FANDOM


SPA (Société des Pauvres Anonymes)


La SPA est une association à but non lucratif ("Si un pauvre avait de l'argent, ça se saurait!" dixit son fondateur lui aussi anonyme) fondée anonymement un jour anonyme.

Histoire


Un jour son fondateur (anonyme) en a eu marre que personne ne connaisse son nom lorsqu'il interpellait les gens dans la rue après avoir bu sa bouteille de rouge journalière. Aussi, il est parti à la rencontre d'autres pauvres dont il ne connaissait pas le nom, et qui ignoraient eux aussi quel était le sien. Il trouva même un pauvre qui avait oublié son propre nom, événement qui le marqua profondément à vie et le décida à fonder la Société des Pauvres Anonymes (SPA)

Champ d'actions


Les actions de la Société des Pauvres Anonymes (SPA) sont peu nombreuses et toujours limitées, principalement pour des raisons de budget.

Aspect médiatique


La SPA s'est principalement fait connaître lors de la création de son célèbre site de rencontre "Adopte un pauvre". Malheureusement, faute de rentrées d'argent, ce dernier a fermé et a ensuite fait l'objet d'un honteux plagiat par le site "Adopte un beauf", qui est pour sa part toujours actif et dont le succès ne s'est jamais démenti (au grand dam du fondateur anonyme de la Société des Pauvres Anonymes qui a officiellement déclaré : "Et pourtant, mieux vaut voir ça qu'être pauvre!").

Controverse


La SPA a fait l'objet d'une controverse relative aux droits des pauvres. En effet, son fondateur a plaidé publiquement pour la reconnaissance des pauvres en tant qu'êtres doués de raison et de sensibilité, devant être traité avec humanité et disposant de droits comme tout autre animal. Ces déclarations ont fait l'objet d'un tollé général et d'une levée de boucliers, la totalité des experts et des médias estimant qu'un tel parti pris était contraire à la convention de Genève et à la déclaration universelle des droits des animaux.