Jeu de l'oie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Pour ceux qui ne connaissent pas : il s'agit de faire avancer son H5N1 sur un chemin de 63 cases formant une spirale. On jette donc deux dés de 6 qui décident du nombre de cases à sauter.

Le but du jeu : arriver le premier pile-poil sur la case victoire.

Jeu oie.JPG

Le jeu a été spécialement conçu pour pouvoir caser le manuel d'emploi au centre du plateau de jeu.

[modifier] Actions spéciales

Attention, certaines cases entraînent des actions spéciales (dans le jeu traditionnel je ne sais pas) :

  • Avancez de 5 cases
  • Reculez de 3 cases
  • Avancez de 2 cases
  • Reculez de 4 cases
  • Avancez de 1 case
  • Rejouez
  • Passez votre prochain tour
  • Recommencez depuis le début
  • Fais trois fois le tour de la table en criant "vive les tagliatelles carbonara de chez Pasta Mano"
  • Prends ton pion, mets-le dans un préservatif, insère-le dans ton fion et va dans un centre de radiologie pour un examen du coccyx
  • Etc. etc.

Après la case victoire se trouve un chemin circulaire sans case spéciale, ce qui implique la possibilité que si vous ne tombez pas exactement dessus, vous êtes condamné à tourner en rond en attendant une victoire adverse. Si tous les participants entrent dans ce même cercle vicieux, vous êtes condamné à jouer à la mort. Le dernier survivant étant désigné gagnant.

[modifier] Variantes stratégiques

Bien sûr il existe de nombreuses variantes de ce jeu fort répandu.

C'est un jeu passionnant du début, à la fin (d'où sûrement son intérêt mondial). Il fait l'unanimité, référence incontournable des rôlistes, tout comme des bons ménages. Car malgré les apparences, ce jeu est bourré de stratégies.

[modifier] Stratégie d'avant-jeu

La première s'ouvre avant même le début du jeu, avec le choix de la couleur de son pion. Il est certain qu'avoir le pion bleu ne nous fera pas élaborer les mêmes stratégies qu'avoir le pion rouge. Le pion violet, par son esthétique remarquable, aura bien des avantages sur le pion jaune, qui lui a une prise en main exceptionnelle.

[modifier] Lancer de dé

Le jeu commence, place au second élément de stratégie : le lancer de dé.

On ne lance pas ses dés n'importe comment : doigté, prise en main, remuage préalable à un lancé calculé (atterrissage contrôlé, roulements orientés et point de chute précis). Et bien entendu, on comprend bien que la difficulté est double, puisqu'il y a deux dés à lancer, et que la probabilité d'obtenir le même nombre sur tous les dés s'en voit décrue d'autant. Le jeu de l'oie est un jeu d'habileté unique, les débutants mettront du temps avant de maîtriser ne serait-ce qu'un quart du lancer. Le jeu de l'oie est l'un des rares jeux de plateau où l'expert ne peut perdre qu'en daignant laisser sa place au hasard.

[modifier] Prise en main

Troisième élément de stratégie : la prise en main du pion.

C'est en grande partie sur ce point que se distinguent les différentes écoles de jeu de l'oie :

Prise par la tête 
Pour un basculement pendulaire, spécialité des pros du grand bond.
Prise par la taille 
On marche lentement mais sûrement (en ne masquant pas les yeux de la bête), spécialité des prudents et des fin calculateurs. Cette stratégie peu répandue permet en fait d'éviter beaucoup de cases dangereuses.
Prise par les jambes 
Le pas de course, illustré sur le plateau par les petits tapotements très rapides en avançant. Spécialité des bourrins, stratégie la plus répandue.

[modifier] Cases dangereuses et cases bénéfiques

Quatrième élément : cases dangereuses et cases bénéfiques.

Le calcul apparaît comme une compétence principale à mettre en avant dans ce jeu. Cela paraît simple de prime abord : on évite les cases dangereuses (passez, reculez, recommencez), on saute à pattes jointes sur les cases bénéfiques (avancez, rejouez, bouffez le bec du joueur vert).

C'est bien plus subtil que cela. Reculez de trois cases pourrait s'avérer intéressant dans le cas où il y à une case "rejouez" trois cases derrière. Si vous avez fait 6 pour atterrir sur une case, et que vous reculez de trois, vous atterrissez sur une case "rejouez", votre habileté remarquable vous permet de refaire un 6, et au final, vous gagnez 3 cases.

Passer son tour peut être très utile si vous êtes dans un groupe d'oies qui s'entrechoquent et que vous voulez prendre du recul pour mieux avancer ensuite. Enfin, la stratégie des petits malins : prendre la case "recommencez depuis le début" afin de doubler la durée de jeu, et donc le plaisir de tous.

[modifier] Approche finale

Dernière stratégie fondamentale : l'approche de la case victoire, aboutissement de toute une vie, porte de Saint Pierre, nirvana, sommet du Hohneck, orgasme... Les règles finement conçues veulent qu’on fasse un nombre pile poil sur les dés, pour atterrir sur la dernière case. Et gare à la case "recommencez depuis le début" qui généralement se trouve non loin de la fin.

Il faut imaginer 4 ou 5 oies, qui, continuellement, prennent de l’élan et se tapent le crâne contre une porte pour manger le pain qui se trouve derrière. Alors là on est bien embêtés... Que faire pour y arriver rapidement, pour ne pas s’embourber devant l’entrée du succès ?

Une méthode fut découverte au début du siècle par le club du troisième âge de Saint-Michel-de-Frigolet (Bouches-Du-Rhône)... Elle consiste à jeter les dés avec une habileté extrême, afin de jarreter les autres oies sur le chemin parallèle mais 30 cases derrière, et de pousser son oie sur la case victoire à l’aide du second dé. Il faut bien entendu que les oies ne tombent pas, c’est une manipulation précise que seuls les experts maîtrisent. Le jeu à été conçu en spirale spécialement pour cela.

[modifier] Jeu de l'oie et éducation

Ce jeu, par sa diffusion mondiale, contribue sans aucun doute à l’amélioration du niveau intellectuel global. Il permet également la formation d’un esprit stratégique et mathématique chez les plus jeunes, en plus de les sensibiliser à la patience, à la réflexion, et à la maîtrise de soi.

D'un point de vue techno-ludique, le jeu s'adapte indifféremment à un nombre arbitraire de joueurs de 1 à n, inculquant ainsi les valeurs de la vie en société par équivalence avec le jeu jouissif en solitaire. Les joueurs se voient également confrontés à la réalité de la sélection naturelle des oies par le jet de dé. Et que les victoires dans la vie, mêmes les plus improbables, n'exigent pas de savoir compter au-delà de 6, d'où la naissance de l'idée d' abstrait selon la formule : Plus\ de\ 6 = abstrait.

La plus grande prétention du jeu de l'oie néanmoins demeure son rôle de pont naturel vers un sport du même accabit, mais pour les vieux cons cette fois : la pétanque.


Rubik.png  Portail des jeux et jouets

Qu'avez-vous pensé de l'article "Jeu de l'oie" ?
 
24
 
9
 
7
 
2
 
2
 
9
 

Ce sondage a été créé le mai 8, 2007 12:35 et 53 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia