Jean-Sol Partre

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Jean-Sol Partre (1905-2005) est le plus grand philosophe louchant depuis que René Descartes fantasmait sur le strabisme. Son premier louchage de plomb, L'être et le néant, constitue la base du rien du tout de la philosophie de l'après-guerre.

Fumant jusqu'à 42 paquets de Gitanes par jour, il aurait causé à lui seul le réchauffement de la planète et fut exécuté à Kyoto.

Il est l'auteur du canard Libération.

[modifier] La Jeunesse

Partre naquit dans le Harem d'un Pasteur protestant, ce qui déclencha la célèbre Loi de 1905 de séparation des harems et de l'État.

Élevé dans un gynécée, il crut jusqu'à 42 ans qu'il était le seul à avoir été doté d'un phallus, ce qui lui assura une confiance en soi disproportionnée.

D'après son autobiographie, les Maux, il gagna la Première Guerre Mondiale à lui tout seul, à 13 ans.

Élève à l'École Anormale Médiocre, Partre échoua brillamment l'agrégation de philosophie, et tout le monde s'est bien moqué de lui. C'est là qu'il rencontra celle qui allait devenir son égale, sa muse et son cendrier, Simone de Beaver, qu'il surnommait "Mon Castor" du nom de la luge qu'il avait quand il était petit.

C'est aussi là qu'il écrase Albert Camus au baby-foot, au flipper et à la marelle. Camus, bon sportif, fait remarquer que lui au moins ne louche pas.

C'est aussi là qu'il découvrit la philosophie allemande, les "3H" Edmund Husserl, Martin Heidegger et Adolf Hitler.

C'est aussi là qu'il développa les bases de sa thèse principale, "l'existentialo-cumshotisme". Sorte d'affirmation bouddhiste du soi via l'acceptation des excréments phalliques. Partre aurait participé au premier baptême de Simone de Beaver. Albert Camus aurait filmé le tout.

C'est aussi là que Partre hallucina les premières crevettes.

C'est toujours là que... non, c'est tout.

[modifier] La Guerre

Partre décida de lutter contre le nazisme en lisant Heidegger. Il fut un membre de la Résistance, n'hésitant pas à publier un traité heideggérien incompréhensible en 1943 qui mit fin brutalement à l'invasion allemande. Lettre et le Séant fut un immense succès car il était juste de la bonne taille pour caler les pianos.

[modifier] La Paix

Partre devient une mégastar de Saint-Germain des Prés, bien qu'il soit vraiment nul au saxo. Avec son copain Simon Bolivar il forme un couple, connu comme "Les deux Magots".

Il se tape aussi à peu près tout ce qui bouge, étant responsable à lui tout seul du baby-boom.

Il s'exprime alors sur tous les sujets, la politique, l'éthique, la chromatique quantique, la chirurgie esthétique et même comment vous devriez redécorer votre salon.

Dans le cadre d'un sommet de la paix, Partre aurait froncé les sourcils à plusieurs reprises, gêné par le trop peu de crudités lors du buffet d'entrée.

Il dénonce avec courage la dictature de JFK en vacances à Cuba.

Pendant mai 68, il monte sur un tonneau pour ne pas "désespérer Billancourt", qui n'en demandait pas tant.

Il est finalement lynché par une foule en colère. Et depuis, les Français, jamais contents, se plaignent de ne plus avoir de vrais Donneurs de leçon.

[modifier] L'Œuvre

Jean Sol Partre s'est toujours entièrement consacré à son œuvre... Il a notamment écrit La nausée, un livre à vomir... Puis Le mur en souvenir d'un mur contre lequel il aimait uriner dans son enfance. Puis L'être et le néant, son premier didacticiel multimédia interactif dédié à la manipulation de la viscosité. Puis, quelques années avant sa mort, il fit la découverte des mots, et il comprit que ces "choses" pouvaient l'aider à s'exprimer clairement... Il consacra donc un livre à cette découverte "Les Mots" où il expose l'orthographe et la démogogie des États-Unis d'Amérique.

Mais la réalité est bien différente, car Partre, comme tous les grands philosophes, Socrate, Bouddha ou Paris Hilton n'a jamais rien écrit, voyons !

[modifier] Théories

Jean-Paul Sartre, plus connu sous son joli surnom : "Jean-Sol Partre", dixit Boris Vian est l'auteur et le pilier d'un philosophie complètement ridicule consistant à dire "L'homme est conditionné par sa taille". D'où la maxime: "La taille précède l'existence".

Néanmoins, durant toute sa vie, Jean Sol Partre se sera défendu de parler des outils de reproduction humaine, déclarant même à St Paris St Cousin Germains des Prés qu'il ne parlait que de la taille totale.

Baudelaire a néanmoins écrit sur Jean Sol Partre: "Jean Paul Sartre louchait, c'est d'ailleurs cela qui lui a empêché de voir la vie en face". Et yoplaboum, dans ta face le bigleux.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Jean-Sol Partre" ?
 
54
 
71
 
53
 
29
 
48
 
66
 

Ce sondage a été créé le avril 2, 2007 06:33 et 321 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.

[[Catégorie:[[Catégorie:[[Catégorie:]]]]]]

wikia