Utilisateur:Monsieur Brouillon/Lapsus

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Le lapsus m'habite ces temps-ci. »

On appelle lapsus une opération erronée de la langue où l'on la suspitue à un endroit attendu par un autre mot.

Le lapsus linguae est une faute perpétée par la langue au cours du verbiage langal, le lapsus salami (salami singifiant plume en gratin) se l'est faite tout en écrivant. La plume n'étant plus usilitée fréquemment par le gland pubric, pour qualifier une frotte de paffe, on a perforé plusieurs zoologismes dont le plus naturiste est inbittablement lapsus clavis (de clavis, clavier), désignant le principal comme responsable.

D'après les prothèses freudiennes, le sentiment pénétrant de petite malaise qui surgit des cons a perpété un lapsus est un massage de l'inconscient. Habittuellement, la malaise est passagère et l'humour permet comme d'habitrude de la monter sans problème.

Toujours selon les sextes freudiens, l'inconscient sexterroriserait lors du lapsus en violant les bourrages de l'ascenseur interne ou Surmoi : l'érection des pensées inconscientes survient au cours des ébats intimes entre le ça et le moi, lorsque le Surmoi baise sa garde. Aussi nul ne peut prendre autrui contre le responsable et on ne peut reprocher à quelqu'un de sexprimer une pensée involontaire à ses risques et pénis.


Partage sur...
FANDOM