La promesse

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Par une belle après midi de printemps, Neil Alden joue au ballon avec quelques camarades du quartier. Mais je laisse la parole au commentateur du match.

Et nous en sommes à 24 minutes et 22 secondes dans la 5ème mi-temps. Alors que les joueurs commencent à montrer des signes de fatigue, le score est toujours De 18 buts à 18. Et c'est Andreas de l'équipe des verts qui passe à l'attaque, mais il est contré par Tommy qui s'empare du ballon et le réexpédie au jugé en direction de Neil Alden. Mais la balle passe un peu trop loin de Neil Alden qui aurait eu du mal à l'attraper et rebondit en plein milieu de l'entrejambe de William de l'équipe des verts qui ne s'y attendait pas. Tous les joueurs du terrain sont pliés par cette interception ratée inédite, mais William ne l'est pas pour la même raison que les autres. Michael qui semblait depuis un moment avoir du mal à tenir jusqu'à la prochaine mi-temps pense à sortir du terrain pour finir de faire pipi alors que Greg et Phil encore tordus de rire profitent de cette interruption du mach pour aller faire pipi eux aussi. Et c'est Neil Alden qui part récupérer le ballon qui va être réintroduit dans l'équipe des rouges.

Bon en réalité, ce jour là, ils n'étaient que 4 joueurs à se faire des passes.

Jeu-ballon-dessin-enfant.jpg

Donc, après une reprise de volley par Tommy qui renvoie la balle au jugé vers Neil Alden, la balle continue sa trajectoire jusque dans le jardin des voisins et c'est Neil Alden qui va la chercher.

[modifier] Comment récupérer un ballon chez les voisins

Comme le problème doit se poser pour beaucoup d'entre vous, je vous ai préparé un guide pratique.

Recupere-ballon.jpg

En France, il y a souvent des clôtures pour délimiter les terrains d'habitation. Donc, si le ballon va chez les voisins, il convient de sonner chez eux pour demander à le récupérer.

Ding, Doooong !!
« Bonjour madame, notre ballon a atterri dans votre jardin, est-ce qu'on peut le récupérer SVP ? »
« Oui, tiens, il est là. Amusez-vous bien les enfants ! »

Bon, là ça marche. Mais si le ballon va très souvent chez les mêmes voisins, c'est quelquefois plus difficile de le récupérer.

Ding, Doooong !!
« Bonjour madame, notre ballon est tombé dans votre jardin, est-ce qu'on peut le récupérer SVP ? »
« Encore, vous pourriez quand même faire attention ! Il tombe vraiment trop souvent. La prochaine fois, je garde le ballon en otage jusqu'au prochain week-end ! »

C'est là qu'il faut ruser, pas exemple en prenant la voisine par les sentiments

Ding, Doooong !!
« Bonjour madame, votre mari serait là s'il vous plaît ? »
« Mais bien sûr qu'il est là. Mais pourquoi tu pleures ? Qu'est-ce qui se passe ? »
« Ben c'est notre ballon est est encore tombé dans votre jardin, et comme il y tombe souvent, je craignais de me faire gronder. »
« Mais c'est pas grave, c'est vrai qu'il tombe souvent. Vous pourriez vous le lancer plus loin des maisons. Mais ce n'est quand même pas la peine de pleurer pour ça. Tien, le voilà. »
« Merci madame, Au revoir madame. »

Bon, c'est sûr qu'il vaut mieux éviter d'aller trop souvent chez les mêmes voisins. Mais comme aujourd'hui, beaucoup ont des téléphones portables, on peut toujours envoyer un SMS pour demander un service à un copain.

"Slt Dan se Kevin tu poure recupere le balon cz ls voisins stp"
"OK pour ce soir mais la je suis à la piscine avec Michelle"
"Ah ce pour ca kon ta pa vu. Tinkiet j me debrouille A+"

Une autre possibilité, pour que ce ne soit pas toujours le même qui aille chercher le ballon.

Ding, Doooong !!
« Oui, j'arrive ! »
« Tiens, re-bonjour Kévin, pourquoi as-tu mis les habits de Patrick ? »

Et puis, il arrive que les voisins ne soient pas là. Alors pour récupérer le ballon, il n'y a plus qu'à escalader la clôture en évitant de le faire en même temps qu'une ronde de la gendarmerie ou de la police municipale.

Mais ça ce complique si les voisins ont un chien qu'ils n'ont pas emmené. Dans le meilleur des cas, ce sera un gentil toutou qui viendra vous le rapporter. Il suffira juste après de réparer le ballon si ses crocs ont fait un trou.

Mais quelquefois, le chien est plus méchant et m'apprécie pas qu'on escalade la clôture. Dans ce cas, il risque de falloir plus tard donner des explications à sa maman.

« Mais qu'est-ce qui t'es arrivé ? Tu as le short tout déchiré ! »
« Rien maman, on a juste joué au ballon. »
« Pour avoir le short dans cet état, on croirait que tu as joué au rugby. Et puis t'as as saigné ! Laisse moi voir. Oh, mon dieu, on dirait qu'un chien t'as mordu. »

D'ailleurs, s'il faut donner des explications à ses parents et remplacer un short chaque fois que le ballon va chez les voisins, autant acheter directement plusieurs ballons et ne les récupérer que plus tard.

[modifier] La promesse

Bon en réalité, dans d'autres pays, comme en Amérique du Nord, il n'y a pas de clôture autour des maisons. Dans ce cas, c'est plus facile d'aller récupérer un ballon, même sans déranger les voisins.

Donc, reprenons le cours de l'histoire.

Après une reprise de volley par Tommy qui renvoie la balle au jugé vers Neil Alden, la balle continue sa trajectoire jusque dans le jardin des voisins et c'est Neil Alden qui va la chercher alors qu'elle a roulé jusqu'au mur et s'est arrêtée en dessous de la fenêtre du salon.

Neil Alden traverse le jardin (sans clôture) de ses voisins et se baisse pour récupérer le ballon sous la fenêtre. A ce moment là, la voisine est en pleine discussion.

Promesse-jamais.jpg

Neil Alden a forcément entendu la voisine qui s'adressait à son mari. Et bien qu'elle semblait en colère, elle lui a fait une promesse. Et curieusement, c'est une promesse qui le concerne.

Le soir dans sa chambre, Neil Alden repense longuement a cette phrase qu'il a entendu sans tout comprendre. Lorsque les adultes parlent entre eux, il leur arrive de dire des trucs incompréhensibles. Mais eux semblent les comprendre. C'est pour ça que lui va a l'école pour apprendre plein de choses qu'il ne comprend pas encore.

Dehors, il y a un superbe ciel étoilé avec la lune qui éclaire le paysage. Neil Alden regarde par la fenêtre. Il pense à son voisin qui est un monsieur très gentil et ça lui plairait beaucoup de faire ce dont la voisine a parlé même s'il ne comprend pas pour quelle raison ce serait nécessaire. Ce soir là, Neil Alden reste longtemps perdu dans ses pensées avant de finir par s'endormir.

[modifier] C'est quoi au juste cette promesse ?

Une nouvelle semaine commence et Neil Alden se rend à l'école avec l'intention d'en apprendre plus sur ce que la voisine a promis au voisin. Il suffira de demander ça à la maîtresse au moment de la récréation.

Donc, à 10 heures, alors que la cloche vient de sonner et que ses camarades se dirigent vers la sortie, Neil Alden va vers la maîtresse et lui demande :

« Madame, je peux vous demander quelque-chose ? »
« Mais bien sûr ! »

Par contre, la maîtresse ne semble pas du tout apprécier la question que Neil Alden lui pose. Et elle est tellement en colère qu'il va devoir rester dans la classe pendant la récré sans vraiment comprendre ce qu'il a fait de mal. Il cherche à se consoler en pensant que ce serait encore pire s'il avait eu besoin de sortir pour faire pipi. Mais finalement, en pleurant au début, Neil Alden rédige la punition que la maîtresse lui a demandé de faire.

Punition-1.jpg

A la fin de la récréation, la maîtresse va le voir pour savoir où en est Neil Alden de sa punition. Il l'a presque finie. Mais elle n'est pas contente du résultat et donne à Neil Alden une autre punition à faire pour le lendemain. Si la première consistait à écrire 100 fois le même phrase, pour la suivante, ce sera 500 fois.

Punition-2.jpg

Avec cette deuxième punition, Neil Alden se dit qu'il a vraiment beaucoup de choses à apprendre. Mais bizarrement, on ne pourrait apprendre que dans un certain ordre. C'est peut être pour ça qu'on passe plus de 15 ans dans les écoles, de la maternelle à l'université, pour finalement en savoir autant que les autres, ceux qui sont grands.

En tout cas, la promesse de la voisine reste un mystère. "Le mystère", c'est d'ailleurs le titre d'une chanson de Gildas Thomas que je vais vous passer pour ceux qui ne connaîtraient pas cette chanson.



Bon, tant pis pour ceux qui n'auront pas réussi à voir la vidéo. Pour eux, le mystère restera entier.

[modifier] Quelques années plus tard

A présent, Neil Alden est entré au collège. Et par rapport à l'école primaire, il y a notamment des heures de travaux manuels éducatifs. Pour son premier semestre de 6ème, Neil Alden travaille sur le bois. Les travaux manuels éducatifs, ça permet de construire plein d'objets utiles. Du reste, son voisin est très bricoleur et Neil Alden est quelquefois allé dans son atelier. Il n'a pas encore compris pourquoi un jour, ce voisin a demandé à sa femme de lui fabriquer quelque chose alors que justement elle n'est pas bricoleuse du tout. Mais il a renoncé à demander des explications, car il lui aurait fallu parler de ce qu'il avait entendu la fois où il est allé chercher le ballon sous la fenêtre.

Quand j'étais petit, chez moi aussi il y avait un atelier dans le jardin et une année, le Père Noël m'avait apporté un établi avec des outils pour faire des choses avec du bois. Mails un peu plus tard, j'ai utilisé l'établi de mon père qui était plus grand et avait davantage d'outils. Il y avait notamment un poinçon sur lequel on pouvait taper avec un marteau pour faire des trous dans le bois. Et puis un jour (ça devait être l'été car j'étais torse nu), le poinçon a glissé après le coup de marteau pour aller taper au milieu de mon sternum. Pas trop de mal, mais j'ai pensé que le poinçon avait tapé à 2 cm du coeur. Aurais-je pu courir à la maison avertir mes parents si je m'étais fait un trou à cet endroit-là ?

A l'école primaire, on avait des "leçons de choses" (qui seront appelées "sciences naturelles" à partir de la 6ème). D'une classe à l'autre, les résumés des leçons à apprendre par cœur se ressemblaient beaucoup. J'ai été appelé par l'instituteur pour réciter celle sur le cœur et la circulation sanguine. Mais je lui ai avoué que je ne connaissais pas par cœur le premier paragraphe. Il m'a alors posé des questions auxquelles j'ai su répondre. Puis, comme un certain temps s'était passé sans qu'il me pose d'autres questions, j'ai récité le 2ème paragraphe :

« Sans arrêt, le sang parcourt le même trajet, il passe dans un organe, puis revient au cœur, puis il va aux poumons et re-rentre dans le cœur. »

Je savais au moins ce paragraphe, mais après l'avoir récité, je me suis rendu compte que l'instituteur m'avait aussi posé des questions sur cette partie et que ma récitation à ce moment là n'avait plus grande importance !

Enfin, j'ai quand même eu une bonne note pour cette leçon.

[modifier] La technologie des années 60

Puisque je me suis mis à vous parler de mon enfance, autant continuer en parlant de la technologie de l'époque. Dans les années 60, il y avait comme aujourd'hui l'électricité dans les maisons, le chauffage central (pour le chômage central, ça viendra plus tard), des postes de radio, des vélos, des voitures et des téléphone fixes chez certains.

A cette époque, la 404 était une voiture. Pas une page inexistante sur internet, car internet n'existait pas encore. Et pour le téléphone, c'était uniquement des téléphones fixes noirs sur lequel était marqué "propriété de l'état". A l'époque, le président de la république était le général De Gaulle qui était donc propriétaire du téléphone qu'il y avait dans le bureau de mon père et de tous les autres téléphones du pays. Il devrait être très riche ce monsieur.

Au début des années 60, la télévision se limitait à une chaîne en noir et blanc. Ce sont les américains qui les premiers ont mis au point un système de retransmission de la télévision en couleurs. Ce système s'appelait NTSC comme "Never Twice The Same Color" (jamais 2 fois le même couleur).

Ce système utilisait la modulation de phase pour retransmettre la teinte des objets. Et les utilisateurs disposaient d'un bouton pour régler la phase. Ainsi, dans un film montrant un mec en train de pisser, avec le bon réglage de la phase, ça donnait ceci :

Mec-qui-pisse.jpg

Mais si le bouton de phase était réglé différemment, on pouvait avoir ceci :

Schtroumpf-qui-pisse.jpg

C'est probablement un problème de réglage de phase qui a donné naissance aux Schtroumpfs.

Après les américains, ce sont les allemands qui ont mis au point leur système de retransmission de télévision en couleur. Dans leur système, le signal de phase était alternativement à sa bonne valeur puis à la valeur opposée, ce qui fait qu'en cas d'erreur de réglage de la phase, l'image était seulement moins colorée. Ils ont appelé ce système le PAL.

Mais chez nous, un ingénieur au nom bien franco français : Henri de France a mis au point un système totalement différent. Il a choisi la modulation de fréquence pour rajouter l'information colorée à l'image noir et blanc en alternant une ligne sur deux l'information pour fabriquer le rouge et celle pour fabriquer le bleu. Un système radicalement différent du procédé américain qui a été appelé SECAM (comme System Essentially Contraire to American Methods). Mais comme j'en ai marre de vous traduire les sigles exprimés en langue universelle, j'invite ceux qui en auraient besoin à utiliser un logiciel libre de traduction automatique ou un traducteur en ligne.

[modifier] 196n l'odyssée de l'espace

Les années 60 marquent aussi le début de la conquête spatiale. Hé oui, avant même qu'il ne soit question de construire un aéroport à Notre-Dame-des-Landes pour les voyages transatlantiques du Concorde, certains visaient déjà plus haut. Au début, ce sont les russes qui se font remarquer avec le satellite Spoutnik et le cosmonaute Youri Gagarine. Mais ensuite, les américains ont voulu rattraper leur retard.

La série des missions Apollo commence par un barbecue géant avec Apollo 1. Puis, vu que s'ils avaient renouvelé l'expérience trop souvent, ça aurait fini par sentir le roussi, la NASA a choisi de se limiter à des vols non habités pour les missions Apollo 2 à Apollo 6.

Ce n'est qu'avec Apollo 7 qu'elle envoie 3 astronautes en orbite terrestre, puis en décembre 1968 autour de la lune au moment de Noël avec Apollo 8.

Après une mission Apollo 9 entièrement en orbite terrestre, puis un début de descente du LEM vers la lune avec Apollo 10, le soir du 20 juillet 1969, le LEM de la mission Apollo 11 se pose sur la lune avec à son bord les astronautes Armstrong et Aldrin.

Armstrong et Aldrin sont donc officiellement les 2 premiers hommes à avoir marché sur la lune. En tout cas, cette photo montre bien qu'ils y ont été.

Sur-la-lune-avec-sarkozy.jpg

Une fois sur la lune, Armstrong prononce une phrase qui ne figurera pas dans les livres d'histoire bien qu'elle ait surpris pas mal de monde pendant quasiment un quart de siècle :

Bonne-chance-gorski.jpg

[modifier] Mais qui est monsieur Gorski ?

Il faut dire que cette phrase diffusée partout dans le monde n'avait pas été prévue par les marqueteurs qui sponsorisaient le programme Apollo.

En effet, autant une phrase assez banale comme "Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité" pourrait être intéressante dans une publicité pour une marque de chaussures, autant souhaiter bonne chance à M. Gorski ne rime à rien tant que personne n'a pas entendu parler de ce monsieur !

Donc, avant de parler de monsieur Gorski, la moindre des choses serait qu'on sache de qui il s'agit !



Or, il a été facile pour les gens de la NASA de constater qu'il n'y avait aucun astronaute de ce nom dans l'équipe américaine. Et dans le personnel du centre spatial, personne n'était connu sous ce nom là.

Mais avec un nom pareil, il y avait plus de chances que M. Gorski soit d'origine russe. Serait-ce un cosmonaute d'une équipe qui envisageait d'aller sur la lune ?

Les américains ont donc demandé aux russes s'il y avait un M. Gorski parmi leur cosmonautes. Et bien que dans ce pays, le nom des habitants constitue une donnée sensible relevant du secret militaire, les russes ont quand même fini par répondre qu'il n'y avait pas encore de M. Gorski parmi leur cosmonautes !

Le plus simple restait certes de demander à Armstrong qui était ce monsieur Gorski. Mais chaque fois qu'on lui posait la question, Armstrong se contentait de sourire sans donner de réponse !

Finalement, il restait la solution d'embaucher des agents secrets qui partiraient à la recherche de M. Gorski.
Clones-sarkozy.jpg

Des agents secrets originaires d'Europe de l'Est

Sarko-sportifs.jpg

Monsieur Gorski est il dans le public ?

Sarko-kennedy.jpg

C'est pratique une voiture pour se déplacer dans la foule. Mais c'est qui le mec avec le révolver ?


Sarko-cene.jpg

Monsieur Gorski n'est pas à table. Pas terrible la nourriture, mais j'irai bien me servir quand même

Sarko-foule-joyeuse.jpg

Il y en a un qui ne sourit pas. Serait-ce monsieur Gorski ?


A propos de gore au ski ...



Par contre, toujours pas de monsieur Gorski.
Sarko-gign.jpg

Si on trouve monsieur Gorski, il faudra le convaincre de nous suivre

Sarko-berlin.jpg

Voyons voir si monsieur Gorski est dans le coin

Sarko-luther-king.jpg

Y aurait-il monsieur Gorski dans la foule ?


Sarko-roi-lion.jpg

J'espère que monsieur Gorski ne s'est pas fait manger

Sarko-baiser-hotel-ville.jpg

Le jeune mec n'a pas l'air d'être monsieur Gorski. Je vais quand même lui demander


Mais malgré tous les moyens mis en oeuvre, la question concernant M. Gorski restait un grand mystère.

C'est le mystèèèèère !
Y a que ça qui fait tourner la terre !
C'est le mystère.
Pourquoi ..........

Je vais d'ailleurs vous passer cette chanson de Gildas Thomas :



Youtube-pour-les-nuls.jpg

Bon, pour ceux qui ne sont pas foutus de regarder une vidéo sur youtube, il y a un livre qui vient de sortir.

[modifier] Armstrong refait parler de lui

Il a de nouveau été question d'Armstrong à l'occasion du tour de France. Ce coureur cycliste l'a en effet gagné plusieurs années d'affilée.

Certains disaient de lui ; "Il démarre comme une fusée".

Et justement, après les voyages sur la lune, les américains ont cherché à améliorer leur moyens de propulsion.

Dans le cas d'un avion, tout pleins faits, la masse de carburant représente 30 % de la masse totale de l'avion au décollage. On peut éventuellement décider de ne remplir les réservoirs qu'à moitié. L'avion sera alors plus léger et donc consommera moins de carburant. Toutefois, la différence ne sera pas très importante.

Par contre, dans le cas d'une fusée, entre la masse totale au décollage et celle de la charge utile, il y a un rapport qui dépasse la proportion de 1 à 100.

Autrement dit, la plus grande partie du carburant d'une fusée sert à pousser les réservoirs de carburant et le carburant qu'il contient, lequel servira plus tard essentiellement à pousser le carburant restant et son réservoir.

Certes, une fois le réservoir du premier étage vide et largué, la fusée est plus légère et la propulsion du 2ème étage n'en sera que plus efficace. Et puis, une fois le 2ème étage vide et largué, la fusée pèse moins du cinquième de sa masse au décollage et le carburant du 3ème étage n'en sera que plus efficace pour continuer à accélérer la charge utile.

Néanmoins, ça fait beaucoup de moyens employés pour envoyer assez peu de charge utile sur orbite et éventuellement au delà. Il serait intéressant d'avoir un moyen de propulsion plus efficace.

Or, on s'est aperçu que si on plante une aiguille dans les fesses de quelqu'un, surtout s'il ne s'y attend pas, il se met à bondir en poussant éventuellement un cri. En appliquant ça au tour de France, dès que le coureur faiblit, juste un petit coup d'aiguille dans les fesses et hop, c'est reparti !

Seringue.jpg

La seringue : un nouveau moyen de propulsion

C'est comme ça qu'Armstrong a gagné plusieurs fois le tour de France.

Et si on s'arrange pour qu'un astronaute qui reçoit un coup d'aiguille dans les fesses saute si haut qu'il arrive sur la lune ? Hé bien, on a réussi à faire l'économie d'une fusée de quelques milliers de tonnes.

Armstrong a donc mené des recherches sur les nouveaux moyens de propulsion en participant au tour de France. Toutefois, au bout d'un certain nombre de victoires, certains ont fini par trouver bizarre qu'il gagne aussi souvent. Et lorsqu'après enquête certains ont découvert qu'il recevait des coups d'aiguille dans les fesses, ils n'ont pas apprécié le procédé, l'accusant de dopage.

Mais finalement, on s'est aperçu que beaucoup d'autres cyclistes avaient copié cette idée et faisaient de même. Et c'est un fait, de nos jours, dans le domaine de la pédale, entre les fesses des coureurs et les seringues, c'est un peu le mariage pour tous.

[modifier] On ne sait toujours pas qui est monsieur Gorski

En juillet 1994, peu avant le 25ème anniversaire de son voyage sur la lune, un journaliste a redemandé à Armstrong qui était le M. Gorski auquel il avait souhaité bonne chance.

Et cette fois-ci, Armstrong s'est décidé et a raconté l'histoire suivante.

Lorsqu'il était enfant, il jouait au ballon avec des camarades.

Jeu-ballon-dessin-par-adulte.jpg

Et un jour, le ballon est allé jusque dans le jardin des voisins, monsieur et madame Gorski.

Il aimait beaucoup ces voisins, particulièrement M. Gorski. Par contre, ce couple n'avait pas l'air de bien s'entendre et il arrivait à Mme Gorski de se mettre en colère contre son mari.

Le ballon avait roulé jusqu'au mur de la maison des Gorski et s'est arrêtée en dessous de la fenêtre du salon. Il traverse alors le jardin et se baisse pour récupérer le ballon sous la fenêtre. A ce moment là, il entend la voisine en colère contre une demande de son mari.




Promesse-explication.png

Il était encore trop jeune pour comprendre ce que voulait dire "faire une pipe". Par contre, aller sur la lune était un truc qui l'intéressait déjà.

Une fois sur la lune, il a repensé à cette promesse que madame Gorski a faite à son mari avec probablement l'intention de ne jamais avoir à la tenir.

[modifier] A présent, que sont ils devenus ?

Beaucoup d'années ont passé depuis le début de l'histoire. Neil Alden, après avoir été un petit garçon qui jouait au ballon, a pensé pendant quelque temps devenir ébéniste avant de comprendre que le métier de pilote d'avion le mènerait plus loin.





Plus tard, il s'est fait embaucher à la NASA pour aller toujours plus haut.
A la fin, il est devenu un vieux monsieur qui est mort à l'âge de 82 ans.
Il n'a pas décroché la lune. Celle-ci est toujours sur son orbite. Néanmoins, l'histoire se souviendra de ce qu'il a fait d'inhabituel.
Pierre-tombale-armstrong.jpg

Monsieur et madame Gorski qui étaient de la génération de ses parents, sont morts bien avant lui. Comme ils ne s'entendaient pas trop, ils ont été enterrés dans des tombes séparées.

Cimetiere-gorski.png

De son vivant, grâce à Neil Alden, le fils de leur voisins, après avoir longtemps patienté, monsieur Gorski aura finalement profité de la promesse de sa femme. Il peut donc être satisfait.

Satisfait ? Dans ce domaine, certains hommes demandent toujours plus (et d'ailleurs, c'est long, l'éternité).

Demande-gorski.png




Deuxieme-promesse-1.png




Deuxieme-promesse-2.png


Guillotine2.png  Portayl de l'Histoyre


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia