King Ju

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

King Ju, aussi appelé King Ju, Raskar Kapak, King Ju, l'Epouvantable Epouvantail, King Ju, le Fleau ou King Ju, se décrit lui-même comme un connard, ce qu'il est. Il est considéré comme le petit fils spirituel d'Hitler et de Christine Boutin, dont il est aussi le mari, le cousin et le beau-frère spirituel.

[modifier] Sa vie

[modifier] Sa plus tendre enfance

Kingju.jpg

King Ju s'adonnant à sa passion : le viol de peluche.

A sa naissance, bien qu'il ne l'ait appris que plus tard, King Ju ne s'appelle pas encore King Ju mais Rascar Capac, la faute à ses parents qui, d'ailleurs, se suicident ensemble le lendemain. King Ju passe son enfance dans un internat d'Argémie en attendant comme un con devant la grille, ou en se faisant frapper par ses petits camarades. C'est ainsi que le jeune Rascar commence à accumuler de la haine en attendant pour voir s'il pourrait en faire quelque chose plus tard.


A 4 ans, il a une révélation : il deviendra contrôleur des impôts, et il jouera toute la journée au solitaire sur son ordi ; ou alors il se pognera le zizi dans la salle de réunion du troisième qui est jamais utilisée,en plus les fauteuils sont super confortables et avec le projecteur on peut faire des ombres chinoises avec tout plein de trucs, mais le problème c'est que la porte ferme mal et des fois y a la femme de ménage qui entre et puis la moquette bleue ca tache, mais le secrétaire du 5e il est super beau et des fois il a un super jean noir un peu serré et la femme de ménage elle est pas si mal non plus. Comble du bonheur, c'est d'ailleurs dans les toilettes de son entreprise qu'il fait la connaissance de Fabien Pollet, un obscur gratte-papier (qui fait super bien la blanquette), qui allait devenir son mentor et boulanger personnel pour de nombreuses années à venir.


[modifier] La genèse du groupe

En 1972, il rencontre un alcoolique de profession nommé Cadillac à un concert du fantome d'un bougnoule drogué au jus de pomme (ou bien était-ce Kyo ?). A l'époque, Cadillac cherchait un ami car il avait tué son précédent au cours d'une malheureuse partie de domino. Effrayé par les vociférations de Cadillac, Rascar se sent obliger d'accepter et raccompagne son nouveau compagnon chez lui. En voulant s'allonger dans la baignoire pour une petite sieste, ce dernier sent quelque chose de dur sous ses fesses. Il s'avère alors que ce n'est qu'une créature humanoïde qui dit s'appeler MC Salò, être un D.-J. de musique et être là par hasard. Cadillac, comme frappé de la lumière divine, propose de fonder un groupe et d'aller acheter une troisième bouteille de rhum. Enthousiasmé, Rascar Capac appelle Fabien, qui se montre également très partant, et même Salò est convaincu après quelques menaces d'attaque nucléaire sur sa mère.

Booba-kalash.jpg

Un magnifique spécimen de BOOBA en position d'attaque.

Le lendemain, les quatre compères ne se souviennent de rien, mais quelques amphétamines leur rappellent la réalité de leur monde, et les motivent à entrer dans le premier studio d'enregistrement qu'ils croisent. Malheureusement, B2OBA y vocode joyeusement (c'est le printemps), et les chasse d'un roulement de muscle. C'était le début d'une longue histoire d'amour à la Rox et Rouki entre Rascar et B2O.

Le groupe, encore sous forme fœtale, est donc obligé de jouer dans la rue, d'abord sans instruments (et oui, c'est la crise en Argémie), puis avec, mais c'est toujours de la merde. Enfin bon ils survivent entre cannabis, activia et racket pendant 10 ans comme ça, toujours sans trouver de studio, jusqu'à cette date fatidique du 28 février...

[modifier] Son décès clinique

Ce soir-là, Rascar est tout guilleret car il vient de s'inventer une nouvelle personnalité : il s'appelle Flip, c'est son ami et il est sans arrêt sous pression. Enfin bon, après quelques binouzes au bar, Rascar se balade au milieu de l'A6, quand soudain apparait un vélo vert monté par un visage connu : c'est BOOBA, qui rentre du marché, et qui, lunettes armani sur la gueule, n'a pas vu son vieil ami et l'écrase sans même s'en apercevoir.

Déjà ça, ça la fout mal de se faire tuer involontairement, mais un 29 février c'est carrément insupportable, surtout pour un névrotique comme Rascar Capac. La haine de Rascar s'accumula donc, après sa mort, pour les raisons suivantes :

  • se faire tuer par BOOBA
  • mourir un 29 février (putain à 1 an près je mourais pas)
  • grâce à sa nouvelle personnalité, Flip, son groupe peut continuer sans lui, et commence même à devenir presque audible
  • sa mort n'est célébrée que tout les 4 ans, et puis même plus au final
  • c'est déjà pas mal comme raisons
  • nan c'est tout
  • y a plus aucune raison
  • mais c'est un bon gag
  • alors je continue
  • bon bref


[modifier] La résurrection

Toute cette haine accumulée fait que vers l'an 2000 (la date précise n'est pas connue), Rascar Capac se réincarne dans le corps d'un charclo fraichement décédé et laissé à l'abandon. Cette fois-ci, il a vraiment la gnaque et il veut tout casser, il a presque la classe et en plus il a trouvé un nom super : il s'appelle King-Ju. Le problème, c'est qu'un être aussi méchant, bilieux, luciférien, maudit, jaime, pète-sec, les, ronchon, grosses, vipérin, bites, affreux, juteuses, atroce, barbare, brutal, dur, fâcheux, féroce, impitoyable, implacable, inflexible, inhumain, méchant, pénible, sanguinaire, sauvage ne peut exister sans son pendant gentil et con (c'est de la philosophie bouddhiste je crois). C'est ainsi que Pop-Hip, son alter-égo casse-couilles est créé.

[modifier] VENGEAAAAAAAANNNCE !!!!!!!!!!

La première chose que fait King Ju, c'est d'aller chercher BOOBA chez lui (bah oui il vit pas à Miami en vrai) et de lui "péter la rondelle à base de barre de fer dans la gueule et de mikados plantés dans les oreilles", d'après La Fouine, présent ce jour-là. C'est d'ailleurs depuis ce jour que les chansons de BOOBA sont écrites par un ordinateur.

Chanteur-de-jazz.jpg

Voila un bamboula type. on ne peut pas le prouver, mais il est surement coupable de quelque chose.

Comme vous l'aurez compris, King Ju n'est pas un tendre, et comme il n'a aucun talent artistique, c'est à peu près la seule chose qu'il répète dans toutes ses chansons, mais comme Fabien Pollet trouve ça pas mal, Ju et Pop-Hip écrivent plein de chansons pour le premier album de leur groupe, qui a enfin un nom : STUPEFLIP. Le disque est produit par Fabien, qui a hérité de sa grand-mère, qui était partie en vacances à Bagdad. La pochette est dessinée par Ju, qui a volé une boite de crayons de couleurs à une petite fille dans la rue. Malheureusement, avant de commencer les enregistrements, Fabien se fait enlever par des étrangers-immigrés-rastaquouères-racailles-du ghetto. Ils lui font enregistrer des messages pour se foutre de la gueule de ses potes, puis ils le tuent parce qu'en fait il est très chiant. Le point positif, c'est que ça donne de l'inspi à Ju pour sa musique et qu'il a encore plus la gnaque maintenant (en plus, Fabien, il faisait trop bien la blanquette). On a notamment constaté cette rage universelle et démesurée lors d'un dialogue entre lui et Mr. Jean-Fabrice PUBLIC, au Trianon :


King Ju bourré :
Ce morceau s'appelle "argent" c'est une tentative de...

Jean-Fabrice PUBLIC :
OOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIISSSSSSSSSSS !!!!

King Ju bourré :
VOS GUEULES !!!!!!!!!!!

Jean-Fabrice PUBLIC :
...

King Ju bourré :
Ce morceau s'appelle "argent" c'est...

Jean-Fabrice PUBLIC :
OOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIISSSSSSSSSSS !!!!

King Ju bourré :
VOS GUEULES !!!!!!!!!!!

Jean-Fabrice PUBLIC :
...

King Ju bourré :
Ce morceau s'appelle "argent"...

Jean-Fabrice PUBLIC :
OOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIISSSSSSSSSSS !!!!

King Ju bourré :
VOS GUEULES !!!!!!!!!!!

Jean-Fabrice PUBLIC :
...

King Ju bourré :
Ce morceau s'appelle...

Jean-Fabrice PUBLIC :
OOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIISSSSSSSSSSS !!!!

King Ju bourré :
VOS GUEULES !!!!!!!!!!!

Jean-Fabrice PUBLIC :
...

King Ju bourré :
Ce morceau...

Jean-Fabrice PUBLIC :
OOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIISSSSSSSSSSS !!!!

Et comme ça pendant plusieurs minutes...

[modifier] Son Œuvre

En plus de la merde produite par Stupeflip et des pochettes encore plus moches que celles des Red Hot, King Ju a travaillé avec Jean-Charles de Castelbanjac (un sodomite), Lofofora (le groupe de bruit au nom le plus pourri depuis Led Zeppelin) ou Jacno (a.k.a. Denis Quilliard, le pauvre). On dit d'ailleurs que c'est cette collaboration qui a tué le pauvre Denis.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia