La goutte d'eau qui fait déborder le vase

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« C 'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase!! »
~ anonyme à propos du fromage de chèvre

"La goutte d'eau qui fait déborder le vase" est un cas clinique mauve.

[modifier] Clarification

Un vase est, défini stricto sensu, un récipient. À cette définition succinte, on ajoutera ordinairement une précision que l'on estime devoir être nécéssaire: ce récipient, ou contenant, donc, serait constitué de l'un de ces divers matériaux, sans que l'on cherche a déterminer lequel: céramique, cristal, verre, . "Le" vase cependant ne peut que sous-entendre le vase d'origine, primitif, primordial, formé en même temps dans son concept et dans son objet, et fait de terre cuite. Dejà le poète proscrit dans un élan visionnaire les pâles copies sans âme en porcelaine ( ce qui aura son importance dans la suite de l'analyse).

[modifier] Pourquoi?

Sous entendu, là encore, par l'auteur: il y aurait de l'eau pour contenu, l'indice en est la fameuse goutte d'eau, qui cependant ne crée pas le vase, mais arrive ensuite, sous entendu que le vase est déjà formé à partir de la terre, or ce qui seul peut former de la vase à partir de terre c'est bien de l'eau. Ainsi, de manière préméditée, l'auteur a fait coïncider le commencement de l'analyse du contenu sémantique de son pamphlet par ce qui achève la contenance physique du vase auquel l'intrigue du bref récit qui en est le prétexte fait allusion: la fameuse goutte d'eau.

[modifier] Hein? Quoi?

Si le vase est debout, non couché, ni assis (afin de recevoir, en vertu de ce que stipulent les lois de la gravitation universelle, ladite goutte), celui-ci n'est cependant pas formé de boue seulement boue, il s'agit d'une boue particulière, pas deux boues, non une seule boue appelée vase, formée de bout-en-bout de terre, et d'eau de mer. Cette eau de mer fait immédiatement penser au sable, on voit bien l'évolution logique plausible vers le vase en verre contenant de l'eau. Cependant elle n'aura pas lieu, pas de verre donc larme salée transmétamorphosant, osant la terre en verre et contre le désir du verre et de l'eau non salée, impossible regret créant la larme qui change l'eau peut être pure avant, salée/salie par son crime dans le vase debout de terre.

[modifier] C..c...Comment?

Voilà maintenant vous savez tout sur tout! L'eau est le début de la vie, ainsi que son débit fortuite. Tout peut réapparaître à neuf depuis un verre d'eau. Comment l'expliquer ? Par transparence.

[modifier] Heu...

Ca vous en a bouché un coin non? Vous vous émerveillerez à l'idée que boucher un coin a pour effet d'en créer deux autres. Remplissez ces coin-coins, vous avez du foie gras.


La semaine prochaine, TP. Nous passerons en revues le cas du vase de Soissons. Aspirine bien tassé et...

 


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia