Léonard de Vinci

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Leonardo da Vinci

Comme tous les italiens, Léonard de Vinci aimait le café expresso.

Léonard de Vinci était un grand inventeur, peintre, savant et artiste avec un QI estimé à environ 6,022 × 10³² Ribérys. Il décryptait tellement d'information qu'il ne pouvait pas écrire sans un code incompréhensible. Il a également été un grand inventeur, peintre, savant et artiste. Il est surtout resté célèbre comme l’homme ayant eu la barbe la plus longue de l’Histoire, ce qui fait bien de lui le plus grand génie que la Terre ait porté. Puisqu'il est bien connu que plus la barbe est longue plus la bite est courte plus le génie est immense. Démonstration : le néanderthalien Sébastien Chabal n’a vraiment rien d’un génie, il n’a pas inventé l’eau tiède aussi sa barbe n’est pas bien longue, par contre Ben Laden ferait mieux de se mettre à inventer plutôt que de passer son temps à détruire. Quant à Hubert Reeves et sa barbe courte, c’est un nainposteur mais quand même moins que les glabres frères Bogdanov qui sur l’échelle du génie ne sont que deux sympathiques tarés (et moches en plus).

Il vouait une grande passion pour les tortues. Une dévotion partagée par 4 amis tortuphiles, Donatello, Michelangelo et Raffaelo avec lesquels il forma un boys band de Rock, les Tortues ninja, et qui eurent une grande influence sur la musique et les dessins animés occidentaux.

Voici le line-up du groupe et leurs accessoires :

Avec son groupe, il sillonna le monde où il put rencontrer des gens qui l’initièrent aux techniques secrètes de l’école Hokuto faisant de lui un véritable tortumane ninja. Il se fit également affubler du sobriquet de Tortue Géniale en raison de son génie mais aussi de sa lubricité.

[modifier] Jeunesse

Leonardo

Un des premiers dessins du petit Léonardo.

Léonardo vit le jour dans le ville de Vinci au Congo belge, sa mère quitta cependant bien vite son mari, étant tombée follement amoureuse d'un homme bien plus agé, et surtout bien plus riche.[2]pleine de fric et le jeune Léonardo a été élevé uniquement par son père. Déjà tout petit, il montra des signes de déséquilibre. En effet il ne parla pas avant l’âge de 7 ans. C’est en tombant la tête la première de la célèbre tour de Pise qu’il prononça ses deux premiers mots : Aérotransport mécanisé.

À l’âge de 8 ans, il construit son premier androïde, C3PO, qui deviendra son assistant. À 10 ans il invente la pile, à 11 il résolvait des équations intégrales à 17 inconnues. C'est également à cet âge là qu'il commence la construction d'un réacteur nucléaire miniature dans le garage familial.

Préoccupé et affolé, le père l’amena voir un psychiatre, Sigmund Freud, qui constata la particularité du gamin. « Votre fils a deux possibilités dans le futur : faire de la politique au coté de François Bayrou ou devenir un putain de sale chômeur au crochet de la société ». [3] Pour éviter d'une part, le chômage et, d’autre part encore pire le Modem, le père amena Leonardo à Florence, où il l’abandonna en confiant son éducation à l’atelier de Peinture de Maître Geppetto. Pris de quelques remords, le paternel versera quand même deux euros de pension tous les mois à son rejeton. Tssss les parents démissionnaires

Quant à Leonardo, il réalisa ses premières toiles : Madonna donnant le sein à son petit négrillon congolais et Le dernier repas de Jésus à la pizzeria du coin. S’il les considérait comme des chefs d’œuvres, ce n’était pas le cas de ses collègues de la boutique et surtout des clients qui éclataient de rire en voyant ses toiles. Marqués du sceau de la malédiction de Van Gogh, ses tableaux demeurèrent donc invendues.

Par une glaciale journée de janvier 1480, Léonardo fut chassé de la boutique à coup de pieds au cul, sans le sou et sans le moindre diplôme.

[modifier] La vie de clodo, à la recherche d’un emploi

Beaucoup d’historiens avancent que Léonardo était de la jaquette homosexuel. Le fait qu’il fantasmait sur Madonna confirme cette affirmation mais n’est pas suffisant pour prouver avec certitude sa déviance. Disons plutôt qu’il souffrait d’ambiguïté sexuelle.

Au cours d’une période de travail précaire comme écrivain de la carte de menu dans une crasseuse gargote florentine, le jeune Léo rencontra pour la première fois une femme. Il n’avait encore jamais vu un homme barbu au dessus du front et avec une poitrine aussi saillante. Au départ effrayé, il se décida à lui offrir un verre, ayant perdu un pari avec ses amis. Son nom était Susan Boyle et il finit par le déflorer.


Allongement du chibre by léonardo

Une des techniques inventées par Léonardo pour allonger sa virilité.

En 1482, toutefois, Léonardo reçoit une proposition de travail stable (?!) impossible à refuser de la part du McDonald's de Milan (??!). Léo doit donc déménager. « Mais s’il te plait avant de partir donne moi un fils ! » le supplia son amant. Le problème c’est que Léonardo avait des difficultés à hisser le pavillon, un problème qu’il résolut en inventant la première pilule bleue de l’histoire par un savant mélange de taurine, de testostérone synthétique et de poils pubiens de Rocco Siffredi. Grâce à ce produit, il put honorer la demande mais la substance était tellement puissante que les effets secondaires furent terribles. Une longue barbe lui poussa et même en se rasant 10 fois par jour il ne put s’en débarrasser. Mais ce n’est rien à coté de la femme qui depuis accouche tous les jeudi soir d’un mouflet poilu et déjà en érection.

[modifier] Léo l’ingénieux ingénieur

Une fois bien installé à Milan, Léonardo put se consacrer à son activité préférée : la broderie au point de maille. Tu ne savais pas que Léonard de Vinci était un passionné de couture, crochet et autre point de croix ?

Malheureusement, Leo n'est pas devenu célèbre pour ses splendides dentelles. Pourtant à quoi servent des études d’ingénieur en comparaison à la poésie d’une fleur brodée sur un tissu satiné ? Ou la science confrontée à la sublime délicatesse de montagnes ou forêts, magnifiquement reproduites sur un morceau de lin ?

Comment tu t’en bats les couilles et tu veux que je parle de ses inventions ?


« Ha ha ! »
~ L'auteur de cet article se moque de ta gueule.


Ouvre bien tes narines et inspires : Léo a mis au point la fosse sceptique. Alors il vaut mieux s’intéresser à la broderie qu’à la merde non ?

[modifier] Peintre

Léonardo finit par se lasser de ses études sur les fosses sceptiques et décida de changer d’air. Celui qu’il respirait était devenu pour le moins fétide et les gens changeaient de trottoir en se pinçant le nez sur sa route. Il décida de se réessayer à nouveau à la peinture en abandonnant toutefois les thèmes sacrés et bibliques de ses jeunes années.

L’inventeur qu’il était ne put s’empêcher de mettre au point une nouvelle technique picturale : la vomissure sur toile qu’il présenta à l’Exposition universelle de Milan de 1499. Justement sur le stand d’à coté se trouvait Michel-Ange qui présentait des tableaux dégoupillés avec exactement la même technique. Ce fut le départ d’une haine farouche sur fond d’accusation de plagiat de la part de l’autre. Chaque fois qu'ils se rencontraient, chose très fréquente car ils étaient voisins de palier, ils s’engrainaient.


Léonardo : Tu me fous la gerbe, tu n’es qu’un minable petit peintre besogneux et sans génie !
Michelangelo : Au moins moi je sais peindre et sculpter ! Pas comme toi ! Que si tu ne barbouillais pas deux toiles de temps en temps pour les refourguer en abus de faiblesse à des mémés séniles tu serais mort de faim depuis longtemps !
Léonardo : Abruti ! Tu ne saurais même pas distinguer un chef-d’œuvre de ton repas !
Michelangelo : Parce que le repas que me prépares ma femme est un chef d’œuvre et moi au moins j’en ai une nanananère ! Sale tarlouze !
Léonardo : Fermes ta bouche à foutre ! Je t’enculerais pas car tu pues du cul !
Michelangelo : Et toi de la bite !
Léonardo : Ta mère !
Michelangelo : Ta sœur !
Léonardo : Et ta mémé !


À ce moment là, les forces de l’ordre intervenaient souvent pour les séparer. Les amis des deux artistes finirent par en avoir marre de perdre une après-midi à chaque fois pour témoigner en leur faveur auprès de la police. Ils organisèrent un duel de peinture. Léonardo et Michelangelo reçurent chacun un mur à peindre en six heures d’une grande salle qu’ils avaient loués au Vatican, la chapelle Sixtine. Évidemment Léonardo eut recours à une de ses géniales idées pour peindre plus vite. Il alluma des feux aux pieds des murs pour faire sécher plus rapidement ses couleurs. Malheureusement son assistant C3PO trébucha[4] tandis qu'il lui apportait un sandwich à la mortadelle dont Leonardo était particulièrement friand, et il renversa un brasier qui finit contre le mur. En un éclair, les couleurs apposées par le peintre fondirent, donnant vie à la première peinture surréaliste de l’histoire.

Pourtant Léo gagna quand même le défi. Michel-Ange en effet resta paralysé par une irrépressible crise de fou rire hystérique en assistant à la scène et ne put terminer son travail à temps. Léonardo, tout heureux rentra chez lui pour fêter ça et au passage inventa le toaster pour permettre à ses amis de boire à sa victoire.

[modifier] Léonardo inventeur

Contrairement à ce que beaucoup pensent, Léonardo ne fut pas qu’un peintre et le roi du crochet mais aussi un génial inventeur.

Leonardo inventa des tas de choses : télévision[5], micro-ondes, mixeur, lave-vaisselle sont quelques exemples parmi tant d’autres qu’il construisit en utilisant seulement des planches en bois, de la corde et des agrafes. Toutefois comme cela arrive souvent avec les gens trop brillants, ses inventions restèrent incomprises[6] des masses incultes et de la ménagère lambda. Il faut dire aussi qu’il avait perdu toute crédibilité avec les deux heures qu’il avait passé à inventer un deltaplane puis les 7 ans qu’il lui fallu pour remettre ses os en place. il dut alors se résigner à ne pas pouvoir voler et déclara :


« Si Dieu avait voulu qu’on vole, il nous aurait crée avec des ailes ou un réacteur protonique dans le dos ! »
~ Léonardo Da Vinci
Anatomie d'un legoman

Schéma anatomique d'un Légoman.

[modifier] Leonardo naturaliste

Léo achetait régulièrement des tas d’animaux sur le marché juste pour le plaisir de les éventrer et d'examiner leurs viscères. Toujours obnubilé par l’idée de voler, il inventa le génie génétique pour concevoir un hybride tortue-libellule capable de voler, pour ensuite appliquer l’expérience sur lui-même. Malheureusement le manque d’ovules de libellules ne lui permit pas d’atteindre son but. Il échoua aussi à attacher des ailes sur Louis Pasteur, sa tortue, avec de la colle blanche, inventée pour l’occasion.

[modifier] Léonardo pornographe

Anatomie humaine par léonard de vinci

Anatomie humaine et rapport sociaux par Léonardo.

Fatigué de la tripaille animale, Léonardo se mit à éventrer des gens. Profitant de la surpopulation des cimetières, abondamment alimentés par peste et autre grippe A, il ne manqua pas de morceau de bidoches pour exercer de son scalpel aiguisé.

Il découvrit les différents organes de l’anatomie humaine, les systèmes circulatoires ou digestifs et au passage inventa les reins pour améliorer le fonctionnement du corps humain.

Il s’intéressa aussi à l’anatomie intime et dessina quantité de croquis sur le corps humain, de gens bien entendu tout nus, figés dans la mort dans des poses lascives, avec des gros plans sur leurs entrejambes. Ces croquis ultra-réalistes marquèrent les débuts de la pornographie et permirent à toute une génération d’ados de faire leur éducation sexuelle et de se libérer en dégorgeant le poireau sur ces gravures. À cette époque pudibonde, les femmes européennes portaient des burkhas peu appétissantes et seules les pires des catins osaient exposer une simple cheville, ce qui ne manquaient pas de faire tourner de l’œil tous les hommes qu’elles croisaient.


[modifier] La période française

Le roi de France François 1er se faisait bien chier dans son château. Un jour, il reçut une lettre d’Italie provenant d’un collectif de parents d’élèves milanais. On lui demandait de régler son compte au Prince Silvio Berlusconi surnommé « El Cavaliere » à cause de sa propension à chevaucher tout ce qui passe, surtout les jeunes pouliches de bonne famille. Il était également accusé de débaucher la jeunesse et d’avoir refilé son herpès congénital à la moitié des enfants de la ville.

En bon chrétien, le roi François décida d’intervenir et d’imiter son père Charles VIII et son lointain ancêtre Néron et de bruler Milan. Et le plus fou c’est que les milanais exaspérés de la gouvernance Berlusconi l’accueillirent en libérateur ! Au moins ses couillons d’aztèques ou de zoulous avaient l’excuse d’être des sauvages incultes eux. Berlusconi dut s’exiler dans un monastère et faire vœu de chasteté. Il se suicida 3 jours après de chagrin, non sans avoir essayé de sodomiser le père supérieur.

Le roi français créa le Ministère des Sciences, Art pictural et Spectacles qu’il confia à Léonardo, pourtant réputé gauchiste. Le savant déménagea alors en France.

Durant cette période, Leonardo produisit certaines de ses œuvres les plus célèbres, y compris la Joconde. Se passionnant pour la mode parisienne, il redessina les uniformes des soldats de l’armée française pour les rendre plus gais : des tutus et du rose layette, assez proche des maillots actuel du Stade Français au rugby. Il mit également au point une terrible matraque godemiché télescopique. Cet accoutrement permis aux français de remporter de nombreuses victoires, les ennemis se tordant de rire sans se défendre en s’esclaffant « matez moi ces tarlouzes ! », avant de crever dans d’horribles souffrances, le rectum dilaté.

Il inventa également la Renaissance française qu’il fabriqua en recyclant de nombreuses inventions comme la roue, le savon, les sous-vêtements masculins ou la fourchette, inconnus de ce coté des Alpes et qu’il fit passer comme les siennes.

La Joconde mal imprimée

Après la Joconde, Léonardo se jura de ne plus racheter de cartouche premier prix.

Il terminait de mettre au point son invention suivante, la Révolution française mais on ne le laissa pas finir. La cour et les élus UMP voyaient leurs privilèges remis en cause, comme la retraite perpétuelle, le 19e mois de salaire ou leur calèche de fonction. Alors on prépara un coup-monté pour faire accuser Léonardo de sorcellerie. Même pas la peine de truquer le procès, puisque on désigna maître Collard comme avocat commis d’office pour Léonardo.

On appela comme témoin un certain Dan Brown, qui démontra l’existence d’un code secret dans la Joconde par la lecture des motifs des grains de beauté dessinés sur le décolleté de Mona Lisa et son sourire narquois. Brown accusa alors publiquement Léonardo d’être membre du prieuré de Sion, un groupuscule sataniste extrémiste qui prétend que Jésus était en réalité un transsexuel juif autiste.

Collard n’émet que quelques ronflements tandis qu’il cuve son apéro du petit déjeuner, alors Léo se défend :

« Il n’y a pas de code caché dans la Joconde, je ne sais rien sur le Graal et j’encule les enfants de Jésus ! Soit maudit, Dan Brown ! »
~ Léonardo

À la suite de cette riposte, les gens font des signes de croix avant d’être évacués. La sentence tombe, Léo est déclaré coupable et condamné à la prison à vie.

On l’exile à la forteresse royale de Fort Boyard, et on ne lui accorde que 2 serviteurs nains et muets pour que ses terribles secrets ne quittent pas ce lieu maudit. Pour être sûr qu’il ne s’échappe pas, on cache les 7 clés dans des pots remplis de toutes sortes d'écœuranteries.

Il se murmure qu’il serait encore en vie de nos jours mais qu’il aurait sévèrement perdu la carte et qu’il ne s’exprimerait plus que par énigmes sans queue ni tête.

[modifier] Notes et références

  1. Oui, c'était des purs rockeurs comme on en fait plus : Drug, Sex and Rock'n Roll.
  2. Un sacré atavisme familial ! Et puis le tort tue l'amour n'est ce pas ?
  3. « Cela vous fera 20 000 siouplait. », rajouta ce rapace de Sigmund
  4. Une fois de plus... à chaque fois que je vois ce tas de ferrailles maniéré, je me demande si les robots peuvent être homosexuels.
  5. Par contre les chaînes de télévision n’avait pas encore été inventées, même pas TF1.
  6. C'est sûr qu'il était difficile d’avoir accès à l’électricité.


691px-Pi-CM.svg  Portail des Sciences sérieuses  •  Lyre  Portail des Arts Plastiques  •  Photo Bio  Portail des Gens

Wiki-independence

Cet article, basé sur le texte d'une désencyclopédie étrangère, Leonardo da Vinci, est disponible uniquement sous licence CC-BY-NC-SA de Creative Commons.

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia