Joconde

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Joconde

Parmi toutes les croûtes qui composent le patrimoine culturel mondial, la plus célèbre est La Joconde.

Cette toile, de la taille d'un écran 15 pouces environ, représente Monique Lisa, contemporaine de Léonard de Vinci.

Le tableau a été gribouillé en 1456, quand Leonardo da Vinci avait cinq ans.

[modifier] Description et symbolisme du tableau

[modifier] L'arrière plan

Arr plan Joconde

Détail important du tableau

L'arrière plan, se trouvant derrière le devant plan, est la partie la plus travaillée du tableau. La recherche des couleurs a été effectuée avec les plus grands soins par Leonardo da Vinci. Les spécialistes ne savent pas ce qu'a voulu dessiner Leonardo. Ce mystère reste aujourd'hui un des plus grands secrets de l'art.

Le soleil, quant à lui, a un style très raffiné et très fin, qui déroute encore les plus brillants des peintres.

[modifier] Le visage

Joconde visage

Détail important du tableau

Le visage de Monique est extrêmement réussi. Il semblerait qu'il soit même réel et qu'il bouge quand on le regarde.

Les yeux sont très justement proportionnés et sont d'une précision et d'une délicatesse extrême. Nous avons l'impression, où que l'on soit, que les yeux nous regardent, comme si Monique voulait nous embrasser.

Le nez est lui aussi très réussi. La barre verticale est très justement placée.

La bouche est très gracieuse. Le sourire de Monique semble éternel, doux et amical.

[modifier] Témoignage

La Joconde fut interviewée par un certain M. Braffort, et avoua : « C'est moi que j'suis la Joconde, mon sourire vient d'outre-tombe. », ce qui ne laisse aucun doute sur ses liens étroits avec Satan.

[modifier] Sciences dérivées

Une science appelée la jocondologie et fondée sur l'étude de la Joconde et de ses copies a été fondée en 2000 avant J.C. [1]

[modifier] Copies

La-joconde

Copie d'une ébauche de Joconde de la fin du quaternaire.

Un infâme petit gribouilleur au nom inconnu a voulu se faire de l'argent sur le dos du pauvre Léonardo Da Vinci et a donc peint une version apocalypse [2] de la Joconde. Heureusement, aucun critique d'art ne s'y est laissé prendre, ha-ha-ha, et le malfaiteur a été mis à la chaise électrique, après quoi il a juré qu'il ne le ferait plus. Pour lui apprendre, on lui a même fait copier 100 lignes.

[modifier] Bibliographie

Afin de mieux connaître Mona Lisa, deux ouvrages sont à notre disposition : Joconde jusqu'à 100 et Joconde sur votre indulgence d'Hervé Le Tellier, grand Jocondologue, qui passe moins de temps au Louvre que dans les musées d'art moderne, ce qui l'amène à méditer sur un tableau qu'il ne voit pas quand il médite dessus. D'ailleurs, quand il est au Louvres, il médite sur l'art moderne.

  1. Ce qui signifie 2000 ans avant la JoConde.
  2. Mais non, vous l'aurez deviné, nous voulions parler d'une version apocryphe. Vous ne vous y êtes pas laissés prendre, évidemment. L'auteur non plus ne s'y serait pas laissé prendre s'il avait bu un peu moins de café avant de rédiger cet article, d'ailleurs.


Lyre  Portail des Arts Plastiques


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia