Comment vendre de la drogue

Un article de la désencyclopédie.

(Redirigé depuis LSD)
Aller à : Navigation, chercher
« Vous voulez jouer à la vache ? Okay. »
~ Tony Montana à propos des vaches.
« Yé mé l'enfile ta balle de merde ! »
~ Sacha Guitry à propos de sa mort imminente.
« Mais la cocaïne c'est FABULEUX, moi-même j'en prends et j'en prescris à mes patients et je peux vous dire que c'est FANTASTIQUE !!! »
~ Sigmund Freud à propos d'un sujet
Jésus adore cet article

Le Fils de l’Homme lui-même, dans Son infinie sagesse, a daigné y jeter un œil. Il a, dans son infinie bonté, lu, approuvé et béni cet article. L’auteur se verra pardonner un péché véniel et deux péchés mortels.

TheJeeMan


Préambule nécessaire à la totale compréhension de l'article

Vous souhaitez entamer une carrière au sein du secteur de la distribution de substances illicites à petite et grande échelle ? Devenir riche et célèbre, entrer dans la légende tel Pablo Escobar ?
Pablo

Pablo Escobar abattu par la CIA et le FBI alors qu'il faisait son jogging du matin.

Ce guide vous livrera les clefs du succès à travers des exemples simples et explicites et des indications précises. Sachez cependant qu'afin d'être apte à intégrer la totalité du savoir contenu dans ce guide, le lecteur devra s'assurer d'avoir préalablement rempli les conditions suivantes.

  • Dans l'idéal, précédez la lecture de deux jours de jeûne consacrés à la méditation.
  • Choisissez un cadre rassurant, un fauteuil confortable et un oreiller.
  • Vérifiez que la température ambiante et la distance entre vos yeux et l'écran sont optimales, ainsi que la luminosité.
  • Choisissez un son d'ambiance apaisant, comme le clapotis d'une rivière ou le crépitement d'un feu.
  • Détendez-vous, écartez légèrement vos paupières et vos orteils.
  • Munissez-vous d'une seringue hypodermique d'une contenance de 75 cl.
  • Remplissez-la à ras-bord d'un mélange d'absinthe et de whisky. Ajoutez une faible quantité de café si vous craignez de vous endormir.
  • Injectez-vous-en le contenu directement dans l'estomac, à travers le nombril en chantant la marseillaise.

Vous êtes à présent paré pour recevoir un véritable flash de savoir.

Le style

En premier lieu, vous devez savoir que toutes vos aptitudes à vendre de la drogue reposent sur votre prestance, votre habillement et votre attitude.

Drug-deal

L'habillement

D'un point de vue vestimentaire privilégiez :

  • les survêtements sombres, les TN, les casquettes, les chaussettes renforcées qui serviront de poches et peuvent se remonter très haut sur le pantalon, parfois jusqu'au niveau du caleçon renforcé, qui servira également de poche.

ou

  • les sweats à capuche, les pantalons de treillis, les manteaux longs, les piercings, les chiens, les baggys enfilés les uns sur les autres, la boue... N'importe quoi pour ressembler à un vrai teletubbies. Nike ta mere espece de fils de pute d'enculé d'tes morts ! Teletubies ta mere fils de pute jla baiz

ou

  • les costumes rouges et oranges, les bottes en croco, les blousons en cuir, le bling-bling, les cravates assorties, les chapeaux à larges bords avec une immense plume d'autruche rouge.
Pure dégaine

Joe le Haineux, dealer depuis 1925.

Ce sont là des schémas d'habillement classiques qui ont fait leurs preuves mais n'hésitez pas à en mélanger les différents items afin de toucher de nouveaux secteurs de clientèle et semer la confusion dans l'esprit de vos ennemis. Partant du principe que le ridicule ne tue pas et que ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort, vous apparaîtrez à leurs yeux comme quasiment invincible.

« Je ne sors jamais sans ma plume d'autruche. »
~ Jacky La Main Froide, dealer, à propos d'un sujet.
« Au quatrième top, il sera exactement cinq heures vingt-six. »
~ L'horloge parlante, dit l'heure également, à propos d'un sujet.

L'apparence physique

Soyons honnêtes, ne nous voilons pas la face, vous serez amenés au cours de vos activités à perdre des dents (rongées par la drogue, perdues au combat, emportées par la Petite Souris...). Afin d'anticiper et d'éviter de passer pour un noob dans le milieu, arrachez-vous en quelques-unes avec un marteau, comme on retire un clou.

Pablo Escobar

Un vrai pro.

Quand vous aurez fait rentrer un peu d'argent, vous pourrez vous en payer des toutes neuves en or ou récupérer l'aluminium d'un emballage de chocolat qui, entouré autour d'un noyau d'olive, fera très bien l'affaire. Vous pouvez adopter une coupe de cheveux entre les dreadlocks et le crâne rasé, voire rasé à l'exception de quelques dreads. Veillez à les garder dans un état acceptable.

Tatouez-vous tout ce qui vous passe par la tête à l'aide d'une aiguille et d'un peu d'encre de Chine. Repassez environ dix fois sur chaque point pour faire pénétrer l'encre en profondeur. Choisissez des emplacements de votre anatomie bien visibles comme les mains et le visage. Pour le crâne, utilisez un miroir ou demandez l'aide d'un adulte. Un petit Mort aux vaches sur le front, une toile d'araignée ou une larme au coin de l'œil vous feront gagner une précieuse crédibilité dans le ghetto et la côte[1] avec les femeus. Maintenant que vous ressemblez à un vrai ruuuude boy, vous allez devoir soigner votre attitude.

L'aspect sociologique

Avant toute chose, quelques notions d'économie apprivoisée. La pratique de la vente de drogue est organisée en structure pyramidale.

Les gros dealers s'occupent de transaction de plusieurs kilos, alors que les petits dealers, revendeurs dans la rue, s'occupent des transactions avec le consommateur final. Si on compte le nombre d'heures consacrées à leur activitée et les "pertes" de marchandises occasionnelles et qu'on retranche de leurs bénéfices le remboursement du fournisseur et les frais d'avocat, ces derniers sont plus ou moins bénévoles. Ce sont pour la plupart des passionnés ou des collectionneurs qui ne sont pas dérangés par la précarité de leur retraite. En effet les possibilités se réduisent à la prison ou l'hopital psychiatrique, la solution la plus rapide restant de quitter ce monde comme ils y sont arrivés[2]. Le vrai passionné s'en fout car toutes ses idoles ont fait pareil :

Un envoyé spécial de la sencyclopédie, Nicolas Winding Refn est allé au fin fond de la Serbo-Tchonquie, pour tourner un documentaire sur deux jeunes pushers du nom de Skinny le Chauve et Forrest Crump, alias Crumpy.

Crumpy raconte son histoire en Serbo-Tchonque, la version suivante est une traduction approximative : « C'était un matin, je partais au travail, avec Skinny comme tous les matins. Skinny c'est mon meilleur ami, pour la vie. J'embrassai ma femme Jenny, qui me donna mon casse-croûte au cochon faisandé dans un petit sac en papier pour le midi, comme tous les jours. Si il arrive quelque chose, elle m'a dit, Forrest, ne joue pas au héros, cours aussi vite que tu peux, cours sans te retourner. J'ai dit d'accord et je suis monté dans la voiture avec mon copain. »

« Après, je sais pas pourquoi, il y a des policiers qui ont bloqué notre voiture. Alors je me suis souvenu de ce que m'avait dit Jenny. Et puis comme ça, sans raison particulière, je me suis mis à courrir. Je ne sais pas si je vous ai déjà dit, mais je cours comme souffle le vent. J'ai courru très très vite et puis j'ai ouvert la bouche et puis j'ai courru encore. J'avais pensé à emporter mon casse-croute au cochon faisandé quand même. À la fin, je me prenais tellement pour mon idole, Jésus, que j'ai voulu marcher sur l'eau, mais ça a pas marché. Et voilà, c'est tout ce que j'ai à dire à ce sujet.»

Nicolas Winding Refn a également filmé un grand trafiquant international, Milo Jovovitch, dans ses activités quotidiennes. Milo s'est installé en France depuis quelques années et reçoit l'équipe du tournage chez lui à la fin de la journée.

Milo : Allez-y entrez, entrez, faites comme chez vous.
Nicolas Winding Refn : Merci. C'est très gentil. On ne vous a pas trop dérangés en vous suivant toute la journée ?
Milo : Non. Vous pensez, pas le moins du monde. J'étais content d'avoir de nouvelles têtes à qui parler. C'était très agréable. Hahaha. Hein, Radovan ?
Radovan : Oui. Hahaha.
Nicolas Winding Refn : Un dernier mot pour clore le tournage ?
Milo : Qu'est ce qui tourne ?
Nicolas Winding Refn : Et bien le documentaire...la caméra.
Milo : Ah alors c'est une caméra le truc qu'il tient votre copain là. C'est intéressant. J'en avais jamais vu. Et le bouton rouge sur le côté là ça veut dire quoi ?
Le caméraman : Ça veut dire que ça enregistre.
Milo : Diantre ! C'est embêtant ça... Vous savez on peut pas vous laisser filmer ce que vous avez vu aujourd'hui...
Nicolas Winding Refn : A-ah bon ?
Milo : Ah bah non... Déjà qu'on peut pas vous laisser la vie sauve.
Nicolas Winding Refn, pâlissant : P-p-p-ardon ?
Milo : C'est bon, fais pas ta poule mouillée. Un peu de cran. J'ai déjà tué des tas de gens, ça fait pas mal.

Il lui éclate le crâne avec un marteau.

Radovan : Qu'est-ce qu'on fait du corps maintenant ?
Milo : Je sais pas... On pourrait le repeindre en bleu et en faire des vélos.
Radovan : Non ça y est je sais ! On va en faire du pâté pour la charcuterie qui nous sert de couverture pour blanchir l'argent ! Pour une fois, il y aura un arrivage de viande fraîche.
Milo : Oh oui, du pâté et des saucisses. Miam.

Milo et Radovan déshabille le cadavre, mettent des tabliers de boucher, et le pendent par les pieds au plafond, au-dessus d'une bassine. Radovan pratique un incision au niveau du thorax avec un couteau de boucher. Le sang s'écoule dans la bassine.

Radovan, tapotant le cadavre comme un cochon : Qu'est ce que ça pue le sang... Ah c'est écœurant... Tu vas aller vider la bassine, et puis tu me la ramènes...On avance... On est pas couchés mais on avance.
Milo : Hé on avait oublié le caméraman. Il est encore en train de filmer.
Radovan : Hahaha ! On a qu'à mettre la vidéo sur youtube pour faire rigoler les copains !


L'aspect psychologique ou Comment passer en mode Ghetto Youth

Avant tout, passez de longues heures devant votre glace à vous interroger sur la philosophique question « C'est à moi que tu parles ? C'est bien à moi que tu parles ?[3] » et entraînez-vous à dégainer votre arme (si vous n'en avez pas, faites-le avec vos doigts, le résultat est le même). Une fois que vous serez parfaitement rodé et persuadé que c'est bien à vous que vous parlez, vous pouvez enrichir votre jeu de multiples tics, rictus, gestes menaçants et/ou obscènes. La lecture du guide Comment devenir un psychopathe peut vous être d'un grand secours. Terminez toutes vos phrases par le même mot ou groupe de mots, tels que « ma couille », « mon ami », « J'suis trop foncedé », « cousin », « bâtard va », « mon frère », « t'as vu » ou « vas-y, face de mort ! » ou encore, « quoi ». Si vous n'avez rien à dire, combinez les entre eux pour en faire des phrases. Ponctuez les en crachant et en reniflant.

Exemples :

  • « Je peux pas m'empêcher de finir toutes mes phrases par quoi, quoi. »
  • « Nique ta mère, mon frère. »

Souvenez vous que moins ce que vous dites est intelligible et cohérent, mieux c'est. Seuls les prix doivent être énoncés clairement et à voix haute. Cette stratégie de marketing déjà utilisée dans l'Antiquité, puis au Moyen Âge par les gitans sumériens, a traversé les âges jusqu'à notre époque. Elle affirme que plus le discours est long et très difficilement compréhensible, plus votre interlocuteur sera inquiété de la puissance que vous exercerez sur le cours de la transaction. Quand vous serez avec vos acolytes et partenaires commerciaux, faites quand même semblant de vous comprendre entre vous sinon vous risquez de vous embrouiller.

Vous devrez également vous maintenir dans un état de violent énervement à demi contenu et être toujours prêt à rendre à César ce qui est à César[4].

Les produits du tiroir

Hum

Ceci est un message de l'Union Bucco-Dentaire contre les caries..

Voici la liste des produits que vous devrez fournir à vos clients. S'il en existe certains que vous n'avez pas essayé, cliquez ici pour expérimenter leurs effets gratuitement.

Vous pourriez aller les chercher sous d'autres latitudes plus hospitalières. Risqué ? Fatigant, me direz-vous. Pas d'inquiétude. A chaque problème rencontré, il vous sera proposé une solution adaptée.


  • Le matos/bédo/teuhteuh/tamien/shit/sum/afghan/00/aïa/marrocain/libanais vert/jaune/rouge peut être avantageusement remplacé par des bouts de pneus trempés dans le cirage et entourés d'une couche de hénné que vous compresserez dans un film plastique et mettrez quelques minutes au four thermostat 7 pour lui donner cette belle couleur de chocolat. N'oubliez pas d'y apposer votre marque, à l'aide d'un poinçon. Cependant peu de logos sont encore disponibles, et la plupart sont sous copyright. Faites de la contre-façon en imitant celui d'une grande marque.
  • Vous pourriez allez chercher des champignons hallucinogènes dans les champs mais cette activité est bien fastidieuse alors que les chanterelles sont à sept euros le kilo chez Carreouf.
  • Le LSD peut être fabriqué dans un labo artisanal si vous avez quelques connaissances de chimie. La technique recommandée par le guide est d'imprimer des buvards vierges avec de jolies couleurs qui compenseront leur manque d'acidité.
  • Pour la cocaïne, vous ferez de petits pochons de lessive avec un zeste de sucre glace. Veillez à en choisir une avec adoucissant.
  • Comme pour la MDMA.
  • Comme pour la kétamine (mais sans adoucissant).
  • Comme pour l'héroïne(mais sans adoucissant).

En appliquant cette technique vous vous garantissez une marge de bénéfices solide et il ne vous est donc pas nécessaire de savoir compter ou multiplier. Dites un prix au hasard en ne tenant compte que de la tête du client.

Les clients récalcitrants et autres emmerdeurs

Vous serez confronté au cours de votre carrière à maints énergumènes qui souhaiteront mettre à mal votre entreprise et vos rêves ou tout simplement vous faire chier. Voici une série d'exemples détaillés et expliqués pas à pas qui vous permettront de savoir réagir efficacement en toutes situations.

Exemples :

Un homme indigné : Hè toi là-bàs ! C'est toi qui a vendu de l'héroïne à mon gosse de 8 ans ?
Vous : Ouais c'est moi. Pourquoi ? T'en veux ?
Un homme indigné : Tu te fous de ma gueule ?! Il me l'a offerte pour la Fête des Pères et c'est de la lessive ! Ça m'a cramé les sinus et tout le bras !
Vous : Quoi ? Bâtard, va.
Un homme indigné : Tu vas me rembourser immédiatement !
Vous, vous adressant à un de vos associés. : Toi tu vas à la caravane chercher la carabine.
Un homme indigné : Tu ne me fais pas peur, manant ! Je veux mon argent !
Vous, régurgitant un peu de bière par le nez : Hè qu'est-ce t'as dit toi bâtard,va. Allez bouge de là.

S'en suivra alors un long duel de regards, profitez en pour lui envoyer des messages subliminaux. C'est à ce stade de la confrontation qu'on voit lequel des deux protagonistes a le plus de couilles. Si vous avez suivi les instructions de ce guide à la lettre, vous devriez l'emporter sans problème. Sortez vos testicules et posez les simplement sur la tête du fâcheux personnage qui ne tardera pas à s'enfoncer dans le sol. Si vous n'en avez désespérément pas, débrouillez-vous comme la nana aux cheveux bleus.

Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
Voyons à présent un second cas de figure plus complexe où on suppose que le protagoniste intervenant possède la parfaite maîtrise de la stratégie sumérienne antique.
Un individu particulièrement repoussant : Je suis une racaille moi, je suis un cramé, ce que j'ai fait là, je suis pas une face de mort moi...
Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
Prononcez alors les mots d'ordre de l'Empereur de France Sarko Premier.


Vous : Bon allez casse toi pauvre con. Bâtard va.

On reconnaît la dextérité de votre adversaire dans sa capacité à poursuivre sa tirade originelle en postillonnant sans se troubler ni même respirer.

Un individu particulièrement repoussant : ...tu sais quoi je lui ai fait fumer du shit, je lui ai enlevé son cerveau, je lui ai dit mange la purée, il a mangé la purée, je lui ai dit maintenant cours et il a couru dans les bois comme ça regarde maintenant j'ai repris la tête de l'autre j'ai découpé la tête de l'autre j'ai échangé les têtes de deux corps...
Vous : T'es un narvalo toi.
Un individu particulièrement repoussant, vous saisissant par l'épaule. : ...je suis un GUEDIN moi je suis un ouf on parie que...

C'est le bon moment pour dégainer votre arme et lui tirer une balle/harpon/bouchon de champagne dans le genou.

Vous : Tiens sale bâtard va.

Une fois que votre ennemi est à terre, faites jouer votre imagination afin de lui faire subir les sévices les plus psychotiquement malsains et asseoir votre réputation. La tronçonneuse reste incontournable, et comme tout le monde le sait, un drogué dans une poubelle c'est bien, un drogué dans plein de poubelles c'est mieux.

Travailler pour les Stups

Collaborer avec la brigade des stupéfiants ou la police en général peut s'avérer intéressant si on souhaite prendre sa retraite prématurément sous une nouvelle identité ou s'endormir paisiblement avec les méduses. La démarche à suivre pour devenir un vrai petit Huggy les bons tuyaux est la suivante. Commencez par attirer l'attention des autorités en vous rendant sur des sites suspects. Réalisez ensuite un beau panneau que vous accrocherez sur votre fenêtre et sur lequel on pourra lire :

   
Quote1
Un expert en toxicomanie répond à vos questions
                      Doctorat en neu   ro-toxicologie
                     Maitrise de la stratégie sumérienne
                     Spécialiste en opiacés/psychotropes
                             Méta          amphétamines
                                  champignons
                                   marijuana 
                                   squeackkk
                                    haschich
                                    Salviana 
                                    Divinorum
                                    SpécialK
                                   cocaïne base
                                     ecstasy 
                                      éther
                                       GHB
Sur rendez-vous uniquement
   
Quote2

Et voilà !

Un agent de la brigade des stups ne devrait pas tarder à vous rendre visite. Jetez toutes vos réserves par la fenêtre et dans les toilettes en constatant qu'il est venu avec son chien, pendant qu'il est encore occupé à défoncer la porte. Au cours de la discussion qui s'en suivra il ne manquera pas de vous demander « Et le squeakkk c'est quoi ? ». Tendez lui alors votre carte de visite et énumérez lentement les funestes conséquences sur la jeunesse de la prolifération de cette nouvelle drogue qui ravage les rues. Remettez lui finalement votre livre Squeakkk : Mon Copain Terrible et dédicacez-le lui.

Honteux de vous avouer qu'il ne sait pas lire (il était juste entré parce qu'il avait vu une bite à la fenêtre), le policier vous ramènera au Ministre des expulsions et sévices corporelles ainsi que la carte et le bouquin pour se les faire traduire. Il devrait parvenir à comprendre ce que vous dites. La stratégie sumérienne antique est également très utilisée en politique, on appelle ça la langue de bois. Mettez le au fait de l'existence de cette terrible drogue qu'est le Squeakkk, élaborée à la fin des années 70 par des chimistes nazis qui avaient rejoins les Etats Unis et le Ku Klux Klan après la guerre. Décrivez lui comment cette substance d'aspect comparable au crack inonde les cours d'école du pays, intoxiquant à jamais toute une génération de charmantes têtes[5] blondes. Soyez convainquant sinon vous finirez au goulag.

Le gouvernement finira par vous allouer un budget conséquent afin de lutter contre ce fléau moderne. Lancez de grandes campagnes de prévention, avec des spots publicitaires, des grandes affiches pleines de slogans tels que « NON Au Squeakkk » et « Ensemble Enrayons le Fléau du Squeakkk », « Le Squeakkk Tue » dans les parcs publics et des interventions d'anciens toxicomanes dans les écoles. Gardez quand même la majorité du budget pour vos projets personnels. Après un an, organisez une gigantesque conférence en plein air, dans un parc, à Whashington Square Garden par exemple. Concluez en disant : « Après un an de lutte acharnée, nous sommes parvenus à une victoire sans précédents dans l'Histoire de la guerre contre les stupéfiants. Nous avons éradiqué le squeakkk. Et pour preuve, voyez-vous un seul accro au squeakkk dans votre entourage aujourd'hui ? Non. Ce fléau de mort fait partie du passé à présent, au même titre que les essais nucléaires et les magnétoscopes ». Saluez la foule en agitant les bras pendant l'ovation qui s'en suivra. Veillez à mettre des lunettes noires pour camoufler vos pupilles.

Vous recevrez probablement un Prix Nobel ou quelques Légions d'Honneur pour ce coup-là. Encore mieux, vous avez créé un marché. Maintenant que tout le monde connaît le Squeakkk, vous pouvez en vendre à la pelle et à prix d'or, étant l'unique fournisseur. Utilisez la recette habituelle.

La case Zonzon

Si vous avez bien lu les instructions du guide, les seuls ennuis que vous pouvez avoir de ce côté-là sont d'être attaqué en justice par un fabriquant de lessive pour concurrence déloyale et fausse publicité. Ce sera alors le moment de prendre des vacances à Cuba, en Corée du Nord, ou dans un autre pays ne pratiquant pas l'extradition.

La portée spirituelle et les grands NOMS de la profession

Comme le chaman des sociétés anciennes, le pourvoyeur de drogue
Jesus

Sacré Jésus. Toujours à foutre la merde au quartier.

est entouré d'une aura mystique et d'une odeur assez prononcée. Charles Manson en témoigne dans son ouvrage Comment déclencher l'Apocalypse en faisant éventrer des jeunes femmes par d'autres jeunes femmes jusqu'à ce que seul moi et ma Famille survivent., prochainement disponible dans toutes les bonnes librairies.

C'est également expliqué sous forme de métaphore dans la Bible, quand Jésus multiplie les pains[6] avant de les répartir entre tous ses Lieutenants. Comme chacun le sait, il fut dénoncé par Judas, qui voulait un pourcentage plus élevé, inculpé pour détention avec intention de revendre et pour coups et blessures sur les marchands du temple. Jésus fut condamné à de lourdes peines de crucifixion. Il faut dire que même sur la croix, il continua de narguer et d'insulter les forces de l'ordre, jusqu'à se prendre un coup de lance.


   
Quote1
Pardonnez-leur quand il ne savent plus ce qu'ils font.
   
Quote2

—Évangile selon Jean, Chapitre 22, Versets 13 et 14

Dans Le seigneur des anneaux de Tolkien et Jackson, Pippin et Merry Haddock, deux jeunes beatniks homosexuels, achètent de l'herbe à pipe elfique au grand Sylvebarbe, au cours d'un technival mémorable dans les bois de la Terre du Milieu. Pippin qui était raide déchiré ce soir là croyait avoir affaire à un grand arbre parlant.

   
Quote1
Hè Pipin, tu trouves pas que t'as vraiment un nom à la con ? Hahahahahaaa...
   
Quote2

—Merry Haddock, Les Deux Tours, Chapitre 5 Versets 13 et 14

Conclusion

Les ficelles du métier n'ont désormais plus aucun secret pour vous. Contentez vous de garder le sens des priorités et d'accomplir vos missions avec tact. Sur ce je vous laisse parce que le jour se lève et je n'ai presque plus de feuilles. N'oubliez pas...

FatFreddySays

Le steed pue...heu...Le stue peed...nan c'est pas ça...Le sdeep ute ?

Références

  1. Ou au moins un sujet pour engager la conversation.
  2. En pleurant, à poil et recouverts de sang.
  3. Taxi Driver
  4. Douze coups de poignard
  5. de morts.
  6. Plaquettes


Les petites pastilles qui te font voir tout noir puis deux fois tout blanc
Ecstazy
Ecstazy

Article principal : Drogue
Substances : Cannabis - Cocaïne - Haschich - Héroïne - Opium - Morphine
A savoir pour bien vivre : Bien savoir se droguer - Comment vendre de la drogue - La grammaire française expliquée à mon fils reggaeman - Sniffage de chaton - Devenir dealer à Genève


Logoemploi  Portail de la recherche d'emploi

Qu'avez-vous pensé de Comment vendre de la drogue ?
 
205
 
189
 
40
 
41
 
23
 
66
 
460
 

Ce sondage a été créé le janvier 31, 2009 00:28 et 1024 personnes ont déjà voté.


GoodJob
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
wikia