Jurassien

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« On boira du lait quand les vaches mangeront de l'absinthe »
~ Un Jurassien à propos de la mixologie
« Ch'sais pas toi, mais moi j'commence vraiment d'en avoir plein l'cul »
~ Un Jurassien à propos de beaucoup de choses

Le Jura suisse est une contrée obscure peu connue (pas parce qu'elle est difficile à connaître, mais parce que personne ne s'y intéresse) où les gens vivent d'amour et d'eau fraîche... heu non! de bêtise et d'alcool. Pardon!

[modifier] Histoire des Jurassiens

Le Jura était à la base un terrain vague totalement inhabité où personne ne souhaitait se rendre, un lieu tellement désert et glacé, la température étant souvent proche de 50... en dessous de 0°! Cependant les ancêtres des Jurassiens finirent par coloniser cette zone de non-lieu selon la légende locale jurassienne.

En effet il existe une légende essayant d'expliquer la présence de l'humanité (si on peut appeler ça comme ça) dans cette région reculée: On dit que c'est avant tout une famille qui s'y est installée, poussée par une raison totalement inconnue (certains supposent la recherche d'un ingrédient pour fabriquer une nouvelle boisson mais qui ne fut jamais trouvé). Le père de famille étant alcoolique, sa femme l'était aussi (à force de regretter son choix), et leurs enfants, croyant suivre le bon exemple, ont fait comme leurs parents, les premiers Jurassiens avaient donc déjà une bonne teneur à l'alcool depuis fort longtemps. Entre autre selon la légende, les soirées fortement arrosées de cette famille finissaient régulièrement en orgies incontrôlées, et c'est ainsi qu'au fil du temps, d'autres enfants son nés. Aucune personne raisonnable ne se risquerait à tenter d'écrire un arbre généalogique, tout le monde préfère se suicider au rubik's cube, c'est plus rapide. Cette histoire pourrait expliquer la rapide évolution démographique de ce lieu abandonné d'où on préférerait raisonnablement fuir, mais aussi la forte tendance de sa population à devenir alcoolique. Finalement, cela propose une hypothèse plausible sur l'importante consanguinité de la population jurassienne.

A l'époque Romaine les Jurassiens furent étonnement laissés tranquille par les Romains qui ont pourtant envoyés des émissaires qui ne revinrent jamais, selon certains témoins pour une sordide histoire de champignons, certains disent également que face à ces hommes habillés en toge les Jurassiens crurent voire débarquer des Grecs homosexuels et les mirent à l'épreuve du feu et les survivants à l'épreuve de l'eau, quoi qu'il en soit aucun émissaire ne fut jamais retrouvé, excepté une toge à moitié brûlé à l'entrée d'une forêt marqué par un squelette cloué à l'envers à un arbre.

Durant le Moyen-Âge, les Jurassiens décidèrent d'emmerder directement le roi de France, le Kaiser, le Pape et toute personne qui aurait besoin de passer par leur territoire pour commercer en instaurant des péages à des endroits stratégiques, maîtrisant également le monopole du sel ils adoraient utiliser une nouvelle méthode de torture des étrangers visant à insérer du gros sel dans une plaie, verser un alcool vieux de 30 ans dessus et refermer avec une barre de fer chauffée à blanc.

Les jurassiens sont finalement contraint de se calmer lorsque Louis XIV annexe leur territoire et le rattache à la France, ne comprenant pas vraiment le principe de la soumission et encore moins de la taxe ils continuèrent à s’attaquer aux étrangers s'approchant un peu trop près de leurs villages ou de leur réserve de vin, les percepteurs d'impôts repartant plus souvent avec la gueule de bois et un coffre remplie de vomi que d'argent collecté.

Cependant avec l'arrivée au pouvoir de Napoléon, les Jurassiens eurent une attitude différente, ils virent en cet homme le moyen de se débarrasser de leurs ennemis extérieurs et de leurs concurrents en production de vins et autres alcools en Europe, ils décidèrent alors de lui prêter main forte du mieux qu'ils le purent, l'idée étant d'offrir suffisamment de vins aux troupes pour leur moral, mais les vins jurassiens étant extrêmement durs à encaisser ceci desservi plus Napoléon qu'autre chose qui leur demandât alors d'arrêter les livraisons face à l’épidémie de chiasse que se coltinait ses troupes stationnés dans les régions avoisinantes de la Franche-Comté.

En 1815, le Congrès de Vienne attribua la région du Jura au canton de Berne, se disant que c'était une bonne idée pour faire rire la Suisse. Celle-ci s'était à l'époque imaginée qu'elle pourrait gérer le problème, mais s'était sans compter sur son immensité, effectivement un Jurassien n'est pas contrôlable (sauf par un autre Jurassien si celui-ci n'est pas en train de mettre le feu ou de boire). Pour l'anecdote, c'est à partir de ce moment que les plaisanteries politiques ont définitivement été abandonnées sur le Jura par peur de représailles. On peut en citer d'autres, comme par exemple l'unification de l'Italie, ou encore la colonisation de l'Éthiopie...

Au début du 20ème siècle, les Jurassiens ont soudainement décidé d'emmerder leur monde, et ont entamé une longue série de manifestations terroristes (incendies accidentels...) dans les alentours de leur région. Depuis les années 50, les Jurassiens se proclament "libres après avoir bien évidemment fait brûler divers villages dans des beuveries ayant mal tournées.

[modifier] Coutumes

Dans le pays du Jura, les coutumes sont peu nombreuses mais très intéressantes :

- La prière du vin --> C'est une tradition dans le Jura, chaque semaine les Jurassiens se doivent de rendre hommage au vin qui leur permet d'oublier chaque jour le temps merdique qu'il y fait, ne pas faire sa prière ou boire du vin étranger peut-être comdamné de mort.

- Le rendez-vous au comptoir --> C'est une tradition très intéressante et assez amusante (mais réservé aux Jurassiens uniquement!), chaque soir les Jurassiens se réunissent dans les bistrots après avoir chassé et brulé certains détails quotidiens, ils mettent à l'épreuve leur capacité à tenir l'alcool tout en pariant sur les courses hippiques tant qu'ils arrivent à le faire. Les Bugistes sont les seuls tolérés à participer à cette compétition.

- La purification par le feu --> C'est plus une tradition qui remonte à la nuit des temps, tout bon Jurassien qui se respecte se doit de faire brûler tout ennemi se trouvant sur son territoire (et pas forcément ses ennemis d'ailleurs...), de toute façon s'il ne trouve pas il va en chercher au-delà des frontières pour le faire cramer (mais là on arrive à la chasse).

- La chasse --> Vous l'aurez compris, la chasse dans le Jura (et à l'extérieur en vue de reconquête) passe avant tout par la traque de tout ce qui ne ressemble pas de près ou de loin à un Jurassien, on parle souvent de touristes disparus dans le Jura lors d'accidents en montagnes (en même temps les animaux sauvages Jurassiens faut pas les chercher ils vous trouveront tout seul) ou en forêts (ah ça...quand on connait pas y faut se méfier avec les champignons), bref vous l'aurez compris c'est une activité très amusante (...du point de vue Jurassien et Bugiste).

- L'expression Qué --< Les Jurassiens sont de fervents utilisateurs de leur seule invention linguistique: l'expression "qué". Cette expression ne figure dans aucun dictionnaire de la langue française mais cela ne servirait à rien dans le Jura sachant que les livres sont brulés pour entretenir les buchers quotidiens réunissant une majorité de la population.

[modifier] Le Jurassien

Comme si on ne pouvait pas le reconnaître à son comportement, le Jurassien se distingue des honnêtes gens par son physique principalement.

À l'âge jeune (de 0 à 25 ans), le Jurassien revêt généralement une doudoune brillante, un bonnet et un short large. Le choix de cet accoutrement résulte de sa capacité de raisonnement. En effet, le Jurassien a créé cette mode en observant deux expressions simples: "être en doudoune pendant l'hiver" et "être en short pendant l'été", créant au final la "mode quatre saisons". Cet habillement présente trois inconvénients principaux: on meurt de chaud tout l'été, on se les gèle tout l'hiver, et on se paie l'Air Con toute l'année.

Dès l'âge de dix-huit ans, il est assez fréquent que le Jurassien passe un permis de conduire et s'achète une Subaru Impreza, car il croit être le seul à avoir l'originalité d'avoir choisi cette voiture.

Le Jurassien ne fait pas d'études, car il se considère bien évidemment comme supérieur au système éducatif mis en place. Et s'il venait à naître un Jurassien décidant d'étudier, les chances que pendant la même époque un autre Jurassien soit capable de lui enseigner quelque chose sont statistiquement nulles étant donné qu'il serait totalement bourré.

Vers l'âge de vingt-cinq ans, pourtant, le Jurassien entre dans le monde du travail. Il voit alors son sens des responsabilités s'accroître considérablement et décide généralement d'honorer les coutumes de son pays, à savoir porter un jean usé et une chemise à carreaux, et se réunir tous les soirs avec ses copains dans le bistrot du coin, brûler des étrangers, et chasser tout ce qu'il trouve n'étant pas Jurassien.

Le Jurassien adulte se distingue donc par un ventre rond, un fusil dans le dos, une massue à clou dans la main gauche, un brassard Jurassien au bras, un pack de bière à la main, un bidon d'essence et une allumette à côté de lui, une bouteille de vin Jurassien (très dangereux pour la santé des personnes non-habituées) et l'habitude d'aller pisser toutes les vingt minutes, en particulier le soir.

Au troisième âge, un Jurassien devient vieux et moche comme tout le monde (enfin un peu d'espoir). Il a toujours l'habitude d'aller pisser toutes les vingt minutes, mais ce toute la journée et pas pour les mêmes raisons.

[modifier] Politique

Comme expliqué plus haut, les Jurassiens sont très instables mais ont pourtant un objectif fixe depuis déjà fort longtemps.

En effet, depuis quelques années, on observe chez eux une étrange lubie: ils essaient de coloniser le monde. Ce plan étrange, mal organisé et totalement insensé a pourtant étrangement déjà obtenu un semblant de résultat: la création du Jura Bernois, là où leur pays fait frontière avec le canton de Berne qu'ils projettent de raser dans les plus brefs délais pour récupérer ce qui semble (d'après eux) leur appartenir de droit.

Ce qui est à un Jurassien reste à un Jurassien, même si ça ne l'est pas (expression Jurassienne du Haut-Jura).

Cette attitude de leur part paraît complètement ridicule, étant donné qu'il y a cinquante ans à peine, ils se séparaient des Bernois pour des raisons assez sombres sur une histoire de buchers mal organisés...

La première ville du "nouveau Jura" se nomme Tramelan. Selon les Jurassiens, il s'agit d'un emplacement stratégique, en effet d'après eux la défense du stock d'alcool permettrait de gagner une guerre sur le long terme.

Pour le reste des habitants de la Suisse, c'est totalement insignifiant, mais ce n'est pas tellement surprenant, les Suisses n'ayant jamais cherché à comprendre de plus près l'art de la stratégie.

Toujours est-il que leur avancée se fait progressivement et qu'aucun plan de défense (ou d'extermination)n'a encore été mis en place par les cantons voisins que les Jurassiens jugent comme étant sans intérêt...

Le système de reconquête Jurassien semble donc bien parti pour conquérir tous les territoires alentours et les Jurassiens deviennent de plus en plus dangereux et bourrés chaque année.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Jurassien" ?
 
54
 
18
 
15
 
3
 
16
 
15
 

Ce sondage a été créé le novembre 15, 2010 21:44 et 121 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia