Léon Tolstoï

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Si tu veux un jour faire la paix, commence par la guerre »
~ Maxime tirée de Guerre et Paix

Léon X Tolstoï (1828-1910), dit Léon Nikolaïevitch Tolstoï-Romanov (Лев Николаевич Толстой-Романов en russe), tsar de toutes les Russies (1881-1910), dernier fils de Nicolas 1er, frère du tsar libérateur Alexandre II et père du dernier tsar Nicolas II.

Surnommé le tsar à la grande barbe.

[modifier] Formation

Tolstoï img1.jpg

Photo de Léon Tolstoï jeune

N’étant initialement pas destiné à régner, il connaît une enfance studieuse, remplie de littérature et de contes de fées, sous la férule de son gentil précepteur, le général Dourakine.

À vingt ans, pour acquérir un vernis de formation militaire, son père décide de lui confier le commandement d’une unité de cosaques nomadisant dans le Caucase. Il en tirera un petit opuscule sur la vie montagnarde, publié à compte d’auteur en 1863.

[modifier] Règne

Il accède au pouvoir en 1881, à la mort de son frère, après avoir enfermé dans la forteresse Saint-Pierre-et-Paul de Saint-Petersbourg son neveu, que les légitimistes se sont toujours efforcés de présenter en tant qu’Alexandre III et auquel ils firent don d’un pont en fer rouillé construit à cette époque à Paris.

Il régnera en tsar autocrate jusqu’à sa mort en 1910, lors d’un arrêt à la buvette d’une petite gare sur la ligne du Transsibérien, Astapovo, au fin fond de la province russe. On sait aujourd’hui, grâce à l’ouverture des archives de l’URSS après la chute du mur, que son thé y aurait été empoisonné à l’instigation de son fils naturel, Joseph Djougachvili, par l’entremise et trahison du chef de sa police secrète, le trop fameux Félix-Lazare Zamenhof.

[modifier] Apports philosophiques

Tolstoï img2.jpg

Le tsar Léon rédigeant Guerre et Paix

Passionné de théorie militaire, et fervent admirateur de maître Clausewitz, il développa petit à petit la théorie de la dissuasion anti-nucléaire, qui sera le socle idéologique d’une bonne partie du vingtième siècle, connue sous le nom de guerre chaude et qui sera mise à l’honneur, entre autres, par son fils renégat Joseph et son cousin éloigné Adolf.

Après des années de réflexion, il compilera sa théorie dans un essai devenu célèbre, Guerre et Paix, publié en 1869, d’où est extraite la maxime que tout le monde connaît et citée en tête de cet article : « Si tu veux un jour faire la paix, commence par la guerre », laquelle est devenue la pierre angulaire de la politique menée par la Suisse.

Tolstoï esperantchnina.jpg

L'esperantchnina, police secrète du tsar Léon

Devenu tsar, et craignant d’être assassiné, comme son frère Alexandre II, par les sbires négationnistes de son neveu Alexandre, anglophile notoire, il mettra sur pied une redoutable police politique, l’esperantchnina, à la tête de laquelle il placera un de ses courtisans barbus, le tristement célèbre Félix-Lazare Zamenhof. Celui-ci, s’inspirant d’une idée développée à la même époque en Allemagne par un certain Volapük Schleyer, créera les premières colonies de vacances (goulag en russe), dans la région de la Kolyma.

[modifier] Adultères et descendance

Anna-Sophie Karénine.jpg

Anna-Sophie Karénine, maîtresse du tsar

À l’instar de son frère Alexandre II, Léon X Tolstoï, collectionna les conquêtes féminines et le nombre de ses enfants naturels est innombrable. Citons, notamment, sa relation avec la célébrissime actrice érotique russe Anna-Sophie Karénine, qui prit fin lorsque celle-ci s’enticha de l’obscur montreur d’ours Raspoutine.

Tolstoï Gorki.jpg

Le tsar Léon et son fils naturel Gorki

Quelques uns de ses enfants naturels :

  • Joseph Djougachvili, conçu avec une bigote lors de son séjour dans le Caucase
  • Maxime Gorki, enfanté un jour où il pleuvait
  • Vladimir Oulianov, que lui fit endosser la lingère de sa légitime
  • Léon Trotski, son fils préféré, qu’il eut avec la femme de son tailleur, et auquel il légua son pic à glace
  • Tamara Karsavina, célèbre danseuse des ballets de Moscou, fille de la cantatrice Sonia Kreutzer
  • Bronislava Nijinska, célèbre danseuse des ballets de Moscou
  • Lara Antipova, future héroïne soviétique, femme du célèbre neuropsychiatre docteur Jivago
Staline Tolstoï.jpg

Joseph, autre fils naturel du tsar Léon


[modifier] Œuvres

  • Les cosaques, 1863, éditions Cent Tsars
  • Guerre et Paix, 1869, éditions Blitzkrieg
  • Pouvoir et liberté, 1888, éditions du Goulag
Photo Bio.png  Portail des Gens  •  ClownPolitique.png  Portail du Gouvernement


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia