Korn

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] KoRn

Leader du mouvement communément appelé Néo métal , ce groupe américain est originaire de la petite bourgade de Bakersfield, en Californie. Il est à noter que Bakersfield pourrait se traduire littéralement par : Le quartier des boulangers, caractérisant assez bien les nombreux pains joués (avec convictions) par les deux membres équipés de guitares… qu’il ne serait vraiment pas raisonnable de qualifier de guitaristes. Les critiques qui ont suivi assidûment leur carrière ont permis de confirmer l’incroyable faculté du groupe à produire un album toujours plus pourri que le précédent, et il faut bien reconnaître que le challenge était au rendez-vous. Ceci provoqua l’engouement de nombreux fans, les « KoRn kids » et les « KoRn Flakes », qui ne cesseront de s’extasier à travers les échecs exponentiels du groupe. Il est également bon de savoir qu'ils donneront plus tard naissance à un nouveau style de musique : le popKoRn.

« - T’as écouté le dernier album ? Putain qu’est ce qu’il est merdique! - Ouai ! J’ai adoré. »
~ Deux KoRn kids à propos de l'album Take a look in the mirror.
« - Crunch, crunch ... - Miam !  »
~ Deux Korn Flakes à propos d'un des albums Kraquant de leur groupe favori.

A la base, le groupe avait été baptisé Creep. Mais au cours d’une soirée, les membres assistèrent à une scène au cours de laquelle un homosexuel léchait le derrière de son partenaire, qui n’y tenant plus, décida de lui faire partager son repas de la veille sous forme de diarrhée. Le pauvre bougre qui n’avait rien demandé de tel, fut propulsé en arrière et tout en retrouvant ses esprits recracha un grain de maïs que son partenaire lui avait délicatement légué. Trouvant la scène romantique, le groupe décida de se renommer Corn (Maïs en anglais). Corn s’est vu octroyer un K et un R inversé par Jonathan Davis, le chanteur, qui ne sachant pas écrire (… tout comme les autres membres d’ailleurs) décida d’utiliser sa main gauche pour calligraphier le nom, afin d’épater la galerie. Ce que le groupe faisait à cette soirée ? Vous ne voulez pas le savoir. Et moi non plus d’ailleurs.

Arborant un look décontracté : baggys, survêtements, et chaussures de marques onéreuses ; KoRn à tout de suite su cibler le style vestimentaire qui pourrait attirer le plus grand nombre d’abrutis pour acheter leurs disques, et le plus grand nombres de pucelles (et puceaux pour Fieldy le bassiste) dans leur bus de tournée.

[modifier] Jonathan Davis - Chanteur

Leader incontesté du groupe, le petit Jonathan n’a pas eut une enfance très rose, sauf avec un de ses voisins avec qui il jouait souvent à touche-pipi. Le très célèbre «Are you ready» ouvrant le premier titre du premier album, est d’ailleurs selon Jonathan une très exact réplique de ce que lui disait sa voisine quand il lui baissait son pantalon. Complexé et timide, il fut traité de tapette et d’homosexuel toute sa scolarité ce qui le faisait pleurer secrètement de rage. Bien montré dans la chanson 'Thoughtless'. Il partagea très tôt ses passions avec sa belle-mère qui lorsqu’il était malade le soignait avec du Tabasco. Jonathan adorait ça, la nuit il faisait de beaux rêves dans lesquels il violait et tuait sa belle-maman, qui lui donnait alors encore plus de Tabasco le lendemain. C’est en 1993 que le groupe formé de: Head et fieldy offre à Jonathan l’opportunité d’exploiter tout son talent oral, en le recrutant suite à un de ses concerts donné par sa formation actuel « Sex Art », la réputation de gay qui entourait Jonathan avait attiré l’attention de Fieldy. Ils changeront leur nom pour KoRn après avoir pensé que un nom de groupe ne veut rien dire et que du Maïs c'est très bon pour la santé.

La voix de Jonathan Davis est sans conteste l’élément qui plaça définitivement KoRn devant la volée de mouche à merdes qui suivait ce dernier : Limp Bizkit, Orgy, Deadsy… En effet il avait développé secrètement des techniques de chant tel que le « Shoot in the corner of the desk with the little toe » qui lui permettait de hurler des séries de sons totalement incongrues et gutturales avec une bestialité hors norme, que les incultes nomment borborygmes. Nous ne savons pas encore si les nombreux pieds plâtrés que l’ont peut voir parmi les Korn Kids sont le résultat de fans tentant d’imiter leur idole.


[modifier] Brian Welch (alias Head) / James Shaffer (alias Munky) - utilisateurs de guitare

Faute de pouvoir se concurrencer sur la technicité de leur jeu, Head et Munky commencèrent à se disputer pour savoir qui porterait sa guitare le plus bas. Très ingénieux, Head décida de rajouter une corde grave supplémentaire à sa guitare, car il ne pouvait plus atteindre les cordes aiguës. Munky ne voulant pas admettre sa défaite imita peu de temps après son acolyte, qui tenta 2 fois de suite de l’étrangler avec ses dreadlocks pour cela. Ensuite, rien n’alla plus entre les deux utilisateurs de guitares, et Fieldy devait les violer régulièrement pour les calmer.

Après plus de 4 albums Head qui en avait alors vraiment plein le cul, quitta le groupe et se convertit à une secte chrétienne «Lui au moins il pourra pas me faire chier avec ses bras cloués. » annonça Head avant de partir. Le groupe pleura la perte d’un de leur utilisateur de guitare, pendant environ 2-3min, et repartit se droguer.

« Je joue plus bas que lui. »
~ Munky à propos de Head.
« Il dit qu’il joue plus bas, mais c’est juste qu’il est plus petit. »
~ Head à propos de Munky.
« Ce que je fais est difficile, je dois garder l’équilibre en étant penché en avant comme une actrice porno, surveiller ce gros pédé de Fieldy du coin de l’œil, constamment garder ma guitare plus basse que celle de Head, et donner des coups de genoux dans le dos de l’instrument pour faire vibrer les cordes de temps en temps. »
~ Munky à propos de son jeu de guitare.

[modifier] Reginald Arvizu (alias Fieldy) - Bassiste

Un des fondateurs du groupe, Fieldy, résume sa vie à trois choses : Les grosses voitures, le hip-hop et les petits garçons. Ce grand gaillard baraqué à une approche assez unique de son instrument, il le tient collé à lui verticalement tout en lui flanquant de violentes gifles de la main droite. Les critiques free-jazz-post-moderne ayant fumé un joint de la taille de mon avant bras associent cette technique à celle utilisé pour la contrebasse, mais tous les autres s’accordent à dire que Fieldy prend sa basse pour un petit garçon. Fieldy n’est pas homosexuel ni pédophile, la preuve est qu’il s’est marié, a eut deux filles, puis a divorcé parce qu’il voulait un petit garçon. Notez que tout le côté design commercial (T-shirt, logo, stickers…) est géré par ce dernier, il n’est donc pas étonnant de retrouver une iconographie très portée sur les bambins, très affectionnés par le bassiste.

Pendant la période de break où David monta son restaurant, le bassiste en profita pour sortir un album solo de rap « Rock’n roll Gangster » aux textes inspirés : « Ma boite à gants est cool, mon capot est cool, Mes sièges en cuir sont cool, Mais les gamins dans mon coffre le sont encore plus. Yo wesh.».


« Fieldy est quelqu’un de rassurant, il me rappelle un proche parent. »
~ Jonathan à propos de Fieldy lors d’une interview sur un salon de cinéma X.
« Mickael Jackson ? Ouais, j’aime beaucoup ce qu’il fait. »
~ Fieldy à propos de la question sur la pédophilie.
« Quand je serais vieux, j’ouvrirais un orphelinat pour les petits garçons abandonnés. »
~ Extrait touchant d’une interview accordée au bassiste à propos des enfants… « Laisse pas traîner ton fils.» Nous murmura un vieil ami de Fieldy, Joey Starr.

[modifier] David Silveria (alias Steevy) - Batteur

« Motherf***er ! Je sais que j'ai trop de talent, mais pourquoi je m'emmerderais à frapper les fûts bien au milieu de chaque peau lorsqu'on voit 4 guignoles pourrirent notre fuckin' stage ? »
~ David à propos de sa place dans KoRn


Malgré son jeune âge il intègre rapidement la formation et apporte un jeu groovy et puissant, cela grâce à son entraînement d’adolescent pour le poignet sous la couette après minuit (avec magazine ou pas, pour également travailler la mémorisation). En dépit du fait qu’il s’agisse d’un des membres les plus doués du groupe, le petit Steevy fut très vite déçu de constater que c’était les deux utilisateurs de guitares qui se tapaient toutes les nanas, et qu’en réalité tout le monde se contre foutait royalement de lui. C’est pourquoi il devint mannequin et travailla avec Calvin Klein, ce qui attira nettement plus de filles. Jonathan Davis lui fit part de ce manque de goût évident et de sa désapprobation pendant une réunion, après quoi il alla manger son vomi.

David Silveria poussa le bouchon un peu loin en sabordant deux tournées de KoRn suite à des problèmes de bras. Il était évident que le batteur s’entraînait encore chez lui avec sa petite baguette personnelle, et que s’il continuait il serait bientôt hors compétition. Jonathan dégota alors une femme à David pour palier à ce problème… il n’avait pas prévu que la grognasse en question pousserait ce dernier à ouvrir un restaurant (et la seule personne que vous devriez y inviter, est la fille avec qui vous voulez rompre).

« Fieldy est un chic type, il est toujours là quand on a besoin d’un coup de reins. »
~ David à propos de son bassiste.
« Je ne vois pas ce que les femmes trouvent à Munky et Head, ce sont deux balais a chiottes qui ne savent rien foutre alors que moi je peux caser un sextolet sur le tom basse en maintenant la pulsion sur la double, tout en rajoutant des accents syncopés sur ma ride. Cela en remontant la braguette de mon jean Calvin Klein avec les dents.  »
~ David à propos du Chapitre "Ces gros enculés (de merde) de Head et Munky" de son livret personnel n°763.
« Vous écouteriez les conseils d’un mec qui boit votre pisse?. »
~ David à propos des remontrances de Jonathan sur l’affaire Klein.
« Naaa, mais en fin de compte ils sont pas si méchants que ça les deux balais à chiottes... »
~ David à propos de son altercation, après s'être fait agrandir l'anus par le manche de guitare très électrique de Munky tandis que Head lui faisait avaler (et de force !) des grains de "KoRn" (hommage poignant à la formation) par les deux trous de nez (oui en même temps, faut pas chercher un néo-metalleux !), après lecture (laborieuse car illettrés) du livret personnel n°666-69, et plus précisément du chapitre "J'ai baiser vos mamans Munky et Head ! Motherf*ckahhh"...mais il a même pas flipper !

[modifier] Discographie

  • PoRn(nichons) [1994]
  • Life Is Sexy [1997]
  • Follow The Branleur [1998]
  • Issues (de secours) [1999]
  • Inbranlable [2002]
  • Take A Look At My Cock [2003]
  • The Wrost Of KoRn [2004]
  • See You On The Next Partouze [2005]
  • Fucked & Sucked [2006]
  • MTV : In-Plongé dans l'eau de teuch [2007]
  • Sans titre [2007]
  • Remember Who you fuck [2010]
  • Path of total shit [2011]
 ----


Qu'avez-vous pensé de l'article "Korn" ?
 
135
 
76
 
36
 
14
 
43
 
179
 
17
 

Ce sondage a été créé le mars 19, 2008 17:28 et 500 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia