La vraie valeur de la vie humaine

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Valeur vie.jpg

Aujourd'hui, il est possible de jouer ses enfants à Las Vegas.

La vie est une donnée et une expérience unique que nous partageons soi-disant avec les animaux et les plantes.

Les scientifiques s'accordent aisément sur le fait qu'elle a une durée finie pour la plupart des êtres, si l'on élude les exceptions notables telles que Mathusalem, le poney de Canterville, Ken ou l'Abbé Souris. Cette durée, exprimée en années plutôt qu'en millisecondes pour plus de commodité, diffère néanmoins de façon flagrante suivant les espèces. La durée de vie des espèces animales reste dans la même fourchette, si l'on peut dire, que celle des êtres humains. Celle des membres du monde végétal est quant à elle beaucoup plus vaste, comme pour l'exemplaire Heller-Jannkalmants[1], arbre centenaire allemand ayant même résisté aux bombes américaines.

Cependant la vraie valeur de la vie humaine, elle, a cela de sibyllin qu'elle n'a su trouver d'unité permettant de lui conférer une valeur exacte. Certains l'évaluent en lingots d'or, d'autres en litres de pétrole, d'autres encore en chameaux... Toutes les monnaies d'échange au monde ont tenté de transcender la pudique frontière morale qui emprisonne l'Occident et l'empêche d'agir les mains libres.

Il faudra pour autant écarter tant les débats paronomastiques du PMU que les ébats scolastiques de l'UMP pour découvrir ce que recèle réellement ce tabou qui condamne sans appel des pratiques aussi saines que variées telles que le cannibalisme, la prostitution, le travail des enfants ou le lancer de nain. Le débat relève certes de la dignité humaine, mais découvrir si la vie est maladroitement surestimée ou infiniment sous-estimée, ou le contraire, représente un enjeu bien plus grand.

« La dignité humaine j'en fais une grosse comme ça tous les matins. »
~ N. Sarkozy à propos des manifestations du 8 mars 2008, du 16 mai 2009, du 15 décembre 2009, du 11 janvier 2010...



[modifier] De la différence d'âge entre les êtres vivants

L'histoire de la valeur de la vie repose en grande partie sur une des théories de la relativité, celle de la très peu fameuse relativité celtique. Selon cette théorie:

Trois fois l'âge d'un chien, c'est l'âge d'un cheval ;

Trois fois l'âge d'un cheval, c'est l'âge d'un homme ;
Trois fois l'âge d'un homme, c'est l'âge d'un cerf ;

Trois fois l'âge d'un cerf, c'est l'âge d'un aigle[2].


Hommevie.JPG

Un corollaire des différentes études de Darwin, qui nous place au milieu de la grande chaîne de la vie.


Cette évidence fut maintes fois scientifiquement et empiriquement démontrée. Ainsi, l'être humain possède une longévité passablement moyenne, qu'il trouva dès l'aube des temps de très mauvais goût. C'est de ce quiproquo que naquit le mythe de la valeur de la vie.

[modifier] Lorsque l'âge du capitaine supplanta l'âge de l'aigle

764deforestation.gif

‎Lorsque l'Homme eut fini d'asservir les animaux plus forts et d'enclore dans l'élevage les espèces qui lui étaient inférieures, hormis les arbres car cela n'aurait aucun sens[3], il dut inventer une solution de derrière les fagots pour endiguer sa manie de tuer tout ce qui bougeait librement (on se rappelle qu'il n'y a plus que des êtres humains, en liberté).

La valeur de la vie est donc née du besoin pour l'Homme de ne pas vouloir se tuer réciproquement, ce qui pourrait paraître idiot pour quelqu'un qui réfléchirait un peu.
Cette valeur de la vie a, de plus, atteint des sommets insoupçonnables, qu'un exemple ne suffirait pas à souligner. On demanderait à un aborigène ce qu'il allouerait - mettons qu'il parle en dollars - à la famille du défunt lors de l'assassinat : d'un aigle royal, espèce en voie qu'il en reste un seul ; d'un chasseur ; d'un chasseur d'aigle royal ; d'un être humain quelconque ; ou d'un être humain de trente-six ans déguisé en Monsieur Esclave à une soirée Star Trek. Que répondrait-il ? Indubitablement qu'en dehors de l'aigle, il ne pourrait quantifier de façon raisonnable[4] la valeur des autres personnes qui s'avèrent être toutes... des êtres humains.

D'aucuns soutiendraient que la hausse du prix de l'être humain vers des asymptotes imprononçables pourrait être due à la quantité élevée d'êtres humains. Mais cela n'aurait encore aucun sens[5]. Et pour réfuter une fois pour toutes un tel argument, dont l'absurdité vaut bien celle d'y avoir pensé, notons qu'un chasseur spécialisé en aigle est plus rare en soi qu'un aigle. Ce qui place l'aigle entre le chasseur et le chasseur d'aigle dans notre classification.

Mon systeme.JPG

Notre classification.


Le Monsieur Esclave représente l'expérience-témoin, à mi-chemin tout comme l'aigle.

[modifier] Le masque de la valeur de la vie

La valeur théorique de la vie d'un être humain est donc une frontière sans fin qui la sépare de celle des autres choses qui existent.
Cette nouvelle valeur, superposée à notre vision de tous les jours retranscrite dans l'actualité, peut prêter à rire, mais les légendaires Convention de Genève et Déclaration des droits de l'homme l'ont mise définitivement au goût du jour.

Cette manœuvre, dite du 'papier-toilette'[6], a permis aux maîtres du monde de prospérer dans leur entreprise, absous de leur absence de sens commun.

[modifier] Les différentes valeurs de la vie

Nous parlions à l'instant de la valeur théorique de la vie humaine. Qu'en est-il de sa valeur pratique? Calculons[7].

Pour plus d'impartialité, il faut que nous exposions d'une façon transparente nos méthodes de calcul. Tout d'abord, chaque chiffre doit correspondre à un coup d'œil de 10 secondes sur Google, et ne pas être justement vérifiable. Ensuite, l'algorithme de génie utilisé sera la division.

[modifier] Prix de l'être humain en dollars

  • Haïti : 1,5 milliard (hypothétiques)/100 000 morts = 15 000 dollars.
  • Thaïlande : 1 milliard (réel)/228 000 morts = 4 000 dollars.
  • Chili : 0/214 morts = 0 dollar.

[modifier] Prix de l'être humain en pétrole

Irak, Tchétchénie : barils infinis/300 000 morts = barils infinis.

[modifier] Prix de l'être humain en chameaux

Pays du Maghreb : 7 à 1000 chameaux pour les femmes, les hommes n'ont pas de prix.

[modifier] Prix de l'être humain en parachutes dorés

Vinci et ses amis : 12,8 millions d'euros puissance CAC 40 / nombre de victimes de la crise = un gros paquet quand même. (là, le calcul est bien sûr plus savant)

Et ce ne sont que les biens d'usage courant. En baguettes de pain la note serait bien trop élevée, et en planète Terre bien trop basse, il faut conserver des référentiels sérieux tout de même.
Nous notons toutefois que, indépendamment du nombre de chasseurs ou de Monsieur Esclave, le prix d'un Irakien sera par la force des ressources naturelles supérieur à celui d'un Soudanais ou d'un Chilien. Par un heureux concours de circonstances un homme occidental vaut, quant à lui, son poids non négligeable en golden parachut.

La valeur de la vie, si elle est entendue par la notion de prix, ne revêt donc un sens que dans des espaces limités du globe.

[modifier] Conclusion sur la vraie valeur de la vie

La valeur de la vie semble donc, pour prendre réellement parti, n'être qu'une grimace de l'Homme à ses pulsions les plus basses, sa réponse arbitraire à différents instincts, à différentes situations ou à différents lieux.

Si tantôt la valeur de la vie est consacrée, tantôt la vie des sacrés cons est sans valeur, et cela au pur hasard du globe et des moissons. L'épée de Damoclès pèse sur quiconque est, en fait, l'ennemi de celui qui a la plus grande (gueule). Que la vie ait donc une quelconque valeur , si cela peut paraître évident aux couches non existantes de la vie politique, n'est donc qu'un mythe, qui rejoindra celui de l'Atlantide, du Père Noël et de l'Auto-fellation.

[modifier] Références

  1. Arbeit macht frei und Jannkalmants, ou le travail rend libre et fait vivre vieux, inscription forgée dans les grilles de l'entrée du camp d'Auschwitz pour motiver les jeunes recrues.
  2. Les Miscellannées de Mr. Schott, ouvrage de référence pour qui aime orner sa morne existence de détails monotones.
  3. Un pygmée : Mais pourquoi vous abattez les arbres?
    Dieudonné : Ben on en a besoin nous.
    Le pygmée : Mais pour faire quoi?
    Dieudonné : Ben...pour faire du papier! Eh ouais.
    Le pygmée : Mais du papier pour faire quoi?
    Dieudonné : Ben...pour s'torcher!
    Dieudonné dans son spectacle, J'ai fait le con.
  4. NDLR : évidemment, il s'agit d'une traduction approximative
  5. cf. Théorie de l'appartement rare et cher, pour les néophytes.
  6. cf. article Déclaration des droits de l'homme, d'une clairvoyance rare.
  7. Un ouvre boîte, in Futurama : Oh oui Calculons !!


691px-Pi-CM.svg.png  Portail des Sciences sérieuses  •  Argent.png  Portail de Picsou


Qu'avez-vous pensé de la vraie valeur de la vie humaine ?
 
42
 
7
 
5
 
9
 
46
 

Ce sondage a été créé le mars 26, 2010 16:14 et 109 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia