La Petite Maison dans la Prairie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Et merde ! »
~ Charles Ingalls après avoir cassé la troisième corde de son violon.
« M'man ! Y a plus de PQ !! »
~ Carrie Ingalls aux toilettes.
« Elle était bien bonne celle-là ! »
~ Charles Ingalls à propos de ... on préfère pas savoir quoi ou qui...
« J'adore Laura Ingalls ! C'est une source d'inspiration pour moi ! »
~ Bill Kaulitz à propos à propos de l'héroïne émo de la série

[modifier] Intro

Mise en garde: Attention ! Suite à la lecture de cet article, vous ne verrez plus La Petite Maison dans la Prairie comme avant. Fans invétérés, membres sexagénaires du fan club officiel de Charles Ingalls, âmes sensibles... s'abstenir.

[modifier] Ecoutez j'ai envie de raconter que des mensonges (un peu comme le diable quoi ah j'ai bien le droit de m'amuser)

La petite maison.jpeg

La Petite Maison... ou ce qu'il en reste.

La Petite Maison dans la Prairie est une série télévisée américaine des années 70-80 créée dans l'unique but de corroborer à la propagande capitaliste de la famille américaine modèle à une époque où nombres d'américains quittent le pays d'oncle Sam et partent s'installer en URSS communiste, là où il fait bon vivre en démocratie et où la liberté d'expression n'a jamais atteint un tel paroxysme (on n'a jamais dit que les Anglais étaient les seuls à avoir le monopole de la connerie).

En effet, la famille Ingalls reflète l'image même de la perfection absolue. Quelle mère de famille un tant soit peu honnête avec-elle-même n'a jamais rêvé avoir pour toute progéniture de ravissantes petites filles au sourire angélique, qui ne se disputent pas la moindre et pour qui le mot "désobéissance" est un terme inconnu ? Il est vrai que les filles de Charles et Caroline Ingalls sont la pureté incarnée. Mais en a-t-il toujours été ainsi ? Pense-t-on vraiment tout savoir de ce qu'il y a à savoir sur la famille Ingalls ? Au fil de cet article, des choses vont être mises au grand jour, et, je puis vous l'assurer, ce n'est pas gai à entendre.

[modifier] Personnages

  • Charles Ingalls est le père de famille. Le mâle dominant de la maison. Il est à la fois aimé et respecté par sa femme et ses filles. Mais sous cet air d'homme posé et réfléchi, se cache un être tourmenté par le démon de la boisson. Oui, Charles Ingalls est un ivrogne. La preuve ? N'avez-vous jamais observé le teint rougi du nez de Charles tout au long de la série, et ce même en été ? De plus, comment se fait-il que Caroline porte toujours des vêtements aux longues manches, au haut col et jamais une seule jupe de toute l'année ? Ceci est pour ne pas dévoiler les marques de lésions corporelles laissées par son mari après ses récurrents passages à tabac. On vous l'avait dit, la vérité n'est pas des plus plaisante...
  • Caroline Ingalls est la mère de famille dévouée qui ne se salit jamais lorsqu'elle cuisine et qui maintient la maison dans une propreté irréprochable (à ce titre, Vigor et M. Propre peuvent aller se rhabiller). Cependant, à force de côtoyer un mari ivrogne qui ne ménage pas ses pulsions sexuelles...(enfin vous voyez le topo), Caroline a développé un penchant sadomasochiste plus qu'incurable. Si vous vous êtes toujours demandé pourquoi Caroline avait les poignets rouges et creusés, plus besoin de chercher ailleurs. Non, ce n'est pas parce qu'elle s'est coincé les mains dans la porte du four en voulant sortir la dinde de Thanksgiving (quoique...), mais bien parce qu'elle fait un usage intempestif des menottes en acier.
  • Mary Ingalls est l'aînée des filles Ingalls. Elle incarne la réussite estudiantine. Elle travaille parfaitement à l’école, ramène de très bons résultats scolaires etc. Mais vous êtes-vous déjà demandé combien de jeunes camarades de sexe masculin l'avaient abusée afin que l'innocente Mary (tout de même consentante) bénéficie de l'aide nécessaire quant à la bonne réussite de ses études. Malgré tout, Mary en a gardé des traces indélébiles qui se caractérisent par une gestuelle hésitante et un développement très aigu de l'ouïe et des papilles gustatives (bon d'accord j'en rajoute peut-être un peu...).
  • Laura Ingalls est l'héroïne de la série. Elle est l'image même de l'enfance heureuse et sans soucis majeurs. Mais, sous ses airs espiègles, ne vous-êtes vous jamais demandé pourquoi Laura est aussi débrouillarde ? Ni pourquoi elle porte ses tresses à la con tout le temps, même à 27 ans, alors fiancée avec Almanzo ? Tout simplement parce qu'elle a dû assurer la survie de sa famille, face aux irresponsabilités de ses parents malsains. Elle essaie ainsi, entre deux corvées de nettoyage et de récurage des chiottes, de vivre une enfance tronquée, par le biais d'une petite baignade à la crique et une partie de base-ball avec Andy Garvey. Son seul ami est son chien Jake, à qui elle confie tous ses sévices ; malheureusement, suite à la mort de celui-ci, elle tomba dans une dépression terrible et se suicida avec une enveloppe. Elle fut remplacée, ni vu ni connu, par son sosie, Laura Ingalls Wilder, et tout le monde n'y vit que du feu.
  • Carrie Ingalls est la cadette de la famille. Bon, on vous rassure: au vu de son jeune âge, aucun trouble obsessionnel du comportement ou autre tare génétique n'a encore été détecté. Néanmoins, le cadre familial dans lequel elle évolue ne laisse rien présager de bon quant à son avenir...
  • Harriet Oleson est la commerçante du village, qui tient une petite échope avec son mari Nels. Le télespectateur lambda garde d'elle l'image autoritaire et garce qu'elle dégage auprès de ses petis villageois ; mais le télespectateur avisé, ou encore la fan sexagénaire du fan-club de Charles Ingalls, remarqueront l'évolution du personnage d'Harriet tout au long de la série : en effet, elle change, devient plus ouverte, plus tolérante, se décontracte autant vestimentairement que mentalement.. Mais comment expliquer ce changement de comportement ? Pourquoi délaisse-t-elle petit à petit ses idéaux xénophobes et racistes ? Tout simplement parce que Harriet tient une liaison cachée avec Caroline Ingalls.. n'avez-vous pas remarqué le ton familier qui s'installe petit à petit entre les deux femmes ? Ni pourquoi Caroline revient aussi tard après avoir vendu ses oeufs ? Quoi qu'il en soit, cette révélation lesbienne permet à Harriet d'assister aux réunions anonymes du club de tolérance le mercredi soir à l'église de Walnut Grove, ouvert aux gays, lesbiennes, noirs, hispaniques et même aux fans de Paris Hilton (à vérifier, cependant..). Ce qui lui permettra d'être plus tolérante et moins casse-coui... avec les minorités de son village.
  • Nellie Oleson,surnommée la peste, est la petite blonde à forte... quoique... non cela n'est pas mentionné... enfin bref. Nellie Oleson est là dans l'unique but de pourrir la vie d'autrui, en particulier celle des filles Ingalls. Il faut dire que la jeunette n'a pas eu la vie facile avant de venir à Walnut Grove. La vie des femmes bûcheronnes de Scandinavie n'a rien d'envieux. Mais là encore, nous ne nous étalerons pas trop sur le sujet sous peine d'attiser un conflit inter-continental... cela ne nous regarde pas. A noter que la promiscuité des baraquements en bois des régions glaciales du nord de la Suède n'est pas pour améliorer un état de santé déjà fortement diminué. Mais encore une fois, cela ne nous regarde pas. Si tant est que les abus sexuels perpétrés par les bûcherons de Scandinavie n'ont... bref cela ne nous regarde pas.
  • Le révérend Alden est l'homme sage du village. L'homme que tout le monde écoute et dont les sermons sont d'autant compliqués que lui-même n'en comprend en général pas le sens. Ceci s'explique peut-être par le fait qu'il entretient un rapport très étroit avec le monde du para-naturel, ou autrement désigné: monde post-consommatoire de stupéfiants hallucinogènes. Vous doutez qu'un tel homme puisse être un accro à l'héroïne et autre cocaïne ? Prenez donc l'épisode 47 de la 3ème saison, lorsque le révérend Alden monte en chaire pour prononcer son sermon dominical. A l'aide de votre télécommande, passez le sermon à rebours et échangeant à chaque fois la 5ème et la 3ème lettre d'un mot sur deux. Vous obtiendrez exactement les paroles d'une célèbre chanson de Bob Marley. Coïncidence ? Petite indication: il est important de se procurer l'épisode en VO. Si vous prenez une quelconque traduction française, vous obtiendrez le discours d'appel à la résistance du général De Gaulle, ce qui n'a strictement rien à voir.

[modifier] Questions/réponses du public !

Quelques questions posées par les téléspectateurs curieux des dessous de la série, auxquels nous y répondons ici :

  • Pourquoi est-ce que les voix des personnages changent tous les 3 épisodes ? Tout simplement parce que la pauvreté des paysans de l'époque les contraignait à louer leur propre-voix et celle de leurs enfants - c'est pourquoi, on peut expliquer que tous les jeunes garçons ont la même voix - d'où une concurrence impitoyable entre les vendeurs de voix proposant des prix imbattables. Exemple net de cette situation ? Regardez, Nellie Oleson : elle conserve la même voix tout le temps, puisque ses parents avaient assez de sous pour la lui acheter (bien que les mauvaises langues diront qu'ils l'ont trouvée au Secours Populaire, au vu de son irritance, moi je dirais qu'elle s'est détériorée durant la livraison).
  • Comment Caroline et Charles peuvent faire han-han à proximité du lit de leur fille ? En effet, il semble étonnant que le couple puisse copuler aussi près de leur fille-chérie, Carrie. La réponse ? Charles utilise son violon pour assommer la petite durant son sommeil.. d'où le problème de sonorité de l'instrument.


[modifier] Liste des épisodes

[modifier] Saison 1 : 1976-1977

Episode 1 : La famille Ingalls arrive (originalement appelé "La famille Ingalls arrive... pour polluer les programmes de la télévision du monde entier" mais c'était trop long.)

Episode 2 : On a trouvé la méchante (première apparition de la connasse de la série, Nellie)

Episode 3 : Les carottes de Mr. Ragansou. (un drame concernant le vol de légume dans le village)

Episode 4 à 12 : Les mêmes épisodes avec un scénario légèrement différent. (entre nous, avouez que cette série, c'est tout le temps la même chose)

Episode 13 : Qui a volé la poupée de Mary ? (C'est Nellie, comme par hasard)

Episode 14 : FINAL SEASON ou Charles est allé sur un site porno. Part 1. (Une trilogie magnifique sur l'amour et la dignité)

[modifier] Conclusion

Au terme de cet article, nous arrivons à la conclusion que La Petite Maison dans la Prairie est tout sauf une banale série américaine comme on les aime tant. Ce qui vous a été révélé ne doit pas être tenu au rang de secret confidentiel mais plutôt propagé à travers le monde afin que tous sachent que Charles Ingalls n'est pas celui qui a révolutionné le monde du bûcheronnage en inventant une technique de coupe plus précise.


Casimir.gif  Portail de la télévision


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia