Jenlain

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Bonne bière qui se boit à froid et à sec, contre vents et marées, par devant ou par derrière. Bref, une bière flexible qui tient la route et l'estomac. Jenlain, comme un bon copain, elle s'appelle Jean ou lain ou l'autre.

[modifier] Particularités

  • Quand on a fini avec sa Jeanlain, surtout ne pas la jeter. La Jenlain constitue une gourde merveilleuse pour les soirées à bouches pâteuses. Avec son embouchure refermable, son verre ambré et sa solidité amicale, la Jenlain est une bière pour les hommes, les vrais.
  • Elle se boit à la paille ou au goulot. On peut se l'injecter, et si laissée trop longtemps au soleil, il est possible que la Jenlain se transforme en sucre glace, ce qui, ma foi, serait utile en cas de grève chez Maizena.
  • La Jenlain est la seule bière au monde fabriquée sans tuer de Chinois. Bière caritative, pas comme les autres.
  • Jean-Pierre Pernaut adorait la Jenlain, si bien qu'il lui écrivit le poème suivant: "Oh oui, oh non. Pourquoi. C'est si bon. J'encule, j'en viens. Jenlain virgule. J'essuie la goutte, je suis la bulle. Oh oui Jenlain."
  • On peut acheter la Jenlain au supermarché, au marché, chez marc, au super ou à Tesco.

[modifier] Histoire

La Jenlain fut inventée par un moine de l'abbaye de Bèsse entre l'époque médiévale sombre du XIème siècle et la révolution rouge de Bulgarie en 1965, environ. Les historiens se disputent toujours la date exacte de l'apparition de l'orme à pointe d'argent, la céréale à la base de nombreuses bières et l'unique ingrédient de la Jenlain avec la germe de blé, le houblon de tournesol et la farine de froment. On raconte que le moine de l'abbaye de Bèsse mourut avant même d'avoir pu gouter son invention; apparemment ce fut une crise cardiaque qui l'acheva et il fut découvert la main dans le slip alors que sa bière était en train de fermenter doucement dans un tonneau de la cave 1029.

[modifier] Recette

  • Prenez de l'orme à pointe d'argent. Mangez en le plus possible.
  • Attendez entre une heure et une heure et demi (pas plus) et vomissez l'orme dans un saladier propre.
  • Pendant que vous vomissez, battez avec votre main droite du houblon. (S'il essaye de s'enfuir, prenez le par les sentiments. Le Houblon est un être sensible aux traits féminins.)
  • Une fois que les blancs sont en neige, prenez en une poignée et jetez la violemment contre le mur.
  • Procédez à récupérer les jus, en accourant au mur avec votre saladier.
  • Frottez le houblon avec du blé et ne prêtez pas attention à leurs cris de plaisir confondus.
  • Sucez le bout d'un bâton de cannelle et en cracher un peu dans le mélange. Recommencer jusqu'à ce que le mélange prenne une couleur pourpre indicative de la réaction chimique qui s'y déroule.
  • Mettre le tout dans une cruche huilée et secouez sur un rythme de salsa.
  • Laissez reposer au frigidaire pendant une trentaine de jours.
  • Dégustez votre Jenlain froide et accompagnée de chips, préférablement un jour de Match du PSG, ou si vous êtes du Sud, de l'Inter.


Logo fines herbes.png  Portail de la Grande Cuisine

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia