Jura

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Présentation

Jura blason.gif

le blason du Jura suisse

Chaîne de montagnes situées entre la Suisse et la France, aux côtes abruptes et plantées de sapins. Certains sommets sont dégarnis et souvent couverts de neige (Chasseral, Chasseron, Suchet, la Dôle). On y récolte la gentiane servant à la préparation d'un alcool du même nom.

Ce pays est en fait une région montagneuse et peu accessible aussi appelée Jurassic parc, grosso-modo située du nord au sud entre Porrentruy et Bienne et d'ouest en est entre La Chaux-de-Fonds et Bâle, elle couvre plusieurs cantons rivaux dont celui dit du Jura.

Canton créé par la séparation d'une partie du canton de Berne parce que la population de cette région était plus rapide que le reste des habitants, un Bernois étant par définition lent. Les habitants de ce canton n'ont rien de dinosaures en raison de leur orientation politique progressiste, ce qui est démontré par le plus haut niveau d'impôts de toute la Suisse.

Le Jura a la particularité de n'avoir aucun feu de signalisation, ce qui est quand même plus pratique, pas besoin de freiner, on passe, effectivement freiner peut-être une erreur mortelle.

[modifier] Capitale

Berne, la capitale spirituelle du Jura sur lequelle ne flotte pas encore un drapeau jurassien. Même si aujourd'hui, une autre ville a décroché le rang de capitale jurassienne, les Bernois restent très attachés à leur "petit bout de canton perdu", aussi appelé Jura, qu'ils souhaiteraient voir revenir sous leur drapeau. A l'inverse, les Jurassiens ne désirent pas retourner sous la couette avec les Bernois en guise de partenaire, celui-ci étant de mauvais poil d'ours mal léché et étant loin d'être ch-Aar-mant.

Delémont, en allemand: Delsberg, en anglais: Delémont, en espagnol: Delémont, en suédois: Delémont, en chinois: Delémont, en turco-mongol: Delémont, en grec antique du nord: Delémont, en araméen-ougandais: Delémont, est devenu depuis quelques années la nouvelle capitale. Attention: les delémontains ne supportent pas la dénomination Delsberg, son usage est à vos risques et périls. Afin que les nombreux futurs utilisateurs étrangers de la nouvelle autoroute A16, qui devrait en principe être complétée avant la prochaine ère glaciaire, puissent, entre 2 tunnels, immédiatement reconnaître l'endroit, la mairie projette de rebaptiser Delémont en Delémollywood à grand renfort de caractères blancs, taillés dans du bois des Franches-Montagnes. Une rumeur court que le but ultime est de centraliser en terre jurassienne, sous la direction de La Castou, le festival du film de Locarno, d'Aarau, de Fribourg, de Neuchatel, de Bienne, de Zurich, de Genève, de Lucerne, de Vevey et de Paris, puisque toutes ces villes seront bientôt reliées entre elles par l' train-qui-roule-mainant-à-la-d'mi-heure jurassien et la nouvelle ligne TGV Rhin-Rhône qui-va-tout-droit-à-Paris

[modifier] Géographie, géologie et paléontologie

Jurassic.jpg

A l'affiche: les bas-fonds géologiques

Le Jura est un massif montagneux calcaire incluant de nombreux fossiles datant de l'ère jurassique. La géographie de ce lieu n'est pas sans rappeler un âge farouche.

Il semble que certaines espèces reptiliennes n'ont pas toutes disparues, on peut encore les observer dans une forêt près de Réclère... à vos risques et périls.

[modifier] Histoire

Le canton du Jura a été fondé par un suisse-allemand du canton de Berne, appelé "Fritz". La population du canton l'aimait bien, raison pour laquelle une statue monumentale, intitulée "la Sentinelle des Rangiers", avait été dressée en son honneur. Malheureusement, en 1984, lors d'une rénovation de la statue, elle a été volée, et la dernière fois que l'on en ait entendu parler, c'était lors d'une vente aux enchères chez Christies à Londres. Les Jurassiens furent tellement tristes de la perte de leur statue, qu'il en dressèrent une nouvelle, le long de l'auto-route A16 (c'est la grande croix blanche aux côtés de la route), axe routier entièrement financé grâce au généreux, mais lent, soutien du Canton de Berne.

Le canton du Jura est composé principalement du district des Franches-Montagnes, avec deux districts mineurs ( tant au niveau culturel, intellectuel que démographique ), l'Ajoie et la Vallée de Delémont. Même si les habitants de l'Ajoie et les vadais peinent à le reconnaître, ils sont éblouis par la radiance culturelle du district franc-montagnard.

S'il y a bien une chose dont les jurassiens sont fiers, c'est de cette histoire: Une histoire de statue. Puis la LIBERATION (pendant laquelle le Jura a lâché quelques cailloux en chemin (non pas celui d'Unspunnen) tels que Moutier, et les 2 autres districts du sud: La Neuveville (qui ne sait pas qui sont les jurassiens, à tendance plutôt Neuchâteloise) et Courtelary (habité par une espèce rarissime: des lents romands, qui comme les Vaudois sont en fait des Suisses Allemands qui parlent français). Le 23 juin, jour de la Révolution et date d'anniversaire de Fritz, est fêtée chaque année dans le Jura. Et à cette occasion, le peuple jurassien profite une fois de plus de montrer ses talents lyriques en interprétant un magnifique hymne qui fit frémir plus d'un ours! J'ai nommé La Rauracienne!

[modifier] Population

Le jurassien moyen est un bon type très accueillant, chaleureux et porté sur la boisson, que ça soit la bière ou un autre alcool fort. Nous en parlerons plus loin. On le reconnaīt parce qu'il parle avec un accent jurrrrassien. Il est fort superstitieux et son alcool favori est la damassine, spécialité obtenue à partir d'une variété de prunes cultivées dans la joie, pardon en Ajoie. Le jeune automobiliste jurassien roule habituellement en golf GTI noire et il a tendance à rencontrer des sapins oubliés au bord de la route en rentrant de soirée le week-end ( complètement imbibé cela va de soi ) .

Le canton du Jura, particulièrement la sauvage contrée des Franches-Montagnes, abrite une frange particulière de la jeunesse, grégaire, adepte des chants locaux et habillée de tee-shirt blanc arborant une crosse et des barres rouges. Ils portent généralement des cheveux longs et sont toujours présents lors des manifestations politiques.

La population manifeste son unité lors de chaque visite de conseiller fédéral avec force huées et sifflets, histoire qu'ils comprennent qu'ils ne sont pas en pays conquis. C'est une cérémonie pour la quelle chaque VRAI jurassien doit être présent, il en va de son image rebelle! Les rites marquent la jeunesse des jeunes jurassiens: l'achat de la Golf (les Golf I et II uniquement, les autres ne valent rien), le tuning de la Golf, la mise sur le toit de la Golf, et enfin la réparation de la Golf.

Lors de la cérémonie de passage à l'âge adulte, chaque citoyen mâle est formé par le vieux du village à fabriquer une bombe artisanale avec un vieux chewing-gum et à voler des cailloux à Interlaken. Un apéro jovial est ensuite organisé; et les chances qu'il dégénère en beuverie qualifiée sont environ de 11/10.

Le Jurassien est globalement fier d'avoir dû lutter pour se libérer du joug bernois. Par exemple, les habitants de Moutier (qui est encore en territoire bernois par les hasards de la démocratie) sont très fiers d'être à l'origine des loi anti-émeutes fédérales.

La population jurassienne se divise en 5 groupes hétérogènes:

  • Les Vadais, formant un conglomérat vivant dans la vallée. Ce sont les purs jurassiens par excellence.
  • Les Ajoulots, aussi appelé demi-français, proches des vadais, proches de Berne, mais n'en supportent aucun des trois. A noter qu'ils possèdent -on ne sait trop comment- les principales écoles cantonales, ce qui oblige scandaleusement les jeunes francs-montagnards à entreprendre de longs et fastidieux voyages en train.
  • Les Francs-Montagnards, qui vivent dans des dolomites. Ces spécimens descendent rarement de leur pic enneigé, pour cause de chutes de neige abondante. A noter que ces bons diables produisent une excellente bière -la BFM- qui fait du bien par où elle passe.
  • Les Prévôtois, qui eux vivent à Moutier. Ce sont les plus fervents jurassiens et tout le monde les aime bien (au contraire des Ajoulots), mais sont obligés de cohabiter avec des lents (qui sont anti-jurassiens parce qu'on les obligeait à devenir comme ça quand ils étaient petits).
  • Les "Autres", habitant dans le Jura Sud (l'annexion prochaine est prévue, mais chut )), sont des cas spéciaux, qui sont très proches du Franc-Montagnard, mais qui ont honte de l'avouer, la tradition étant de tout faire pour ne pas avouer que "le Jura c'est mieux que Berne."

This aritcle went ahead and made my day.

[modifier] Val-Terbi

On ne peut pas parler du Jura sans aborder la beauté du val situé à l'extrême est du canton. Celui-ci s'étend de Mervelier jusqu'au Pont de Cran (entre Courchapoix et Vicques) et est aussi appelé Terre Sainte, mais certains y intègrent aussi les communes de Vicques et de Courroux-Courcelon. Les habitants du val se distinguent du reste de la vallée, comme le dit explicitement une chanson populaire, que l'on peut écouter en live dans le Noctambus: " Le Val-Terbi s'est réuni, pour enculer toute la vallée!"

Il faut encore ajouter que le Val-Terbi est également fier de sa propre histoire, son nom vient étymologiquement d'un mot latin signifiant:" qui fait peur". Car lors de temps troublés, des cavaliers autrichiens à la solde d'un bon roi (on ne sait plus trop lequel) devaient mettre une correction à ces rebelles du bout de la vallée. Mais c'était sans compter sur les courageux Jurassiens qui les ont repoussé au lieu-dit du Pont de Cran. Depuis le nom a passé les siècles, le Val faisait peur et on les a laissés tranquille!

Le second nom du Val, la Terre Sainte, est à nouveau dû à une réunion de courageux hommes du Val au Pont de Cran. Des soldats voulaient expulser les curés du Val, puisque le canton de Berne voulait protestantiser cette région aussi. Mais refusant cet état de fait, les hommes ont a nouveau mis en déroute une action militaire de germanophones..

[modifier] Religion

En grande partie la Population Jurassienne n'a pas de religion, en effet il faut savoir qu'un Jurassien à une très haute opinion de lui-même, et il considère n'avoir ni dieu ni maitre, cependant il existe (ou existait) des minorités.

Si beaucoup de Jurassiens sont catholiques, la plupart l'ignorent.

A méditer: L'on voit plus souvent les curés dans les bistrots que les Jurassiens à l'église...Normal, ils vont chercher les ouailles là ou elles se trouvent.

Malgré tout qu'un Jurassien soit Catholique ou ne change rien à sa façon d'agir, en effet le Catholicisme Jurassien diffère de celui connu dans le reste du monde (ou chez les étrangers selon les Jurassiens).

Selon la religion Jurassienne, un Jurassien doit avant tout savoir survivre seul et faire du feu, dieu étant en dessous de lui.

[modifier] Affaires culturelles

La Section des Affaires culturelles assure la promotion des activités culturelles des citoyens et artistes jurassiens, qu'il s'agisse des arts appliqués, arts plastiques, arts de la scène, beaux-arts, cinéma, littérature, musique classique et actuelle. Bien que toute cette culture soit indispensable et largement promue dans ce canton, le Jurassien n'en a cure et n'y prête jamais attention. Il préfère se culturiser lors de "fêtes de villages" ou lors de la St-Martin.

Le Jurassien a également l'habitude des rodéos, non pas avec des chevaux mais avec sa bagnole de merde. Ce qui explique que le 85% des patients du Service de Rééducation des Blessés graves de Bâle soient jurassiens.

[modifier] Gastronomie

Les jurassiens traînent traditionnellement une cuisine fine et légère, composée de menus diététiques intitulés pételas (sorte de crêpe fermée remplie de viande hachée, champignons et autres saloperies, recette introuvable sur google), knöpflis, totsché (gateau à la crème, salé en plus, faut être jurassien pour pouvoir avaler ça) ou autre gâteaux aux patates.

Le must de tout jurassien qui se respecte est de participer à la fête des ajoulots intitulée la saint-martin (beuverie incroyable respectant fort le terme de "dans le cochon tout est bon") où il est de coutûme de rendre le produit de son estomac au long du repas pour pouvoir continuer à s'en foutre plein la panse.

[modifier] Salles de spectacle

Par exemple, dans la capitale jurassienne (Delémont), en moins de 40 ans, au moins 134 projets de salles de spectacles ont vu le jour. La jeunesse, qui ne cesse de se plaindre, a seulement élaboré deux projets en un peu moins de 25 ans. A noter qu'aucun des 136 projets ne s'est concrétisé.


Malheureusement pas encore très présents sur la désencyclopédie, mais très présents dans les nobles "bistrots", les Jurassiens connaissent un grand nombre de chansons paillardes, dont la plus connue est "les Suisses-Allemands sont arrivés... le monoaxe les a r'poussés !" Ensuite viennent les berceuses chantées aux enfants avant de s'endormir: "Suisse-allemand, paysan, prend ta fourche et va au champ!" et "Mais ils sont où, mais il sont où, mais ils sont où les Suisses-Allemands?".

[modifier] Langage

Bien que le Jurassien, pour des raisons économiques, ait été obligé d'apprendre le français, il parle surtout le patois.

Exemples typiques :

  • " T'as tschiess dans tes tschass ? " : As-tu eu certaines maladresses musculaires au niveau du bas-ventre qui se répercutent sur la couleur de ton pantalon ?
  • " Quatschte betsche " : Cher ami, bien que je ne conteste en aucun cas le fond de votre pensée, j'estime qu'il serait de bon aloi que celles qui suivront ne soient pas exprimées.
  • " Cochon rintri ta vu stéci commi beuille ? " : Eh bien ! As-tu remarqué la tendance de cette personne à observer les faits et gestes de chacun par sa fenêtre ?
  • " Quoischte": tais- toi ( ta gueule en français plus courant)
  • " Eh petoi ej bi" : et toi aussi
  • " On s'fout la race à la Trappe de Saigneuh ?! " : Veux-tu m'accompagner pour boire un verre en boîte de nuit ?

( ces deux dernières expressions sont le plus usitées du Jura en territoire étranger notamment en Valais

  • " Viens boirrreee une bièèèèree dedieu chié merde ou quoi " : Mon ami, c'est avec un plaisir réitéré que je te propose de venir t'hydrater à mes cotés dans cette charmante taverne.
  • "Ca beutsche" : il se pourrait de manière fortuite que votre maison parte en cendres

Prononciation particulière au Jura:

  • le R est légèrrrrement rrrâclé. Ex. J'habite la Rrrrépublique et canton du Jurrrra.
  • La syllabe "voi", est transformé en uuoi.

Ex. uoili uoilà, on a rramené ton frrrèrrre en uoiturrre.

Cet accent a tout de même été jugé par un sondage suisse comme l'accent le plus joli de Suisse! -authentique-

[modifier] Économie

Le Jura est composé de travailleurs très braves. Néanmoins, l'expansion économique de ce canton peine à croître, mais les Jurassiens ont bon espoir que cette situation change lors de la finalisation de leur autoroute (et surtout lorsque la foreuse coincée dans les gorges de Moutier depuis des années aura été démontée, ce qui a été fait mais qui n'empêche pas que les travaux traînent toujours...).

Les Jurassiens profitent de loyers très attractifs, ce qui de prime abord est très intéressant pour les personnes travaillant dans les régions limitrophes. Mais pour ne pas rendre cet endroit trop accueillant, le Jurassien paie plus d'impôts que quasiment n'importe quel autre Suisse.

L'été et l'automne, la partie la plus civilisé du Jura dite la Vallée, se pare de plaques d'immatriculation ZH. A la différence des plaques GE qui n'arrivent dans cette région que lorsque leur GPS dernier cri est tombée en rade quand ce n'est pas dans la rade, le Zurichois standard connaît bien la région et recherche le havre de paix parmi les sapins francs-montagnards. Une catégorie plus jeune de Zurichois se reconnaît facilement puisque traînant a quatre pattes aux pieds des sapins en quête de champignons-du-délire. Position qui a amenée de charmants et affectueux surnoms comme "Quatre-Pattes" (prononcé "Quatpâte") ou "Genoux-Bruns". Cela amène donc sa manne de "stange" dans les bistrots et on a même déjà aperçu quelques téméraires pancartes "Zimmer Frei" plantée au bord de la route. Pancartes, bien souvent fauchées par des automobilistes-militants-imbibés. Mais cela fait tourner le commerce et la pompe à pression du bistrot local.

[modifier] Sport

Le Jura est le canton dans lequel il y a le plus de terrains et de clubs de football au km² (environ 3). Les Jurassiens sont des passionnés de football (ils aiment bien le FC Bâle) mais supportent surtout les "Sports" (SRD: Soccer Racaille de Delémont), le club de la capitale. A côté de cela, les Jurassiens sont également friands de hockey. Ils supportent le HC Ajoie (sauf ceux du Sud qui préfèrent le club ennemi du HC Bienne ou le HC La Chaux-de-Fonds, ayant même dans certains cas l'audace de soutenir le CP Berne). A noter que l'élite des Francs-Montagnards soutient aussi le HCC, car comme dit plus haut, personne n'aime les ajoulots. Leurs plus grandes fiertés résident cependant dans les titres nationaux acquis récemment par le BC Boncourt et Volleyball Franches-Montagnes!

[modifier] Lois

Le Jura possède un code de la route différent du reste de la Suisse. En effet, tous les véhicules circulent systématiquement 20 km/h plus vite que dans le reste du pays. Notons que dès que la voiture est rabaissée, il est visiblement autorisé de rouler à "vitesse illimitée" sur toutes les routes.

Le taux de tolérance d'alcool pour les conducteurs est de 2.5 0/00, car on calcule le taux par pneu en comptant la roue de secours.

Le terme "détournement de mineur" n'existe pas. Au Jura on dit "ramener une fille en voiture". (prononcer " rrram'ner une fille en ouature " )

Cependant la loi Jurassienne reste simple, en terme assez simple, on ne parle pas de meurtre dans le Jura, un Jurassien ne tue jamais il dératise, de plus un étranger a toujours un procès équitable l'amenant à la condamnation à mort dans le plus pur style Jurassien.

Une loi reste cependant capitale, un jurassien ne doit jamais faire de feu sans l'approbation du Conseil Général de Justice Jurassienne des Buchers.

[modifier] Loisirs

Le jurassien a des loisirs sélectifs, puisque à :

- 5%, il sera footballeur, hockeyeur, pompier bénévole, musicien dans une fanfare ou « tuner » de Golf GTI.

- 35%, il sera bourré, soit une moyenne d'environ 21h30 par jour de gueule de bois.

- 23%, il sera à la chasse, pas seulement la chasse aux animaux mais également la chasse à l'étranger, le plus souvent en compagnie d'un Bugiste qui lui aussi est un spécialiste de ce genre de chasse.

- 37%, il sera en train de faire des feux ou des buchers pour la plus grande joie des jeunes Jurassiens qui doivent apprendre comment survivre et qui devont prendre le relais par la suite.

Vous connaissez un Jurassien ? Vous pouvez être sûr qu'il entre dans l'une ou l'autre de ces catégories. Notons que récemment, les têtes pensantes du Canton se sont réunies dans une nouvelle institution en plein essor actuellement : "Le club de bras de fer".

[modifier] Le samedi soir

Le samedi soir en vieille ville de Delémont,on remarque plusieurs catégories de personnes:

  • Il y a tout d'abord le bûcheron qui va faire la noce et retrouver les siens au Shanon's Irish Pub afin de discuter de tronçonneuses, de gonzesses et des 20 bières qu'il a bu la veille. Celui-ci est facile à reconnaître car c'est le seul qui est encore en habit de travail le samedi soir.
  • Il y a également le célibataire agé de 25 à 30 ans qui lui sort se foutre une mine au bar l'El Nouar. Parmis les siens, tous vêtus de chemises plus moches les unes que les autres, celui-ci entame la discussion sur le match entre le FC Bâle et le FC Zürich qu'il n a malheureusement pas pu regarder car il était trop soûl pour pouvoir suivre le ballon sur le petit écran. Spécificité: C'est le seul imbécile qui a un match le dimanche matin, et qui en pleine course, balle au pied, doit s'arrêter au milieu du terrain pour vomir les restes de la vieille. On parle ici de la 5ème ligue !!!
  • Dans les hauts de la vieille vieille, au bar L'Espagne, se rejoignent les intellos, souvent socialistes et communistes convaincus. Spécificité concernant le lieu : c'est le seul bar où on peut fumer des pétards car ça ouvre l'esprit et ça aide à la réflexion. A noter le récent exploit du Schulze, qui a fait un petit tour à poil en scooter dans les rues de Delémont, après la victoire de la Suisse contre l'Espagne (CDM 2010). Et oui, il avait perdu son parrri !
  • Un autre type de personnes qu'on risque malheureusement de croiser le samedi soir, c'est le fashion. Celui-ci se distingue des autres par ça tenue vestimentaire. En effet,il porte souvent un T-Shirt rose sur lequel est écrit en gros I HAVE A BIG DICK ou encore DON'T FORGET TO FUCK. Coiffé comme un Iroquois (ou plutôt selon le fléau techtonik), il exhibe fièrement la clé de sa BMW ou de son Audi qu il a acquis en contractant un leasing qu'il n'est pas prêt d'avoir finit de payer. Celui-ci se rend souvent au bar le King's où il peut aisément utiliser sa rhétorique avec les filles en leur disant: T'ES BONNE ou encore T'AS UN D'CES CUL. Spécificité du personnage: Le fashion est particulièrement con quand il est avec les siens ou dans sa voiture.
  • Autre type de personne, c'est le B-Boy. Celui-ci ne fait rien comme les autres. Premièrement il ne sort pas dans les bars mais il squatte la gare. Deuxièmement, quand il sort il s'habille comme si il allait se coucher, c'est à dire en pyjama. Comme les vaches, il aime regarder le train passer et comme les lamas il crache par terre. Doté d'une agressivité hors du commun,c'est avec plaisir qu'il va avec 15 de ces potes péter la gueule à un malheureux qui a eu la mauvaise idée de devoir prendre le train ce soir là.
  • Le dernier type de personnes qu'on peut croiser le samedi soir en vieille ville c'est le jeune. Il a entre 14 et 17 ans et a toujours avec lui un sac à dos Dakine dans lequel il dissimule une bouteille de Martini et parfois même des bouteilles de Smirnoff ICE! Le jeune sort vers 21h et on peut le retrouver vers 22h, dans les toilettes du Shanon's Irish Pub en train de rrkotzer (vomir)ses tripes car le pauvre n'a pas encore l'endurance de ses aînés.
  • Le PIRE type de personnes qu'on peut trouver en ville le samedi soir est quand même le petit skinhead de base. Vêtu d'un blouson Lonsdale ridicule, il n'hésitera pas à marcher comme un singe en essayant d'écarter ses bras le plus possible de son torse, afin de faire croire qu'il est large d'épaule. Son niveau intellectuel est très bas, il vote généralement pour l'extrême-droite ou l'extrême-gauche (ou les deux) et adore écouter un boum-boum inécoutable qu'il ose appeler musique : le hardcore.

[modifier] Philosophie

Le Jurassien mâle a de l’humour. Il adore plaisanter en envoyant ses compatriotes aux urgences quand il a un peu bu. Le Jurassien se démarque par son ouverture d’esprit ambigüe. Ouvert à toute nouvelle marque d’alcool, il pousse les psychologies différentes, dites « malsaines », au bord de la société quand ce n’est pas tout simplement au suicide. Dans les catégories concernées on relèvera :

  • les personnes habillées en noir (qui sont tous des skinheads)
  • les femmes qui portent des jupes courtes (toutes des prostituées)
  • les femmes qui portent des jupes longues (considérées comme des membres de sectes)
  • les babas (Disparus dans ce canton. Derniers représentants de l’espèce abattus en 1988, lors de la grande battue)
  • les gens qui n'aiment pas le rock (sont lapidés dans les Franches-Montagnes)
  • pour les jeunes ajoulots : les gens qui ne vont pas au « Hot Nights ». Non, rien à tendance sexuelle. Le Hot Nights ne vous fera chauffer que le gosier.

Dans une grande majorité, les catégories précitées quittent le canton une fois adultes; ce qui pose actuellement un problème au gouvernement qui, habilement, appelle ce phénomène « fuite des cerveaux » (à comprendre, « ceux qui ont un cerveau, fuient »). Aucune solution à ce problème n'est en vue pour l'instant.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Jura" ?
 
1101
 
329
 
42
 
55
 
18
 
28
 
14
 

Ce sondage a été créé le février 8, 2008 02:26 et 1587 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia