La poursuite du siècle

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Sur la trace du spéculum nasal est une chasse au trésor doublée d'une véritable chasse à l'homme. Lancée en 2002, c'est la traque humaine la plus médiatique après celle d'Oussama Ben Laden et jamais un trésor ne fut autant convoité que ce spéculum. Pour preuve, relisez les journaux de l'époque.

Couverture.jpg

Couverture Paris-Match janvier 2004

Déroulement de la chasse (scénario hollywoodien)

Episode 1 : la disparition du spéculum

  • 23 février 2002 : Le professeur Caribou, grand collectionneur d'instrument médical se fait dérober dans son château un spéculum nasal en argent.
  • 3 mai 2002 : Sur dénonciation anonyme, la police apprend que le concierge du château serait un véritable kleptomane fétichiste.
  • 4 mai 2002, 6H03 : perquisition dans le domicile du concierge, Robert Com : la porte d'entrée est défoncée (ce qui provoque aussitôt la fuite du chat du propriétaire). Il y a personne semble-t-il.
  • 4 mai 2002, 6H03 et 20 s : Le groupement d'intervention militaire pénètre dans la chambre de Robert pour constater aussitôt un adultère (l'épouse était au supermarché Casino pendant ce temps) et la présence du spéculum sur le rebord de la table de chevet.
  • 4 mai 2002, 6H03 et 24 s : Au moment de donner l'ordre de procéder à l'arrestation, le portable du colonel Léo sonne :
Allo ? C'est qui ?
C'est le Préfet ! Vous allez vous bouger le cul pour arrêter le suspect oui ou merde ?
Je suis justement en train de procéder à l'arrestation...
Bon, très bien !

Mes respects, Monsieur le Préfet et il est vrai que nous n'avons mis que 4 secondes pour intervenir juste après avoir défoncé la porte d'entrée. Nous avons été rapides et efficaces car nous sommes des professionnels surentraînés.

D'ailleurs, Monsieur le Préfet, cette année je n'ai pris que deux petits jours de congé...

Ah on me signale que le suspect est en train de s'échapper par la fenêtre... ! Mais, ne vous inquiétez pas ! Nous sommes parfaitement réactifs et habitués à ce genre de comportement. Je m'approche d'ailleurs de la fenêtre lentement pour mieux surprendre l'ennemi.

Ah, tiens, la fenêtre est ouverte ! ça alors ? Je vois d'ailleurs au loin quelqu'un tout nu en train de partir dans les bois... Mais bon sang mais ça serait pas le suspect qui serait en train de se faire la malle par hasard ?

Ah, on me dit que oui ! Alerte, alerte !
Colonel Léo, vous êtes un véritable crétin.
  • 4 mai 2002, 6H03 et 25 s : Début d'une chasse à l'homme peu ordinaire dans les bois du château...
  • 4 mai 2002, 8H03 : Le préfet fait fouiller la chambre et constate avec horreur la disparition du spéculum nasal : la presse s'empare aussitôt de l'affaire.

Episode 2 : la traque du fugitif

  • 5 mai 2002 : un hélicoptère est réquisitionné par la police. Il semblerait que le suspect ait trouvé refuge dans une cabane d'ermite.
  • 10 juin 2002 : Le FBI et Interpol (sur les conseils de la DST et de la DGSE) interviennent discrètement dans l'affaire pour trois raisons :
  1. la femme de Robert Com aurait eu une aventure en 1960 avec Lee Harvey Oswald, celui qui a tué le trente-cinquième président des États-Unis, John Fitzgerald Kennedy.
  2. le fils de Robert Com fit ses études aux Etats-Unis au lycée Columbine situé près de la ville de Littleton. Il semblerait qu'il ait fréquenté en 1999 deux adolescents assez turbulents (le FBI préfère ne pas en dire davantage).
  3. le père de Robert Com aurait surfé le 4 septembre 2001 sur un site fort suspect (robert.com)
D'autres raisons secondaires ont abouti à la création d'un arbre généalogique complexe qui remonte jusqu'au criminel François Ravaillac apparenté au petit neveu du grand-père de l'arrière-grand-mère de Robert Com (en fait c'est plus compliqué que ça !), laquelle est décédée il n'y a pas si longtemps.
  • 11 juillet 2002 : Décidément le suspect Robert est introuvable : il semblerait qu'il ait trouvé refuge chez une prostituée brésilienne.

Episode 3 : l'affaire du courrier abracadabrantesque

  • 10 août 2002 : Un courrier mystérieux signé semble-t-il par Robert Com parvient au domicile de sa maîtresse. Le lieutenant Léo qui a perdu son grade de Colonel est là de surveillance (son pot de départ est prévu en septembre) et de son véhicule banalisé il aperçoit le facteur qui porte cet étrange courrier. Aussitôt la lettre est réquisitionnée.
  • 29 août 2002 : le lieutenant Léo se décide à ouvrir la lettre et oh surprise !
Doc2.jpg
  • 3 septembre 2002 :
"Toc Toc Toc"
Rentrez
Bonjour Monsieur le Préfet
Encore vous ! Je vous signale que je ne viendrai pas à votre pot de départ et que je ne vous offre rien. Vous avez jeté le discrédit et déshonoré notre institution... Je ne vous veux plus
Lisez cela, Monsieur le Préfet !
(Le Préfet jette un coup d'œil rapide et son visage blêmit d'effroi)
Courrier chiffré... Je le fais expertiser immédiatement à des services compétents au sein de notre Préfecture.
Puis-je en garder une copie ?
— 'Non sortez ! Et pas un mot sur cette lettre. Pas un mot ! Foutez le camp !’

Episode 4 : Tentatives douloureuses de décryptage

  • 4 novembre 2002 : les services compétents de la Préfecture déclarent qu'ils n'ont pas réussi à résoudre les énigmes. Le Préfet avant d'écrire sa lettre de démission envoie une copie du courrier mystérieux au Service Anti-terroriste de Paris. Dans l'ordinateur portable de Robert Com, au dossier Poubelle, on retrouve la photo suivante.
Poubelle1.jpg
  • Janvier 2003 : Le Cabinet du Service Anti-terroriste de Paris en partenariat avec l'UFR de mathématique d'une des plus grandes universités de la région avoue son échec TOTAL dans la résolution des énigmes. Copie des documents est transmise au service d'expertise en écriture du Tribunal de Grande Instance de Paris.
  • Février 2003 : Copie des documents est transmise par recommandé AR au service du chiffre de la DST. Pendant ce temps, une clef USB est retrouvée sous un matelas dans l'ancien domicile de Robert Com ; elle contient la photo suivante.
Homme.jpg
  • Avril 2003 : Décidément le suspect Robert est introuvable : il semblerait qu'il soit parti en Irak et qu'il se fasse passer pour un certain Saddam Hussein Abd al-Majid al-Tikriti (sa barbe aurait poussé) - seul le vrai Saddam Hussein aurait été arrêté.
En octobre 2001, on aurait vu aussi Robert Com déguisé en Mollah Omar et s'enfuir vers le Pakistan en mobylette lors de la chute des Talibans.
Le 1ier septembre 1999, on aurait vu aussi Robert Com déguisé cette fois-ci en docteur Godard et quitter Saint-Malo en compagnie de sa fille Camille (6 ans) et de son fils Marius (4 ans) à bord d'un voilier, le Nick, qu'il aurait loué pour cinq jours. D'ailleurs, le 17 janvier 2000, c'est bien un sac contenant papiers et vêtements des Godard (des Coms en réalité) qui est retrouvé au large de l'île de Batz et dans la poche du short du père la photo suivante, une simple image en réalité.
Mediumt.jpg
  • Août 2003 : Copie des documents est transmise par valise diplomatique au cabinet du Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin.
  • Septembre 2003 : copie des documents est transmise par Jean-Pierre Raffarin à la National Security Agency (NSA) sur la base militaire de l'US Army au nord-est de Washington.
  • Novembre 2003 : Les ordinateurs Earth Simulators de la NSA ne trouvent rien et copie des documents est transmise par mail en fichier-joint au Cabinet du Président de la République Française, Jacques Chirac.

Episode 5 : Le lancement officiel de la plus grande chasse aux trésors du siècle

  • Décembre 2003 : Jacques Chirac ne comprend rien à ces documents et pour sauver son honneur, il décide de lancer un appel à témoin dans la presse française et internationale : quiconque parviendra à résoudre l'énigme du spéculum gagnera 1 million d'euros et si Robert Com est aussi arrêté, la récompense sera phénoménale (champagne, pipe et compagnie). La presse aussitôt publie les énigmes : la chasse au spéculum nasal est désormais lancée et de multiples lecteurs vont tenter de casser les codes mystérieux de cette lettre. A l'heure actuelle, la chasse est toujours en cours et Robert Com court toujours.

Les décryptages primaires des énigmes

Le secret du numéro de téléphone

Au bas de la lettre, il y a un nombre à 10 chiffres qui est "9999999999".

Tous les enquêteurs ont pensé à juste titre qu'il s'agissait d'un numéro de téléphone crypté, celui de Robert Com (la clef de cryptage pouvant être ce fameux "8,5" écrit en dessous). Mais impossible de déterminer le bon numéro malgré les nombreux calculs effectués !

Or très rapidement, bon nombre de lecteurs se rendirent compte que le numéro de téléphone "9999999999" existait véritablement pour improbable que cela puisse être. Aussi en appelant au "9999999999", on tombait directement sur un service de téléphone rose à 8€50 la minute mis en place par un certain Robert Com. Il n'y avait donc aucun cryptage.

L'Autorité de régulation des télécommunications (ART) avait consenti à mettre en place ce numéro spécial à la demande soit-disant de l'opérateur 9999999999 Télécom qui voulait créer un numéro de hot-line facile à retenir.

En réalité, c'était bien évidemment une combine de Robert Com pour se faire un maximum de pognon avec ce service qui a été évidemment fermé au bout de quelques semaines dès que la police s'en est aperçu à la demande de nombreux utilisateurs furieux de dépenser autant d'argent pour un service de charme aussi minable.

Le secret du site internet

La lettre était signée par Robert Com et les enquêteurs après plusieurs expertises ADN ont pu démontrer que c'était bien lui qui l'avait écrite. Certains se sont même livrés à une étude patronymique assez intéressante du nom Com mais hélas sans y trouver une quelconque utilité :

"Com : Le nom est porté dans le Finistère. Variante : Le Com. Il correspond au breton "komm", qui désigne une auge, un abreuvoir, mais qui a aussi en toponymie le sens de combe, vallon (sens qu'on retrouve dans le toponyme Commana).

On pensera notamment au hameau du Com, à Plonévez-du-Faou (29), qui paraît être à l'origine du nom de famille." in Dictionnaire des noms de famille français d'origine étrangère et régionale (éditions L'Harmattan, 1997)

Inutile de vous dire que la police a perquisitionné plusieurs fois ce fameux hameau de Plonévez-du-Faou sans rien trouver d'autre qu'un couple de retraités !

Mais une fois de plus les enquêteurs semblaient avoir du gros guano dans les yeux car ils n'ont même pas été fichu de voir que ce "com" désignait avait tout ce fameux nom générique de domaine à la com bien connu sur internet.

Car en effet la plupart des lecteurs avaient pu remarquer naturellement sur la lettre la présence d'un point entre "Robert" et "Com", indice évident de la présence d'une extension web. De plus, en se connectant sur le site "robert.com", ces mêmes lecteurs ont pu agréablement puis désagréablement constater la présence d'un site pornographique qui semblait parfaitement gratuit mais hélas ce n'était qu'un leurre mis en place par l'usurpateur Robert Com (installation discrète d'un spécial kit de connexion vous faisant payer 8€50 la minute). Avec cette autre combine, Robert qui a su pleinement profiter de l'ambiguïté de son nom s'est à fait à nouveau un maximum de pognon.

Le site-internet Robert.com a été bien évidemment fermé au bout de quelques mois dès que la police s'en est aperçu à la demande de nombreux utilisateurs furieux de dépenser autant d'argent pour un site porno aussi minable.

Différentes pistes originales

Puisque tout le monde est incapable de trouver une quelconque signification à ces énigmes, : COROCORE l'auteur de cet article a décidé de prendre les choses en main et de faire quelques révélations, après d'intenses réflexions sereines.

Révélations extraordinaires sur la première énigme

Rappelons le contenu : "BOOM BOUM TADAGA POUET POUETO" (avec des poubelles en photo-indice)

A partir de ce charabia amphigourique, j'en ai réussi à "rompre l'os et à sucer la substantifique moelle" comme Rabelais ou le boucher du coin. La Vérité de cette énigme, en vérité nous conduit directement à identifier ce fameux SJP près duquel se trouve le trésor (voir la troisième énigme).

SJP correspond alors à des initiales qui ont un sens caché.

Dans notre démonstration, nous partirons toujours de Tagada (puisqu'il faut partir de Tagada).

Naturellement, Tagada n'est que la métathèse consonantique de Tadaga (et pour les quelques non-linguistes la métathèse dans le syntagme ou la phrase c'est la contretèperie).

Le sens caché du S de SJP

Partons donc de la matrice Tagada.

  • Etape 1 : Fraise Tagada

(voir catégorie : Friandise Friandise du Nouveau Testament)

  • Etape 2 : La société Haribo qui inventa ce bonbon.
  • Etape 3 : Hans Riegel, fondateur de la société Haribo. "Hans Riegel ist der Sohn des gleichnamigen Gründers der weltbekannten Süßwarenfabrik HARIBO." (source Who's Who allemand)
  • Etape 3 : Bonn d'où est originaire Hans Riegel (à titre anecdotique, la densité de Bonn est 2 221 hab./km²)
  • Etape 4 : le magnifique palais Schaumburg de Bonn (voir le plan)
  • Etape 5 : S de SJP = S de Schaumburg
Donc S de SJP = palais (puisque palais de Schaumburg)
  • Conclusion : S de SJP = bâtiment de façon plus générale (puisqu'un palais est un bâtiment quoiqu'il en soit)

Le sens caché du J de SJP

Partons de l'ovule matricielle Tagada.

  • Etape 1 : "Tagada, Tagada voilà les daltons" de Joe Dassin.
  • Etape 2 : Deborah Greenup, la mère de John Dalton, découvreur de la maladie du daltonisme (mais c'est une fausse piste)
  • Etape 3 : Joe Dalton car c'est lui le plus méchant à l'image de Robert Com (cette piste se révèle concluante).
  • Etape 4 : "Méchant" est souvent synonyme de "dangereux"
  • Etape 5 : J de Joe Dalton = dangereux
Donc J de SJP = dangereux

Le sens caché du P de SJP

Partons du big-bang Tagada.

  • Etape 1 : Tagada pouet pouet (bien étrange expression)
  • Etape 2 : Camion pouet pouet (blague que l'on fait souvent à la gente féminine)
  • Etape 3 : P de pouet pouet = camion
Donc P de SJP = camion
 : Remarque : par extension, camion = benne à ordures ménagères (BOM)
 : BOM = poubelles (d'où explication de la photo des poubelles et BOM est à rapprocher de "BOOM BOUM" mais aucun rapport hélas avec "boum boum Becker")
 : Cette simple remarque suffit à confirmer que la piste est la bonne.

Le sens global de SJP

Par conséquent, SJP correspond à un bâtiment dangereux avec un camion (sans doute garé à proximité). Nous verrons par la suite à quoi pourrait correspondre ce bâtiment.

Révélations phénoménales sur la seconde énigme

Rappelons le contenu : "Le zéro est un opérateur qui ne fonctionne qu'à droite" (avec le portrait d'un homme et les nombres 73, 32 et 5)

La seconde énigme est d'une perversité diabolique : elle admet trois théories complexes qui aboutissent à une formidable impasse. L'auteur a en effet voulu créer cette monumentale fausse piste rien que pour nous emmerder et nous faire perdre du temps.

Théorie de la cruche

  • Etape 1 : Partons de zéro (car zéro est à l'origine de tout)
  • Etape 2 : Le mathématicien et astronome indien Brahmagupta est le premier à définir le zéro dans son ouvrage Brâhma Siddhânta.
  • Etape 3 : Brahmagupta dirigea l'observatoire astronomique d'Ujjain, ville de l'Inde centrale.
  • Etape 4 : Il s'y déroule tous les douze ans un pèlerinage hindou qui est la Kumbhamela ou Kumbh Melâ, littéralement la "fête de la cruche" (fête, mela et cruche, kumbha). Ce récipient contenait le nectar d'immortalité (amrita).
Kalash.jpg
  • Etape 6 : On découvre qu'un bois dit "La Cruche" (utiliser le Géoportail si besoin) se trouve à proximité de la commune de Sompuis située dans le département de la Marne (pour l'anecdote 292 habitants en 1999).
  • Etape 7 : Fantastique ! Le portrait mystérieux correspond à l'homme politique Pierre-Paul Royer-Collard né en 1763 à... Sompuis (la preuve ici). Mes chers internautes, je suis toujours ahuri... par cette découverte.
  • Etape 8 : En consultant sa biographie officielle, on apprend qu'il a travaillé à l'édition du Dictionnaire de l'Académie de 1835 et à ce titre, il refusa l'entrée du verbe "baser" dans son sens figuré.

Remarque  : on lui doit d'ailleurs cette fameuse réplique par laquelle il menaça de quitter la Coupole de l'Académie : "S'il entre, je sors". Cette phrase a été reprise par Thierry Ardisson lors de l'anniversaire de Laurent Baffie car Marc-Olivier Fogiel se trouvait dans la liste des convives.

La phrase "Le zéro est un opérateur qui ne fonctionne qu'à droite" trouve alors pleinement son sens :

  • Le zéro en arithmétique binaire a une fonction sortante alors que 1 a une fonction entrante (si le [un] rentre, le [zéro] sort).
  • Un opérateur est "celui qui pratique une opération chirurgicale" (emploi de l'ancienne langue). Or il se trouve qu'Antoine-Athanase Royer-Collard, frère de Pierre-Paul Royer-Collard fut chirurgien et même médecin en chef de la maison d'aliénés de Charenton. On pense que Robert Com dans son enfance aurait séjourné quelques temps en ce lieu.
  • Pierre-Paul Royer-Collard était un homme politique libéral. Aujourd'hui, on pourrait alors dire grosso modo qu'il est de droite.

Cette phrase a donc finalement une connotation arith-médico-politique.

Théorie Oulipo

Cette théorie s'appuie sur une trouvaille sensationnelle que j'ai pu faire grâce à Google le mois dernier...

La phrase "Le zéro est un opérateur qui ne fonctionne qu'à droite" a été prononcée par le mathématicien Raymond Queneau lors d'une leçon arithmétique filmée en 1951 dans un décor de salle de classe. Vous trouverez la vidéo intégrale de cette leçon dans le magazine Océaniques du 6 novembre 1988 disponible sur le site de l'INA ? vue=notice&id_notice=CPC88015021.

Voici la retranscription écrite du passage qui nous intéresse :

"Le 0, l'une des découvertes les plus importantes de l'esprit humain. Voici 2 bobines de fil. Je les jette par la fenêtre. J'ai fait une soustraction. D'un tas de 2 bobines de fil, j'ai enlevé 2 bobines de fil, il reste 0 bobine de fil.

Voici 3 tire-bouchons. Je soustrais 3 tire-bouchons. Que reste-t-il ? 0 tire-bouchons. On remarquera que si d'un tas de 0 tire-bouchon, je soustrais 0 bobine de fil, il reste 0 tire-bouchon. CQFD.

Et bien le 0 qui sert à numéroter ce qui n'existe pas, si j'en mets un à droite, il sert à numéroter les dizaines, 2 les centaines, 3 les milliers. Attention. Si vous en mettez un à gauche cela ne fait plus rien. Le zéro est un opérateur qui ne fonctionne qu'à droite."

  • Etape 1 : Queneau fonde en 1960 avec un Lyonnais un groupe de recherche littéraire et scientifique appelé Oulipo (OUvroir de LIttérature POtentielle).
Donc Queneau = Oulipo
  • Etape 2 : L'Ouxpo dérivé de l'Oulipo est un regroupement de groupes de recherche sur les créations possibles basées sur la contrainte volontaire.
Donc Oulipo = Ouxpo
  • Etape 2 : Parmi les différents groupes, l'Oupornpo est l'Ouvroir de PORNographie POtentielle (relire le Kamasutra qui est le plagiat d'une pornographie combinatoire).
Donc Ouxpo = Oupornpo
  • Etape 3 : A force de se documenter (vidéos à l'appui) sur ce sujet passionnant, j'ai pu établir après différentes enquêtes auprès des Renseignements Généraux que la première réunion de l'Oupornpo a eu lieu le 6 mai 2002 à Paris à 2H du matin dans un plumard du cabaret-baisodrome Viens poupoule situé comme par hasard rue... Royer-Collard ! (voir le ? data_id=058CE829-D5AA-4281-BFD4-61394772F135 plan)
Et Royer-Collard, c'est bien lui évidemment que j'ai pu identifier sur le fameux portrait-mystère (voir la théorie précédente).

Cette simple démonstration suffit amplement à confirmer que la piste PPRC (Pierre-Paul Royer-Collard) semble être probablement la bonne.

Théorie Pataphysique

Comme point de départ, nous partirons de Raymond Queneau qui est l'élément-clef de la théorie Oulipo.

  • Etape 1 : En 1950, Queneau entre comme Satrape au Collège de Pataphysique.
  • Etape 2 : La première réunion de l'Oulipo a eu lieu le 24 novembre 1960 au restaurant "Le Vrai Gascon", 82 rue du Bac à Paris (on y mange fort bien et pas cher le magret de canard). Si on consulte le calendrier pataphysique d'Alfred Jarry, on découvre que la date du 24 novembre correspond au mois As qui est le troisième mois.

Hélas, arrivé à ce niveau, nous sommes bloqués et nous ne pouvons plus avancer.

Il faut alors récapituler les éléments en notre possession :

Grâce à la théorie de la cruche, nous avons pu établir que Royer-Collard n'aimait pas l'emploi du verbe "baser" au sens figuré.
Grâce à la théorie Oulipo, nous avons pu découvrir l'existence du cabaret-baisodrome Viens poupoule.

A présent, il s'avère nécessaire de simplifier ces informations pour ne retenir que les deux mots-clés ci-dessous :

BASER et BAISER

Nous voyons bien que les lettres de ces deux verbes sont identiques à l'exception du I de BAISER qui est isolé... et c'est justement ce I qui va jouer un rôle primordial et décisif dans cette théorie qu'on peut qualifier de révolutionnaire (I est en 9ième position dans l'alphabet et "Robert Com" comporte 9 lettres - excellente confirmation !).

Certes, I est la voyelle orale non labialisée et antérieure fermée selon les phonéticiens, certes I est rouge dans le poème Voyelles de Rimbaud et certes encore I est un groupe de Blackened Heavy Metal formé en 2006 à Bergen en Norvège...

Mais ce qu'il faut retenir avant tout c'est que I désigne l'isoleucine dans la transcription d'une chaîne polypeptidique. Sans rentrer dans trop de détails biochimiques, rappelons simplement que le nom IUPAC de l'isoleucine est "Acide(2S,3S)-2-amino-3-méthylpentanoïque" en formule brute C6H13NO2 et... comme par hasard le numéro CAS (numéro d'enregistrement dans la banque de données de Chemical Abstracts Service (CAS)) est fantastiquement... 73-32-5 !

C'est incroyable

Et 73-32-5, c'est bien évidemment cette série de nombres qu'on peut lire en haut à gauche sur le portrait mystérieux de notre Royer-Collard. Champagne !

Bilan

Alors qu'en conclure ? Hé bien, pas grand chose à vrai dire ! Le seul élément intéressant à noter, c'est que le cabaret-baisodrome rue Royer-Collard aurait été fréquenté très récemment par Robert Com...

L'énigme 2 dans ce cas ne serait-elle pas qu'une fausse piste atrocement perverse, conçue par un cerveau machiavélique et détraqué ? Son seul intérêt finalement ne consisterait-il pas à nous faire découvrir qu'elle ne sert absolument à rien ? Et la vie alors sert-elle à quelque chose ? Je crois qu'il faut en finir et sortir d'un monde où l’action n’est pas la sœur du rêve.

Non, évitons le suicide et jetons cette énigme dans la fournaise de l'enfer ! Oublions-là pour l'éternité et passons immédiatement à la dernière énigme !

Révélations époustouflantes sur l'énigme finale

Rappelons le contenu : "A &thinsp ; _ _ _ _ _ _ _ _ &thinsp ; pénètre discrètement dans la &thinsp ; _ _ _ _ _ _ &thinsp ; humide à 2 534 Tadagas. Devant toi une formidable érection ! AV 90 TD 90 AV 90 TG 360 AV 853 RTT Vendredi. LA DEVANT TOI CREUSE A 3 Pouetos DU SJP ! " (avec une image comportant le mot "RIEN")

La découverte d'un document précieux

A la lecture de l'énigme finale, certains mots ("pénètre", "humide" et "érection") me rappellent les recherches documentaires (vidéos à l'appui) que j'avais pu faire sur le groupement Oupornpo. Breton dirait que je suis victime de "l'emploi déréglé et passionnel du stupéfiant image à caractère pornographique".

Pour se changer les idées, réservons donc une nuit au cabaret-baisodrome rue Royer-Collard et pourquoi pas en se faisant passer pour un ami de Robert Com - cela pourrait être utile !

Cabaret-baisodrome rue Royer-Collard, bonjour. Eglantine, à votre service.
Salut. Je suis un ami de Robert
Figurez-vous qu'il est passé hier soir pour récupérer son spéculum auriculaire qu'il avait laissé sur la table de chevet à la chambre 233 !
Tiens, tiens, intéressant ! Et vous pensez qu'il va revenir ?
Non car il m'a dit que la police le recherchait activement et aussi une personne qui se ferait passer pour son ami.
Il sait tout, le salopard ! Et il vous a rien dit de spécial ?
Oh non ! Vous savez, dans ce genre d'endroit ! Ah si, on s'est trouvé des points communs. Figurez-vous qu'il est né le 1ier avril 1962 tout comme moi !
Excusez-moi mais ça me fait une belle jambe !
Lui est né à Poissons et moi à Soissons, curieux, n'est-ce pas ?
Il vous aurait pas raconté des conneries par hasard ?
Non, absolument pas ! Sachez par ailleurs - mais c'est entre nous, mon bichou - qu'il m'a livré un formidable secret !
Je vous écoute
C'est lui qui aurait cassé par maladresse le fameux vase de Soissons mais il aurait réussi à le recoller avec de la super glu. Ah, quel homme ! Je l'aime, vous savez !
Je crains hélas qu'il n'abuse un peu trop de votre charme et de votre naïveté.
Vous croyez ?
Je crois que je ne vais pas réserver pour cette nuit. Au revoir, mademoiselle !

C'est vraiment une pauvre fille ! Elle me fait perdre du temps... Remarque, et si c'était vrai ? Vérifions tout de même auprès de la mairie de Poissons dans le département de la Haute-Marne si un certain Robert Com ne serait pas né par hasard dans cette commune ! Quelques jours plus tard, voici le document que la mairie m'envoya par courrier postal (je les en remercie) :

Certifi.jpg

Document officiel mairie de Poissons

Nous avons donc la preuve que Robert Com est bien né à Poissons le jour du premier avril et que son père est poissonnier. Si je n'avais pas eu ce document en ma possession, j'aurais cru décidément à un poisson d'avril.

Approche sur zone

Il est alors fort probable que Robert Com se cache à Poissons et le spéculum nasal doit d'ailleurs être enterré dans un bois ou propriété de cette commune ("Poissons" fait 8 lettres tout comme le premier mot-mystère de l'énigme).

Pour préparer mon départ, je décide d'acheter :

  • une pelle avec système à triple position qui lui permet d'être transformée en binette ou parasol
  • un couteau-GPS précis et tranchant dans la découpe
  • un détecteur de métaux avec discriminateur réglable selon la race et le sexe
  • un katana-club de golf dont la lame en acier est forgée à la main selon la technique du maître Hasahiro (arme utilisée pendant la guerre du Golfe)
  • une chaîne d'arpenteur qui peut servir de laisse pour chien
  • une lampe-tempête dans un verre d'eau (avec fonction arc-en-ciel)
  • une carte papier-toilette au 25 000ième de Poissons pour éviter les pertes ou fuites dans la région

Le tout pour 1347,56 € TTC (payable en 2 fois)

Arrivé à Poissons, je ne tarde pas à découvrir l'existence d'une poissonnerie COMmerciale. J'y rentre aussitôt en toute discrétion :

Pouet pouet tagada ! Vous allez me dire de suite où se trouve enterré le spéculum nasal !
C'est à mon fils qu'il faut le demander !
Pouet pouet tagada ! Vous allez me dire de suite où se trouve votre fils, Robert Com ! Sachez que j'étais son ancien camarade de régiment.
Aux dernières nouvelles, il est parti pêcher la truite dans un lac près de Røros en Norvège.
Mais enfin pourquoi aller si loin ? Il n'y a donc aucun lac pour pêcher ici ?
Il y a des lacs à Poissons mais ils ne sont pas à poissons.
J'y comprends rien.
S'il est parti, c'est aussi pour se cacher car la police le recherche activement et de même une personne qui se ferait passer pour son ancien camarade de régiment.
Bon sang, mais il sait tout le salopard ! Et il ne vous a rien dit de spécial ?
Non et même si je savais quelque chose, je ne vous dirais rien. Vos questions sont indiscrètes et je n'ai même pas envie de vous servir.
Comment ? Vous n'avez pas le droit ! C'est du refus de vente.
Jetez un oeil au fond de l'arrière-boutique. Vous voyez bien un gigantesque aquarium, n'est-ce pas ?
Oui en effet ! Mais vous êtes malade d'élever comme cela des requins blancs !
Et au fond de l'eau, tout au fond de l'eau, que voyez-vous ?
Des squelettes et des crânes humains ! Quelle horreur !
Voilà ce qui arrive à des personnes trop curieuses comme vous ! Si vous ne voulez pas plonger immédiatement la tête la première dans l'aquarium, sortez dès à présent de ma boutique et n'y revenez plus jamais !
C'est bon, c'est bon, je m'en vais. Je suis désolé de vous avoir importuné.
Dehors !

Là où tout s'éclaire comme par enchantement

Certains coups de téléphone se révèlent parfois utiles...

Bonjour, je suis bien à l'hôtel de Røros en Norvège
Oui et vous avez de la chance que je sache parler français
Vous n'auriez pas vu récemment dans la région un certain Robert Com ? C'est un pauvre malade kleptomane et fétichiste.
Hélas Monsieur, il vient de repartir hier soir après avoir séjourné dans notre établissement
Ne me dites surtout pas pour quelle raison son départ est précipité !
Oui en effet la police le recherche activement et une personne qui...
STOP ! Et à part cela il ne vous a rien dit de spécial ?
Je sais qu'il est parti pêcher la truite à 4000 Tadagas d'ici. Il était sur un yacht nommé L'Assaut Noir
Tadaga, Tadaga mais qu'est-ce que c'est que Tadaga ?
Tadaga est une unité de longueur en Norvège : 1 Tadaga fait 0,999 m. Cette mesure a été créée par le roi Haakon VII à partir de la distance entre le bout de son nez et son pouce. Le Poueto c'est d'ailleurs la moitié du Tadaga, soit 0,4995 m.
Le Poueto, le Poueto mais qu'est-ce que c'est exactement ?
Le Poueto correspond à la somme des longueurs du nez, du sexe et du pouce de Haakon IX de Norvège.
C'est gentil à vous merci !

Et voilà à présent que tout s'illumine et scintille dans ma tronche ! Un éclair, un flash, un gigantesque flamboiement ! "Eurêka j'ai trouvé" comme avait dit Archimède en éjaculant dans son bain ! Et tel Rastignac dans le Père Goriot je lançai un regard terrible à la campagne environnante et je prononçai ces mots grandioses : "Et maintenant à nous deux le trésor ! "

Car tous les éléments s'enchaînent farpaitement dans la mesure où :

  • Le lac de Norvège où est allé pêcher Robert Com s'appelle Rien comme j'ai pu le constater sur le site http://kart.norge.no :
Rien.jpg

Données consultées au cyber-café de Poissons

  • Près de Poissons, il existe la forêt de La Saunoire - la preuve :
Carte.jpg

Merci Géoportail merci

  • Dans une clairière de la forêt de La Saunoire, Jean-Jacques Hérisson cultive une plantation de cactus unique en Europe. On peut d'ailleurs visiter gratuitement son Cactusium-Plantarium et dans ce jardin on y trouve un cactus de forme phallique qui ne passe pas inaperçu :
Cactus.jpg

Je remercie l'association des producteurs de cactus de la région

Récapitulons :

  • L'image avec le mot "rien" nous conduit à identifier le lac Rien en Norvège.
  • Le yacht L'Assaut Noir sur lequel se trouvait Robert Com correspond à la forêt de La Saunoire près de Poissons (rapprochement phonétique intéressant). C'est donc dans cette zone que doit se trouver le spéculum nasal.

L'énigme finale se traduit donc ainsi :

"A POISSONS pénètre discrètement dans la FOREST ("forêt" s'écrivait "forest" au 12ième siècle) humide (il pleut souvent dans la région) à environ 2 kilomètres et demi (0,999 * 2 534 Tadagas). Devant toi une formidable érection (il s'agit bien entendu du cactus phallique exceptionnel dans la plantation à l'intérieur de la clairière).

"Avance de 90 m puis angle de 90° à droite. Avance de 90 mètres puis angle de 360 degrés à gauche. Avance de 853 mètres" (AV désigne "avancer", TG "tourner à gauche selon un angle" et TD ""tourner à droite selon un angle". Ce sont d'ailleurs des instructions du langage de programmation informatique Logo bien connu pour sa tortue graphique qu'on peut manipuler de façon enfantine)

Voici le plan que l'on peut en tirer :

Plan1.jpg

Petit piège : l'angle de 360 degrés ne change rien à la position qui précède

"RTT vendredi" par contre ne signifie rien du tout si ce n'est que l'ancien concierge du château du professeur Caribou (Robert Com en l'occurrence) prenait ses jours RTT justement ce jour-là comme par hasard.

Allons à présent sur le terrain pour déterrer le spéculum. La vie est belle.

Une bien mauvaise surprise finale

Avec une équipe de tournage de TF1 que j'ai conviée, je me trouve en ce moment dans la clairière de la forêt de La Saunoire. Bouh il fait humide ici et il y a des arbres partout ! Je viens d'effectuer l'angle de 360 degrés (qui sert à rien) et je parcours en ce moment les 853 mètres qui restent à faire. Que vois-je au bout ? Ah, je vois devant moi un grand bâtiment blanc avec un camion ou plutôt une ambulance garée à proximité ! Je dois escalader le grillage. Aïe, ça griffe ! Tiens, je découvre une enseigne : "hôpital psychiatrique de la commune de Poissons"

ça y est ! J'ai découvert à quoi correspond le SJP que j'avais défini comme "un bâtiment dangereux avec un camion (sans doute garé à proximité)" (voir le sens global du SJP). SJP est bien cet hôpital avec l'ambulance stationnée à côté. Certes ce genre d'établissement n'est pas dangereux en tant que tel mais il héberge cependant des gens souvent dangereux (donc "bâtiment dangereux avec camion" = "hôpital psy avec ambulance et malades dangereux")

Je m'approche de l'entrée de l'hôpital... Il y a un étrange arbuste à côté. D'après mes connaissances en botanique, il s'agit bien d'un Sophora Japonica Pendula appelé communément Sophora du Japon pleureur ou Arbre des Pagodes du Japon.

Sophoraens.jpg

Photo du Sophora devant l'hôpital psy

ça y est ! J'ai trouvé le second sens caché de SJP qui correspond aux initiales de Sophora Japonica Pendula... Par conséquent, le spéculum nasal se trouve à environ 1 mètre et demi de l'arbuste Sophora (0,4995 * 3 Pouetos).

Je passe la zone au détecteur à métaux... Rien, aucun signalement de l'appareil ! Dans la mesure où l'arbre se trouve très près du mur de l'hôpital, il est évident que le spéculum se trouve enterré sous le plancher ou carrelage de la chambre juste devant. Il faut donc rentrer d'urgence dans cet établissement.

Monsieur , je suis le directeur de l'hôpital. Qu'est-ce que vous foutez ici ?
C'est pas le moment de m'emmerder alors que je suis si prêt du but ! Laissez-moi rentrer à l'intérieur !
Mais enfin qu'est-ce que vous foutez avec ce détecteur de métaux ? En plus, vous êtes en train d'abîmer la pelouse !
Ecoutez ! Laissez-moi rentrer...
Et ces journalistes, qu'est-ce qu'ils foutent ici ?
Ecoutez ! Je suis là pour déterrer un spéculum nasal... Mais qu'est-ce que vous faites ? Pourquoi vous sortez un sifflet de votre poche ?
Tuuut tuut

Je compris alors de suite que le directeur appelait les infirmiers pour me maîtriser. Comme un fou, comme un soldat, comme une star de cinéma je défonce alors la porte d'entrée et je me retrouve aussitôt à l'intérieur dans les couloirs. Très très vite je trouve la bonne chambre. La porte n'est pas fermée à clef et je rentre. Alors que j'allais péter le carrelage avec le katana-club de golf, j'entends une voix :

Excusez-moi mais il est inutile de creuser... Le spéculum nasal se trouve entre mes mains
Qui êtes-vous ?
Jean-Louis Porto alias Robert Com. Hé non, je n'étais pas en Norvège ! Si je suis là, c'est parce que j'ai réussi à trouver du travail en tant qu'infirmier et je suis content, très content car je suis dans un endroit discret et je n'ai pas de mal à camoufler mon identité
Charogne ! Mais sachez que j'ai réussi à vous démasquer et que je vais vous reprendre le spéculum nasal
En effet, vous avez fait preuve de beaucoup de sagacité et vous avez réussi à tout déchiffrer. Il ne vous manque plus qu'une seule chose : me le prendre des mains
Hé bien j'y vais de ce pas !
Tagada pouet pouet, vous ne l'aurez jamais !

Alors qu'à l'aide de mon katana j'allais occire Robert Com, 4 infirmiers se jetèrent sur moi et m'immobilisèrent. Il y avait le directeur :

On a vraiment des fadas ici... Confisquez-lui ce katana et enfermez-le chambre 234 ! Je passerai le voir tout à l'heure. Il a l'air d'être atteint lui aussi de spéculoïte aiguë
Monsieur le Directeur, Monsieur le Directeur. Le malade Robert Com s'est encore déguisé en infirmier psychiatrique... et à priori sa spéculoïte est loin d'être guérie.
Monsieur Robert Com. Je vous avais dit de pas remettre ses vêtements... Bon écoutez confisquez-lui cette blouse blanche et aussi le spéculum
Ecoutez ! Robert Com est peut-être malade mais pas moi
Ecoutez ! ce visiteur est peut-être malade mais pas moi
Taisez-vous, messieurs. Je crois qu'il faudra éviter de les faire manger à côté

Le directeur se saisit alors du spéculum et de la blouse d'infirmier de Robert Com. Alors qu'on m'amenait dans une chambre, j'entendis encore le directeur parler :

Bon vous avez viré au moins ces journalistes de merde ?
Oui Monsieur le Directeur mais je ne sais pas ce qu'ils font : ils sont en train de creuser au pied d'un arbuste à côté de la porte d'entrée
Ouh la la ils sont atteints eux aussi de spéculoïte aiguë. Il faut de suite les mettre sous camisole chimique
Monsieur le Directeur, monsieur le Directeur, des gens à l'heure actuelle sont en train d'escalader le grillage...
Je vais devenir fou. Je ne contrôle plus rien... Appelez la préfecture d'urgence !

Et c'est dans ce contexte révolutionnaire que je suis obligé de rendre l'antenne et de rentrer dans ma chambre, à vous Paris studio !

Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !


PtitMonkee.jpg Article cradopoulo ma kif kif maousse costo
Cet article a sa place au soleil du Top 10 des articles de 2007.
Qu'avez-vous pensé de l'article "La poursuite du siècle" ?
 
124
 
17
 
1
 
5
 
3
 
5
 

Ce sondage a été créé le septembre 3, 2007 21:29 et 155 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia