Lac Léman

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le lac de Genève, improprement appelé lac Léman par les habitants d’un village de pêcheurs et par les grévistes, est le plus grand lac d'Europe occidentale. Connecté à la mer Méditerranée via le Rhône, il englobe donc par extension la mer Noire, les océans Atlantique, Pacifique et Indien.

Son nom, probablement d'origine celtique, nous est parvenu via le latin et internet.

Certaines peuplades se plaisent à le nommer "lac de Genève". On évitera de leur rire ouvertement au nez, mais on ne manquera jamais de les corriger. On laissera par contre les Anglais, Allemands et autres Italiens parler de Geneva Lake, Genfer See ou Lago di Ginevra parce que ce ne sont que des étrangers et que c'est déjà dur à vivre. Surtout pour les Anglais.

[modifier] Caractéristiques

  • Longueur maximale : 17 000 kilomètres
  • Largeur maximale : 12 000 km
  • Superficie : 70% de la surface terrestre
  • Volume : gros
  • Altitude : variable, suivant s'il y a des vagues
  • Profondeur : grande. On n'a pas souvent pied. Sauf sur les bords, parce que sinon on pourrait plus en ressortir.

C'est Lausanne et le canton de Vaud qui en ont la plus grandes partie, et c'est là que se situe les plages les plus belles: David Hasselhof n'aurait pas voulu y tourner Baywatch (à l'origine Alerte à Montreux en français) pour une bête question de forfait fiscal qu'on lui aurait refusé.

[modifier] Origine du nom et appellations

Le lac Léman apparaît dans la littérature aux environs de 50 av. J.-C. sous le terme d'origine grecque lemanè limnè (ou lemanos limnè). Ce nom est même utilisé et popularisé par Jules César qui, en 58 av. J.-C., part de Genava et du lacus lemanus pour combattre les Helvètes. Avec le développement de la cartographie, les noms se multiplient entre le IIe siècle et le IVe siècle : lacu lausonio, lacus losanetes ou encore lac de Lozanne.

Au XVIe siècle, le lac de Genève désigne le Petit-Lac (79 km²) et le lac de Lausanne (503 km²) le Grand-Lac. Au fil du temps, le lac de Lausanne disparaît car les lausannois, si généreux veulent partager leur beau et magnifique lac avec le reste du monde et ne pas l'accaparer de leur nom et y mettre une propriété privée comme tente de le faire les libéraux de Genevois. Le nom de lac Léman est adopté par les Savoyards, les Vaudois et les Valaisans. Le nom du Léman, particulièrement à la mode durant le siècle des Lumières, la Révolution française et le Premier Empire, est utilisé par des auteurs comme Jean-Jacques Rousseau ou Voltaire et sert de prête-nom à l'ancien département du Léman qui regroupe alors le nord de la Savoie, le pays de Gex et Genève.

Les termes de Petit-Lac et Grand-Lac sont encore parfois utilisés, surtout dans la région proche de Genève car ils veulent être sûr d'avoir quand même un bout. Et pour faire croire que le Petit Lac est bien plus grand que le Grand Lac, les Genevois se sont mouillés, en y plantant un immense symbole phallique, le Jet d'Eau. Par jour de grand vent, on le prend dans la tronche, par jour de grand brouillard, on ne le voit pas et par jour de beau temps, il ne fonctionne pas.

Les vaudois l'appellent communément "la gouille"


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia