Langue française

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
À fusionner avec Français (langue) à moins que la langue française n'admette une différence entre les deux.


La langue française, aussi appelée communément le français, est la plus belle langue du monde pour beaucoup, les autres ne sont pas toujours d'accord mais on les excusera de leur faiblesse intellectuelle, c'est pas de leur faute s'ils ne sont pas français.

[modifier] Conjugaison

La conjugaison française a les règles les plus raisonnables possibles, le problème c'est qu'il y a un petit nombre de quelques milliers d'exceptions aux cent-trente-deux règles principales, mais on les apprend vite.

[modifier] Exemples d’exceptions

[modifier] Exception de la conjugaison à la deuxième personne de l’Impératif

Tout verbe à l’impératif se doit d’oublier son « s » à la deuxième personne du singulier pour montrer le manque de respect et le total mépris envers le sujet de la phrase, considéré alors comme un simple sous-homme aux ordres de celui qui la prononce.

« Décide où je vais te mettre un coup de barre à mine connard ! »
[modifier] Exception des auxiliaires à l’exception

L’auxiliaire être a le droit de garder son « s » s'il le veut. L’auxiliaire avoir doit être remplacé par le verbe être à l’impératif, pour démarquer le but avoué d’imposer sa volonté. Toutefois, à des fins de prononciation et de complication de la langue, on utilise lors de ce remplacement le verbe "être" dans sa forme présente et non pas impérative (« es » et non pas « sois »).

On ne dit donc pas

« Aie au moins la présence de… »

mais

« Es au moins la présence de… ».
[modifier] Exception des verbes du second et du troisième groupe à l’exception

Les verbes du second et du troisième groupe ont le droit de garder leur « s » à la deuxième personne du singulier de l’impératif. Cette exception à (du verbe "àvoir") pour but de créer une sous-catégorie de verbes jugés moins importants et déportables, afin de montrer encore plus le mépris lorsqu’on utilise l’impératif avec un verbe du premier groupe.

[modifier] Grammaire

La grammaire est très simple en elle-même : il y a un sujet, un verbe, un complément parfois un complément substantivé, souvent des compléments du troisième degré de l'artefact de ma grand-mère au carré : rien de plus simple. Tout dépend de si vous avez acheté un module additionnel, complémentaire ou subordonné en option avec votre français.

Certains étrangers (les pauvres !) ne comprennent pas dans quel ordre on met les mots, par exemple pourquoi un papillon bleu et pas un bleu papillon, mais la règle est très simple puisqu'il n'y en a pas, car voyez vous, les français étant de grands musiciens, tout se fait à l'oreille !

[modifier] Sonorités

Eh oui la grande merveille du français, ce sont ses douces sonorités mélodieuses qui enchantent les oreilles et le cerveau qui poursuit. Quoi de plus beau que les poèmes de Victor Hugo, de Baudelaire, on comprend rien mais c'est beau !

[modifier] Diversité linguistique

  • Le français est une langue très riche en mots pour trois raisons :
    • Il y a toujours une infinité de mots pour dire la même chose ou à peu près, presque, environ, pas tout à fait différents ni dissemblables de sens.
    • La langue change pour chaque pays, chaque région. Par exemple, les gosses en France et au Québec, c'est pas la même chose, les cafards au nord de Paris, c'est pas le même mot au sud. La pratique de l'imparfait du subjonctif est interdite les jours de marché à Chatuzange-le-Goubet.
  • Autres points : les insultes, fantasmagoriquement nombreuses, si, si, vous n'avez qu'à regarder Matrix, il y en a un bel échantillon ! Pourtant, on n'apprend jamais ça aux quelques repentants qui apprennent la langue française.

Quelques exemples :

Putain, connard, salope, pouffiasse, bordel, enfoiré, enculé, bougnoules, fils de pute, PD (pas d'homophobie s'il vous plaît !), espèce de fils de Bush, salaud, Sarkozy, chiottes, merde, espèce de gland, et cætera.

Le mieux est la possibilité de faire des combinaisons comme " putain de bordel de merde de chiottes de fils de pute d'enfoiré enculé de merde" ou " putain de bordel de ta mère d´enculé de ta race " comme quand on n'a pas raté son doigt en le visant avec un marteau.

  • La possibilité d'imiter d'autres langues avec une phrase simple, exemples:

« Vire ta gaine que j'tâte. » (phrase à caractère sexuel dont le but est que la jeune fille en face de vous vire sa gaine afin que vous lui tâtiez les parties) à prononcer rapidement pour créer l'illusion de parler Allemand.

« Euj pishe et j'glishe. » (Je pisse et je glisse (dedans donc...)) phrase en ch'ti donnant l'impression de dire « I speak english », à tester sur votre prof pendant une interro orale.

Maintenant à vous de parler.

[modifier] Autres conneries

Qu'avez-vous pensé de l'article "Langue française" ?
 
9
 
26
 
37
 
4
 
9
 
21
 

Ce sondage a été créé le juin 6, 2007 11:51 et 106 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia