LeBron James

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
LBJcor.jpg

LeBron James, tenant un énorme bocal de cornichons.

LeBron James est un basketteur américain né à Akron le 30 décembre 1984. Il mesure 2m03, pèse 113 kg, a une pression de mâchoire de 1200 kg/cm² [1], soulève deux Porsche Cayenne en développé couché, a une détente sèche de 4m03, un record au 100 mètres sous les 9’80, une conductivité électrique de 3.5 × 107 Siemens par mètre [2], une page Facebook avec 6 millions de fans et un forfait internet, SMS et téléphone illimité à moins de 10€ par mois. Cependant, il est dans la vie privée très docile et très touchant.


Le basketteur

LBJdunk.jpg

LeBron James, dunkant devant Krilin, un personnage de Dragon Ball Z

Quand il enfile ses chaussures Nike Zoom Lebron VI Big Apple et pénètre sur un parquet de basket, LeBron est un monstre sanguinaire. Il ne reconnaît plus sa famille, ses amis, il ne distingue plus les visages, ne ressent plus d’émotions. Il est une bête féroce dont le seul but est de broyer. Il broie, il broie. Oh oui qu’est ce qu’il broie. OH MON DIEU il broie bordel mais j’ai jamais vu un mec broyer comme ça !!!! MAIS MERDE comment on peut broyer comme ce mec broie ??? IL RESTE RIEN de ses adversaires c’est de la charpie ! Mais bon sang quel être humain est capable de broyer autant sans ressentir la moindre gêne ! Rien d’autre que le coup de sifflet final ne peut l’arrêter. Il est une machine, un abattoir sur pattes, une moissonneuse-batteuse, un hâchoir électrique, un sécateur à air comprimé. Bref, il est un excellent basketteur.


Son style de jeu est un mélange de brutalité sèche et animale, avec une cuillère de limpidité sibylline et souple, saupoudré avec un filet d’huile d’olive. Le meilleur exemple de ce tiramisu de sauvagerie à la clarté et huile d’olive est le match de son équipe, les Cleveland Cavaliers, contre les Raptors de Toronto en 2005 où LEBRON JAMES claque pas moins de 56 points dont un ENORME tomahawk sur la face de Chris Bosh. Ce dunk est célèbrissime parce que Lebron prend son impulsion sur la ligne des lancers-francs, décolle véritablement du sol avec une puissance qui fait VRAIMENT trembler les deux premières rangées de l’Allienz Arena Center de Toronto. Il prend PLUS DE SEPT PIEDS de hauteur et IL CRUCIFIE RELLEMENT CHRIS BOSH qui avait le malheur d’être sous le panneau à ce moment là, et ensuite LEBRON JAMES ATOMISE LE CERCLE avec UN TWO HANDED SLAM DUNK QUI RETENTIT DANS TOUTE LA EASTERN CONFERENCE AUX CLAMEURS DU PUBLIC LEBRON JAMES IS A GOD OH PUTAIN MAIS QUEL DUNK LEBRON JAMES, WITH NO REGARD TO HUMAN LIFE QUEL BESTIAU PUTAIN MAIS IL LUI A ARRACHE CE QUI LUI RESTAIT DE VIE JE REVE. Ensuite Toronto a égalisé et a fini par gagner le match.


Au-delà de cette férocité hirsute, LeBron James sait aussi faire preuve d'un sens du partage hors du commun, et sait distribuer les passes comme Jésus distribuait les petits pains avant les kermesses. Il dispose d'une vista digne d'un logiciel d'exploitation, et passe son match à tartiner le caviar sur le ballon, et à l'envoyer directement dans les mains ahuries de ses coéquipiers. A son contact, n'importe quel basketteur du dimanche devient un astre qui réfléchit à la vie et la lumière du soleil d'Akron, celui qui ne se couche que sur le cadavre de ses adversaires, une fois la bataille terminée. La légende raconte que certains supporters aveugles ont retrouvé la vue en l'espace d'une passe de LeBron James : LA LUMIERE. Ni plus, ni moins. Si Dieu a dit « Fiat lux », LEBRON JAMES, lui, a dit « PORSCHE CAYENNE LUXE SISI ». C'est tout.

L'homme d'affaire

Quand il quitte le terrain de basket-ball, LeBron James va prendre une longue douche. Il dépense environ 300 000 mètres cubes d'eau, soit l'équivalent de la consommation annuelle en eau de la ville de Forbach. C'est ce qu'il faut pour décrasser son torse affable des morceaux de chairs en décomposition qui le jonchent. Il enfile alors un de ses coéquipiers, et le costume du business-man. Il sort de la salle, et rentre dans le vrai monde, celui des affaires. Ce monde-là aussi, il le domine de la tête et des épaules. Il n'est pas n'importe quel requin parmi les requins, il est le requin d'Akron, celui qui sent le sang et le contrat publicitaire à des kilomètres. Autour de lui, les autres requins sont médusés, ils sont des dauphins, ou des dorades, et font le dos ronds.


Nike, Coca-Cola, Sprite, tout ça, ça a succombé. T'en veux d'autres ? Microsoft, Cadbury, Kellog's, Upper Deck. T'es toujours pas rassasié ? Lui non plus, Dior, General Motors, Toyota, Haribo, Nestle, Durex, Juvamine, Jouet Club, Jean Caby... Allez j'arrête là va.

LBJpub.jpg

LeBron James, posant pour une publicité.

Fort de tous ces millions, de toute cette tune, ces brouzoufs, ces pépettes, cette maille, ce blé, LeBron James est une personne puissante dans tous les sens du terme. Il possède de l'argent, vraiment. Son compte en banque est plus blindé que l'estomac d'une oie après gavage. Faut vraiment pas chercher, si tu veux savoir où est la tune, y a de grandes chances qu'elle soit dans sa poche arrière droite, dans son porte-monnaie. Son porte-monnaie. Un truc de 10 cm de long maxi, qui contient plus de richesses que tous les pays d'Afrique subsaharienne réunis. Et ouais, tout ce flouze DANS UNE SEULE PERSONNE. C'est LEBRON JAMES. PUTAIN CA C'EST DE LA TRESORERIE FRERE ! LE GARS ROULE SUR L'OR IL BOUFFE DES RADIS H24 IL A DE L'OSEILLE DES ORTEILS AUX OREILLES SA MERE !!! J'ai fini pour cette partie.


L'homme

LBJchambre.jpg

LeBron James, s'asseyant sur son lit, en costume.

Quand il finit sa journée, deux heures après que la dernière personne au monde se soit couché, LeBron James rentre chez lui. Il se fait une tisane goût fruits rouges, et il se dirige vers la salle de bain. Là, le colosse s'approche de la baignoire, et tourne le robinet d'eau chaude. Et ouais vieux, il se coule un bain. Il allume des bougies, se met un putain de disque des Poetic Lovers, et se prend un monstre-bain d'une heure et demie.

Ensuite il ouvre son journal intime, se saisit de son stylo Hello Kitty rose et blanc, et il rédige. Il régide, il rédige. PUTAIN IL RÉDIGE COMME JAMAIS J'AI VU UN MEC RÉDIGER. Il raconte sa journée, ses impressions. Des fois il dessine des cœurs, des chevaux, des poneys, des hérissons. IL ENVOIE DU SÉVÈRE PÂTÉ AVEC SES ESQUISSES.

Puis il rejoint sa chambre. La chambre de LeBron James, c'est environ 2,5 tonnes de meubles Hello Kitty, 18 hectolitres de peinture rose fuchsia, des bouquets de fleurs MONSTRUEUX qui donnent une putain d'odeur de violette dans toute la pièce. Et une fois dans sa chambre, il enlève les 58 peluches Titi et Grosminet de son lit, et il s'apprête à dormir. Il se pieute, et il en écrase. Il somnole comme t'as jamais somnolé, il broie tellement Morphée que ses copains dieux grecs l'appellent Morphlée. C'est LeBron James. Qui pionce.

Et le lendemain il recommence. T'inquiète.

Notes

  1. Cette pression, correspondant à celle de deux requins – ou 10 loups – ou 120 chats – ou 16 millions de fourmis rouges, suffit pour casser l’équivalent de 600 doigts – ou 10 bras – ou 15 000 pringles goût paprika.
  2. Equivalente à celle de l’aluminium à 20°C.
Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
Autres langues
wikia