Lave-vaisselle : l'aventure 3D

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Rubber ducky.gif Cet article propose de magnifiques illustrations 3D, genre encore meilleures que celles du film Avatar.
Pour cette raison je vous conseille de chausser une paire de lunettes 3D, ou de vous en confectionner une comme décrit ci-dessous ! Bonne lecture et bon bricolage =)
Lunettes 3D.png



Titre vaisselle.jpg



[modifier] Les forces en présence

[modifier] Camp Cal-Gond — H-3min

Moi et les miens étions cantonnés dans notre forteresse, bien serrés les uns contre les autres, tel un unique bloc paré pour l’affrontement. Deux corps d’armes avaient pris part à la mission, reconnaissables à leurs uniformes de combat bleus ou blancs, et nous avions embarqué en renfort notre arme secrète, surnommée l'eXpress-Ball par nos ingénieurs. Le plan était on ne peut plus simple : infiltrer la base V-Sail, avant de se déployer à ses quatre coins et éradiquer l’ennemi camouflé dans ses plus intimes retranchements. De mémoire d'Esdéésse aucun soldat n’avait encore pu sortir vivant de ce territoire hostile, mais la promesse d’une vie éternelle passée à dériver sur les flots du fleuve de l’Egg-Houx faisait naître en chacun une étincelle de bravoure, attisée par le souffle d’une équipe soudée et prête à en découdre jusqu’à la mort.

SDS vaisselle.jpg

Ça c'est moi, l'Esdéésse, sur la photo j'ai le nez rouge à cause de ce fichu rhume des foins.

[modifier] Base V-sail — H-3min

Nos adversaires quant à eux avaient pris place à bord d’une batterie de vaisseaux des plus hétéroclites, prêts à disputer une des batailles les plus épiques de notre existence. Certains s’étaient embarqués à bord de larges soucoupes de nacre immaculé, arrimés à leur véhicule grâce à de curieux agrégats gluants aux couleurs variées. D’autres encore avaient élu domicile sur d’immenses vaisseaux métalliques, ou même sur d’étranges lames hérissées de dents aiguisées. Et tout ce bataillon, fort de plusieurs millions d’individus, tous très jeunes pour la plupart, s’était déployé dans l’univers à 3 dimensions dont seuls quelques vétérans avaient échappé, et que l’on surnommait dans le jargon militaire la base V-Sail.

La guiole.jpg

Le Capitaine de la Guiole et son escouade d'élite prêts à en découdre !

[modifier] Début des hostilités

[modifier] Base V-sail — Heure H

Dans un léger vrombissement de moteur, la Grand'Hélice se mit en branle, d'abord doucement puis de plus en plus vite, ses pâles immenses couvrant l'entité du champ de bataille, si bien que personne ne pouvait plus s'y sentir à l'abri, pas même retranché dans une de ces étranges lampes à huile métallique.

Pou riture.jpg

Pou'Riture, chef de file du peuple Mik'rob, chevauchant fièrement l'Ô sur son fidèle destrier.

Puis soudain un nouveau bruit se fit entendre, une sorte de gargouillement provenant des entrailles de l'édifice, un bruit lugubre et allant crescendo qui ne pouvait annoncer rien de bon. « Ça y est, le piège est amorcé ! » marmonna Salmonelle, le doyen de leur escouade. « Comment ça un piège ? » s'enquit la Guiole, qui malgré ses airs de mauvais garçon avec sa casquette à hélice n'était pas loin de faire dans son froc. « Bleu-bite va, n'entends-tu pas le flot de la mort s'écouler à travers les entrailles de notre antre ? C'est le pire fléau qui puisse être pour notre peuple, pire encore que les Ent'Ibiotiques[1] : c'est l'Ô ! ».

[modifier] Camp Cal-Gond — Heure H

« On y va, chef ? » « Non, encore quelques secondes, vous savez bien que le timing est crucial dans ce genre de mission ! Et serrez les rangs bon sang, l'unité fait la force chez le peuple Sah-Von ! » Ici aussi l'arrivée de l'Ô attisait les esprits, dans quelques instants elle dissoudrait les rangs, libérant plusieurs milliers de fiers soldats féroces et sans pitié, avec pour unique but d'éradiquer jusqu'au dernier des intrus infiltrés dans la base V-sail.

« Attention, à mon signal... Goooooooo ! » D'un seul coup une énorme vague s'introduit par le conduit de notre bastion, nous propulsant à travers une canalisation débouchant droit sur l'ennemi. La Grand'Hélice, fidèle au poste, acheva de briser nos rangs, libérant un flot de soldats du corps Tensio-actif sur les hordes de Mik'rob et Bak'téri planqués dans les parages.

[modifier] La bataille fait rage

Attaque vaisselle.jpg

Allez p'tits gars, à l'attaque !

Notre plan d’attaque était on ne peut plus simple : le premier corps d’arme, revêtu de combinaisons blanches comme la mienne, ainsi que d'un superbe casque jaune, avait pour mission de déloger l’envahisseur des recoins de la base V-Sail, avant de les emprisonner en formant une sorte de coquille autour d’eux. Le second corps d’armes, en bleu celui-ci, avait pour ordre de tenir les positions conquises, en repoussant les assauts des peuples Mik’rob et autres Sal’T présents dans les parages.

Dès les premiers instants de la bataille je fut pris d'une vive douleur : « Aie, chef, j’ai l’impression que mon corps tout entier est en train de brûler ! » « Tiens bon soldat, c’est parce que seule ta tête est couverte afin de supporter les assauts du démon de l’Ô ! » Et en effet seule ma figure semblait échapper à la douleur. Désireux d’en finir au plus vite je me précipitai vers un groupe de Sal’T planqués derrière une paroi dure et translucide, mais tellement entartrée que l’on voyait à peine à travers. « Renfort, renforts ! » hurlai-je à l'intention du reste de ma compagnie, bien incapable de venir à bout de mes adversaires.

Mais rien à faire, j’étais bien seul face à mon destin, et alors que j’aurais du être en train d’encercler l’ennemi, afin de le confiner dans de solides Mi-sel infranchissables, je luttai désespérément face à ce rempart inattaquable et infesté de Mik’rob. Ça y est, ma fin était proche, je ne sentais déjà presque plus mon corps tout endolori, et mon casque à puissance ionique perdait peu à peu de son effet protecteur, de sorte qu’il ne me restait plus que quelques secondes à vivre. Petit à petit ma vue se troubla, puis mon pouls ralentit, tout n’était plus qu’un triste brouillard autour de moi, quand soudain, je m’évanouis...

[modifier] Contre-attaque

Extreme ball.jpg

Libérée de son étreinte l'eXpress-Ball fut projetée vers le peuple Mik'rob.

« Esdéésse, réveille toi non de Dieu, les renforts sont là ! Esdéésse, tu m’entends ? » Lorsque je rouvris les yeux, le sergent Dét, ou plutôt le Det’Ergent comme on l’appelait dans le milieu, était penché sur moi, accompagné d’une bonne centaine de soldats. « Ne t’en fais pas, les autres non plus n’ont pas été capables de déloger l'ennemi, mais notre arme secrète vient tout juste d’être amorcée ! » « Ils vont voir ce qu’il vont voir ! » balança El’Triton[2], un nouveau venu dans l’équipe.

Et en effet l'eXpress-Ball venait de se mettre en branle, libérée de son enceinte et prête à faire d’énormes ravages dans les rangs adverses. Un jet d'Ô d’une puissance phénoménale, et porté à plus de 100°C, finit de briser sa prison granuleuse, la propulsant à toute allure vers le quartier principal de la base V-Sail. Au fur et à mesure de sa progression on la voyait se dissoudre, libérant sur son passage une foultitude de petits cubes dorés, assortis de superbes reflets d’un vert éclatant.

Sel vaisselle.jpg

Du sel !

« C’est du Sel ! » s’exclama le Det'Ergent, « Encore plus puissant qu’une horde de soldats du corps Tensio-Actif, et deux fois plus efficaces qu’un simple Mi-sel ! » Partout ou étaient propulsés ces blocs de Sel, l’ennemi sortait de sa cachette en hurlant, incapable de résister à l’assaut du peuple Sah-Von, ce dernier remotivé par l'entrée en jeu de cette véritable arme de destruction massive ! Les Mi-Sel grossissaient à vue d’œil, et en quelque instants tout le peuple Mik'rob se retrouva emprisonné, tandis que les nôtres tenaient ferme les positions du camp V-Sail. Seul trônait encore face à ce carnage le fier Pou'Riture, bien désemparé sans ses fidèles sujets pour le protéger.


« C’en est fini de toi, misérable ! » lui cracha le Det'Ergent, tandis qu’un immense fragment de l'eXpress-Ball dérivait dangereusement en direction de son rival. « Ah ouais, tu crois ça ? » eu tout juste le temps d’ajouter Pou'Riture, avant de se faire heurter de plein fouet par un cube mirobolant projeté à toute vitesse sur sa ridicule embarcation. Un tonnerre de hourra retentit alors, tandis que l’ennemi vaincu était emporté dans le déluge du fleuve de l'Ô.

[modifier] Évacuation forcée

Et soudain plus rien, le calme après la tempête, comme si le temps s'était arrêté tout d'un coup, figeant le champ de bataille comme une fresque épique illustrant notre victoire. Et pour cause, l'Ô s'était soudain tarie, et la Grand'Hélice s'était immobilisée au dessus de nos têtes.

Detergent vaisselle.jpg

Quel fière allure il a ce Det'Ergent !

« Accroche toi, ça va secouer ! » me glissa le Det'Ergent, et avant même que j'ai pu m'enquérir de plus de détails un gigantesque ventilateur se mit en branle, propulsant des tonnes d'air chaud à travers la base V-Sail, emportant tout sur son passage. Seuls les vaisseaux de guerre du peuple Mik'rob semblaient résister à cet ouragan, tandis que leurs cadavres étaient emportés vers une sorte de sas d'évacuation en contrebas. Je tentai de m'arrimer à une soucoupe mais en vain, et toute l'équipe fut à son tour aspirée dans le conduit, abandonnant contre son gré un territoire pourtant si bravement conquis.

Nous parcoururent ainsi plusieurs dizaines de mètres de ce curieux tunnel, nous heurtant les uns aux autres comme de vulgaires confettis balayés par le souffle brulant de la machinerie infernale. Enfin, après plusieurs minutes de ce supplice, je vis apparaitre un point de lumière, de plus en plus gros à mesure que nous progressions en avant : la sortie était proche ! « Ça y est, nous somme libres ! » m'écriai-je, tandis que nous plongions dans un immense conduit rempli d'un liquide noirâtre et grumeleux. Les uns après les autres nous atterrîmes dans le grand bain, encore étourdis de notre pénible traversée.

Une fois la troupe au complet, pataugeant gaiement dans cette étrange mare, le Det'Ergent déclara d'une voix haute et forte : « Ici s'achève notre périple, braves soldats vous pouvez être fiers de vous, nous avons courageusement vaincu notre ennemi, nous avons triomphé de ce peuple sale et méprisant, et nous pouvons désormais nous réjouir d'être parvenu à l'issue de notre voyage : le fleuve de l'Egg'Houx ! »

[modifier] Tout est bien...

Et ainsi errèrent l'Esdéésse et toute sa tribu, dérivant au gré du courant tranquille du fleuve de l'Egg'Houx, rejoints au fil de leur long périple par d'autres fiers soldats, ayant eux aussi triomphé de leurs adversaires.


Ruisseau vaiselle.jpg

Tantôt ils voguaient sur les flots tumultueux du cours d'eau...


Champ vaiselle.jpg

...tantôt ils replongeaient dans les ténèbres de la terre...


Epuration vaisselle.jpg

...je crois même qu'au final ils furent immergés dans de vastes bassins, avant d'être repêchés et séchés avec soin...


On raconte que cette incroyable traversée dura plusieurs mois, plusieurs années même, jusqu'au jour où...

— Chef, chef ?
— Oui soldat ?
— Où sommes nous chef, on y voit rien, et on est serrés comme des sardines ?
— Pas de panique soldat, pour l'instant tout va bien, mais très bientôt nous serons appelés en mission, et cette aventure risque d'être l'une des plus palpitantes de notre existence...





Calgon vaisselle.jpg


« ...et il disait vrai ! »

[modifier] En Bonux

  1. Qui rappelons-le, ne sont pas automatiques.
  2. Non non, c’est pas des conneries ! [1]


Couteau-suisse.png  Portail de la Vie Quotidienne


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia