Le Caméléon (La série TV et non pas le Lézard)

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Série télévisée parmi tant d'autres, le premier intérêt de parler du Caméléon, est qu'une encyclopédie a pour vocation d'être exhaustive sur l'ensemble des champs du savoir et des connaissances existants (et puis les Feux de l'Amour ayant déjà été traité ...). Le deuxième intérêt (et non des moindres) est que nous offrons gracieusement une image de caméléon à toute personne qui aura lu cet article jusqu’au bout (génial !).

[modifier] ... Donc le Caméléon

Série américaine de Steven Long Mitchell et Craig Van Sickle composée de 86 épisodes et 2 téléfilms, Le Caméléon connut une fin prématurée (on parle de la série TV... le lézard lui, se porte à merveille) à cause du lobby des bonbons PAIZ© dont la série dénonce sans concession les activités sous-terraines.

Fin prématurée disons-nous, car 86 épisodes, c'est honteusement ridicule comparés aux 10 597,36 épisodes des Feux de l’Amour.

[modifier] L'Histoire

Jarodenfant.jpg

Une équipe de psychologues est présente au quotidien pour décrypter les images.

Le Caméléon (en français : Léon le camé) est l'histoire de Jarod (et non de Léon bizarrement), enfant surdoué souffrant d'une forte addiction aux bonbons PEZ qui fut vendu par ses parents à l'âge de 4 ans à une obscure société de production appelée Le Centre.

Poussant le concept de la télé-réalité à son extrême, le Centre achète de jeunes garçons qu’il garde captifs dans un endroit clos jusqu’à la fin de leur vie afin de les filmer 7 jours sur 7, 24 heures 24, testant leurs réactions et leur endurance psychologique à travers toutes sortes d'épreuves et jeux potaches.

Mais passée l'adolescence, Jarod, complexé par son corps maigrichon, ne supporta plus cette exhibition malsaine et ce foutage de gueule permanent. Il s’échappa du Centre. Une fois à l'extérieur, n’ayant aucun diplôme, bien qu’une pseudo carrière d’animateur s’ouvrait à lui, dégouté du show-biz, il s'orienta vers la carrière de justicier dont il avait toujours rêvé.

Parallèlement à cela, il lui faut se cacher des agents du Centre, qui le pourchassent afin qu’il honore la fin de son contrat, et retrouver ses parents soi-disant morts dans un accident d'avion.

Stressé par toutes ces épreuves, il s'enfonça inexorablement dans l'enfer de l'addiction aux bonbons PEZ et une drogue en appelant une autre, il essaya toutes les cochonneries sur-glucosées existantes, des plus douces au plus dures (on se rappellera notamment du bad trip de Jarod au Coca).

[modifier] Les personnages

Enumérer tous les protagonistes de cette série serait trop fastidieux car Le Caméléon est une série avec beaucoup trop de personnages récurrents pour que l’on ne s’y perde pas.

Toutefois, pour pallier cette difficulté, les auteurs ont introduit des codes afin de simplifier la vie du téléspectateur moyen. Une seule et unique règle à garder à l’esprit :

Personnage avec un Titre + un Nom = Méchant

Par exemple : Monsieur (titre) Parker (Nom) c’est un méchant. Monsieur Lyle, Monsieur Raine, Monsieur Cox, Monsieur White tous très méchants. Mademoiselle Parker (on a bien essayé de lui trouver des excuses : la mort de sa mère, son père qui n’est pas son père, son frère qui est tueur en série cannibale, mais ...) c’est définitivement une garce.

Tout autre personnage ne répondant pas à cette règle est gentil.

Par exemple Jarod, un lézard inoffensif qui change de couleur pour faire rire les enfants, est un gentil. Sydney, Broots, Angelo, Catherine Parker, Major Charles, Kyle, ils sont tous vraiment très sympas.

Toute règle ayant ses exceptions, ça ne fonctionne pas pour :

Brigitte (quoiqu’elle est gérontophile, quelque part c’est de la gentillesse), Matoumbo (quoique d’origine africaine, il serait raciste de le classer dans la catégorie des méchants, sans autre forme de procès), Gar et Willy (eux ils ne sont pas méchants. Ils font juste leur travail : « Nettoyeurs »).

Nuvola apps important.png Faites attention !
Par vice ou par manque de budget, l'actrice Andrea Parker joue deux personnages que l'on peut facilement confondre : Catherine Parker et Miss Parker. Une astuce : si vous êtes très vigilant, vous remarquerez que Catherine Parker apparait toujours en noir et blanc (puisqu'elle appartient au temps où la télé couleur n'existait pas) et Miss Parker est filmée systématiquement en couleur.


Les personnages principaux

Les personnages secondaires

Persoprincaméléon.jpg

De gauche à droite : Jarod, Miss Parker, Sidney, Broots ...pfff .. et les autres.

Foule1.jpg

Quant aux personnages secondaires, un trombinoscope nominatif sera transmis à celui qui nous dira où se cache Charlie.

[modifier] La complexité des liens familiaux

Comme toute série américaine qui se respecte, le scénario du Caméléon a été improvisé écrit au fil de l’eau. Il faut donc savoir qu’à l’origine, le Caméléon ne devait pas être une série d’action mais un Soap Opéra, qui parlait d’une la charmante petite ville du Delaware, où vivait la famille Parker, gérante depuis des générations du Centre Aéré, lieu de villégiatures de la jeunesse dorée d’Amérique … D’où la complexité des relations existantes entre les protagonistes et la profondeur de la psyché des personnages.

La Famille Parker :


Tout au long de la série nous suivons les affres de la famille Parker et les interminables complots de ses membres pour prouver leur filiation avec les frères Parker, de la célèbre maison d'édition de jeux. Le but caché de cette quête : toucher les royalties auxquelles ils devraient normalement avoir droit


Mlle Parker est la fille de M. Parker et Catherine Parker. Nous apprenons qu’elle a un frère jumeau. On soupçonne Jarod d’être son frère, mais non, ce n’est pas lui. Puis on croit que c’est Angelo, mais encore une fois mauvaise pioche. Pour finir il s'avère que c’est M. Lyle le frère jumeau de Mlle Parker...

... qui en fait s’appelle Bobby Bowman (M. Lyle, pas Mlle Parker). Entre deux collations anthropophagiques, il a fait mettre son père adoptif (M. Bowman) en prison. Il serait facile d’en déduire qu'étant le frère de Mlle Parker, il soit le fils de M. Parker. Mais nous apprenons que M. Parker est stérile et qu'en réalité c’est M. Raine qui est le père biologique des jumeaux Parker, car M. Raine est le frère de M. Parker, adopté (M. Raine pas M. Parker) par la famille Raine.

M. Raine est à la fois l’oncle et le père des Jumeaux Parker. M. Raine, qui a fait enfermer dans un asile sa femme Edna Raine avant de l’assassiner, est également le père de leur fille Annie, qui fut enlevée et tuée par un psychopathe. Un doute plane également sur ses liens avec Bébé Parker ...

... car bien que M Parker soit stérile, la fantaisie lui prend de faire un enfant (baptisé Bébé Parker) à Brigitte qui en meurt. Ce qui nous porte à croire que le père de Bébé Parker est en fait M. Lyle, à moins que ce ne soit encore les petits nageurs congelés de M. Raine. Paradoxalement Mlle Parker est à la fois la demi-sœur et la tante de Bébé Parker. Elle a également une sœur adoptive du nom de Faith morte il y a bien longtemps et un demi-frère Ethane, fils de Catherine Parker et du Major Charles.


La Famille de Jarod :


Jarod est orphelin mais découvre que sa mère vit.

Puis il découvre qu’il a un frère, Kyle. Puis il découvre qu’il n’a plus de frère car Kyle meurt.

Puis il découvre qu’il a une sœur, Mlle Parker. Puis il découvre qu’elle n’est pas sa sœur.

Puis il découvre qu’il a un père, Major Charles.

Et il redécouvre qu’il a une sœur, Emily.

Puis il découvre qu’il a un demi-frère, Ethan.

Puis il découvre qu’il a un clone, Le Projet Gemini.


Comme une photo vaut milles mots, voici un crobard explicatif

Généalogie.jpg
Pour appréhender le paragraphe précédent, il faut avoir vu trois fois la série dans son intégralité. Suite à cet avertissement, nous ne saurions être tenus responsables en cas d'atteinte à votre intégrité mentale.

[modifier] Les thèmes abordés dans la série

[modifier] PAIZ© et dépendance

Pez.jpg

Ne nous leurrons pas, lorsque dans la série le Caméléon, Steven Long Mitchell et Craig Van Sickle parlent des bonbons PEZ, il s'agit évidemment d'une subtile référence à la célèbre marque PAIZ© que nous connaissons tous. De plus, comme nous l’avons vu plus haut, le Caméléon veut dire Léon de Camé en Anglais et pour cause, la série met le doigt sur les problèmes d’addiction aux bonbons PAIZ© dont sont victimes des millions de gens.

Etrangement, la presse et les médias ne font aucun écho de cet état de fait et pourtant, 4,2 milliards de bonbons PAIZ© sont consommés chaque année !.
Comment expliquer un tel engouement alors qu'en comparaison d’autres sucreries (par exemple Carambar et ses blagues géniales, Malabar et ses superbes tatouages,...) le PAIZ© est un bonbon simple, sans valeur ajoutée, qui aurait du normalement disparaitre dans un marché du bonbon saturé, à la concurrence féroce ?

Faites simplement cette expérience : mangez un PAIZ©. Vous constaterez très vite qu'il vous faut en manger un deuxième. Puis un troisième ... et ceci jusqu’à ce qu’à votre grande surprise, il n’y en ait plus un seul dans le distributeur. Ce phénomène a poussé un chercheur du CNRS à faire des analyses chimiques très pointues sur un échantillon de PAIZ©. Il y a trouvé des traces de THC, inoffensives voire bénéfiques pour un consommateur occasionnel mais terriblement addictives pour un consommateur régulier. Il souligne dans ses recherches que l’origine du problème est, que tout est réfléchit dans la machine PAIZ© pour tout un chacun devienne un consommateur régulier :

  • La cible principale de PAIZ© étant les enfants, généralement le Pezoïnoman a pris son premier PAIZ© vers les 4 ou 5 ans.
  • PAIZ© bénéficie du réseau de la grande distribution pour la vente de son produit, le rendant facilement accessible à tous.
  • Le coût bon marché d’une d'une barrette de PAIZ© comparé à celui d’une barrette de shit rend ce produit très attractif et incite à consommer du PAIZ© en masse pour obtenir les mêmes effets qu’avec le cannabis.
Science & Vie Junior, le magasine de référence du monde scientifique, accorda beaucoup de crédit à cette découverte et accepta d’en publier les résultats. Mais la veille du jour de la publication, les bureaux d’Excelsior Publications furent vandalisés et le dossier PAIZ© disparu mystérieusement.

C’est sous le couvert de l’anonymat que ce scientifique a souhaité témoigner car par de curieuses suites de circonstances, il a perdu son travail et se retrouve aujourd’hui condamné à vivre dans les rues.

SC&VJ.jpg

Voici la maquette du numéro de Science & Vie junior qui aurait dû traiter du sujet de la dépendance aux PAIZ©.

Jusqu’à présent la compagnie PAIZ© a réussit un merveilleux travail de sape sur les médias. Lorsque la simple intimidation ne suffit plus, elle passe à l’acte et fait jouer son réseau d’influence et l'exemple le plus parlant, est l'arrêt du jour au lendemain en plein succès de la série "Le Caméléon", qui laissa orphelins des milliards de fans à travers le monde.

Malgré cela, un discret collectif de victimes continue le combat sous une communauté Facebook baptisée : « Moi, j'ai pleuré pour des PEZ » (on notera encore une fois l'utilisation de PEZ pour masquer PAIZ©).

Cette communauté rassemble de poignants témoignages de Pezoïmanes, qui nous décrivent la difficulté et la grande détresse de chaque instant qu’est, la dépendance aux bonbons PAIZ©.

[modifier] Le clonage

Bonessérie.jpg

Le docteur Brennan et son équipe de joyeux drilles

Mais le trafic de stupéfiants n’est que la partie émergée des activités parallèles de la société PAIZ© et ne représente qu’un infime rouage d’un grandiose dessein.

En effet, à l’image du Centre de la série le Caméléon, la société PAIZ© finance depuis plus d’une trentaine d’années ses propres recherches sur le génome humain, grâce aux bénéfices mirobolants dégagés par le trafic de PAIZ©.

On se rappellera les amoncellements d’ossements qui ont été retrouvés par l’équipe d’anthropologues judiciaires du Docteur Tempérance Brennan, à Traun en Autriche, non loin de l’usine de fabrication de PAIZ©. Après reconstitution des squelettes, le Docteur Brennan arriva à la conclusion qu’il s’agissait majoritairement de restes d’êtres hybrides, datant pour le premier d'il y a plus de trente ans.

Bien qu’aucun lien solide n’ait été établi entre les ossements retrouvés et l’usine de fabrication de bonbon, les dirigeants de PAIZ© firent tout pour étouffer l’affaire. Mais le Docteur Brennan, au regard des ses recherches, nous a confié qu’elle soupçonnait que la société PAIZ© avait depuis bien longtemps dépassés le stade du clonage humain avec une réussite de 99,99 %.

Maintenant que l’aspect technique est au point, nous imaginons sans mal que la société PAIZ© attend impatiemment le jour où les questions d’éthique médicale et morale ne seront plus un frein à la légalisation du clonage. Ils seront alors les premiers sur le marché, en possèderont le monopole et la PAIZ© World Company sera sans conteste l’entreprise la plus puissante de ce monde.

Mais il va sans dire que si la preuve était faite des ratés (les hybrides) par lesquelles ils sont passés avant d’obtenir une telle réussite, ceci mettrait un point final à leurs ambitions.


Grâce à un logiciel ultra sophistiqué, le docteur Brennan peut à partir des os, reconstituer l'enveloppe charnelle d'un squelette.
Donaldpez.jpg

1

Plutopez.jpg

2

Pezstroumph.jpg

3

Yodapez.jpg

4

Pezsimpson.jpg

5

Batpez.jpg

6

Obloom.jpg

7

Jdeep.jpg

8

1. hybride de canard

2. hybride de chien méchant

3. hybride d'humain type caucasien. Notes :

  • pigmentation de peau trop bleue
  • taille trop petite

4. hybride d'humain type caucasien. Notes :

  • pigmentation de peau non résolue : ajouter du jaune
  • taille mieux mais pas top

5. hybride d'humain type caucasien. Notes :

  • pigmentation de peau non résolue : ajout de trop de jaune
  • taille résolue
  • poids (obèse)

6. hybride d'humain type caucasien essais fantaisistes

7. Clone humain type caucasien réussi à 99,99%. Notes :

  • à détruire car non utilisable; ressemble beaucoup trop à Orlando Bloom

8. Clone humain type caucasien réussi à 99,99%. Notes:

  • à détruire car non utilisable; ressemble beaucoup trop à Johnny Depp

NB : Dire à notre généticienne de passer moins de temps devant la télé et plus à bosser.

[modifier] Le caméléon (le lézard)

Caméléon.jpg

Pour finir, cet article ne serait pas complet si nous n'abordions pas l'aspect animalier du caméléon car effectivement, avant d'être une série télé, le caméléon est un reptile qui possède la merveilleuse capacité de se fondre dans son environnement en adoptant la couleur de celui-ci. Cette particularité en faisait, à l'époque du Japon médiéval, un nija de premier ordre, au grand dam des tortues bouffeuses de pizza.


Comme il s'agit d'un "aficinado de la fashonista", il squattera de préférence des endroits très colorés tels que les parterres de fleur ou les tenues de gala d'Orlando afin d'arborer de chatoyantes parures d'une gaieté époustouflante. (Orlando? mais si le manager d'Hélène Ségara (Tu le fais exprès! c'est une chanteuse)).

Minitélé.png - Au programme de la dÉ ce soir - Minitélé.png


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia