Jean-Jacques Goldman

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Jean-Jacques Goldman est un enfoiré Français né en 17 à Leidenstadt.

Il a écrit pour quelques inconnus tels Celine Dion et Johnny Hallyday pour que ceux-ci l'aiment encore. JJG (prononcez Jijigé) reste un solitaire, il marche seul dans les rues qui se donnent, et l'on n'y peut rien.

[modifier] Famille

Comme toi, Jean-Jacques Goldman est né. Il s'agirait de l'enfant caché de ton fils. Il est marié à ta mère, de son surnom Natacha. Mais il ne nous parlera pas d'elle.

ATTENTION.... QUELQU'UN A MODIFIÉ CE TEXTE AVEC DES INSULTES.

[modifier] Jeunesse

Après des débuts chaotiques avec des instruments de musique, Jean-Jacques tourne le violon et le transforme en raquette. Il se lance dans le sport et s'inscrit à l'équipe Thai-Pong, un groupe Thaïlandais de joueurs de ping-pong, malheureusement, voulant être le premier, il se blesse et, lors d'un concert des Quo's décide de retourner à la chanson, c'est sa chance. Au lycée, lors d'un T.P. de chimie, il compose "Peur de rien blouse", un succès immédiat dans sa classe. Malgré tout, il continue à vivre ses cent vies, devenant tour à tour maçon (il construira quelques murailles) et vendeur de petits chapeaux à Marseille, et enfin, il s'associe avec Coluche dans la Restauration rapide.

[modifier] Premiers succès (enfin, échecs)

Complètement Démodé, JJG sort son premier album, malheureusement, monté à l'envers, celui ci donnera au final quelque chose de bizzare. C'est un échec complet : Goldman, sans un mot, se reconvertira dans le grand banditisme, et a à son actif quelques rapts. Pensant que la catastrophe vient de la pochette, il en change, passant du trop coloré vraiment moche au gris pensif, toujours aussi monstrueux. Pensant aller au bout de ses rêves (ces gens là sont minoritaires dans la société), et puisque personne ne veut l'emmener, JJG sombre dans l'alcoolisme et vide plusieurs fois la bouteille. Finalement désintoxiqué, il décide de boycotter les coiffeurs, c'est ainsi qu'en 1984, avec une coiffure à la Mireille Mathieu que Goldman se lance dans le cyclisme. Malheureusement contrôlé positif après s'être envolé dans l'Alpe d'Huez, il choisit un autre chemin, et avec sa petite fille il prend une longue route (Américaine) et s'en va un matin. Recherché par le FBI, il est retrouvé un an plus tard. En voyant le policier, il aurait déclaré : "Pas toi !". Durant l'enquête sur les rapts des années précédentes, les enquêteurs ne peuvent pas compter sur lui. Cependant, désormais plus loquace, l'idole des jeunes (comme il se fait appeler) parle de sa vie, laquelle est vécue par procuration, devant un écran, sandwich et bière à la main. Libéré car reconnu inconscient à cause de ses délires schizo-maniaco-psychotiques, son comparse, Maickeul Jhonnes sera lui, lourdement condamné. Le juge lui donnera une coiffure horrible, un clip monstrueux et des lunettes déjà dépassées... Se retirant de la vie et désormais argenté, l'homme en or et son gallois ouvrent un boulevard au nom du premier, une information longtemps restée confidentielle. De son côté, sa famille, délaissée depuis si longtemps attend que le monde change. Et ce qui devait arriver arriva : après un passage en public, 1987est l'année de la consécration : Goldman change la vie de ce tout petit monde. Victime d'un problème de vision, il perd toute notion des couleus, ne voyant que les nuances de gris clair et de gris foncé. Alors qu'il prenait le métro avec sa femme, laquelle fait des bébés toute seule, il rencontre Sirima et s'enfuit là-bas, non sans laisser quelques bouts de lui en chemin. Craignant d'être de nouveau recherché par le FBI, il se cache dans le thym et la bruyère. Malheureusement, en 1989 quelque part, quelqu'un le retrouve et le voila de nouveau condamné à chanter. Cet épisode lui laissera des traces. Il abandonne finalement la carrière solo un matin, après avoir veillé tard. Après avoir réalisé l'ampleur de sa bêtise, d'avoir abandonné la musique (personellement ça n'en était pas une), il se serait exprimé en ces mots : "c'est pas vrai!" ce qui lui inspira une de ses dernières chansons, aux paroles peu variées.

[modifier] Anti-capitaliste

C'est ainsi qu'il rencontre, toujours avec son dangereux comparse Jon's Carole, la fille de Frederic (dont le nom de famille ne sera jamais connu). En hommage au père de celle-ci, leur bande de mafiosos deviendra la FGJ (par dérision avec le FBI). Adeptes de la violence gratuite, ils se cultivent, apprenant ainsi à compter 1, 2, 3. Une nuit, méditant sur leurs actes manqués, ils se retirent 2 ans du monde de la violence, avant de revenir sur scène, cette fois-ci avec comme nom "Rouge". Ils décident d'exporter le Stalinisme de par le monde. Le secret est leur règle d'or, ainsi, à leur interrogatoire, ces frères ne diront rien et fermeront les yeux juste après. Suite à une querelle, ils se séparent un New Morning au Zenith et JJG reprend sa carrière solo.

[modifier] Dessinateur

La carrière de JJG est très singulière il est vrai. Ah oui, en passant, en 1997, il eut une bonne idée, alors qu'il courait sur une plage avec quelques hommes, il eut un doute et partit, de nuit, de peur que demain revienne encore. A force de courir, Goldman avait mal aux pieds, et se mit à regretter le temps ou avec Carole et Myk'eul. S'ils n'avaient pas été ensemble, ils n'auraient pas fait les 400 coups. Il se mit au dessin en 2001, aidé par un jeune venu de la ZEP. Arrêté aux volant d'une Mercedes car transportant quelque choses, il est de nouveau arrêté. Durant l'interrogatoire, JJG avoua qu'il voulait revoir le commissaire et le goût de ses lèvres. Finalement, Goldman est condamné à 10 ans d'arrêt de carrière, et redevient poussière. Il a récemment récidivé, plaçant quatre mots sur un piano (mots écrits avec plein de Fioritures).

[modifier] Conclusion

On peut voir l'influence de l'auteur à propos d'homosexualité refoulée, d'ailleurs l'auteur est un artiste, ce qui nous fait penser à l'homosexualité refoulée.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia