Le 5ème élément du panard : Arnaque ou sorcellerie ?

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Image tirée de l'Atlas de l'anatomie 2001-2002

Encore une étude effectuée au CNRS par les plus grands scientifiques cubiques, impressionnistes et dadaïstes.

Depuis des millénaires l’Homme se questionne sur cette partie secrète de son corps. Cet appendice sans grand intérêt se trouvant aussi bien à droite qu’à gauche d’une de nos petites pattes (foutrement infestées de mycoses et champignons en tous genres au passage ! Pas vous ?!) appelées aussi communément « des pieds ».

Cette excroissance, cet orteil de bas étage, cette sous phalange, ce bout de rien pendouillant, ridiculement minuscule et chevauchant parfois son compère le quartus sert-il vraiment ? Quelles sont ses intentions ? Que nous veut-il ? Un stabilisateur ? Oh non…Je ne crois pas !

Intéressons nous à l’effet de cette perversion sur notre santé mentale. La question avait déjà été vaguement soulevée en 1875 par le Dr Andreï Peton recevant à trois reprises le prix Nobel de la pègre.

L’hypothèse du Dr Andreï Peton était qu’une malédiction Indienne nous avait frappés et le nombre impair de ces morceaux de peau (au nombre de 5 sur chaque pied) attestait sa thèse (ou pas) tout en restant une énigme. Le dur métier de podologue est devenu insoutenable, 65% de la profession est en constante dépression. La pédicure, acte marginal au même rang que la scatophilie est répandue dans le milieu de la prostitution des quartiers Nord de Marseille et tout autre marché noir illicite, illégal, pas conforme (les trucs pas bien quoi !?) se trouvant au Nord de Marseille.


Vous trouverez à droite, quelques images de cette épidémie touchant d’après l’INSEE « pas mal de monde », il s’agit de l’exhibition par des groupes terroristes de cette abomination sous plusieurs formes -->

Pied 1.png

Cliché de cette tumeur (appelons un chat un chat ! Ou bien Mimi si c’est son p’tit nom, ou encore Charlie le chat n°7), à prendre de préférence au soleil, pendant les vacances et au bord de la plage les doigts de pied en éventail

Pied 2.png

Réunion de ces kystes en groupe de plusieurs panards

Pied 3.png

Empreintes de pas dans le sable

Pied verni.png

Ci-dessus, nous observons des doigts délicatement vernis pour détourner le véritable problème. Camouflage ou effet placebo ? On soupçonne de grandes marques comme Maybeline, Gemey et autres L’Oréal d’appartenir à un réseau mafieux prônant le contrôle de notre espèce par le quintus. Info ou Intox ?

Pied sandales.png

Cette image est un exemple type du handicap que ce fourbe de quintus impose à l’Homme à sandale



Dr Gilles Gaillardeau-Babinski en pleine conférence sur le Quintus Minus.

« Avons-nous raison ou tort de nous plonger dans cette étude ? C’est effectivement un acte critiquable. Mais la science est là pour répondre aux questions que l’Homme s’est toujours posé »
~ Dr Gilles Gaillardeau- Babinski, chercheur au CNRS et auteur de Ce foutu quintus a bien un objectif ?!! Bordel de merde !

Amazon.png(Vous pouvez vous procurer ce chef-d'oeuvre pour 5,95EUR au format Kindle)


Six scientifiques de renommé mondiale dirigés par le Dr Gilles Gaillardeau-Balinski ont débattu et cherché, cherché, comme le font les chercheurs. Malheureusement, après de longues heures (Même tout un weekend pour être exact ! Et en plus il faisait super beau dehors !) la conclusion était qu’il n’y en avait pas vraiment. Comme toute science mystique liée à la paranormale, vaudou et autre sorcellerie, les recherches furent un plat échec.

Trois clans se sont formés suite à la fusion de toute cette masse cérébrale en action :

Les pro-quintus qui ont à l’esprit que ce petit bout de chair est indispensable à la survie de l’humanité en soulignant qu’il sera désormais de notre devoir de vénérer les excroissances de type 6ème doigts de pied et plus (un p’tit vomito et je reviens… c’est bon ! J).

Les neutres, affirment qu’avec ou sans cet appendice la vie continue et surtout que c’est bien cool (Z’ont rien branlé parait-il).

Enfin, les anti-quintus et anti-tout-autres-doigts-attachés-à-nos-pieds se sont démarqués et se sont littéralement arrachés hallux, secundus, tertius, quartus et ce foutu quintus à la suite de ces recherches.

Le Dr Gilles Gaillardeau-Babinski, quant à lui, en a conclut que ce petit doigt de trop était du à une polydactylie refoulée par notre espèce et a décidé de vivre à Euro Disney avec Mickey Mouse et Bart Simpson.

Mimine Simpson.pngMimine Mick.png



Prochain article : Ce vagin double engin et cette zigounette à deux têtes : l’art du double emploi. Vaginou.pngPanard (1).png


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia