Klaus Barbie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Klaus Barbie.jpg

Klaus Barbie à la Foire du Trône en 1943

Klaus Barbie (1913-1991) est un ancien fabriquant de jouets allemand, célèbre pour avoir inventé en 1959 la fameuse poupée Barbie. Accessoirement, Klaus Barbie est un ancien nazi, Membre Honoraire de la Gestapo.

[modifier] Jeunesse

Klaus Wolfgang Barbie est né le 25 octobre 1913 à Bad Godesberg (Allemagne), un an avant le début de la Première Guerre mondiale. Son père, Wolfgang Barbie, est éleveur de caniches. Sa mère, Hilda Rauss, est astrophysicienne. D’après une étude généalogique réalisée par Jean-Louis Beaucarnot, Klaus Barbie serait l’arrière petit-neveu de Joe Dalton et le cousin de l’inspecteur Derrick. Dès son plus jeune âge, le petit Klaus est attiré par le sexe opposé. À l'âge de dix ans, il séduit et met malencontreusement enceinte sa correspondante française, qui lui donne (malencontreusement) un fils illégitime, prénommé Raymond, qui naît en 1924. Suite à cet épisode douloureux, Klaus vouera une haine sans bornes aux fils illégitimes. Klaus reconnaît malencontreusement l'enfant, mais l'employé de mairie, qui est un peu con, se trompe et orthographie le nom « Barre-bie ». Par la suite, Raymond Barre-bie supprimera la deuxième partie de son nom. Suite à cet épisode douloureux, Klaus vouera une haine sans bornes aux employés de mairie. À l'école, Klaus est plutôt bon élève, sauf en anglais. Un jour, son professeur d'anglais, M. Mandall, l'humilia devant toute la classe parce qu'il a eu -12 sur 20 à son interro écrite. Suite à cet épisode douloureux, Klaus vouera une haine sans bornes aux anglais.

Alors qu’il n’est qu’un jeune enfant, sa mère trompe son père sous ses yeux avec le facteur, Jacob Rosenstein; Wolfgang Barbie demande le divorce. Suite à cet épisode douloureux —qui le marquera à jamais— le jeune Klaus vouera désormais une haine sans bornes aux juifs.

Après le divorce de ses parents, Klaus reste vivre avec son père. Sa mère, Hilda, épouse en deuxième noce un industriel français, Jérôme Butagaz. Son père se remarie à son tour, et a un autre fils, Bernhardt Barbie (né en 1925).

[modifier] La folle du régiment

En 1929, Klaus est appelé pour faire son service militaire. Il effectuera son service en Afrique, de 1929 à 1936 (rappelons qu'à l'époque, le service militaire en Allemagne durait 7 ans).

Toujours aussi séducteur, Klaus a de nombreuses liaisons amoureuses, et a un autre fils illégitime, Mamadou Barbie, qui naît en 1932. Mais Klaus ressent une certaine « ambiguïté » en lui, il a des doutes sur son identité sexuelle. C'est à cette époque, vers 1933, qu'il a sa première relation homosexuelle.

En 1935, il est soigné à l'hôpital de Kinshasa pour une infection anale bénigne.

De son service militaire en Afrique, il gardera un goût prononcé pour la viande de lion. Ce qui le poussera à créer, en 1945, une boucherie spécialisée dans la viande de lion, d’où son célèbre surnom du « boucher de lions ».

De retour d'Afrique, sans emploi et un peu désœuvré, Klaus s’inscrit aux jeunesses hitlériennes, où il rencontre un certain Josef Ratzinger, que tout le monde surnomme « Benoît ».

[modifier] Guerre

En 1939, Klaus, qui est toujours à la recherche d'un travail, entre comme stagiaire à la Gestapo. Il est d'abord préposé aux cafés, puis devient responsable en chef des photocopies, puis directeur adjoint à la propagande. En 1940, au cours d'une mission spéciale en Nazi en Asie, Klaus se fait agresser par un panda. Suite à cet épisode douloureux, il vouera une haine sans bornes aux pandas —et, par la suite, aux FIAT Panda. D'ailleurs, en 1944, à Lyon, il pendit un panda. En 1942, il est muté à Lyon. Ayant toujours des penchants homosexuels, il multiplie les liaisons amoureuses avec des hommes. La légende prétend qu'il aurait eu une liaison entre autres avec Sacha Guitry. Ses frasques amoureuses lui valent le surnom de « Gestapette ». Klaus décide alors de se marier, pour soigner son image. Il épouse en 1943 une jeune française, Simone Marteau. Simone est très jalouse et surveille son époux de près. Klaus peut difficilement la tromper, car Simone veille. Leur fils Gérard naît en 1944.

La même année, Barbie arrête deux célèbres résistants français, Jean Four et Jean Moulin, et décide d'en interroger un seul des deux, car on ne peut pas être au four et au moulin.

À la fin de la deuxième guerre mondiale, il cherche à se faire discret, et pour cela, il décide de changer de look : il se laisse pousser la Barbie-chette. Barbie ouvre, sans succès, une boucherie spécialisée dans la viande de lion. Son magasin fait faillite au bout d'une semaine.

[modifier] De l'eau dans le gaz

En 1958, alors que la famille Barbie est partie skier à Megève, le jeune Gérard Barbie, qui avait échappé à la surveillance de ses parents qui l'avaient laissé traîner, glisse malencontreusement jusqu'en bas de la piste et se fracasse le crâne contre un sapin. Il en gardera toute sa vie des séquelles physiques et mentales. Moralité : laisse pas traîner ton fils si tu veux pas qu'il glisse. Suite à cet épisode douloureux, Klaus vouera une haine sans bornes aux sapins.

L'année suivante, il décide de se lancer dans la fabrication de poupées. Mais il ne rencontre pas le succès escompté et doit vendre son fonds de commerce à Mattel, qui commercialisera avec le succès que l'on sait la fameuse « poupée Barbie ».

En 1960, rien ne va plus au sein du couple Barbie : il y a de l'eau dans le gaz. Le couple divorce en décembre 1960.

Barbie, lassé de sa vie en France, part à Hollywood tenter sa chance comme acteur. Il ne perce pas, mais rencontre Marilyn Monroe, avec qui il a une liaison. Cette dernière le quittera pour J.F.Kennedy. Klaus, fou de rage, engagera alors un tueur à gages du nom de Lee Oswald, pour assassiner Kennedy. Suite à cet épisode douloureux, Klaus vouera une haine sans bornes aux présidents américains.

Question.png
Saviez-vous que...
D'après une étude de Jean-Louis Beaucarnot, Lee Harvey Oswald était le petit-neveu d'Oswald le Lapin.

En 1970, Wolfgang Barbie meurt, laissant à son fils Klaus un héritage conséquent. Klaus est l'unique héritier car son demi-frère, Berhnhahrdhtht Barbie est décédé quelques années plus tôt (ce dernier est mort d'ennui en lisant un roman de Marguerite Duras).

Barbie décide de rentrer en France et achète une immense propriété en Bretagne, « Le champ Bragaz ».

Il exerce par la suite divers métiers. Il sera notamment clarinettiste dans le Bagad de Lann-Bihoué.

En 1975, il apparaît en guest-star dans plusieurs épisodes de Derrick. Il rencontre un jeune acteur français originaire de Carpentras : Maxime Callebar. Il part s'installer avec lui dans une immense propriété à Carpentras.

En 1978, il tourne dans une publicité pour les pâtes Panznazi. La même année il se lance dans la chanson, et son tube Barbie Girl devient un hit disco planétaire. Il sera repris quelques années plus tard par le groupe Aqua.

Le 1er mars 1980, Klaus Barbie achète une Renault 5 GTL.

En 1980, il travaille comme scénariste de dessins animés, et créera entre autres « les Barbapapa ».

En 1981, il joue le rôle de Cosette dans l'adaptation des Misérables par Steven Spielberg.

En 1983, Maxime Callebar meurt du SIDA.

En 1985, Klaus révèle publiquement sa bisexualité, et achète une Citroën BX. La même année, Robert Hossein tourne un film sur sa vie. Les producteurs pensent immédiatement à Louis de Funès pour le rôle de Barbie, mais Louis de Funès étant mort depuis deux ans, il confient le rôle à Michel Galabru. Ce dernier remportera d'ailleurs 2 Césars, 5 Oscars, et 5 Grammy Awards pour sa prestation.

[modifier] La chute

Mais en 1987, Klaus est rattrapé par son passé. Arrêté, il est jugé à Lyon pour ses crimes. Il écope notamment de 92 ans de prison pour avoir pendu un panda. Au total, Barbie est condamné à 52. 984 ans de prison, et 458.789.127.484.584 F de dommages et intérêts.

Accablé, le 25 septembre 1991 il se suicide en prison, en avalant une surdose de Barbie-turiques.

Avant de mourir, Klaus Barbie avait exprimé le souhait d'être inhumé au cimetière de Carpentras. Malheureusement pour lui, il n'y avait plus de place au cimetière catholique, et il fut enterré dans le cimetière juif. Ironie du sort, le cimetière juif de Carpentras fut profané, ainsi que la tombe de Barbie, l'année suivante. La pierre tombale fut cassée et recouverte de croix gammées, son cercueil fut exhumé et ouvert, et quelqu'un déféqua sur son cadavre. Suite à cet épisode douloureux, et s'il n'avait pas déjà été mort, Klaus Barbie aurait sans doute voué une haine sans bornes aux néo-nazis.


Photo Bio.png  Portail des Gens


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia