Kill Kevin

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Hé j'ai eu une idée ! Je vais mettre une citation de Kevin en tête de cet article ! Ça fera rigoler les gens ! »
« Salu c moua kevin lol ! »
~ Kevin à propos que c'est lui
« Nulle à chier cette citation. »
~ Sacha Guitry à propos de la citation de Kevin
« vtff gro pd en + t mor lol »
~ Kevin, à Sacha Guitry à propos de la citation plus haut
Sacha1

Spoiler : Sacha Guitry va tuer Kevin. Ça se voit à son regard, qu'il ne l'aime pas.

Nous sommes en 1945, dans la plaine du Brossoliant.

La Seconde Guerre Mondiale vient d'être gagnée par les Américains, et dans ce coin perdu de Bretagne, les Bretons (un genre de Français) sortent de leur trou où ils s'étaient réfugiés pour échapper aux rafles (en raison de leur race inférieure).

Les femmes accourent de toutes parts, qui de se faire tondre, qui de se faire violer collectivement, qui les deux. On voit bien qu'elles aiment ça, au fond d'elles.

Un seul homme résiste cependant à cette mode du viol collectif et du rasage forcé. Cet homme, c'est l'élégance incarnée, la classe personnifiée, une véritable allégorie du style à lui tout seul. Cet homme c'est Sacha Guitry.

« Ne venez pas me faire de la lèche bande de bachi-bouzouks. J'ai autant besoin qu'on me cire les pompes que le Pape a besoin de préservatifs. En plus il saurait pas les mettre. »

Dans les griffes des Nazis bretons

KK0

Le dolmen des nazis

Alors que la Guerre est bien gagnée par les Alliés, une poche de résistance nazie se développe au sein même de la forêt de Brocéliande (voir le film). Cette poche nazie est située dans un laboratoire secret placé sous un dolmen, et se compose principalement de Bretons : Pierig, Yann et Alan sont trois Bretons férus de politique antisémite et de philosophie aryenne. Selon leurs sources, les Bretons sont une race aryenne particulièrement vaillante, qui supplante la qualité inférieure de la Germanie : race de fabricants de bagnoles et d'électro-ménager mais ça s'arrête là.

Une femme superbe, Amélie Bouilloux, s'est laissé capturer par ces trois vils marauds. Elle croyait qu'ils allaient lui donner des échantillons gratuits de chocolat, les prenant pour des soldats américains - tant il est vrai que la ressemblance avec l'occupant nazi n'est pas totalement infondée : plus tard, nous verrons comment les Américains ont fait sauter le World Trade Center en rejetant la faute sur les Nazis, ce qui dénote une immaturité à prendre ses responsabilités indigne du Gendarme du Monde.

Le plan des Nazis est simple : en faisant copuler une femme superbe avec les Bretons (eux, en l'occurence), les Nazis espèrent améliorer la race (eugénisme) en donnant naissance à des surhommes, mélange de femme superbe et de Breton, soit des Bretons Superbes. Pour ce faire, ils ont déshabillé la femme superbe et lui ont attachée les poignets et les chevilles à des entraves sado-maso. Alors que les Nazis vont pour la baiser, Amélie Bouilloux tente de repousser l'inévitable :

Amélie Bouilloux : Ne me violez pas ! Je ne suis pas si belle que j'en ai l'air !
Yann Tiersen, chef des Bretons : Tu mens, femelle, je suis sûr que tu donneras naissance à d'adorables surhommes bretons !
Amélie Bouilloux : Pitié ! Vous savez, les femmes ne sont pas ces anges de la pureté que vous imaginez ! Je ne suis pas si sexy : moi aussi je pète ! Il m'arrive, comme vous, de bien puer du cul ! Je mange du camembert ! Je chie de la diarrhée ! Et ma chatte pue la sardine !
Alan Stivell, stratège des Bretons : Ah, quelle ruse infâme de la femme superbe pour nous enduire avec de l'erreur ! Pierig, mets-lui un baillon sinon elle va nous couper l'envie !
Pierig, sous-fifre : D'accord.

Le lecteur aura remarqué que Pierig n'a pas de nom de famille célèbre, contrairement à ses comparses. L'explication est simple : Pierig est un nom de bourricot, et personne de connu ne s'appelle Pierig. Les prénoms qui souffrent de cette malédiction sont les suivants : Aurélie, Urbain, Camille, Yvon, Timothée, Régis, Nabil, Fatoumata.

Nos trois Bretons s'apprêtent à violer la femme superbe, Amélie Bouilloux, mais ils ne se doutent pas qu'un homme va les en empêcher. Cet homme, le lecteur s'en sera douté, c'est bien sûr Sacha Guitry, le chevalier servant au grand coeur. C'était facile vu le titre : "Une aventure de Sacha Guitry". Ça n'allait pas être une aventure de Oui-Oui, bande de cons. Pour celui qui a cru que c'était une aventure de Oui-Oui : tu peux sortir, Matteo, on sait que c'est toi. Tu dégages.

Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
Tu sors, Matteo. Tu es banni du forum.


GosseMatteo le gamin dit :
Meuhhh je croyais que c'était une aventure de Oui-Oui !


Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
T'es trop con Matteo. Note, je n'ai pas dit trop jeune, j'ai dit trop con. Puisqu'on parlait de prénoms précédemment, eh bien sache que le tien est pourri. Tu portes le prénom le plus con de l'Histoire de France. Tu portes un prénom sud-américain, pauvre tâche. Connais-tu au moins le nom d'un seul pays d'Amérique du Sud ?


GosseMatteo le gamin dit :
Meuhhh moi je voulais juste lire une aventure de Oui-Oui ! Meuuuuuhhhh !


Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
Il y a par exemple le Costa Rica. Ce pays est un véritable merdier politique, c'est même une dictature mais elle prospère grâce aux touristes occidentaux qui viennent faire du tourisme sexuel. Sais-tu ce qu'est le tourisme sexuel, petit couillon ?


GosseMatteo le gamin dit :
Oui-Oui, il a comme ami l'ours Bouboule !


Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
Le tourisme sexuel, c'est quand les gens prennent des avions sexuels pour venir se la couler douce dans des hôtels sexuels 4 étoiles. Ils boivent des margaritas sexuelles, bien tranquillement, comme de gros pachydermes dégueulasses, avachis à la piscine sexuelle de l'hôtel. Ils consomment des souvenirs sexuels : Arc de Triomphe sexuel en baromètre, Tour Eiffel sexuelle, etc.


GosseMatteo le gamin dit :
Des fois, j'imagine que Bouboule, eh bien c'est moi. Je serais ami avec Oui-Oui et on aurait des aventures au Pays des Jouets, et mon père il ne me battrait pas, et ma mère elle n'aurait pas la sclérose en plaques, et à l'école, les gens ils diraient plus "Oh tiens voilà le gros Matteo", ils diraient "Tiens voilà Bouboule et Oui-Oui, quels bons compagnons ! Comme nous aimons nous amuser avec eux, acceptons-les dans l'équipe de foot ! Tout le monde aura droit à une coupe de glace à la vanille, hip hip hip hourra ! Bouboule, veux-tu aussi faire partie de notre équipe de balle au priso ? Regarde comme Jessica a envie que tu fasses partie de son équipe !"


Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
La quintessence du tourisme sexuel, c'est le tourisme sexuel responsable.


GosseMatteo le gamin dit :
Et les gens diraient : "Oh regarde Bouboule, toutes ces femmes nues comme dans le catalogue de La Redoute, elle veulent que tu leur caresses les seins et les fesses ! - Mmmh vous aimez ça les filles hein ? Vous aimez quand la grosse paluche de l'ours Bouboule vous polit les miches comme de délicieuses prises d'escalade ? - Oh oui Bouboule pétris-nous comme du bon pain !"

Ah ce serait la belle vie si seulement je pouvais avoir ne serait-ce que la moitié de la vie fantasmée du Bouboule que j'imagine. Mais au lieu de ça, je vais probablement mourir puceau, comme mon frère Jonathan qui a eu un accident de voiture l'année dernière en rentrant de boîte de nuit. Juste le soir où il allait baiser. Pas de chance hein, allez après tout la vie n'est pas si triste, puisque j'ai encore du vin et des cigarettes, je vais me faire une bonne petite soirée de branlette devant l'ordinateur pour oublier tous mes malheurs. De toutes façons, j'ai pas de gonzesse, je suis en échec scolaire, je suis asocial...

Je n'ai rien à perdre à part ma vie, et parfois il me semble que les dés sont jetés. Je me sens prisonnier de mon existence, comme ces hamsters dans leurs boules qui ne peuvent jamais en sortir. Personne ne s'est jamais dit "Hé mais si ça se trouve, ce hamster est mort de panique ? Il veut peut-être sortir de sa boule ?" Les gens ne prêtent pas attention à ce genre de détails. Tu peux crever au milieu de la rue, ils s'en foutent, c'est ça la France de Nicolas Sarkozy, et en plus elle est belle l'opposition, Ségolène Royal laissez-moi rire. Je vous le dis, on est bien mal barrés avec ce gouvernement de merde, de toutes façons les Français sont des cons, et moi je n'ai aucune histoire de Oui-Oui à lire, je suis dé-goû-té. Je ne suis qu'un hamster en boule au milieu du trottoir de la vie, et tout le monde s'en fout.


Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
Ou pire, le tourisme sexuel éco-responsable. Ha ha laissez-moi rire ! L'arnaque ! Pour les pigeons ! Les piiiiiiigeons ! On sait que l'argent va à des sectes !


La créature du Lagon Noir

Kkev1

Tremblez, Nazis, Sacha Guitry vient vous noyer !

Pendant que la femme superbe se fait séquestrer par les Nazis bretons, Sacha Guitry développe un stratagème astucieux afin de la délivrer. Déguisé en créature du Lagon Noir, il se cache derrière un lac souterrain jouxtant le repaire des Nazis, et imite le cri du Juif pour mieux attirer ses ennemis dans un traquenard dont il a le secret.

Sacha Guitry, dans une imitation parfaite de Rabbi Jacob : Poï poï poï poï !

Nos trois Nazis interrompent le viol qu'ils étaient en train d'entreprendre, et tendent l'oreille.

Sacha Guitry, dans une imitation parfaite de Rabbi Jacob : Poï poï poï poï !
Alan : Hmm, on dirait bien le cri d'un Juif... Je me demande s'il y en a un de caché près du lac souterrain qui jouxte notre repaire...
Yann : Va voir, Pierig. Pendant ce temps-là on guette la fille.

Pierig se saisit de son fusil et va inspecter le lac souterrain. C'est le moment que choisit Sacha Guitry pour surgir de l'eau, costumé en monstre terrifiant, et emporter le Nazi sous l'eau avec lui.

Pierig, emporté sous l'eau du lac : NON !!! NOOOOOON !!! GLOUB GLOUB GLOUB !!!

Sacha Guitry, qui s'est pour l'occasion muni d'un tuba, ne se noie pas, contrairement à Pierig qui expire lamentablement. Les deux Nazis ont entendu les cris.

Alan : Himmel ! Va voir ce qu'il en est Yann, je crois que Pierig s'est fait descendre !

Yann descend lui aussi depuis le repaire secret vers le lac souterrain. Il se passe exactement la même chose.

Alan : Bon je vais y aller moi-même. Je suis bien plus rusé que mes deux compères.

Alan se fait avoir pareil. Sacha Guitry ôte alors sa combinaison de monstre, après avoir noyé les trois Nazis. Il s'avance élégamment vers le repaire dans lequel est toujours ligoté Amélie, la femme superbe. Elle est impressionnée par la prestance du grand homme de théâtre.

Sacha Guitry : Eh bien mademoiselle, on dirait bien que j'arrive à temps.

Amélie Bouilloux tombe instantanément sous le charme.

Amélie Bouilloux : Mon héros ! Délivrez-moi !




alort arrive sacha guitri é hop, il l"enculle !!! lol !!!

"-aille aille mon cul !!!

-prens sa, saloppe !!!"

bing il lui mè des cou de bitte dans son cu, ptdr :)

--Kevin 93 11 mai 2009 à 14:17 (UTC)



GosseMatteo le gamin dit :
Oh mon Dieu ! Que vient-il de se passer ? Mon âme d'enfant est choquée par tant de violence !

Sacha Guitry ne comprend pas. Amélie Bouilloux pleure de douleur, mais aussi de colère. Toujours attachée, elle renifle ses sanglots pendant que le sperme frais de Sacha Guitry s'échappe de son anus ensanglanté.

Amélie Bouilloux : Mais enfin, vous êtes malade ? Je pensais que vous alliez me sauver, et là, vous me sodomisez sans le moindre égard !
Sacha Guitry : Je... je suis confus... je... jamais je n'ai voulu... je ne comprends pas ce qui a pu se passer..

Sacha Guitry se rhabille et délivre immédiatement Amélie Bouilloux de ses entraves sado-maso. Elle se recroqueville sur elle-même pour pleurer. Il n'ose la toucher, honteux d'avoir profité de la situation de manière aussi abjecte, et d'avoir employé un langage aussi ordurier.

Amélie Bouilloux : Partez maintenant ! Laissez-moi ! Vous ne valez pas mieux que les salopards qui m'avaient kidnappée ! Je vous hais, vous m'entendez, je vous hais !

Sans vraiment comprendre ce qui vient de se produire, penaud, Sacha Guitry quitte le repaire souterrain des Nazis. Ce qui devait être une aventure à la fois drôle et familiale vient de se transformer en sordide tragédie. Lui-même, détruit, se demande encore comment cela a pu se produire.

La partouze de l'ambassadeur

Quelques jours après cette mésaventure, Sacha Guitry est invité à une réception de l'ambassadeur. Avant toute chose, il faut savoir que les réceptions de l'ambassadeur sont toujours très appréciées grâce au bon goût du maître de maison : il dispose à chaque fois des préservatifs et du lubrifiant à disposition de ses invités, au cas où quelqu'un déclencherait une partouze monstrueuse, ce qui ne manque jamais d'arriver tant les gens s'amusent follement.

KKevin

Les réceptions de l'ambassadeur sont toujours un succès ! (Pour respecter la vie privée des convives, les visages ont été masqués...

KKevin2

...à part celui-ci, je ne résiste pas au plaisir de le dévoiler publiquement car j'étais mort de rire quand je me suis rendu compte qu'il s'agissait de ton père ! La honte !)

Ce soir, c'est une soirée spéciale Françafrique, et nos convives s'ébattent avec passion dans des déluges de vices et de folies. Tous les convives s'ébattent ? Non, car il en reste un qui ne participe pas à la fête. Cet homme au regard trouble, qui reste pensif quand le reste du monde se fait allumer la rondelle, c'est Sacha Guitry.

Paul Binocle vient le voir pour tenter de le faire un peu rigoler.

Paul Binocle : Eh Sacha ! Mon vieil ami !
Sacha Guitry : Oh tiens mais c'est mon bon ami Paul.
Paul Binocle : Ha ha quelle fête mon cher, quelle orgie ! Je n'ai jamais autant été analement pulvérisé, je crois que je vais en garder les séquelles pendant de longues semaines !
Sacha Guitry : Hmm si tu le dis. Tu devrais t'essuyer avec la nappe, tu as un peu de saleté.
Paul Binocle : Ha merci du conseil ! Mais toi, cher Sacha, tu ne t'amuses pas ? Dans le temps, tu adorais trousser, pourquoi te replies-tu dans ton coin ? Pourquoi boudes-tu dès que l'on touche à ton petit banc ?

Un long silence se crée. Sacha Guitry se décide enfin à parler.

Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
Vas-y Sacha, parle, apprends à extérioriser tes émotions. Apprends à co-mmu-ni-quer.


Sacha Guitry : Je suis bloqué sexuellement. J'ai fait un truc dingue la semaine dernière et j'ne m'en remets pas.
Paul Binocle : Un truc dingue ? Bigre ! Diantre ! Par la barbe du prophète Mahomet, de quoi s'agit-il ?
Sacha Guitry : J'allais pour sauver une meuf, comme je fais d'habitude, et là j'ai complètement perdu le contrôle de la situation, l'histoire est devenue n'importe quoi, la narration n'avait plus aucun rapport avec le fil conducteur... et j'ai violé brutalement cette malheureuse.
Paul Binocle : Ciel ! Quelle histoire !
Sacha Guitry : Je suis mort de peur. J'ai l'impression que ça pourrait recommencer à tout moment.







et là paf sacha guitrit enculle a sec ce gros fils de putte de pol binocle EXPLDR !!!!!!!

Alort ensuitte sacha guitrit va a disneylande poour voir les JONAS BROTHERS qui sont a mon avis un groupe d'homosexuel. comme sachat est lui aussi un homosexuel bien connue du grant publique, il leur suce tousse la quequette comme le fait un sertain XAVIER DELAHOCHERE quand il prend le bus pour aller en 5ème D du collège Joachime du bellé de NOEUX-LES-MINES.

qu'est-ce qu'un xavvier delahochere ???

mystère car comme le dit sacha guitrit, un xavier delahochere est uen sorte d'animal homosexuel avec du poil au menton, qui aime beaucoup mettre le pénis de MONSIEUR GERMILLON dans sa bouche dans les toilètes du colllège.

il ait né en 1997 a Poudlard, il avait une baguette magique dans son cul.

Sacha Guitrit: XAVIER DE LA HOCHERE AIME SUCER DES BITTES LOL PTDR

merssi de continuer cette article pour moi car sela ne m'intéresse plus pour le moment. --Kevin Bogoss 24 mai 2009 à 10:24 (UTC) Gras gras gras

Kevin concocte un plan machiavélique pour tuer Sacha

Binocle1

Au théâtre, c'est André Antoine qui a inventé la notion de "quatrième mur". Ça ne coûte rien de se cultiver un peu.

Paul Binocle : Bon Dieu Sacha ! Qu'est-ce qui vient de se passer ? J'en ai encore mal au cul ! Tu pourrais mettre du lubrifiant, sapristi !
Sacha Guitry : Tu vois ? Cela s'est de nouveau produit. On dirait que le destin veut que j'encule tous les protagonistes de cette histoire, je ne vois pas d'autres explications...

Nos deux amis, perdus dans la grande maison de l'ambassadeur, se remettent difficilement de la sodomie sauvage qu'ils viennent de pratiquer malgré eux.

Paul Binocle : Mouais... le destin... tout cela ne colle pas. Je ne vois qu'une seule explication valable à ce changement soudain dans le déroulement de notre conversation. Une explication qui implique... l'auteur de cet article !
Sacha Guitry : De quoi parles-tu ? Enfin, foutredieu, que se passe-t-il ? Et au fait, qui diable est ce Xavier Delahochère ?
Paul Binocle : Tu vas bien vite comprendre. Suis-moi et ne te perd pas, nous devons franchir le quatrième mur.
Sacha Guitry : Le quatrième mur ? De quoi veux-tu diantre parler ?

Sans ajouter un mot, Paul Binocle saisit la main de Sacha Guitry et l'entraîne dans les méandres de cet article, sans se soucier des retombées que leur aventure causera à ce site internet. Alors qu'ils quittent définitivement la partouze de l'ambassadeur, Paul et Sacha se retrouvent au cœur d'un article désencyclopédique à l'état de brouillon, retouché de temps en temps par un auteur aussi paresseux que médiocre.

Sacha Guitry : Incroyable... Nous sommes des personnages de fiction dans un récit hasardeux... C'est fou...
Paul Binocle : Oh tu n'as pas vu le plus dingue. Le pire, c'est que nous en sommes réduits à agir et à parler exactement comme le souhaite l'auteur de cet article. Et je crois comprendre pour quelle raison la qualité du récit, déjà mauvaise, passe à incompréhensible sans explications. Regardons ensemble l'historique de cet article et nous découvrirons qui t'en veut à ce point.

Paul et Sacha découvrent alors qui est leur mystérieux ennemi...

Kkev2

Kevin a modifié cette page : il en a changé le dénouement...

Sacha Guitry : Quel sale petit enculé !
Paul Binocle : Hum excuse-moi pour cette précision, mais dans ces circonstances, l'enculé c'est moi.
Sacha Guitry : Oh pardon ! Non mais regarde ça ! Si ce petit fumier n'était pas intervenu, j'emballais direct la meuf super bonne ! Ha mais quel salopard !
Paul Binocle : Regarde il y a peut-être un espoir. L'auteur de cet article peut peut-être faire le nécessaire pour revenir en arrière, ou au moins t'aider à te débarrasser de ce Kevin...
Sacha Guitry : Je l'espère ! Ce saligaud ne me laissera pas en paix tant que je n'aurais pas enculé la moitié du pays... Trouvons l'auteur de cet article !

Pendant que Sacha et Paul recherchent activement Kevin pour le mettre hors d'état de nuire, ce dernier concocte un plan machiavélique pour tuer Sacha (voir titre de la section).

KKevin3 Kevin :
putin lé batares il mon repairer !



KKevin3 Kevin :
sachat et paul vou ne me trouveré jamais. je vé vou tué avant sa, j'en jurre devant le sénieure que vou ne mauré jamais !



KKevin3 Kevin :
et dabord, ki cé sacha ? le gas des pokémone lol ? eus je vait les niqué en preums



KKevin3 Kevin :
on verrat bien si tu fé toujoure le malin kan tu devra te mesuré a hitler fisse de putte ! lol



Les Pokemon ne sont plus si braves

KKevS

Au détour d'un chemin, Sacha attend son destin.

Sacha et Paul poursuivent leur cheminement dans cet article invraisemblable, quand soudain, l'autre Sacha apparaît au détour d'un chemin. Celui qui jouait dans les Pokémon.

Sacha Guitry : Sacha ?
Sacha : Sacha Guitry ?

L'incroyable rencontre est suivie d'un étonnement muet. Quel destin farceur a réuni les deux personnages aux prénoms similaires ? Quel but amène Sacha à partager la route de Sacha Guitry ? Où est Paul Binocle ?

Paul Binocle : En train de faire caca dans un coin. Je m'essuie et j'arrive !

Alors que Paul Binocle revient en tenant à la main un rouleau de papier toilette, Sacha Guitry et Sacha s'assoient ensemble sur une souche d'arbre, car cet article a pris la forme de la forêt des Pokemon. Curieusement, aucun Pokemon et aucun ami (ni Pierre, ni Ondine) n'accompagne Sacha. Il est seul et il semble perdu.

Sacha : J'ai bien galéré pour vous trouver.
Sacha Guitry : Tu nous cherchais ? Mais enfin pourquoi Sacha ?
Sacha : Un grand danger vous menace. Je sais que vous projetez de vous débarrasser de Kevin. Mais il faut que vous soyez informés : Kevin le sait également. Au moment où nous parlons, il lit lui-même cette page et est au courant de vos moindres faits et gestes.
Sacha Guitry : Bon Dieu mais c'est insensé ! Et toi, comment se fait-il que tu puisses nous prévenir ?
Sacha : Oh c'est bien simple : pour l'instant c'est à l'auteur de cet article que je dois ma présence en ce lieu. Tant que c'est cet auteur qui écrit l'article, nous restons plus ou moins en sûreté. Cependant, si jamais Kevin édite la page, il peut nous arriver des horreurs. C'est ce qui s'est passé avec la page Pokemon, et c'est pourquoi je suis ici, sans personne.
Paul Binocle : Raconte-nous Sacha !
Sacha : Eh bien, nous étions tranquillement sur notre page, avec Pikachu, Reptincel, Pierre et Ondine quand soudain Kevin est arrivé et a édité la page. Je m'en suis sorti uniquement parce que Kevin m'a oublié... sinon je serais mort. Regardez vous-même.
KKevin4

Bon sang, un robot a brûlé Reptincel ?

Sacha Guitry : Un ours a enculé Pikachu ?

Sacha fond en larmes.

Sacha : Ouiiii ! L'ours a surgi de nulle part et a embroché Pikachu avec son gros sexe ! Pikachu est mort ! IL EST MORT !!!
Paul Binocle : Nom de Dieu c'est plus grave que ce que l'on pensait... Kevin peut nous tuer en un quart de seconde... le temps qu'il faut pour publier des modifications sur cette page, et hop, on disparaît...
Sacha : Il faut que... que vous sachiez. Kevin a projeté de tous nous tuer. Il compte s'adjoindre l'aide d'Hitler pour cela. Il a ressuscité Hitler, et compte le faire intervenir dans cet article.
Sacha Guitry : Encore des nazis ?
Sacha : Bien pire. Il a changé Hitler en "super robot Transformer de la mort". Hitler va venir nous fusiller avec sa mitrailleuse.

Attention Sacha derrière toi !

TransHitler

Kevin : "Attaques Sacha, TransHitler, fai- z-en de la bouilli!! !"

KKevin3 Kevin :
je repran le control de cet article



SACHA:NOOOOOOOOOOOOOOOOON je ne VEU PAS MOURIRE

TRANSHITLER : TARATARATARATRATART JE TE TU AVEC MA MITRAYEUSE DE TYRANSFORMEUR, la SERVELLE ESPLOSé DEGOULIINE DANS LES BOYOTS !!!

pAULe Binoque : au non noter copin a été bouzillé sa gueull par transhitler !? il lui a tirer dans le cul !!! sé bientôt nottre toure de mourire !!! au non !!!

TRANSHITLER :j'ARRIVE POURE VOUS TUé SACHA GITRIT ET PAUL BILONC. VOUS ALLER MOURIRE DE LA SOUFFRANSSE KI FE MAL, COMME Jé Tué des JUIFFES, jE VOUS TURAI sale FRANSSAIS !

KKevin3 Kevin :
bon sa ne mintéresse plus je men vé



Sacha contre Hitler

Sacha Guitry : Corneguidouille ! Ce robot Transformer™ Hitler™ est vraiment très dangereux ! Il vient de tuer Sacha des Pokemons en le mitraillant à mort dans l'anus !
Paul Binocle : Tu ne comprends rien ? Il s'agit de Kevin ! C'est lui qui a programmé l'éxécution de Sacha en utilisant le pouvoir incontrôlable de ce monstre !
Sacha Guitry : Contrôlable.
Paul Binocle : Hein ?
Sacha Guitry : Contrôlable. La preuve il l'a contrôlé tu as dit.
Paul Binocle : Oui bon inutile de jouer sur les mots. Pour l'instant on a un robot Transformer à éliminer.
Sacha Guitry : Non, mais je veux pas chipoter. Mais les mots sont importants. Par exemple, il suffit de changer une lettre et un mot devient carrément autre chose. Prends le mot "nouille". Eh bien si tu changes une lettre, ça devient complètement autre chose. "Bouille" par exemple. Ou "rouille". Manger des "nouilles" et manger de la "rouille" ça a carrément pas du tout le même sens.
Paul Binocle : La "rouille" c'est une soupe de poissons. Tu peux complètement manger des "nouilles" en les accompagnant avec de la "rouille".
Sacha Guitry : Oui mais "rouille" c'est polysémique. C'était un mauvais exemple. Prends plutôt le mot "douille". Une douille de balle de fusil, impossible de la manger. Ou alors tu fais une occlusion intestinale.


TransHitler

JE VAIS VOUS DETRUIRE SACHA GUITRY ET PAUL BINOCLE ! GOUTEZ A MA PUISSANCE DE FEU INDESTRUCTIBLE !


Sacha Guitry : Destructible.


TransHitler

INDESTRUCTIBLE !


Sacha Guitry : Depuis quand un robot Transformer ça parle ?


TransHitler

EUH... DEPUIS QUE JE L'AI DÉCIDÉ. D'ABORD.


Sacha Guitry : N'importe quoi. Tu n'es pas réel TransHitler. Tu n'es que le produit de l'imagination dégénérée de Kevin.


TransHitler

QUOI ? BIEN SÛR QUE JE SUIS RÉEL. J'AI QUAND MÊME TUÉ VOTRE COPAIN JE VOUS FAIS SIGNALER.


Paul Binocle : Continue Sacha. Tu es en train d'éroder sa détermination.
Sacha Guitry : Écoute-moi bien TransHitler. Tu n'es qu'une vue de l'esprit tiré d'un cerveau malade, et un simple fichier téléchargé depuis l'ordinateur de l'auteur de cet article et hébergé sur ce site. Il suffit de t'effacer pour que tu ne sois même plus utilisable. Tu ne peux rien contre nous. Sur simple demande, nous pouvons te supprimer de la Désencyclopédie.


TransHitler

VOUS N'OSERIEZ PAS !


Sacha Guitry : Tu veux parier ? Tu en mettrais ta main au four ?
Paul Binocle : Oh c'était faible ce jeu de mots.
Sacha Guitry : Regarde ça, TransHitler !


SupprimerTranshitler

Sacha Guitry : Alors TransHitler, tu veux toujours continuer à nous péter les couilles ?


TransHitler

JE... JE VOUS LAISSE TRANQUILLE ! JE NE VOUS FERAI PLUS JAMAIS DE MAL, VOUS AVEZ MA PAROLE ! J'IGNORAIS QUE VOUS AVIEZ LE BRAS AUSSI LONG !


Paul Binocle : Bien joué Sacha ! Ce gros pataud est mort de peur !
Sacha Guitry : Maintenant TransHitler tu vas nous foutre le camp, et fissa !


TransHitler

OUI OUI JE M'EN VAIS ! JE VOUS LAISSE TRANQUILLE HEIN ALLEZ BONNE JOURNEE LES GARS !


Sacha Guitry : Hop hop hop ! Tu vas me promettre de ne plus jamais montrer ta gueule, et tu vas aussi arrêter d'embêter les Juifs, après tout ils ne t'ont rien fait. Promets-moi de bien te tenir à carreau ! Sinon, clic, supprimé !


TransHitler

BIEN SÛR SACHA JE TE PROMETS DE NE PLUS ÊTRE MÉCHANT ET POUR LA PEINE JE VAIS MÊME DONNER DE L'ARGENT À MÉDECINS DU MONDE POUR TE MONTRER MA BONNE VOLONTÉ, D'AILLEURS MÊME SI IL N'Y AVAIT PAS EU CETTE HISTOIRE DE KEVIN C'EST CERTAINEMENT CE QUE J'AURAIS FAIT CAR JE SUIS ACTUELLEMENT DANS UNE DÉMARCHE DE RESTRUCTURATION PERSONNELLE SUITE À DES TRAUMATISMES DE MON ENFANCE / IL EST POSSIBLE QUE J'EXTÉRIORISE MON AGRESSIVITÉ SUR LES JUIFS ALORS QU'EN FAIT-

Sacha Guitry : Non mais c'est bon casse-toi maintenant, tu vas pas non plus nous raconter ta vie connard de TransHitler !
TransHitler

OUI OK BON ALLEZ CIAO !

Sacha Guitry : Quel loser !

La mort définitive de Kevin

Paul Binocle : Tu as réussi à accéder aux droits d'administrateur de la Désencylopédie ?
Sacha Guitry : Oui, c'était d'une simplicité désarmante. Il m'a suffit de coucher avec l'auteur de cet article pendant que tout le monde avait le regard rivé vers le cadavre de Sacha des Pokemon.
Paul Binocle (il jette un regard affligé vers le cadavre de Sacha, criblé de balles dans le cul) : Triste fin. Lui qui voulait être le meilleur dresseur...

Sacha et Paul se tournent vers l'horizon. Ils assistent à un magnifique coucher de soleil, un spectacle troublant et merveilleux. Un spectacle qu'ils sont les seuls à pouvoir contempler, maintenant que leurs amis les Pokemon sont morts.

Paul Binocle : Que va-t-on faire maintenant Sacha ? Que va-t-on pouvoir bien faire ?
Sacha Guitry : Nous allons l'empêcher de nuire définitivement Paul. Nous allons l'empêcher de revenir sur le site, une fois pour toutes. Kevin ne sera plus qu'un mauvais souvenir, un simple article, une boîte utilisateur sans âme, uniquement manipulable par l'auteur de cet article. Nous allons le piéger, sur le site, mais également dans la vraie vie. J'ai un plan.


KKevin3 Kevin :
alort sa SA METONERAIT !!! je vé vou tué SACHA ET PAUL !!! je vé vou fère ENCULAI PAR DES ROBOTS !!!



Sacha Guitry : C'est fini Kevin. Tu ne peux plus rien contre nous. Tu ne peux plus agir sur cette page.


ProtecK

C'est trop tard Kevin. Cette page est désormais protégée. Tu ne peux plus intervenir ici.


KKevin3 Kevin :
putin bande d'enculai !!! saperlipopaite !!! je n'est pas dis mon dernier maut !!! JE VAIS MODIFIAI TOUTE LES PAGE VENDALISABLE DE SE SITE !!! JE FERAIS DE SE SITE LE PIRE DE TOUT LES WIKI EXISTENTS A SE JOUR !!! XPTDR !!!VOUS MENTENDAI SACHA GUITRIT AI POL BINOQUE ??? JE VOU DAITRUIRAI !!!! :NOEL:



Sacha Guitry : Dans tes rêves.


Blocage1


KKevin3 Kevin :
AI ??? Mé c KWA se bordeLLL ???



Blocage2


KKevin3 Kevin :
ARRETER SA !!!! JE VOU JURE JE REFERAI PU !!!



Blocage3


KKevin3 Kevin :
PUTIN PUTIN PUTIN PUTIN PUTIN !!!!!



KKevin3 Kevin :
><



Blocage4


KKevin3 Kevin :
NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOOOOOOoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo oooooooooooooooon §§§§§§§§§§§



Épilogue

Plage123

Nos héros prennent une retraite bien méritée à Pipa, une magnifique plage brésilienne.

1953, une plage de sable fin, en Amérique du Sud. Deux hommes sont confortablement installés sur des chaises longues, protégés du soleil par un parasol aux couleurs d'un hôtel de luxe, pendant que des naïades aux seins de bakélites remplissent leurs verres à cocktails de mojitos raffinés.

Paul Binocle : Tu sais Sacha, je trouve que cette fin n'est pas si mal. Débarrassés de Kevin, on profite enfin de la vie comme les gros pachas que nous sommes. Femmes, alcool, luxe, soleil, on ne pourrait rêver mieux.
Sacha Guitry : C'est bien vrai mon vieux Paul. C'est ça la grande vie.
Paul Binocle : Tu as vraiment été fantastique en te débarrassant de Kevin. Non mais tu imagines si il avait pu continuer à contrôler nos vies ?
Sacha Guitry : Ha oui, j'imagine. Quel cauchemar. Avec ses pulsions malsaines, il nous aurait probablement contraints à nous enculer encore et toujours...
Paul Binocle : Oui cela aurait été sans cesse. Des coups de boutoir incessants dans nos petites rondelles à peine lubrifiées. Pif, bam, boum !
Sacha Guitry : Ha oui, sûr que ça aurait été fort désagréable.
Paul Binocle : Ha oui, hum. Super désagréable.
Sacha Guitry : Oui, hum. Hum.
Paul Binocle : ...
Sacha Guitry : ...
Paul Binocle : ...
Sacha Guitry : HMMM IL COMMENCE A FAIRE UN PEU FRISQUET SUR CETTE PLAGE HEIN PAUL ? BON MOI JE VAIS ALLER FAIRE UNE PETITE SIESTE A L'HÔTEL, HEIN. JE NE TE FORCE PAS DU TOUT À VENIR ME REJOINDRE AU CAS OÙ TU VOUDRAIS FAIRE UNE SIESTE TOI AUSSI, HUM. A PLUS TARD.


01  Portail de l'Informatique


Bestof v1
Meilleurde
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
wikia