpg

L'ermite Tortue Géniale.

Alors qu'ils cheminent sur la plage, l'ermite mystérieux Tortue Géniale s'approche d'eux, déguisé en singe. "Bonjour messieurs les chevaliers", dit Tortue Géniale, "vous êtes à la recherche de quelqu'un ?"

Lancelot s'élance pour décapiter le singe parlant, mais bien heureusement, Bouglitox le chevalier ragondin le freine dans son élan en lui faisant un croche-pattes. Lancelot se ramasse la gueule par terre. "Il ne faut jamais tuer les animaux qui sont polis, Lancelot !" dit Bouglitox.

Tortue Géniale ôte alors son déguisement de singe et éclate de rire ! "Ha ha ha bravo Bouglitox ! Bien joué ! Ce déguisement de singe était un test pour éprouver la valeur de votre coeur ! Je sais qui vous êtes et je connais le motif de votre quête car je l'ai vu dans ma boule de cristal ! Je n'aurais accepté de vous aider que si vous réussissiez ce test : vous deviez laisser vivre le singe parlant qui vous souhaite la bienvenue ! La morale de cette épreuve est la suivante : il faut toujours laisser vivre les animaux magiques qui sont courtois. J'espère que vous vous en souviendrez, surtout vous mon cher Lancelot !"

Tous les chevaliers et aussi Merlin éclatent de rire devant cette bonne farce qui était aussi un test. Tous sauf Lancelot qui s'est tordu la cheville. "Bande de connards" dit-il. Puis Tortue Géniale les amène à sa baraque.

[modifier] Le plan génial de Tortue Géniale

Les chevaliers, Merlin et Tortue Géniale sont installés chez Tortue Géniale et boivent une petite bière. "Alors mes amis, vous souhaitez donc faire revivre votre cher roi mort ?" dit Tortue Géniale. "Je l'ai vu dans ma boule de cristal !"

"On ne peut rien vous cacher." répond Merlin. "Je sais que vous avez le pouvoir de ressusciter les défunts,aussi aidez-nous, génial Tortue Géniale."

"Oh oh oh ! Je crois que vous m'attribuez beaucoup trop de mérite mon cher Merlin !" dit Tortue Géniale.

"Ah mais non je le pense sincèrement du fond du coeur !" répond Merlin.

"Eh bien me voilà très touché !" dit Tortue Géniale.

"Je vous en prie c'est tout naturel ! D'ailleurs vous m'êtes sympathique !" dit Merlin.

"Votre barbe est fort belle mon ami ! Si j'étais de la jaquette, je vous ferais la cour ! Je vous enverrais des fleurs par Interflora !" dit Tortue Géniale.

"Bon vous voulez pas vous mettre au boulot les deux connards ?" grommèle Lancelot.

Tortue Géniale explique alors aux chevaliers comment ressusciter le roi Arthur : il faut réunir sept boules magiques qui font apparaître un dragon - lequel exauce un vœu - et ensuite demander au dragon de ressusciter le roi.

Tortue.png

Quel comique ce Tortue Géniale !

Lancelot : C'est aussi simple que ça ?
Tortue Géniale : Attention, je n'ai pas dit que c'était facile ! Les boules sont disséminées de par le vaste monde ! Il faut être astucieux et courageux pour les réunir ! De plus, vous devez sacrifier une vierge quand le dragon apparaît !
Bouglitox : C'est vrai ?
Tortue Géniale : Non je rigole, c'était pour vous faire peur.
Perceval : Ha le con ! Ha ha ha !

Plus tard, Tortue Géniale expose son vrai plan pour récupérer les boules du dragon permettant d'exaucer un vœu.

"C'est très simple mes amis !", dit Tortue Géniale, "les sept boules de cristal sont chacune détenues dans sept donjons dont je possède les emplacements, et comme par hasard, vous êtes sept ! Dispersez-vous de par le monde pour réunir les boules et nous ressusciterons votre roi !"

"En fait nous ne sommes que cinq." dit Perceval.

"C'est pas grave, on s'en fout ! Vous n'aurez qu'à embaucher des intérimaires !" répond le vieil ermite.

"Pourquoi la typo des dialogues de ce roman change toutes les trente secondes ?" demande Bouglitox.

"On s'en fout ! On s'en fout ha ha ha ! Qui veut boire un coup ?" s'exclame Tortue Géniale.

Tout le monde éclate de rire puisque c'est la fin du chapitre.

[modifier] Lancelot et le vieux Juif

Lancelot chemine dans le désert du Sahara avec pour seule carte un parchemin indiquant l'emplacement de la première boule. Comme à son habitude, il maugrée et peste contre la chaleur du désert, car il fait bien chaud.

"Palsembleu ! Où damn trouverai-je cette fichue boule ? Cette histoire de dragon ne m'inspire rien de bon... Je suis sûr que ce bougre de Tortue Génial n'est qu'un margoulin, et aussi un fifre ! Toute cette manipulation n'est que billevesées pour me tourmenter ! Parbleu je saurai bien décapiter chacun !"

Après qu'il a dit ça, il voit le premier donjon au milieu d'une oasis dans le désert avec une pancarte "Donjon du vieux Juif plein de sagesse".

"Bon je retire mes paroles, la boule doit être là-dedans."

VHM1.jpg

Le vieux Juif est vraiment rempli de sagesse et de bienveillance.

Dans le donjon, point de chausse-trappes ni de gobelins, mais un unique trône ou siège un vieux Juif plein de sagesse.

"Holà toi, vieillard ! Dis-moi où se cache la boule du dragon !"

Le vieux Juif plein de sagesse sourit dans sa barbe.

"Bonjour mon cher ami, je vois que la fougue de la jeunesse transparait dans tes mots. La boule que tu recherches est bien dans ce donjon, et je te la donnerai volontiers, mais pour cela, tu devras résoudre une énigme."

"La boule est ici ? Donne-la moi, tout de suite !"

Le vieux Juif sourit.

"Pas tout de suite mon jeune chevalier. Au préalable, tu devras résoudre une énigme, sinon la boule restera ici."

"Ah non non. J'ai marché dans le désert depuis trop longtemps. Je me demande à qui ça sert d'ailleurs. Je suis là pour la boule, donne !"

Le vieux Juif se ravise.

"Non non cher chevalier, d'abord l'énigme !"

"Non, d'abord la boule. Fissa !"

Le Juif supplie.

"Mais allez quoi ! Juste une petite énigme ! S'il-te-plaît ! Une toute petite devinette !"

Lancelot souffle.

"PFFFFOOOOOU. Bon, allez. Rapide."

Le vieux Juif se frotte les mains et ricane.

"Hin hin hin... Cette question est une énigme très complexe, et la boule ne sera à toi que si tu y réponds correctement ! Attention chevalier, tu n'as droit qu'à une seule réponse ! Tu devras réfléchir ! Je te pose mon énigme, écoute-là bien : qu'est-ce qui est vert, qui monte et qui descend ?"

"Un Martien ? C'est ça ? Bon, donne-moi la boule."

Le vieux Juif éclate de rire.

"Ah ah ah, tu t'es trompé, ce n'est pas ça ! La bonne réponse était : un petit pois dans un ascenseur ! Tu n'auras jamais la boule !"

"Oh que si ! Donne, tout de suite !"

"Non, jamais !"

"Si ! Donne !"

"Non, tu as échoué ! Exceptionnellement, je peux peut-être te proposer une autre énigme mais juste parce que c'est mon jour de bonté : qu'est-ce qui est vert et qui pue au fond des bois ?"

"Putain de saloperie de bordel de merde de Dieu tu vas me la filer cette boule à la con ?"

Soudain le Juif disparaît ! Lancelot regarde s'il ne s'est pas caché dans un coin pour lui faire un tour de con, mais le vieillard a bien disparu. Le chevalier, d'abord pantois, commence par faire le tour des pièces du donjon et trouve rapidement la boule qui était cachée dans une table de nuit avec le Talmud.

"Ha putain, dévaliser un vieux, quelle infamie. Enfin je n'ai guère le choix. Pourquoi a-t-il disparu ce bonhomme-là au fait ?"

Lancelot examine le Talmud, le livre de la religion des Juifs, et trouve la réponse à sa question sur la première page :

Talmud : livre des Juifs
Attention attention ! En tant que Juif, vous devrez faire particulièrement à ne jamais prononcer le VRAI nom de Dieu à voix haute ! C'est interdit ! Si jamais quelqu'un prononce devant vous le vrai nom de Dieu, non seulement vous disparaîtrez, mais en plus votre âme brûlera en enfer pour l'éternité ! Le vrai nom de Dieu à ne jamais prononcer, c'est Putain de saloperie de bordel de merde de Dieu (ne SURTOUT pas lire à haute voix). Maintenant que vous êtes prévenu, vous pouvez lire le Talmud.

"Oh le pauvre vieux", dit Lancelot. "A cause de moi il brûle en enfer maintenant... C'est pas de chance, si j'avais su. En même temps il n'avait qu'à pas me casser les couilles avec ses blagues Carambar. Bon allez, j'ai la première boule, je la ramène aux autres. J'espère qu'ils galèrent bien ces fumiers."

[modifier] Merlin et les fées

De son côté, Merlin doit retrouver la boule qui est détenu par les fées. Elles sont trois : la fée Viviane, la fée Morgane et la fée Clochette. Saura-t-il trouver quelle fée détient la bonne boule ? Quelle épreuve incroyable l'attend ?

Fées123.jpg

C'est tout à fée le genre de fée que l'on aimerait se fée-re, ha ha quels jeux de mots géniaux, comme je suis drôle, se dit Merlin en voyant cette photo de vacances des fées gardiennes de boule.

Le donjon dans lequel se rend Merlin est gardé par un chevalier nommé lui aussi Arthur, par une incroyable coïncidence. Quand Merlin arrive, il est installé sur un siège et doit faire face à une situation qui dépasse l'entendement. Les trois fées sont face à lui, installées à des pupitres avec devant elles une boîte. Merlin doit choisir la boîte qu'il souhaite ouvrir, mais attention, s'il choisit la mauvaise boîte, la boule du dragon lui passera sous le nez.

Le chevalier Arthur : Attention Merlin, tu dois choisir entre ces trois boîtes. L'une d'elles contient une boule du dragon, une autre contient 300 euros, et la dernière contient un pot de mayonnaise. Le choix est complexe !
Merlin : Cela me semble bien difficile, ô Arthur. Cette épreuve est basée sur la chance, nulle qualité ne semble requise, c'est inepte.
Le chevalier Arthur : Holà Merlin, ne sois pas défaitiste, j'ai déjà un coup dé téléphone du banquier ! Si le choix est trop difficile, accepte sa proposition : abandonne la boule du dragon, et repars avec 300 euros. Au moins, tu ne tomberas pas sur le pot de mayonnaise !
Merlin : Un coup de téléphone ? Le banquier ? Quelle est donc cette sorcellerie ? Qui est ce banquier ? Comment s'appelle-t-il ?
Le chevalier Arthur : Trop de questions, magicien, trop de questions ! Contente-toi de répondre !

Merlin pèse le pour et le contre. Il est difficile de choisir entre les trois fées, étant toutes aussi belles et énigmatiques qu'impénétrables au niveau de leur boîte. Soudain, un éclair de génie lui vient à l'esprit.

Merlin : Chevalier Arthur ? Ces trois fées sont bénévoles, n'est-ce pas ?
Le chevalier Arthur : Il est vrai, vieillard, il est vrai.
Merlin : Hin hin... Eh bien je choisis la proposition du banquier, je prends les 300 euros !

Incroyable, Merlin semble-t-il avoir perdu la boule, lol ?

Le chevalier Arthur : Qu'il en soit ainsi fait magicien. Par le saint pouvoir qui m'est conféré, je te remets les 300 euros du banquier. Va et puisses-tu en faire bon usage !
Merlin : Tu m'étonnes Elton !

Sitôt les 300 euros récupérés, Merlin va voir les fées et leur propose un arrangement : à chacune il donne 100 euros et elles lui filent le contenu des boîtes. C'est ainsi que Merlin met la main sur la boule du dragon, mais aussi sur le pot de mayonnaise, ce qui s'avère très pratique pour accompagner les crevettes qu'il a pêchées sur l'île de Tortue Géniale.

Le chevalier Arthur : Bravo Merlin ! Ta ruse est incroyable. C'est ce qui s'appelle obtenir le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière.

Quant aux fées, elles vont s'acheter des chaussures avec les 300 euros, ce qui est normal car ce sont des femmes. L'une d'elles, Morgane, est d'ailleurs la sœur du roi Arthur, mais on s'en fout un peu dans ce chapitre. L'autre, la fée Viviane, se fait prendre en levrette par Merlin à un autre moment, mais là encore, ce chapitre ne lui est pas consacré.

Enfin, la fée Clochette n'a strictement rien à foutre ici : elle finira par épouser le chevalier Arthur mais ensuite elle le quittera pour un autre type qui s'appelle Jacky, un vrai beauf celui-là, et finalement elle se fera battre tous les soirs, alors elle fera ses valises et partira de la maison, mais avec nulle part où se réfugier, elle finira par rentrer et à nouveau Jacky lui mettra sur la gueule, alors elle le tuera dans son sommeil à coups de couteau, un jour, et puis elle finira en taule pour 5 ans vu les circonstances atténuantes, mais elle ressortira au bout de 3 ans pour bonne conduite, et à ce moment-là elle passera un BTS d'assistante de direction et elle sera embauchée à Leroy-Merlin comme caissière et puis elle mourra d'un problème artériel, et voilà pour elle.

[modifier] Perceval dans le labyrinthe

Par la suite, Perceval erre dans un labyrinthe à la recherche d'une boule de cristal.

Au même moment, l'auteur de cet article (Chrétien de Troyes pour les plus incultes d'entre vous) commence à sentir le manque d'inspiration qui le submerge au moment d'aborder la douloureuse question de continuer ou non cet article.

Tout comme Perceval, il se trouve face à un cruel dilemme : dois-je ou non poursuivre ? Le labyrinthe est tel la conception d'une nouvelle portant sur le thème de la Quête du Graal : faut-il tourner à droite ou à gauche ? Suis-je dans l'impasse ?

Perceval.gif

Perceval trouvera-t-il la sortie de ce labyrinthe ?

Les années ont passées depuis la naissance du roi Arthur, et un labyrinthe ne devrait pas effrayer Perceval au point de le faire renoncer à sa quête. De même, la rédaction du Cycle du Graal devrait être une aventure extraordinaire. Mais les dérivations du destin entraînent l'auteur et le fidèle lecteur vers un abîme d'ennui sans fond.

Imaginez Perceval hasardeusement égaré dans un dédale de couloirs sombres et tortueux. Imaginez les connections neuronales d'un auteur en quête d'humour. Regardez comme l'analogie est mal trouvée et mal formulée. Regardez cette magnifique diversion :

La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Qu'est-ce qui est rose et qui fond dans la bouche ?


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Je ne sais pas.



La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
La bite d'un lépreux !


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
LOL



Arrivé à la fin de ce chapitre, Perceval trouve la boule de cristal tant recherchée. L'auteur, quant à lui, a vraiment honte d'avoir utilisé un procédé de diversion pathétique qui

La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Comment une blonde fait pour allumer la lumière après l'amour ?


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Je ne sais pas.



La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
En ouvrant la portière !


[modifier] Bohort dans la cohorte (lol)

Comment résumer en un seul paragraphe le caractère du téméraire chevalier Bohort ?

Bohort.jpg

Le téméraire Bohort.

La réponse est très simple : on n'a qu'à faire un paragraphe qui dure le nombre de phrases qu'on souhaite lui donner. Par exemple, saviez-vous qu'initialement, le roman de Jack Kerouac, Sur la route, n'était pas découpé en paragraphes mais bien raconté en un seul bloc, un seul jet unique. Ce sont les éditeurs qui ont décidé de le découper parce que sinon ça aurait découragé le lecteur. Il en va de même pour Bohort, qui comme Jack Kerouac, est un individu qui vit sa vie à 100 à l'heure (100 à l'heure, ça fait certes un peu dépassé maintenant que les voitures de course avoisinent les 300 à l'heure mais on ne va pas chipoter ça se passe aux temps anciens : à l'époque, les gens se déplaçaient en calèche, comme les touristes dans les villes où le tourisme se résume à des tours en calèche sur les marchés de Noël). Bohort est un chevalier vaillant, ses parents étaient des vavasseurs, comme beaucoup de gens à l'époque, il a une scolarité ordinaire et à coté il cumule les petits boulots. A 18 ans, il obtient un diplôme de chevalier et fait des aventures en compagnie d'Arthur et de ses copains les chevaliers de la Table Ronde. Ce qui frappe immédiatement chez Bohort, c'est son absence de relief. Il est réservé, limite introverti - je n'ai pas dit "inverti" mais il y a des signes qui le laissent penser : rouge à lèvres, mascara, vernis à ongle, vibromasseur perpétuellement inséré dans l'anus avec une télécommande à distance. Cela dit, être homosexuel n'enlève rien à la valeur de Bohort, et d'ailleurs il n'a jamais été mentionné qu'il était homosexuel. A l'époque, être homosexuel n'était pas une honte qui poussait légitimement les gens au suicide comme maintenant. On pouvait tout à fait être homosexuel et avoir une vie normale, à condition d'habiter dans la forêt, loin de la ville et des églises, et d'accepter de se faire violer par des chasseurs de passage de temps à autre, sans porter plainte. Bohort n'habitait pas dans la forêt donc on peut facilement en déduire qu'il était hétérosexuel - donc normal. Lorsqu'il se met en quête de la boule de cristal, il découvre que celle-ci, justement, est dans la forêt. Alors bon, il se dit : « allons bon on va encore me prendre pour un homosexuel si je vais dans la forêt ». Il faut comprendre qu'à l'époque la forêt était le lieu de rencontre privilégié des homosexuels et des druides (les deux catégories ne sont pas exclusives). Jack Kerouac lui-même s'est retiré dans la forêt à la fin de sa vie, tout comme Salinger, mais il n'est nulle part fait mention de l'homosexualité de Salinger, enfin je ne crois pas. Par contre, je crois que Kerouac a dû sucer une bite ou deux dans sa vie, mais bon sucer ça ne veut pas forcément dire qu'on est homosexuel : la preuve, des tas de femmes hétérosexuelles sucent des bites. Bohort découvre dans la forêt une gigantesque partouze homosexuelle organisée par un dénommé Dean Moriarty. La boule de cristal est insérée dans l'anus de Moriarty, ce qui ne va pas sans émoustiller les sens de Bohort. Dans l'orgie de corps masculins moites, transpirants de sueur et ruisselants de sperme, Bohort se fraie un chemin à coups de langues et de mouvements de bassin vers Dean Moriarty. La présence de nombreux pénis, érigées comme de petites tours de chair rose autour de lui, achève de lui faire perdre l'usage de ses sens. Bohort glisse ses lèvres doucement autour du pénis de Dean, sans toutefois le sucer brutalement, mais en lui léchant délicatement le gland avec sa langue. Il embrasse le membre volumineux et le branle délicatement avec le contour de sa bouche, pendant que Dean repousse la tête en arrière et passe sa main dans les cheveux de Bohort en gémissant. Peu à peu, Bohort ferme les yeux et exerce une pression plus dure mais plus humide sur le sexe de Dean, et habilement, pratique un mouvement de va-et-vient. Dean s'abandonne à la jouissance dans la chaleur de la bouche de Bohort, et l'orgasme explose dans le palais du chevalier, qui avale toute la semence, et profite de l'inattention de son partenaire pour dévisser subrepticement la boule de cristal coincée dans l'anus de ce dernier. « Et hop », se dit-il, « une boule récupérée ! » Si vous avez eu un début d'érection en lisant ce chapitre, et que vous vous prétendez hétérosexuel, posez-vous des questions.

Ne manquez pas la suite de cette aventure : Le Cycle du Graal, l'Armée du ruban rouge, deuxième partie. Mars 2023 !
Partage sur...
wikia