KGB

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le KGB était une petite pièce servant de débarras

[modifier] Origine

Kgb

Le Komitiet Gossoudartsvenoï Biezopasnosti (Комитет Государственной Безответсвенности ou Comité Gosse ou dard te svénoille et Baise au pas nos chtis, ce qui ne veut absolument rien dire !) était une organisation secrète soviétique créé par de vilains communistes nationaliste dans le seul but de contribuer à la gloire de la sainte mère Russie et du communisme triomphant.

Mais pour mieux comprendre replaçons nous dans le contexte.

En 1945, Adolf Hitler et son armée de zombies était vaincu par la puissante armée rouge des ouvriers et paysans. Le communisme triomphant avait étendu ses frontière et vaincu l'hydre fasciste. Oui mais voila... les américains avaient voulu eu aussi se lancer dans la partie et avaient envahi la France en 44 rien que pour faire chier les russes qui n'avaient plus besoin d'aide. Staline le chef sexy et charismatique de la grande Union Soviétique ne fut vraiment pas content, et pensa qu'il faudrait alors tôt ou tard en finir également avec l'hydre capitaliste. C'est pourquoi, le glorieux camarade décida de transformer le vieux NKVD, ancien service secret soviétique chargé de garder les Goulags et d'exécuter les traitres, en un engin de destruction massive de pourriture capitaliste, déciment les traitres à l'intérieur comme à l'extérieur et chargé de faire tellement peur aux porcs de l'Ouest que la future guerre contre les USA se gagnerait sans même lancer une seule petite bombe nucléaire. Mais il fallait lui trouver un nom qui fasse peur, parce que NKVD, qui signifie en russe haine qu'a Védé (Védé est un personnage russe semblable à notre Steevy français) faisait pitié. On choisit alors Ka Gué Bé ! (en russe qui a gerbé qui était une phrase souvent lancé par les commissaires politiques dans les usines pour savoir qui avait commis le crime de rejeter de son estomac la bonne vodka généreusement offerte par le Parti) (et oui là bas ça faisait vraiment peur car un gerbeur ne pouvait être qu'un traitre étranger incapable de résister au glorieux alcool russe. Sa punition était GOULAG (qui signifie goûte les LAGS une métaphore FPSique désignant un endroit vraiment chiant ou tout rame constamment).
Bref, le Ka Gué Bé était née et allait pouvoir faire trembler la terre capitaliste et y semer mort et dévastation pour la gloire du Saint Empire Soviétique, du Merveilleux Camarade Staline et de la nourricière Mère Russie ! Nazdorovié !

[modifier] La Guerre Froide

Mais la guerre tant espéré que le KGB était censé lancer n'arriva pas... Et oui, le Glorieux camarade Staline fut assassiné par des traitres contre-révolutionnaires, et toutes une clique de lèche bottes boukharinesques mené par le nain fasciste Khrouchtchev (ce qui signifie croute chèvre permettant à un connaisseur de voir par ce nom l'étendue incommensurable de son ignoble traitrise) parvint à prendre les rennes du pays des travailleurs et à l'orienter doucement vers une dérive capitaliste qui l'entraineront ver sa fin. Mais bref, ceci est une autre histoire...
Donc, A cause de ce porc de nain chauve, le KGB ne put faire suffisamment peur aux tapettes ricaines décadentes et du se contenter d'obéir a son nouveau maître. Khrou-khrou (le hibou) ne pouvait pas vendre aux comploteurs de Washington aussi facilement sa mère patrie qui l'avait généreusement nourrie (tout ça pour donner ce traître puant !) Il choisit alors de faire le méchant avec l'occident pour mieux tromper le belliqueux mais glorieux et honorable peuple soviétique des ouvriers et paysans.
Alors les KGBistes durent faire les méchants aux USA, en Europe, à Cuba... Mais sans être trop méchant et en ne tuant pas James Bond.

Mais une fois, il ont presque réussi à Cuba l'accomplissement de la volonté guerrière mais populaire du feu divin Camarade Staline, en faisant placer des missiles nucléaires sur l'île (grâce à l'aides des saints camarade Fidel Castro (ce qui signifie homme souvent constipé) et Che Guevarra ( qui signifie Je gave un rat)) qui purent presque lancer une vraie guerre avec des vraies chars dotés de canon gros comme ça !
Mais l'ignoble nain du Kremlin ne fut pas dupe et rampa bien vite au botte du porc capitaliste Kennedy (ce qui signifie Ken a dit, métaphore machiste évoquant la domination verbale de Ken sur Barbie) pour qu'il ne fasse pas de représailles.
Les KGBistes avaient encore échoué et leur glorieux général Yvan Franzovitch Dzermine fut destitué pour être remplacé par un minable qui en plus collabore parfois avec James Bond, le piteux Général Gogol (qui signifie gogol ce qui veut tout dire !)

Par la suite, le nain pourrie fut remplacé par un Soviétique un peu plus respectable, le Grand et Glorieux camarade maréchal de l'Union Soviétique Pépé Brejnev. Mais ce n'était qu'un vieux débris incapable d'apercevoir le maléfique complot capitaliste cherchant la destruction de la Grande Union Soviétique. Il tenta tout de même de faire des trucs pas trop mal en Afghanistan, mais à cause de ces pourritures pachtounes islamo-fascistes, ce fut un fiasco misérable...

[modifier] Le KGB en URSS

Le KGB avait beau faire peur dans le reste du monde, il était légèrement pitoyable en URSS. Avec Un millions d'employés payés à rien foutre (communisme oblige) il ne servait qu'à espionner tout anti-révolutionnarisme chez les camarades, à garder les Goulags et à porter un bien bel uniforme (autre chose que ces uniformes de tapettes que portent ces pédés de ricains !).
Mais la population éprouvait cependant pour cet organisme une admiration mêlée de peur. Bizarre.

[modifier] Le KGB Hors-URSS

Quand le KGB pas être en URSS, lui être super fort, sexy et dangereux. Composé uniquement de savants fous, de héros aryen, de Boris en chapka ou de salopes en string, les membres du KGB extérieurs n'étaient pas des tapettes. Comme une bande de super héros, il cassait de la pourritures capitaliste aux quatre coins du monde et faisait même peur à James Bond. Indiana Jones a même été confronté à eux et il s'en fallut de peu pour qu'il ne meure pas.
En France, les KGBistes sont responsables de l'élection de François Mitterand, qui fut comme chacun le sait une catastrophe qui détruisit le pays. Sont fort ces KGBistes !

[modifier] La chute

Mais Brejnev n'était pas immortel. Et bientôt, il fut remplacé par un être plus vile et maléfique encore que l'immonde Khrouchtchev ! j'ai nommé, tache-de-vin Gorbatchev (qui signifie corps achève, prémonitoire n'est ce pas ?) Il entreprit de détruire ce qui restait de la grande et glorieuse Union des républiques Socialistes Soviétiques des non pas moins Glorieux feu camarades Lénine et Staline. Le KGB, ses uniformes et ses salopes moururent donc avec elle, dans l'océan des larmes des révolutionnaires du monde entier.

[modifier] Aujourd’hui

Aujourd'hui, on peut encore trouver les salopes du KGB dans de nombreuses productions pornographiques capitalistes, et ses uniformes et insignes sont facilement trouvable sur eBay à des prix défiant toutes concurrence. A noter qu'il y a encore de l'espoir, puisqu'un ancien colonel du KGB, Vladimir Poutine, a repris le pouvoir en Russie. Peut être ressuscitera t-il la mère patrie Soviétique ? A moins que ce ne soit encore un de ces puants traitre capitaliste ? vous le saurez en regardant les prochains épisodes de Boris & Natacha !

[modifier] Bibliographie

  • En Français:

Gustave Coco d'Ivry. Les meilleures recettes de tortures par un ancien du KGB, éditions Tous les Hommes sont Frères, Paris, 1956

  • En anglais:

Jeremy Cambrige-Sod. An Anthology of practical Jokes by the KGB, Moscow, 1962


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia