Le Bon Coin-Coin

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le Bon Coin-Coin est un site Internet qui permet aux possesseurs de canards de vendre leurs canards à ceux qui veulent devenir à leur tour possesseurs de canards au meilleur prix. Ou éventuellement à ceux qui possèdent déjà un canard et qui voudraient juste étoffer leur collection.

Le Bon Coin-Coin
LBCClogo.png
Slogan Plans sur le bec
Siège social Orange (Vaucluse)
Pays France
Activité(s) Ventes de canards entre particuliers
Employés 3
Chiffre d'affaire 24 550 000 € (2011)
Maison mère Ma Mère L’Oie©
Site web www.leboncoin-coin.fr

[modifier] Un succès sans précédent (si on compte pas les trucs comme Google ou Facebook)

À la télé, dans les bistrots, à la machine à café au bureau, le soir au coin du feu, tout le monde n’a qu’une question à la bouche : « Mais où est-ce qu’on peut trouver des photos de Megan Fox à poil parce qu’elle est vraiment bonne cette salope ? » Mais comme la réponse est « Nulle part hélas » les conversations se rabattent sur l’autre thème à la mode : la crise économique.

Eh oui, vous ne l’avez peut-être pas remarqué vous pour qui le monde du travail n’est même pas une perspective d’avenir, c’est actuellement la crise. Le prix de l’essence s’envole, les haut-fourneaux s’éteignent à cause d’Arnaud Montebourg qui brasse de l’air, le Pôle Emploi attire les chômeurs plus sûrement qu’un pôle nord attire le sud et la tante de ma femme riche à mourir refuse de le faire alors que mon robinet fuit et que le moindre plombier indexe ses tarifs sur la dette extérieure de la Grèce. Et que fait-on en temps de crise à part chercher dans les quartiers malfamés des cigarettes bon marché et des pipes pas chères ? On essaye de faire des économies. Et dans ces cas-là, on trouve toujours des malins qui flairent la bonne affaire et lancent des business adaptés aux nouveaux modes de consommation qui comme les ampoules, sont des modes de basse consommation.

Parmi ceux-ci, on trouve les célèbres Jean-Jacques Colvert et Anna Thidé, très vite surnommés les Mark Zuckerberg de la basse-cour. Ce sont en effet les deux créateurs du célèbre site Le Bon Coin-Coin. Un site de petites annonces où chacun peut vendre ses canards et surtout, où chacun peut les acheter. En un peu plus de deux ans d’existence, Le Bon Coin-Coin est devenu LA référence de la vente de canards entre particuliers, écrasant la concurrence qui a pourtant tenté de se défendre bec et palmes mais en vain.

Après une période de rodage au cours de laquelle le site végétait avec à peine une vingtaine de canards disponibles à un instant T, tout s’est accéléré en décembre 2010. « C’est assez classique dans le monde de la distribution et du commerce », explique Antoine Saturnin, directeur marketing et du développement du Bon Coin-Coin. « Beaucoup de personnes se retrouvent à quelques jours de Noël avec des cadeaux de dernière minute à faire et il est à ce moment trop tard pour aller dans les magasins vendant des canards car il sont pris d’assaut. Grâce à un habile référencement sous Google, nous arrivions en tête de recherche dans la vente de canard d’occasion et du coup les chiffres ont explosé. Le reste appartient à l’histoire. »

LBCCreferencement.png

Aujourd’hui encore, Le Bon Coin-Coin.fr arrive largement en tête des référencements (près de 100 millions tout de même) lorsque quiconque est à la recherche d’un site de vente de canards entre particuliers.

Et il faut bien le dire, deux ans après ce magnifique coup de projecteur, le succès ne s’est jamais démenti et désormais, le site fait exploser tous les compteurs avec chaque jour plusieurs milliers de nouvelles annonces de vente de canards qui pour la plupart vont rapidement trouver preneur. « Un exemple pour la France », selon Lakshmi Mital qui s’y connaît en la matière.

[modifier] Présentation et fonctionnement

Ce qui a d’abord fait le succès du Bon Coin-Coin.fr, c’est sa simplicité. Tout a été fait pour que l’interface web soit la plus sobre et dépouillée possible, les fondateurs en ayant confié le développement à l’entreprise française qui était à l’origine de la première mouture de Désirs d'avenir, le site de Ségolène Royal. La page d’accueil, fière étendard d’un nationalisme numérique trop souvent absent des stratégies commerciales du web, étale sur tout son espace une magnifique carte de France où chaque client ou posteur d’annonce va opter pour la région de son choix. C’est là en effet une des particularités du Bon Coin-Coin.fr : il fonctionne en mode régional. Recherche de canards et vente de canards vont au-delà de l’opération commerciale ; l’objectif est aussi de resserrer les liens par trop souvent distendus entre les millions de Français amateurs de canards.

LBCCaccueil.png

« Merci de bien regarder tous les détails de l’image car je me suis carrément fait chier pendant deux heures à faire un truc qui tienne la route »
L’Auteur

Une fois la région choisie, les annonces sont affichées en règle générale par ordre chronologique inverse de leur publication. Il suffira alors de choisir l’annonce qui correspond à ce qu’on veut acquérir. Si par un cruel hasard aucune des premières annonces ne correspond à ses envies, il est toujours possible d’utiliser le puissant moteur de recherche intégré au Bon Coin-Coin.fr. On pourra choisir entre les mots-clefs « Canard », « Cane », « Caneton » voire « Canette ». Il est même possible de mettre chacun de ces termes au pluriel pour affiner la recherche (sauf « Caneton » mais les développeurs du site travaillent sur cette amélioration pour la prochaine version).

[modifier] Démonstration par l’exemple

Pour vous montrer à quel point la qualité du site n’est pas usurpé, nous n’avons pas hésité à effectuer nous-même une démarche d’achat. Notre choix s’est naturellement porté sur une annonce particulièrement alléchante, celle de Monsieur Duppont (par souci d’authenticité et respect de la vie privée à la fois, les noms n’ont été que très légèrement modifiés) qui propose des canards coureurs indiens et une femelle baptisée Caroline.



LBCCannonce3.png





Dès l’annonce choisie, il a suffi d’envoyer un petit message à ce monsieur Duppont…



LBCCannonce2.png





…pour recevoir instantanément une réponse de l’intéressé 9 semaines plus tard.



LBCCaccueil4.png





À partir de cet instant, le site Bon Coin-Coin.fr n’intervient plus et c’est aussi ça qui fait sa force : l’absence totale d’implication dans la transaction financière. Les particuliers s’arrangent entre eux, la transaction s’effectue le plus souvent en liquide et le Fisc va se faire foutre.

[modifier] Abus

Attention toutefois, comme tout ce qui a du succès, Le Bon Coin-coin est désormais la proie de margoulins en tous genres qui n'hésitent pas à profiter de la naïveté de collectionneurs peu regardants pour écouler des canards non certifiés voire contrefaits. Ainsi il est fréquent que des canards achetés via le site soit en fait importés illégalement de Chine, pays où le trafic de canards, malgré les problèmes de liberté de la presse, est endémique. Pour éviter de se faire avoir, il est impératif de connaître quelques règles permettant de déjouer les pièges posés par ces arnaqueurs.

Voici par exemple une de ces annonces sujette à caution :

LBCCchine.png

Malgré les précautions prises, celui qui a posté l'annonce n'a pas été assez rigoureux et permet au spécialiste de se rendre compte qu'il s'agit d'une arnaque. En effet, il est clairement indiqué « Aujourd'hui 15:38 » alors qu'en fait il est 8h38 à Paris. Le décalage horaire ne trompe pas, l'annonce a bien été postée par un pékin quelconque depuis la Chine.


Heureusement toutefois, dans la plupart des cas les transactions s'effectueront entre gens de confiance et comme moi, vous pourrez étoffer votre collection de canards et oublier tous vos soucis (à commencer par le fait d'avoir épousé un boudin)

LBCCconclu.jpg


01.png  Portail de l'Informatique


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia