FANDOM


La Soyologie Modifier

La soyologie [sojoloʒi] ( de l'hébreu עִבְרִית "la caryopse (fruit sec et indéhiscent)" et du grec λόγος "la parole") est un courant de pensée, créé avant ou après J.C, et issu des nombreux récits bibliques d'offrandes où les sacrifices humains ont été délaissés aux profits d'offrandes végétales (dont le riz). Avec une majuscule, il désigne par extension le texte religieux associé : "La Soyologie", comportant deux chapitres majeurs : le Keto, et le Jeub

.

Les textes majeurs Modifier

Le KETO Modifier

« Vous ne devez rien à personne sinon d'aimer le riz, car celui qui aime le riz a accompli la loi. »
~ L'Évangile selon la sauce. Kevin livre XIII

Origines Modifier

D'origine afro-polonaise et imprimé sur de fines tranches de viande, le Keto se distingue des autres texte religieux par l'humilité de ses ambitions, sa simplicité conceptuelle, et son odeur musquée. Là où certaines croyances prétendent apporter gratuitement des réponses à des apories conceptuelles complexes, le Keto propose une licorne, une guirlande, et une restructuration modélisatrice décisive des carcans sociétaux, en renversant deux fois le triptyque objet-créateur-cuisson (ce qui le remet à l'endroit... mais en renversé. Ça va jusque là ?). Dans cette philosophie de vie, deux éléments centralisent le pouvoir créateur : le riz et la sauce. A leurs égards, tout membre du KETO doit savoir être dès l'aube prolixe et pertinent, diaprant sa faconde d'impertinents épithètes laudatifs.

Le riz et sa Cuisson au sein du KETO Modifier

« "Lumière noire, obscurité nitescente, silence assourdissant. Tel fut le Riz oxymore au milieu du non-être, comme un sourire naissant sur le Bol Univers" »
~ L'Évangile selon la sauce. Introduction


La sauce au sein du KETO Modifier

Les phases initiatiques du KETO Modifier

Le Jeub Modifier

Histoire et Origines Modifier

La bataille de Tourcoing -1380 ap. J.C. Modifier

« Qu'est-ce que je fais ? Mais je tue le hamster de mes enfants ! »
~ Sacha Guitry à propos de son occupation

Pendant les 11 et 13 èmes mois de l'année de décembre 6/18/41, Dans l'obscurité taciturne d'une lampe à huile et emmitouflés dans les diaphanes mélodies d'un concert de Jean-Jacques Garou, Le jeune Timothée, fort de ses 6 première séances d'équitation, s'entraîne encore sans relâche pour devenir le meilleur "cybergamer exfoliant" que la terre n'ai jamais proscrit. Sa capacité à "comprendre vite tant qu'on lui explique longtemps" le classe dans la catégorie des joueurs à forts potentiel, et il pense déjà en faire son métier, tant sa technique "à la belette de Winchester" casse des machoires. Mais tant va la cruche à l'eau. Un gank mid raté, des flash-in hasardeux et une crête iroquoise, vont mener l'empire (en pleine contre-attaque) à lancer ce qu'on appellera par la suite la guerre des branchies. C'est alors que le troisième samedi du mois de la naissance du saint-apôtre Bryandu07 , eut lieu la bataille de Tourcoing. L'histoire fut à jamais scellée par cette sombre offensive. En effet, l'équipe bleue, armée de farouches fenouils ( mauvaise interprétation de la contravention de Genèse) assiégèrent sans foi ni loi les fortifications de l’imprenable châteaux du baron McHulloth sous le feu nourri des canons à crustacés afro-polonais. La confrontation se solde sur un match nul 6 à 2 à 3 partout. Ils s'auto-rendent.

« Qui veux la paix ? Moi ! Merci. »
~ Christofle de Beaujeu poème pré-posthume

La création du bol Modifier

Expansion et extensions Modifier