La Dictature pour les nuls

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Dictature nuls couverture.jpg

La Dictature pour les nuls

La Dictature pour les nuls est un guide d'usage pratique pour tous ceux qui souhaitent débuter une carrière de tyran sanguinaire. Ce livre écrit par Benito Castrolini, professeur de despotisme ayant reçu plusieurs fois la Potence d'Or pour ses essais sur les bienfaits de la flagellation dans l'éducation des enfants, est l'une des composantes essentielles du Kit du petit tortionnaire Ravensburger® qui contient en plus une fausse moustache, des électrodes, une paire de bottes en cuir clouté et une boite à musique qui fait "Nousse afons les moyens te fous faire parler !".

Suite à la mort de Mouammar Kadhafi, qui détenait les droits de publication de ce livre, son contenu est devenu libre de droits et c'est ce qui nous permet de vous faire profiter de son précieux contenu.


[modifier] Introduction

La dictature, bien que souvent critiquée, a toujours été le système politique préféré des hommes. L’Histoire est remplie d'exemples de ce merveilleux type de gouvernance aussi subtil que grandiose. La plupart des gens s'imaginent que les dictateurs sont des gens brillants doués de facultés mentales extraordinaires. Point du tout ! En fait n'importe qui pourrait devenir un tyran sanguinaire en moins de temps qu'il n'en faut pour dire génocide. Le but de ce petit guide est de vous apprendre à connaître toutes les ficelles de la profession de dictateur pour que vous puissiez enfin révéler le despote qui est en vous !

[modifier] Créer sa propre doctrine

La base d'un régime dictatorial réussi est sa doctrine. La doctrine est l'ensemble des idées, des valeurs et des idéaux que défend votre régime.

[modifier] Choisir son alignement politique

Toute dictature doit se revendiquer d'un bord ou de l'autre de l'hémicycle pour être crédible. Cela peut vous paraître ardu, mais nous allons vous donner un conseil pour que cela soit bien plus facile que vous ne pouvez l'imaginer : tapez dans les extrêmes ! En effet, que ce soit à gauche ou à droite, à un certain degré d’extrémisme, le choix du bord politique n'a plus beaucoup d'importance. Pour vous en convaincre, prenez l'hémicycle des partis politiques. Vous avez le centre, puis, de part et d'autre, la gauche et la droite modérée, puis encore plus loin l'extrême gauche et l'extrême droite. À ce stade-là, l'extrême gauche et l'extrême droite semblent complètement opposés, mais si vous créez un parti encore plus extrémiste que l'extrême gauche et droite, vous finissez par faire un tour complet et vous retrouver dans le bord adverse.

Hemicycle dictateurs.jpg

Comme on peut le constater, les dictateurs les plus extrémistes sont souvent les plus proches.

Par conséquent, le choix de votre bord politique n'a que peu d'importance puisque de toute manière, vous serez tellement extrémiste que cela ne changera rien. La seule différence est qu'en général la postérité préfère les régimes d'extrême gauche aux régimes d'extrême droite (porter un T-shirt « Che Guevara » vous rend cool, alors que porter une chemise à croix gammée fait courir certains risques à vos testicules).

[modifier] Choisir son bouc émissaire

Si votre doctrine est extrémiste, elle sera forcément violente et brutale. Aussi il vous faudra quelqu'un contre qui déchaîner votre violence. C'est là qu'un bouc émissaire vous sera nécessaire. Choisissez une population minoritaire, soit détestée depuis toujours, soit arrivée depuis peu dans votre pays, soit plus aisée, riche ou puissante que la majorité des citoyens (les Koulaks d'URSS rassemblent par exemple trois de ces critères et sont donc de parfaits boucs émissaires). Le principe des boucs émissaires est simple : chaque fois qu'il se passera quelque-chose de négatif, accusez-les d'être les responsables et déportez, emprisonnez ou exécutez-en quelques-uns. Faites attention à ne pas tous les éliminer pour en avoir toujours sous la main au cas où vous seriez critiqué.

[modifier] Choisir ses symboles

Votre régime, pour avoir plus d'impact, devra avoir un symbole auquel la population pourra se rattacher. Nous vous conseillons de choisir un symbole représentant l'un des critères suivants qui fonctionnent toujours très bien : la force, le peuple, la pureté, la liberté, la prospérité. Attention toutefois à ne pas choisir un logo rappelant celui d'un autre régime dictatorial, car le peuple pourrait faire le lien et croire, avec raison, que vous voulez l'opprimer comme l'autre régime l'a fait.

Symboles dictatoriaux.jpg

Quelques symboles dictatoriaux soumis à un copyright.

Drapeau angola.jpg

Petit air de ressemblance avec un autre symbole dictatorial. Le dictateur de ce pays (Angola) a certainement lu la précédente version de ce guide et s'est inspiré de ses prédécesseurs.

Remarquez que vous pouvez toujours créer un symbole à partir de plusieurs symboles préexistants :

Aigle royal gammé.jpg

L'aigle royal gammé, un parfait exemple de combinaison de deux symboles dictatoriaux.

Les conseils d'Adolf

Smiley hitler.jpg

Fos symboles ne doivent pass vorzément être des logos. Il peut s'achire de saluts ou de slogans. Pour zète ternière obzion ze vous conzeille les triades qui vongzionnent plutôt bien.

[modifier] Accéder au pouvoir

Maintenant que vous avez une doctrine, vous pouvez passer à l'étape suivante : accéder au pouvoir pour imposer cette doctrine à tous.

[modifier] 1. Le coup d’État

Simple, rapide et efficace, le coup d’État est sans doute possible la méthode la plus populaire de prise de pouvoir. De César à Mussolini, l'immense majorité des dictateurs et des tyrans a opté pour ce système de désignation du chef par la volonté du peuple. Le coup d’État consiste à prendre le pouvoir par la force. À entendre cette définition, on pourrait croire que le dictateur qui adopte cette méthode a besoin d'un élément essentiel : la force. Mais non ! En fait, l’État ne tient pas à grand-chose et si on y réfléchit, il suffit au premier venu d'entrer à l'Assemblée Nationale en tirant des rafales de mitraillette en l'air et en hurlant comme un sourd pour convaincre immédiatement les députés de lui octroyer les pleins pouvoirs (note : en cas de prise à la lettre de ce guide, prévoir assez de munitions).

[modifier] 2. L'élimination des concurrents

Cette deuxième méthode est plus subtile et raffinée que le coup d’État mais demande aussi une plus grande patience et beaucoup de précautions. En effet, si vous pouvez considérer quelqu'un comme « concurrent », il peut faire de même avec vous et vous devrez alors l'éliminer avant qu'il ne vous élimine.
Pour mener à bien une élimination de concurrents, nous vous conseillons d'adopter la "Méthode Staline", aussi appelée Élimination par Inversion des Considérations Amicales et Hostiles :

Staline mario.jpg
  1. Faites la liste des membres de votre parti ;
  2. Classez les membres par degrés d'amitié : Frère, Ami, Camarade, Quidam, Larbin, Traître, Insecte, Vermine ;
  3. Montrez-vous quelques mois en compagnie de vos Frères,Amis et Camarades et délaissez tous les autres. Montrez que vous êtes d'accord avec eux pour qu'ils vous appuient et finissent par vous nommer chef du parti.
  4. Une fois au pouvoir, inversez les rôles. Qualifiez vos Frères de « Vermines », vos Amis d' « Insectes », vos Camarades de «Traîtres » et ainsi de suite ;
  5. Organisez de grands procès truqués pour faire pendre les nouveauxTraîtres, Insectes et Vermines et mettez vos nouveaux Frères, Amis etCamarades au pouvoir sous vos ordres.

Grâce à cette méthode, vos meilleurs concurrents ne pourront pas se rebeller contre vous, principalement à cause de leur extrême manque de vitalité, et vos nouveaux amis n'auront pas envie de vous renverser puisqu'ils vous seront reconnaissants car grâce à vous ils seront passés du stade de Casse-toi espèce de larve à celui de Oui monsieur, bien monsieur.

[modifier] 3. La manipulation des masses

La crème des crèmes, la finesse infinie, la virtuosité absolue. La manipulation des masses est la méthode la plus difficile à mettre en place, mais aussi la plus efficace et la plus durable, puisque le dictateur s'attaque au cœur du problème, joue avec l'essence même de son pays : le peuple, immense dragon au cerveau de mouche qu'il va devoir dompter avec courage.

Cette méthode est déconseillée pour les dictateurs débutants et ne s'adresse qu'aux despotes initiés ayant déjà fait leurs preuves en tant que délégués de classe diaboliques, patrons tyranniques ou maires machiavéliques et désireux de passer au niveau supérieur.
Il n'y a pas vraiment de méthode proprement dite. Chaque tortionnaire fera en fonction de son style et de sa sensibilité artistique.

Les conseils d'Adolf

Smiley hitler.jpg

Même zi tousse lesse peuples zont différents, jaqun croit qu'il est le meilleur. Pour le manipuler plusse vazilement, vlattez zon ego en envahizant un ou deux pays voissins.


[modifier] Embrigader la population

Maintenant que vous avez réussi à prendre le pouvoir, il vous faut vous maintenir à sa tête. Pour cela, il vous sera indispensable d'avoir le soutien de la plèbe.

[modifier] Propagande

La propagande est l'une des caractéristiques les plus importantes d'un régime dictatorial car elle permet de le présenter aux yeux du peuple comme quelque-chose de merveilleux.
Les messages de propagande peuvent être diffusés par tous les médias :

  1. Affiches : faites imprimer des milliers d'affiches vous montrant, soit penché au dessus de votre peuple comme un père protecteur, soit en guerrier en armure avec un glaive dans une main et une tête de démon décapité dans l'autre. Évitez de vous montrer en cuirasse rose, une sucette géante à la main, chevauchant un poney bleu ciel courant sur l'arc-en-ciel, à moins d'être le dictateur du pays des bisounours ;
  2. Journaux : censurez tous les journaux existants pour ne laisser que les articles en votre faveur et créez de nouveaux journaux officiels avec des noms patriotiques : La Voix du Peuple, La Tribune du Peuple, La Gazette du Peuple, Le Sang du Peuple, Le Canard du Peuple, Le Peuple du Peuple, etc. ;
  3. Télévision : créez une chaîne nationale unique sur laquelle vous alternerez des discours patriotiques et des épisodes de Plus Belle la Vie' pour lobotomiser votre public ;
  4. Internet : gérez totalement le réseau de votre territoire en créant votre propre navigateur, Internet Etripeur, votre moteur de recherche, Bing-Bang-Boom, et votre site de partage de vidéos, MeTube.

[modifier] Éducation des jeunes

La jeunesse, l'avenir de la nation, celle qui déterminera si votre régime peut rester en place ou non, celle qui peut grossir vos rangs, ou les décimer.

La jeunesse est toujours très imprévisible et donc très difficile à contrôler. C'est pourquoi, la meilleure façon de s'assurer son soutien est de l'éduquer, la former, la programmer à servir vos moindres désirs dès l'enfance. Ainsi, vous devrez mettre en place un système qui vous permette d'organiser et réglementer toute la journée des jeunes enfants. Nous vous invitons donc à établir l'emploi du temps de la journée du petit écolier :

  • 7h00 : L'enfant se lève après que sa maman ait fait sonner le clairon. Lui et ses frères et sœurs se mettent en ligne devant votre portrait accroché au mur du salon au garde-à-vous et prononcent le salut patriotique que vous aurez choisi.
  • 8h00 : Il rentre à l'école où il apprend les matières traditionnelles selon un programme minutieusement inspecté par vous et vos collaborateurs. L'enfant a été soigneusement éduqué au cours de ces leçons à rapporter tout ce que ses profs disent à l'encontre du système au commissaire du peuple le plus proche.
  • 12h00 : Pause déjeuner. Avant de manger, les élèves chantent en cœur l'hymne national et vous remercient de leur donner leur gratin d'épinards et leurs rognons de veau.
  • 12h10 : Reprise des cours.
  • 17h30 : Fin des cours. L'élève se rend à la caserne militaire de son petit hameau pour y apprendre à tirer au fusil, à recharger une mitrailleuse en moins de cinq secondes et à parcourir soixante kilomètres dans la boue en marche forcée.
  • 23h00 : L'enfant rentre chez lui pour dîner.
  • 23h05 : Au lit !


Les conseils d'Adolf:

Smiley hitler.jpg

Avin de mieux chérer fotre cheunesse, che fous gonzeille de créer une organisation qui pourra les occuper turant leur « temps libre ». Staline afait créé les « Cheunesses Communistes »...petit choueur ! Aux « Cheunesses Hitleriennes », au moins, on apprenait à tirer !


Maintenant, vous avez toutes les cartes en main pour réaliser votre rêve : devenir un horrible tyran sanguinaire qui martyrise son peuple. Nous espérons que vous réussirez dans votre tâche et que, une fois en place, vous vous souviendrez de qui vous a tout enseigné.

[modifier] Du même auteur...

  • Staline-Hitler : Le Rouge et le Noir.
  • Autant en déporte le vent.
  • Traquer les Misérables.
  • Les fleurs et le jardin.

[modifier] Voir aussi


Nul logo.png  Portail pour les nuls


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Comment avez-vous trouvé cet article ?
 
110
 
22
 
5
 
1
 
5
 

Ce sondage a été créé le mars 9, 2012 22:31 et 143 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia