L'Ecclésiaste

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Bouncywikilogo.gif
Pour les plus religieux d’entre nous qui choisissent de croire des mensonges, les humains de contributeurs de Wikipedia ont un article à propos de Ecclésiaste.
« Vanité, vanité, tout est vanité, vanité, tout est vanité, vanité, tout est... »
~ L'Ecclésiaste
« Il n'y a rien de nouveau sous le soleil. Hé ouais, gros ! C'est pour ça qu'il faut faire la teuf toute la nuit ! »
~ L'Ecclésiaste
« Lé fille elle son méchante azi pa cool ! »
~ L'Ecclésiaste
« J’ai reconnu qu’il n’y a de bonheur pour eux qu’à se réjouir et à se donner du bien-être pendant leur vie ; mais que, si un homme – hic - mange et boit et jouit du bien-être – hic - au milieu de tout son travail, c’est là un don – beuuuuarg - de Dieu. »
~ L'Ecclésiaste

L'Ecclésiaste est l'un des livres poétiques ou sapientaux de l'Ancien Testament. Il est toutefois beaucoup moins dogmatique que beaucoup d'autre livres de la Bible. D'ailleurs, quand il lit le Siracide, l'Ecclésiaste tique.

Nuvola apps important.png Faites attention !
Il y a plus de risques de tomber sur des vrais morceaux de la Bible dans cet article que sur des vrais morceaux de bœuf dans les lasagnes Findus.


[modifier] Ecclésiaste 1

Corpsepaint.jpg

L'Ecclésiaste, fils de David (vue d'artiste)

  1. Wesh, l'Ecclésiaste, fils de David, Jérusalem représente.
  2. Vanité des vanités, dit l’Écclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité. Vous voyez, je vous l'avais dit dans les citations.
  3. Quel avantage revient-il à l’homme de toute la peine qu’il se donne sous le soleil ?
  4. Bon, s'il habite en Irlande, c'est moins un problème.
  5. Le soleil se lève, le soleil se couche ; il soupire après le lieu d’où il se lève de nouveau.
  6. Le vent se dirige vers le midi, tourne vers le nord ; puis il tourne encore, et reprend les mêmes circuits.
  7. Et on fait tourner les serviettes.
  8. Comme de petites girouettes.
  9. Ce qui a été, c’est ce qui sera,/ Et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera,/ Il n’y a rien de nouveau sous le soleil.
  10. S’il est une chose dont on dise : Vois ceci, c’est nouveau ! cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés.
  11. La preuve étant que moi, hébreu d'il y a plus de vingt siècles, j'avais déjà Internet pour rédiger et diffuser mon blog !
  12. Moi, l’Écclésiaste, j’ai été roi d’Israël à Jérusalem.
  13. Puis après, il y a eu la démocratie, les bobos, et François Hollande #OnLâcheRien
  14. J’ai vu tout ce qui se fait sous le soleil ; et voici, tout est vanité et poursuite du vent.
  15. Ce qui est courbé ne peut se redresser,/CTB.
  16. J’ai dit en mon cœur : Voici, j’ai grandi et surpassé en sagesse tous ceux qui ont dominé avant moi sur Jérusalem, et mon cœur a vu beaucoup de sagesse et de science. Et dire ça, c'est pas DU TOUT de la vanité
  17. J’ai appliqué mon cœur à connaître la sagesse, et à connaître la sottise et la folie ; j’ai compris que cela aussi c’est la poursuite du vent. The answer, my friend, is blowing in the wind, comme dirait l'autre.
  18. Car avec beaucoup de sagesse on a beaucoup de chagrin,/ Et celui qui augmente sa science augmente sa douleur,/ Et plus j'avance et plus tu recules,/ Comment veux-tu que je t'en...

[modifier] Ecclésiaste 2

Kamabook.jpg

L'Ancien Testament (vue d'artiste).

  1. J’ai dit en mon cœur : Allons ! je t’éprouverai par la joie, et tu goûteras le bonheur. Et voici, c’est encore là une vanité.
  2. J’ai dit du rire : Insensé ! et de la joie : À quoi sert-elle ?
  3. Je résolus en mon cœur de livrer ma chair au vin, tandis que mon cœur me cor... me conduirait avec sagegesse, et de m’achatter à la fo... à la folie jusqu’à ce que, COMMENT ÇA JE RURLE... JE HULE... JE HURLE TROP FORT ?
  4. Malgré ma gueule de bois, j’exécutai de grands ouvrages : je me bâtis des maisons ; je me plantai des vignes ;
  5. je me pris des cuites dans mes jardins et des vergers, où je plantai des arbres à fruit de toute espèce ;
  6. je me créai des étangs, parce que l'eau, c'est important pour apaiser la gueule de bois.
  7. J’achetai des serviteurs et des servantes, parce que l'esclavagisme, c'est swag ; je possédai des troupeaux de bœufs et de brebis, plus que tous ceux qui étaient avant moi dans Jérusalem.
  8. Je m’amassai de l’argent et de l’or, et les richesses des rois et des provinces. Je me procurai des chanteurs et des chanteuses, et je les fis chanter du Christophe Maé sous les fenêtres de mes ennemis.
  9. Je devins grand, plus grand que tous ceux qui étaient avant moi dans Jérusalem, plus grand que King Kong. Et même ma sagesse demeura avec moi.
  10. Tout ce que mes yeux avaient désiré, je ne les en ai point privés (cf. Rule 34) ; je n’ai refusé à mon cœur aucune joie ; car mon cœur prenait plaisir à tout mon travail, et c’est la part qui m’en est revenue.
  11. Puis, j’ai considéré tous les ouvrages que mes mains avaient faits (grâce aux films estampillés Rule 34), et la peine que j’avais prise à les exécuter ; et voici, tout est vanité et poursuite du vent, et il n’y a aucun avantage à tirer de ce qu’on fait sous le soleil.
  12. Alors j’ai tourné mes regards vers la sagesse, et vers la sottise et la folie, et vers les pornos avec Pikachu et Jabba le Hutt. -Car que fera l’homme qui succédera au roi ? Ce qu’on a déjà fait.
  13. Et j’ai vu que la sagesse a de l’avantage sur la folie, comme la lumière a de l’avantage sur les ténèbres ;
  14. VOUS AVEZ PERDU !
  15. Et j’ai dit en mon cœur : J’aurai le même sort que l’insensé ; pourquoi donc ai-je été plus sage ? Et j’ai dit en mon cœur que c’est encore là une vanité.
  16. Car la mémoire du sage n’est pas plus éternelle que celle de l’insensé, puisque déjà les jours qui suivent, tout est oublié. Eh quoi ! le sage meurt aussi bien que l’insensé ! Par contre, il ne remporte pas un Darwin Award.
  17. Et j’ai haï la vie, car ce qui se fait sous le soleil m’a déplu, car tout est vanité et poursuite du vent, et car je suis un gothique ultra-dark.
  18. J’ai haï tout le travail que j’ai fait sous le soleil, comme la majorité des salariés
  19. J'ai préféré aller sur la sencyclopédie au bureau. C’est encore là une vanité.
  20. Et j’en suis venu à livrer mon cœur au désespoir, lorsque l'accès à Internet a été filtré au travail.
  21. Car tel homme a travaillé à un boulot de merde, et il laisse le produit de son travail à un homme qui ne s’en est point occupé. C’est encore là une vanité et les prolétaires n'ont rien d'autre à perdre que leurs chaînes.
  22. Que revient-il, en effet, à l’homme de tout son travail et de la préoccupation de son cœur, objet de ses fatigues sous le soleil ?
  23. Tous ses jours ne sont que douleur, et son partage n’est que chagrin ; même la nuit son cœur ne repose pas. C’est encore là une vanité.
  24. Il n’y a de bonheur pour l’homme qu’à manger et à boire, et à faire jouir son âme du bien-être, au milieu de son travail ; mais j’ai vu que cela aussi vient de la main de Dieu.
  25. Qui, en effet, peut manger et jouir, si ce n’est moi ?
  26. Répète avec un tont onctueux quoique vicieux : manger... jouir... maaaangeer... jouiiiiiiiir !

[modifier] Ecclésiaste 3

  1. Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux :
  2. Un temps pour naître,/ Et un temps pour mourir ;/ Un temps pour planter,/ Et un temps pour arracher ce qui a été planté ;
  3. Un temps pour tuer,/ Et un temps pour guérir ;/ Un temps pour abattre,/ Et un temps pour bâtir ;
  4. Un temps pour pleurer,/ Et un temps pour rire ;/ Un temps pour se lamenter,/ et un temps pour faire un mur ;
  5. Un temps pour lancer des pierres comme un vulgaire Palestinien,/ Et un temps pour se prendre des pierres comme un vulgaire CRS ; Un temps pour embrasser,/ Et un temps pour la lui mettre ;
  6. Un temps pour chercher,/ Et un temps pour trouver que chercher est la simple répétition double de « cher », merci l'université ;/ Un temps pour garder,/ Et un temps pour jeter ;
  7. Un temps pour être déchiré,/ Et un temps pour recoudre son crâne ;/ Un temps pour se taire, femme,/ Et un temps pour se taire ;
  8. But everyone lives/ And everyone dies ;
    / Hello, my love,/ And, my love, goodbye.
  9. So long Suzanne takes you down/ To her famous blue raincoat...
Zoidberg2.jpg
Le Docteur Zoïdberg dit :
Nous sommes en train de le perdre ! Il est temps d'intervenir !


[modifier] Ecclésiaste

L’Ecclésiaste (traduction grecque de l'hébreu קהלת Qohelet, « celui qui s'adresse à la foule ») est un livre de la Bible hébraïque, faisant partie des Ketouvim, présent dans tous les canons.

L'auteur se présente en tant que Leonard Cohen, roi de la folk à Montréal. La fin du livre lui attribue également la rédaction de recueils de poèmes. Il a été quelque temps identifié à Bob Dylan, ce qui fut contesté par les exégètes modernes après lui, qui datent l'œuvre de 1968, pendant la période hippie où les Canadiens furent influencés par les divers systèmes musicaux américains comme la protest song et le folk-rock.

Eh ! Les jurés du Nobel ! Vous vous êtes ratés en beauté ! C'était votre dernière chance de l'attribuer à Cohen, et non, vous le donnez à Dylan ! Dylan, ce pédé de Dylan ! Bon cela dit, ils sont cools, les juifs chanteurs et poètes ! Sauf Dylan ! C'est un pédé ! (Un pédé hétérosexuel, certes).

Eh, Dylan ! PÉDÉ !

Zoidberg2.jpg
Le Docteur Zoïdberg dit :
Bon... En fait, recadrer l'auteur, c'était une mauvaise idée.
Icône religion.svg  Portail de l'Irreligion  •  Livres-bibliografia francesco 01.svg  Portail de l'Illittérature

Partage sur...
wikia