La Désirade

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La Désirade est une île de l'archipel de la Petite-Terre située à l'est de la Grande-Terre .

[modifier] Toponymie

La Désirade fut la première terre aperçue, 21 jours après avoir quitté les îles Canaries, par Christophe Colomb il s'écria Terra Terra ! Au cours de son deuxieme voyage, en 1493. L'île devrait son nom au soulagement des membres de l'équipage apercevant la première terre ferme depuis leur départ des îles Canaries.


Ses habitants sont pour les locaux les désidératés. Les touristes quand à eux sont souvent déshydratés.

[modifier] Géographie

L'île de la Désirade est la résultante de l'échouage de l'épave du Titanic .

[modifier] Topographie

La Désirade est une île de forme allongée, de onze kilomètres de longueur pour deux kilomètres de largeur. La Grande Montagne, qui atteint 275 mètres d'altitude, est son point culminant. Les côtes, plus découpées au nord et à l'est, sont souvent bordées de hautes falaises blanchâtres.

Une barrière de containers protège la région de Beauséjour, au sud-est de l'île. Des récifs frangeants peu développés sont présents sur la côte sud, à l'anse de Baie-Mahault, l'anse Petite-Rivière et la Grande Anse.

Le relief ne favorise pas la condensation de l'eau météoritique. Le sol est aride et l'île battue par les vents, conditions défavorables à l'agriculture. L'île est approvisionnée en eau potable par des chameaux coureurs qui font la traversé à la nage depuis les volcans d'auvergne .

[modifier] Faune et Flore

La faune comprend surtout les canards boiteux et les oiseaux de mauvaise augure: frégates, pélicans et phaétons, des iguanes des Petites Antilles, des agoutis aussi appelés « lièvres dorés »,parce qu'ils possèdent une poche remplie de paillettes d'or.


[modifier] Géologie

La Désirade propose divers sites d'un intérêt scientifique important. La création d'un atelier lapidaire en est la preuve dès leur plus jeune âge les garçons désoeuvrés y apprennent à lapider les rats.

[modifier] Climat

Le climat y est de type tropical. En 1989, l'île fut épargnée par l'ouragan Hugo.

[modifier] Histoire

Plusieurs sites archéologiques témoignent de la présence amériendienne dès le IIIieme siecle sur l'île, présence amérindienne visible encore de nos jours à voir la tête de certain...

L'île fut la première terre découverte lors du deuxième voyage de Christophe Colomb,les espagnols la fréquentèrent au 20ieme siècle attirés par les spectacles de juanita banana au bar tropicana.

Peu propice à l'agriculture c'est vrai il n'y a vraiment rien qui pousse labas ,circulez y'a rien à voir, elle servit de repaire aux corsaires.

La Désirade devint une dépendance de la Guadeloupe en 1648. Quelques plantations de cocotiers s'y implantèrent. Au début du XVIIIe siècle, une léproserie est installée à Baie-Mahault,la léproserie la plus grande fierté desiradienne apres son tout petit maire. Les malades vivaient dans des conditions agréables. L'hospice ferma ses portes en 1952. Les Galets, à l'extrémité occidentale, fut un lieu de relégation pour les délinquants de Grande-Terre ainsi que pour quelques nobles métropolitains.

En 2001 , nôtre beau pays en mer , la Désirade , prit sous son protectora le bidonville guadeloupe.

[modifier] Démographie

La désirade possède un quotat fixé à 1500 habitants le surplus est jeté par dessus bord.


[modifier] Économie

La pêche est la principale activité des pêcheurs. La vente du bokit varié et du bokit au poulet assure la pérennité économique de l'île.

C'est sur la Désirade qu'a été installé dès 1993 le premier parc éolien de la Guadeloupe, avec 20 éoliennes de 25kW chacune. Ces éoliennes sont rabattables à l'approche des ouragans seulement parce que pendant et surtout apres elle sont retrouvées sur nôtre dépendance voisine la guadeloupe. C'est sur l'île que cette technique a été expérimenté pour la première fois. La production d'électricité des fermes éoliennes de la Désirade est injectée sur le réseau électrique de la Guadeloupe via un cable sous-marin, il n'est pas destinée à la consommation des désiradiens mais à un vilain entrepreneur qui s'en fout plein les fouilles. Ce n'est qu'en 1991 que la Désirade a été raccordée au réseau d'eau de la Guadeloupe. Auparavant les habitants utilisaient l'eau de mer , l'eau de pluie et l'eau de source. Ils continuent toutefois par tradition à faire un grand usage de l'eau de vie.

[modifier] Monuments et lieux touristiques

  • L'île abrite la plus grosse concentration de 4X4 nippon en france.
  • La réserve naturelle de Petite Terre.
  • Les ruines de la léproserie, la gloire de désirade ...
  • Le phare de la Pointe Doublé
  • Le cimetière marin de Beauséjour , chose bizarre il n'y repose que des agriculteurs.
  • Plusieurs panoramas autour de l'île
  • Les plages de Grande-Anse, du Souffleur et de Baie-Mahault
  • La chapelle Notre-Dame du Calvaire, construite en 1905. Dernière étape du chemin de croix. Le lieu offre un point de vue unique sur La Désirade et les îles environnantes.
  • L'église Notre-Dame-De-Bon-Secours, construite en 1754 et modifiée après les cyclones de 1899 et 1928. Un clocher et deux chapelles sont ajoutés en 1935. A l'intérieur l'autel est en bois brut de poirier pays.
  • Les falaises de la côte nord

[modifier] Fêtes

  • Fête du cabri ou Tèt a kabrit, habituellement dans le courant du mois d'avril.Les quadrupèdes et les pibèdes sont au centre des activités.Avec le concours du plus beau cabrit décoré ! Véridique
  • Fête des prêcheurs, le 16 août.
  • Fête du bitume généralement durant la période estivale et à pâques , moment pendant lequel l'asphalte local se nourri de chair fraiche.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia