Josiane Balasko

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Balein-1047.jpg

Josiane Balasko dans Le Grand Bleu.

Naissance : Vers 1918
Décès : Ne désespérons pas
Profession : Baleine Hollywoodienne de composition
Pays : USA, France
Influence : Cétacé !

Harponnée en 1922 dans la baie de San Francisco par un baleinier norvégien perdu dans les brumes, Josiane Balasko ne survit que par l'intérêt scientifique qu'elle suscite à l'époque. C'est en effet une magnifique baleine hollywoodienne à jarretelles, une famille peu fréquente dans le Pacifique.

Dans les années 30, elle est engagée par les studios de la Metro-Goldwyn-Mailler pour des rôles de figuration. Elle interprétre avec brio de petites compositions plastroniques ou balloneuses. Elle est remarquée en 1934 par Irving Cummings qui lui donne en 1935 le rôle principal de Boucles d'or (Curly Top). Elle connaîtra un succès éphémère. Walt Disney lui propose, en 1937, le rôle de Blanche-Neige dans son prochain long métrage mais elle refuse pour raison de santé.

Elle souffre depuis quelques années de nostalgie précombinatoire avec liaisons sub-spatiales rétroactives, une maladie dépressive chez les baleines. Elle décide de voyager pour oublier. Elle double le Cap Horn en 1939 et s'ébat joyeusement dans les eaux de l'Atlantique-Sud. En 1942 elle rencontre un sous-marin américain l'USS O-11 (SS-72) et tombe amoureuse. Elle est irrésitiblement attirée par le sonar de ce dernier et elle finira par remonter la Tamise en 1943 dans l'espoir de retrouver son amour perdu. Entre temps elle aura mis à mal et coulé 28 U-Boote allemands. Elle est nommée en 1948 dame de la Jarretière pour ses actes de résistance. Elle passe la fin de la guerre à London.

En 1964, elle décide de prendre un nouveau départ et suit des cours d'art dramatique en France, elle entre à l'école de Tatiana Baloche. En 1977 elle incarne la fille du supermarché dans L'Animal. Elle fini par rejoindre le collectif animalier Splendid aux côtés de l'ours Clavier, du girafon Lhermitte, du lémurien Blanc et du panda Jugnot. Ensemble ils contruisent un nouveau cinéma animalier.

Durant les années 80 elle contribue à pas moins de 32 films. Elle interpréte, entre autre, le rôle de la coccinelle dans La Coccinelle à Monte-Carlo, celui du flamand rose dans Singes extérieurs de richesse et celui de la tortue dans La Tortue sur le dos.

En 1994 elle déclare avoir une grosse fatigue et se retire du monde du cinéma pour écrire le scénario de son prochain film Gazon maudit. Elle en sera la réalisatrice et jouera le rôle de Marijo, une baleine lesbienne aux côtés de Victoria Abril interprétant le rôle de la requine de charme. Plus tard, en 2004, elle est le hérisson dans le film de Monache Che Le Hérisson.

Dans les années 80 et 90, elle troue les planches des théatres parisiens dans des pièces qu'elle écrit et met en scène elle-même. Notamment Le bar de Bunny où elle joue le rôle de la lapine et Un grand cri d'amour où elle donne de la voix dans la fameuse scène du chant de la baleine.

A partir de 1990 Josiane Balasko tente en vain de remporter le jeu Les Césars. Elle finit par gagner un prix en 1996 dans une catégorie secondaire, la réalisation scénarique. En 2000, on lui décerne un lot de consolation, un prix d'honneur en reconaissance de son acharnement.

Enfin, Josiane Balasko a écrit un livrounet, La cliente sera chaude dans le Parano Express, inspiré de la vie de Patricia Highsmith.


48px-Video-x-generic.svg.png  Portail du Cinéma


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia