Jack Bauer la Brocante

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Searchtool.jpg Puisqu'il est évident qu'aucun d'entre vous n'aura le courage de lire ce machin jusqu'au bout, merci de donner tout de suite votre avis par le biais du sondage ci-dessous


Qu'avez-vous pensé de Jack_Bauer_la_brocante ?
 
410
 
171
 
37
 
96
 
323
 
25
 
71
 

Ce sondage a été créé le octobre 1, 2008 12:23 et 1133 personnes ont déjà voté.
JBintro.jpg

Deux personnages aux caractères bien trempés (et aux bottes bien trempées parfois pour Louis)

La grève des scénaristes hollywoodiens début 2008 a fait des ravages insoupçonnés. Si la plupart des séries se sont vues tronquées de plusieurs épisodes, celle qui a le plus souffert est la fameuse « 24 », superbement traduit en français par « 24 heures chrono » grâce à son sponsor officiel, La Redoute. On connaît le principe de la série : l’unité de temps est conservée : 24 épisodes d’une heure (avec les pubs) qui correspondent à 24 heures de la vie relativement mouvementée de Jack Bauer, patron puis ancien patron puis de nouveau patron puis plus patron de l’unité anti-terroriste de Los Angeles, familièrement appelée CTU.

Bref. Tout ça pour dire qu’en raison de ce sacrosaint principe de base des 24 épisodes par saison, la grève des scénaristes a forcé la production à purement et simplement annuler la saison 2007-2008. Et c’est bien dommage. Conscient de l’énorme succès à l’exportation des séries françaises, Kiefer Sutherland, qui joue Jack Bauer, et Robert Cochran, le créateur de la série, ont très vite contacté la direction de France 3 pour sous-traiter l’écriture du scénario de ce qui aurait dû être la 7ème saison.

Le patron de feue FR3 n’a pas hésité une seconde et a décidé de mettre toutes les forces vives créatrices de la chaîne au chevet de 24. C’est ainsi que Hector Glums et Antoine Dos Santos, ses deux scénaristes vedettes, ont réussi l’exploit de concevoir une histoire de 24 épisodes permettant non seulement de sauver « 24 » de l’oubli mais en plus de donner un nouveau souffle à cette série dont le concept semblait s’épuiser.

Hélas ! Pour de basses raisons légales et devant les risques d’émeutes de la part des scénaristes américains qui se sont sentis trahis et menacés par plus forts qu’eux, ce scénario est resté lettre morte. Heureusement, nous avons pu nous en procurer un exemplaire et nous vous le livrons tel quel, brut de décoffrage. Cela qui risque certainement d’attiser les regrets des fans qui n’auront pas d’images à se mettre sous la dent mais cela leur permettra aussi de rêver à ce qu’aurait pu être l’incroyable histoire de…

Jack Bauer la Brocante

Principaux personnages

Jack Bauer

Agent spécial torturé et tortionnaire, Jack Bauer n’hésite pas à employer les grands moyens pour parvenir à ses fins. Il faut dire qu’il n’a pas le choix puisqu’il ne dispose à chaque fois que de 24 heures et qu’à chaque fin d’heure il doit recevoir une balle, désamorcer une charge nucléaire trois secondes avant qu’elle n’explose ou se faire enlever sa fille.

Chloe O’Brian

Malgré ses origines irlandaises, elle a tenu près de 7 saisons et n’est pas encore morte. Mais peut-être que cela ne va pas durer… ou pas… Elle est en tout cas très forte en informatique.

Louis Roman

Familièrement appelé « Louis la Brocante » par le milieu, il cache derrière une apparente nonchalance une détermination qui n’a d’égale que sa témérité.

Maryvonne

On sait très peu de choses sur elle. C’est une femme. Elle a apparemment eu une liaison avec Louis mais va dans cette saison se rapprocher de Jack Bauer. Mais peut-être pour des raisons différentes de celles qu’on croit… ou pas…

Autres personnages

De nombreux autres personnages feront leur apparition au fil des 24 épisodes, et il y aura des surprises… ou pas…

Et par ordre de disparition à l’écran

Tony Almeida

Fidèle lieutenant de Jack Bauer. Il est mort. (En fait il est pas mort puisqu'il réapparaît dans la saison 7 de 24 et en plus apparemment c'est lui le méchant.)

ATTENTION SPOILER !!! oops, trop tard

Michelle Dessler

Fidèle lieutenante de Jack Bauer. Compagne du précédent. Elle est morte.

Nina Myers, David Palmer, Sherry Palmer, Edgar Stiles, Milo Pressman, Morris O’Brian, Ryan Chappelle, Kim Bauer

Morte, mort, morte, mort, mort, mort, mort, kidnappée

L’histoire

Soyons honnêtes, les deux scénaristes vedettes de France 3 n’ont pas eu besoin d’écrire toute l’histoire. Les américains avaient tout de même travaillé sur une ébauche des premiers épisodes. Ce n’est qu’à partir du 3ème épisode que Hector et Antoine ont eu les coudées franches pour laisser place à leur imagination débridée. Alors, c’est parti pour 24 heures de grand frisson... ou plus… Attachez bien vos bretelles, c'est une véritable course contre la montre qui s'engage.

JBmontre.jpg

Véritable course contre la montre (allégorie)

Day 7 - 8:00 a.m. – 9:00 a.m.

JBkim.jpg

"Mais pourquoi ils s'en prennent toujours à moi ?"

Jack Bauer reçoit un coup de fil de Chloe O’Brian. Kim, sa fille a été enlevée par des terroristes palestiniens qui ont placé des charges nucléaires à tous les points névralgiques des États-Unis. Ils ont également lâché dans la nature une version mutante sans vaccin connu du virus Ebola. Dans le même temps le Pape et le président des Etats-Unis, qui se rencontrent secrètement à Camp David pour organiser la commémoration du 100ème anniversaire de la mort de Baden Powell, sont sous la menace d’un missile à tête chercheuse lancé depuis Cuba par la Russie. On notera le gros engagement progressiste des scénaristes car le président des USA est ici une femme noire handicapée. Le Pape aussi d’ailleurs.

Sur ces entrefaites, Jack Bauer s’en fout. Il vient de passer 6 jours à sauver le monde et n’a pas dormi ni fait caca depuis 144 heures (sauf par tranche de 4mn30s pendant les publicités) et il décide de poser 15 jours de RTT sur les 34 658 qu’il a cumulés depuis que Martine Aubry a fait passer la loi sur les 35 heures. Il se rend donc à l’aéroport de Los Angeles (LAX pour les intimes) et achète un billet simple pour Voudray-en-Creuse (Tarn-et-Garonne), le village où réside son vieil ami de fac, Louis Roman, dit Louis la Brocante.

CHressort.gif Rebondissement final
8:59 a.m.
Au moment d’embarquer, Jack rate une marche et tombe sur la passerelle. Il saigne du nez, on se demande s’il va s’en sortir.


Fin du premier épisode

Day 7 - 9:00 a.m. – 10:00 a.m.

On retrouve Jack avec un coton dans la narine, coton aimablement fournie par Lisa, l’accorte hôtesse de l’air. Pendant le vol, elle se fera violer par 12 mercenaires mexicains dans les toilettes du Boeing 747 d’American Airlines. L’avion subira ensuite une tentative de détournement vers la Moldavie et risquera plusieurs fois l’explosion. Le steward Jean-Patou Patou parviendra à désarmer les terroristes en les paralysant à l’aide de son spray fixant pour cheveux fins et secs. Le commandant de bord et son copilote mourront d’une crise cardiaque à 20 000 pieds d’altitude. Heureusement, un enfant de 9 ans accro à Flight Simulator X parviendra à poser sans coup férir le Boeing à l’aéroport international de Cramoisi-sur-Cher (Tarn-et-Garonne), avec seulement 10 heures de retard sur l’horaire prévu.

Jack Bauer, qui avait pris plusieurs somnifères avant le décollage, se réveille au moment de l’atterrissage et passe la douane française qui en a vu d’autres. Notons au passage l’incroyable astuce des scénaristes. En combinant le décalage horaire, les heures de vol normales et le retard dû aux différentes péripéties, ils parviennent bien à terminer l’épisode à 10:00 a.m. alors que l’histoire s’est déroulée pendant 30 heures. Bravo Hector et Antoine, la France est fière de vous.

CHressort.gif Rebondissement final
9:59 a.m.
Au moment de sortir de l’aéroport, Jack hèle un taxi qui lui passe devant sans s’arrêter. Son téléphone sonne dans sa poche. On se demande s’il va l’en sortir.


Fin de l’épisode 2

Jour 1 de 10:00 (du matin) à l’heure de l’apéro

Au bout de la 3ème sonnerie, Jack répond.

Searchtool.jpg les dialogues de la version originale sont bien sûr en anglais, nous vous présentons ici la traduction française, aimablement fournie par Hector et Antoine.
JBmobile.jpg

Jack Bauer au téléphone (légende pour nos amis les aveugles)

Jack : Jack Bauer à l’appareil
Voix inconnue : Bonjour monsieur Bauer.
Jack : À qui ai-je l’honneur ?
Voix inconnue : Michael Scott, à votre service ! Est-ce que vous avez des problèmes d’isolation dans votre maison ? K by K propose en ce moment des promotions exceptionnelles sur les encadrements en PVC. Êtes-vous intéressé ?
Jack : Oui. Pouvez-vous me rappeler dans une quinzaine de jours ? Je suis en congé là.
Michael Scott : En congé, c’est, ça, toujours la même excuse bidon ! Comme si le patron du CTU pouvait être en congé ! Vous pensez que je vais croire une connerie pareille espèce de …
Jack : Mais je vous dis que je suis intéressé, mais je suis en France là et je peux pas venir au mag…
Michael Scott : C’est ça et moi je suis sur la lune pauvre con. Tu mérites même pas que je t’appelle tiens. Salut connard.

Et il raccroche.

Bien qu’habitué à la dure, Jack a du mal à encaisser. Il reste de longues minutes, prostré, fixant son téléphone, totalement incrédule. Heureusement, il est sorti de sa torpeur par un bruit familier. Celui du klaxon de son vieux pote Louis, ou du moins de sa camionnette. Chaude émotion des retrouvailles, les deux hommes se donnent l’accolade et se seraient bien roulé une pelle s’ils n’avaient été freinés par un réflexe viril de dernière minute.

Louis : Jack, il faut que je te parle.
CHressort.gif Rebondissement final
Heure de l’apéro moins une minute
Louis va parler à Jack



Fin de l’épisode 3

Premier jour de l’apéro à midi

JBvan.jpg

Surtout ne faisons pas de vanne facile sur le van (damned)

Dans la camionnette de Louis.

Louis : Les choses ont changé à Voudray-en-Creuse depuis ta dernière visite. Ça ne tourne plus rond. Le platane de la place de l’Église a été remplacé par un saule. Ils ont refait le bitume de la Rue Jean-Trougnon. Et le maire a décidé de repeindre la bibliothèque. Ils parlent même de décaler la brocante à la semaine du 10 juin au lieu du 3. Je ne sais pas si je vais rester dans le coin. Et toi, comment ça se passe à L.A. ?
Jack : J’ai perdu une trentaine de coéquipiers, été trahi par une vingtaine d’autres, dont ma maîtresse, ma femme est morte, ma fille a été kidnappée une soixantaine de fois, j’ai été viré, torturé, empoisonné, asphyxié, sodomisé, j’ai dû désamorcer plusieurs missiles nucléaires et j’ai un contrôle fiscal au cul. La routine quoi.
Louis : Je t’envie, espèce de planqué, va ! Hahaha !

Les deux hommes poursuivent leur route entre l’aéroport et le centre-village de Voudray-en-Creuse. Normalement, ça prend 40 minutes mais Louis a dû s’arrêter faire le plein et a préféré faire un détour par l’Intermarché de Gastou-lès-Limbes car ils vendent le gasoil à prix coûtant cette semaine. C’est dans ces cas-là qu’on se rend compte que l’action en temps réel permet de vraiment s’immerger dans l’histoire.

À midi moins deux précises, Louis gare son van gris en face du Café des Amis de Voudray. Une minute plus tard, ils entrent dans le bar quand soudain…

CHressort.gif Rebondissement final
Midi moins une
Maryvonne les attend au comptoir, l’air totalement désemparée...


Fin de l’épisode 4

Premier jour, heure du repas de midi (hors café et pousse-café)

JBmaryvonne.jpg

Quel secret cache-t-elle derrière cet air menaçant ?

On retrouve les deux hommes face à Maryvonne, toujours totalement désemparée (ben oui, pour vous il s’est passé une semaine entre les deux épisodes mais en fait pour l’action, on est juste après, il faut suivre sinon on s’en sort pas). Elle leur raconte : Josépha-Muguette, la fille du cantonnier, a disparu. La dernière fois qu’on l’a aperçue, elle traînait près du camp de romanichels qui vient de s’installer aux abords de la déchetterie du canton. Louis écoute d’une oreille attentive. Jack, qui ne parle pas le français, commande une omelette aux cèpes. Finalement Louis lui explique la situation mais préfère commander le plat du jour à 7€50 avec un quart de rouge.

Louis : La situation est préoccupante, Jack, qu’allons nous faire ?
Jack : Ah oui merde, ils ne prennent toujours pas la carte American Express ici. D’abord il faudrait que je passe à la banque pour changer mes dollars.
Louis : Mais non je te parle de la petite Josépha-Muguette.
Jack : Tu sais moi je suis en vacances là. Quand tu viens à Los Angeles, je ne te demande pas de courir après les terroristes.
Louis : Tu sais bien que tu ne peux pas échapper à ton destin. Remets moi un ballon de Côte, Roger
Jack : Bon ok mais après la sieste alors. Moi aussi, Roger, mais pas plus haut qu’le bord ! hahaha
CHressort.gif Rebondissement final
Juste avant le café
Roger le cafetier demande à Jack et Louis s’ils vont prendre un café...


Fin de l’épisode 5

Premier jour, du Café jusqu’au milieu de la sieste

Jack et Louis acceptent la proposition du tenancier. Ils boivent leur café en silence puis commandent un pousse-café, puis un autre. Jack se fait confirmer que le bar n’accepte toujours pas la carte American Express et Louis est obligé de payer l’addition. Les deux hommes repartent en camionnette et en zigzagant vers le domicile de Louis. Sans autre forme de procès, Jack s’écroule dans son lit pour une sieste bien méritée. Après hésitation, Louis fait de même.

CHressort.gif Rebondissement final
Juste avant le milieu de la sieste
Rien ne se passe. Et ça on ne s’y attendait vraiment pas.


Fin de l’épisode 6

Premier jour, du milieu de la sieste à la fin de la sieste

Gros plan sur le visage apaisé de Jack en train de dormir. Puis traveling latéral vers le radio-réveil digital à quartz gagné par Louis à l’Intermarché de Gastou-lès-Limbes en cumulant 45 000 points en moins de 8 ans de courses. 13:25 marquent les aiguilles. Puis déplacement de la caméra jusqu’à la chambre de Louis. Il semble que l’horloge de sa grand-mère retarde ; elle marque 13:19. On ne sait plus que croire. Le suspense perdure ainsi jusqu’à 13:59 (heure du radio-réveil). 5 secondes avant 14:00, Jack ouvre un œil.

CHressort.gif Rebondissement final
Fin de la sieste
Pataud, Le fidèle chien de Louis saute sur le lit de Jack.


Fin de l’épisode 7

Premier jour, Après la sieste et jusqu’à en gros 3 heures de l’après-midi

Roquetgazon.jpg

Le fidèle Pataud ne perd jamais une occasion de s'amuser avec les hommes

Surpris dans un demi-sommeil, Jack a éclaté la gueule du chien contre le mur de sa chambre. Quelques instants plus tard, il retrouve Louis autour de la table et d’un petit Calva.

Jack : J’ai repensé à l’histoire de la petite Joséphine-Muguette, il faut faire quelque chose
Louis : L’histoire de qui ?
Jack : Joséphine-Muguette, la fille du cantonnier !
Louis : Aaaah ! Tu veux dire Josépha-Muguette !
Jack : J’ai dit quoi ?
Louis : Joséphine-Muguette…
Jack : Mais ça n’a aucun sens !
Louis : Ben oui justement c’est pour ça je me demandais…
Jack : Je vais joindre Chloe au CTU et demander les images satellites de la région au moment de la disparition de la petite, on verra bien

À ce moment Jack Bauer sort son SmartPhone BlackBerry toutes options avec 3 heures de communications comprises dans le forfait, appels vers et depuis l’étranger et surtout 100 SMS gratuits. Cet appareil dernier cri vendu 999$ est compatible GSM, GPRS, 3G, 3G+, HSDPA et Wi-Fi.

Louis : Laisse tomber on n’a pas de réseau ici

Surpris mais plein de ressources, Jack sort alors de sa poche un téléphone satellite Iridium P9000 à 12 999$.

Louis : Laisse tomber on n’a pas de satellite ici. Tiens, tu peux utiliser mon téléphone.
JBtelephone.jpg

Après s’être fait expliquer le fonctionnement du cadran rotatif de son téléphone par Louis, Jack appelle Chloe O’Brian. Coup de chance, elle vient d’arriver à son poste.

Chloe : Alors, tu prends du bon temps mon salaud ? Tu m’appelles pour me foutre les boules ?
Jack : Trève de balivernes Chloe. J’ai besoin des images de la couverture satellite de Voudray-en-Creuse sur les dernières 24 heures, la petite Joséphine-Muguette à disparu.
Chloe : Qui ça ?
Jack : Joséphine-Muguette, la fille du cantonnier !
Chloe : Aaaah ! Tu veux dire Josépha-Muguette !
Jack : J’ai dit quoi ?
Chloe : Joséphine-Muguette…
Jack : Mais ça n’a aucun sens !
Chloe : Bon de toutes façons c’est impossible Jack, aucun satellite ne couvre cette zone. Louis ne te l’a pas dit ?
Jack : Hem… Bon OK pas de soucis on va se débrouiller… Attends on passe dans un tunn…
Le téléphone : CLANG
(les bruitages ont également été confiés à l’équipe de France 3)

Jack et Louis décident alors d’aller enquêter auprès des romanichels. Pour plus de sureté, Jack prends son 357 Magnum à balles perforantes. Louis de son côté, prend son Opinel. Un dernier Calva et ils sont partis.

CHressort.gif Rebondissement final
Aux environs de 3 heures de l'après-midi
On découvre que Maryvonne a espionné toute la conversation depuis la porte du jardin de Louis.


Fin de l’épisode 7

Premier jour, de environ 3 heures de l’après-midi à 5 heures pétantes

Pour Noël, il était ici prévu de proposer au public un épisode double. Cet épisode, qu’on peut qualifier de stand-alone car quasiment indépendant du reste de la série, peut-être comparé à un road-movie dans la même veine que « L’épouvantail » de Jerry Schatzberg ou « Paris, Texas » de Wim Wenders… Il conte le périple de Jack et Louis entre le domicile de ce dernier et le camp de romanichels. Normalement il y a en a pour 15 minutes mais Louis a dû effectuer plusieurs livraisons dans le cadre de son travail de brocanteur à domicile. Nous n’entrerons pas dans les détails du dialogue intense entre les deux hommes. Voici simplement le story-board de cet épisode qui aurait pu devenir culte :

JBmichelin.jpg
CHressort.gif Rebondissement final
Juste avant 5 heures pétantes
Un chien aboie, la camionnette passe


Fin de l’épisode 8 et puis aussi du 9 par la même occasion

Oulah ! Il est déjà 5 heures ! Qu’est-ce qu’on va foutre pendant une heure ?

Jack et Louis descendent de la camionnette et entrent dans le campement des « gens du voyage » comme on les appelle de façon condescendante. Les deux gadje comme ils nous appellent de façon condescendante ne sont pas accueillis à bras ouverts, c’est le moins qu’on puisse dire.

Manolo : Qu’est-ce que vous voulez ? On a déjà payé la taxe de séjour.

Jack Bauer est sur ses gardes.

Louis : On cherche Josépha-Muguette, la fille du cantonnier. Elle a été aperçue aux abords de votre campement avant de disparaître.
Manolo : Vous voulez dire Joséphine-Muguette ?

Jack Bauer glisse une main dans son veston.

Louis : Ben non pour le coup c’est toi qui te goures mon pote.
Manolo : De toutes façons ça me dit rien.

Jack Bauer sort un objet de sa poche intérieure.

Louis : Très bien. Merci et désolé pour le dérangement. Tant qu’on y est vous n’auriez pas des vieux trucs à vendre par hasard ?
Manolo : Justement vous tombez bien, on a quelques bijoux, des escarpins rouges et un déguisement complet de fille de cantonnier. Vous voulez jeter un œil ?

Jack Bauer se recoiffe avec son peigne.

Louis : Non c’est pas trop mon truc. Je fais plutôt dans le vieux meuble.
Manolo : Tant pis. Peut-être la prochaine fois. Au revoir comme on dit par chez nous.

Et nos deux héros de repartir tout marris vers la camionnette.

Louis : Alors, qu’en penses-tu, Jack ?
Inspecteur Charolles Jack : Les indices sont plutôt maigres.
Louis : Allons interroger le père de la petite. On verra bien ce qu’il a à dire.
Jack : OK. Mais on va bouffer d’abord.
CHressort.gif Rebondissement final
Merde il est presque 6 heures
Traveling brutal sur Maryvonne qui les a suivis en s’accrochant au pare-choc de la camionnette. Elle doit décidément cacher quelque chose.


Fin de l’épisode 10

18 heures à juste avant le journal de 20 heures

Pour la Chandeleur, il était ici prévu de proposer au public un épisode double. Cet épisode, qu’on peut qualifier de stand-alone car quasiment indépendant du reste de la série, peut-être comparé à un road-movie dans la même veine que « Les épisodes 8 et 9 de la saison 7 de 24 heures chrono » d'Hector Glums et Antoine Dos Santos ou « On bronze et on boit frais à Saint-Tropez » de Max Pécas… Il conte le périple de Jack et Louis entre le camp de romanichels et le bar-restaurant « La Vergogne » à Voudray-en-Creuse. Normalement il y a en a pour 15 minutes mais Jack qui a la chiasse depuis qu’il a atterri a dû effectuer plusieurs « livraisons » sur le bord de la route. Nous n’entrerons pas dans les détails du dialogue intense entre Jack et ses intestins. Voici simplement le story-board de cet épisode qui aurait pu devenir culte :

JBmichelin2.jpg

Un voyage intérieur qui laissera des traces à Jack

CHressort.gif Rebondissement final
L’heure du journal de Claire Cha-za-lala-lalaaaa-la, la-lala-lalaaa-la
Plus de papier, plus de journal et Louis refuse obstinément de prêter sa main. Jack arrivera-t-il à temps…



Fin des épisodes 11 et 12

Et sur cette action l’arbitre siffle la mi-temps

À mi-chemin de l’aventure, les scénaristes sont parvenus à atteindre un niveau de suspens jamais vu depuis la dernière fois où on a vu un suspens pareil. Les interrogations sont nombreuses. Qu’est devenue la fille du cantonnier ? Pourquoi Maryvonne cherche-t-elle à suivre nos deux héros ? Quel sera le plat du jour au café-restaurant « La Vergogne » ? Ont-ils du papier dans les toilettes ? Serez-vous capable de patienter assez longtemps pour connaître la suite ?

Searchtool.jpg Comme on est à la télé, il nous faut également réactualiser notre sondage d’opinion afin de savoir si le scénario continue de captiver les téléspectateurs. Merci à ceux qui ont tenu jusque là de bien vouloir donner leur avis, les 300 premiers pourront assister – si par chance cela arrive – au tournage de l’épisode 12 de la série et auront le privilège de serrer la main de Jack Bauer en personne.


Qu'avez-vous pensé de la moitié de Jack Bauer la brocante ?
 
246
 
25
 
18
 
32
 
37
 
284
 
5
 
7
 

Ce sondage a été créé le octobre 2, 2008 11:24 et 654 personnes ont déjà voté.

Reprise

Premier jour. De TF1, le 20 heures jusqu’à « y a quoi à la télé ce soir ? »

Tel un habitant du Darfour sur un toast au Nutella, Jack Bauer se précipite à l’intérieur du café-restaurant « La Vergogne ».

Jack : Where is the fucking bathroom damnit motherfucker, siil voû plè ?
Searchtool.jpg En raison du langage un peu trop fleuri de Jack, nous avons préféré pour cette partie de l’épisode conserver le texte en anglais, afin de ne pas choquer notre plus jeune public.


Henri Vergogne : Putain d’enculé de ta race de merde de connard de fils de pute de raclure de chacal pourri d’américain de mes deux. Tu crois que je vais te laisser utiliser mes chiottes alors que t’as rien consommé ?
Searchtool.jpg Because of the flowered language of Henri, we prefered for this part using french to avoid shocking the young black guys from the ghettos


JBchiotte.jpg

"Devine d'où je t'appelle !" (NDLR : la honte la taille du carré noir de censure)

La séquence qui suit est d’une violence terrible et nous en ferons juste un petit résumé car elle n’a finalement qu’un impact limité sur le reste de l’histoire. Disons qu’après que Jack l’eut forcé à bouffer son slip, Henri lui a obligeamment fourni les clefs des toilettes afin qu’il satisfasse à son besoin aussi naturel que répété pour lui cette dernière heure. Pendant ce temps Louis, qui connaît bien son ami et les effluves qu’il est capable de produire, a préféré s’installer en terrasse.

Et là en quelques minutes, les scénaristes parviennent d’ores et déjà à répondre à deux des questions que vous vous posiez à la mi-temps : le plat du jour est la blanquette de veau et il restait bien du papier aux toilettes. Nos deux fiers compagnons peuvent donc penser sereinement à la suite de leur épopée.

Et là donc, ils mangent.

CHressort.gif Rebondissement final
Rien à la télé, comme d’habitude
Traveling latéral vers la route, on devine Maryvonne, haletante, courir vers « La Vergogne ». Apparemment elle n’a pas réussi à s’accrocher plus longtemps au pare-choc du van



Fin de l’épisode 13

Bon il commence à se faire tard

Louis : Bon il serait peut-être temps qu'on continue notre petite enquête, c'est déjà l'épisode 14.
Jack : Crois-en mon expérience, il ne faut pas aller trop vite. Sinon tu te retrouves avec ton histoire terminée et encore 3 ou 4 épisodes à tourner et là je te dis pas le bordel.
Louis : En attendant, il faut qu'on aille parler un peu au cantonnier. Et je ne sais pas où il habite.
Jack : C'est quoi son nom ? Je vais me connecter sur le réseau de la C.I.A et on va trouver son adresse en trois secondes.
Louis : Il s'appelle Jules Bouheure. Mais si tu crois pouvoir te connecter à Internet dans le coin, laisse moi rigoler...
Jack : Comment on fait alors ?
Louis : Attends. HENRIIIII ! Il est branché ton Minitel ?
Jack : Ton what ???
Louis : Technologie française mon gars, on vous a pas attendu avec votre Internet pour surfer sur la haute technologie par chez nous.
JBminitel.jpg
CHressort.gif Rebondissement final
Le soleil se couchera aujourd'hui à 21h59
Louis, avec ses gros doigts, commence à taper sur le clavier du Minitel à la recherche de l'adresse du cantonnier.



Fin de l'épisode 14

Le soleil se couche donc, et dans une heure il fera nuit

JBtime1.jpg
3..........6...........1...............1..............ENVOI
JBtime2.jpg
bidibidibidibidibidibidibidibidibidi...tuuuuuuuuut
...tuuuuuuuuut...crzzzcrzcrzkckzrkckzzzkrczz
JBtime3.jpg
J......U.......L......E.......S.....ESPACE...V.......O........U..........H.....
JBtime4.jpg
Louis : Merde
BACKSPACE..BACKSPACE..BACKSPACE..BACKSPACE............
B.....O.........U.......H.......E.........U.......R.....FLÈCHE VERS LE BAS
JBtime5.jpg
V.........O.......U...D.......R
JBtime6.jpg
Louis : AÏE ! T'est con ou quoi ?
AY-EN-CREUSE RETOUR CHARIOT RETOUR CHARIOT RETOUR CHARIOT RETOUR CHARIOT...ENVOI
Jack : Voilà. Jules Bouheur, 6 rue des Barriques à Voudray. Dis donc ça me dit quelque chose ça...
Louis : M'étonne pas... J'habite au 4.
CHressort.gif Rebondissement final
Il fait nuit moins une minute
Jack semble légèrement courroucé d'avoir perdu une heure avec la technologie française.



Fin de l'épisode 15

Début de la vraie nuit jusqu’à une heure après le début de la vraie nuit

Malgré le rythme effréné du scénario, les deux esprits créateurs de France 3 semblent ici craindre de ne pouvoir boucler l’histoire à temps. Donc au lieu de proposer aux spectateurs les habituels épisodes doubles accompagnant les pérégrinations philosophiques de Jack et Louis, ils les transportent instantanément devant la porte de Jules Bouheur, le cantonnier, papa de la petite Josépha-Muguette. D’un autre côté, « La Vergogne » est sise au 8, rue des Barriques donc il eut été un peu stupide de prendre le van pour faire 15 mètres.

Jack : Nous y sommes. Vas y, sonne.
La sonnette : Toc-toc (© FR3 Limoges – Département Bruitage)
Une voix à l’intérieur : Qu’est-ce que c’est ?
Jack : Fais pas le malin, tu sais très bien pourquoi on est là. Ouvre ou j’enfonce la porte
Louis : Du calme Jack, je te rappelle que c’est sa fille qui a disparu.
La porte : iiiiiiiiiiiiiiii (© FR3 Nouméa – Département d’Outre-Mer)
Une voix sur le pas de la porte : Qu’est-ce que vous me voulez ?
Louis : Salut Jules, je savais pas que tu habitais là. Il paraît que ta fille a disparu.
Jules Bouheur : Ma fille ? Qu’est-ce que tu racontes ? Je l’ai encore vu cet après-midi accrochée à un pare-choc de van gris.
Louis : Alors là je te retourne la question : ? setnocar ut euq ec-tse’uQ
Jack : Attends Louis, laisse moi faire. Comment s’appelle votre fille ?
Jules Bouheur : Ben Maryvonne sacrebleu d’vindiou de poil !
Jack : Mais, qui est Josépha-Muguette alors ?
Jules Bouheur : Ah ça c’est ma petite-fille, toujours fourrée à droite ou à gauche en fonction de la majorité municipale, hahaha

Les deux hommes n’en reviennent pas. Ils sont depuis le début sur une fausse piste. Ils recherchent en vain la fille du cantonnier alors qu’il devait rechercher la PETITE-FILLE du cantonnier. Tout est à refaire.

Jules Bouheur : Mais toi mon gars, tu es qui ? Ton visage me semble vaguement familier
Jack : Vous m’avez peut-être vu à la télé, je m’appelle…
CHressort.gif Rebondissement final
Je vais me coucher dans une minute
Au moment où Jack Bauer va dire Jack Bauer, un cri de femme déchire la nuit.


Fin de l'épisode 16

Il fait trop sombre, je vois plus ma montre

Avouez qu’en commençant la lecture vous vous êtes dit : « pfff ça va finir en couille cette connerie ». Et bien maintenant que le suspens est à son comble, vous vous languissez de connaître la suite. C’est le moment rêvé pour un petit sondage. (Rassurez-vous, il est probable que ça finisse en couille tout de même).


Qu'avez-vous pensé de votre bite ?
 
71
 
196
 
21
 
52
 
16
 
42
 
8
 
43
 

Ce sondage a été créé le octobre 2, 2008 19:23 et 449 personnes ont déjà voté.


Mais reprenons le cours de notre odyssée.

Maryvonne : TAIS TOI JACK BAUER, NE DIS PAS TON NOM, JE T’EN PRIE !
Jack : Maryvonne !
Maryvonne : Mais non ducon. Je t’ai dit de pas dire ton nom, je ne t’ai pas demandé de dire que tu t’appelles Maryvonne.
Jack : Mais non j’ai juste éructé ton nom de surprise. Mais que se passe-t-il ici à la fin
Jules Bouheur : Jack Bauer ? Je savais qu’il me disait quelque chose !
Jack : Vous savez, la télé exagère toujours beaucoup les choses...
Jules Bouheur : Tu m’emmerdes avec ta télé. Jack Bauer. Nom de Dieu, si je m’attendais.
Maryvonne : Papa ne dis rien je t’en prie
Louis : Dites donc les scénaristes, ce serait sympa de me filer une réplique de temps en temps, on est de la même crémerie quand même
Hector Glums et Antoine Dos Santos : Voilà
Jules : Bon, on peut reprendre ? Il est temps de tout dire Maryvonne. No more secrets.

Et voici l’heure du fameux Discours de Jules, qui explique une partie du nœud de l’affaire à nos protagonistes effarés.

Jules : Tu te souviens de la Guerre des Étoiles, à la fin de l’Empire Contre-Attaque, |Darth Vador avoue à Luke Skywalker qu’il est son père. Et bien là c’est pareil.
Jack : Non ! Je n’y crois pas ! Tu es le père de Luke Skylwalker ?
Jules : Mais non triple buse ! Je suis ton père à toi.
JBcromwell.jpg

"Je ne suis pas ton père, Jack"

Jack : Mais c’est impossible ! J’ai déjà rencontré mon père dans la saison 6 de 24 ! Regarde, j’ai même une photo
Jules : Oui c’est ce qu’on a essayé de te faire croire. Mais ce n’est pas ton père, c’est un acteur qu’on a payé pour te cacher la vérité. Il jouait Dudley Smith dans L.A. Confidential. Pareil pour ton soi-disant frère. Son vrai nom est Paul McCrane, il jouait le docteur Romano dans Urgences et il avait aussi un rôle dans Fame, mais il était roux à l’époque.
JBpaul.jpg

"Et moi je ne suis pas ton frère, Jack

Jack : Mais alors… Le CTU, les trahisons et/ou les décès de mes collaborateurs, les bombes atomiques, les virus, les cascades, les enlèvements de ma fille, etc, etc… tout ça c’est faux ?
Jules : Oui. Franchement on espérait que tu t’en rendes compte plus tôt. C’est que ça commence à coûter cher ces conneries au bout de 6 ans.
Jack : Mais… Pourquoi ?
CHressort.gif Rebondissement final
Une minute avant que l’auteur de cet article ne comprenne lui aussi
pourquoi ?


Fin de l'épisode 17

Rrrrrrrrr pchhhhhhh… Rrrrrrrrrr pchhhhhhhh… (il va vraiment falloir trouver un truc pour les bruitages)

« Il y a 25 ans tu as eu un terrible accident de Solex. Tu es entré dans une vache près du carrefour de Goutsambe-Lès-Bouses. Les docteurs t’ont considéré mort cliniquement mais tu t’es battu comme un lion superbe et généreux. Moins de 6 ans plus tard tu t’es réveillé mais tu ne parlais plus qu’anglais, Dieu seul sait pourquoi. On a fait venir un interprète qui nous a expliqué que tu te prenais pour un agent secret américain destiné à sauver le monde. Le psychiatre a été formel. Il ne fallait en aucun cas te contredire. Heureusement je venais de toucher le tiercé dans l’ordre et j’ai pu financer cette comédie. On t’a envoyé en Amérique et on a payé tout le monde pour te faire croire que tu vivais la vie que tu t’étais imaginée. Au début c’était facile car tu étais dans une chaise roulante et à moitié aveugle et sourd, mais quand tu a commencé à recouvrer tes facultés, nous avons du faire un prêt chez Merill-Lynch pour continuer la supercherie. Par chance Hollywood s’est intéressée à ton histoire et a décidé d’en faire une série. Et ça dure comme ça depuis 6 ans. C’est la première fois que tu reviens en France et – tant pis pour les conséquences - je préfère tout te dire. Voilà tu sais tout. »

Jack Bauer est estomaqué par ces révélations. Arrive-t-il vraiment à y croire ? Il se retourne alors brutalement vers Louis :

Jack : Et toi tu le savais, espèce de salaud !
Louis : Ah mais alors non, pas du tout ! C’est quoi ces conneries ?

« Laisse-moi t’expliquer », poursuit Jules. « Étrangement il t’est arrivé exactement la même chose, Louis. En fait tu es né à Los Angeles. Par une extraordinaire coïncidence, ta personnalité s’est elle aussi trouvée altérée suite à un accident. Au lieu de devenir chef de la police de L.A. comme ton père, ton cerveau s’est imaginé que tu n'étais qu'un simple brocanteur. Et comme suite au choc tu ne parlais plus que Français, on t’a envoyé ici car ton père avait entendu parler de l’histoire de Jack. Ton amnésie est toutefois un peu plus partielle que celle de mon fils car tout en étant brocanteur, tu as résolu pas mal d’affaires criminelles dans le coin. »

Jack : Mais quel est mon véritable nom ?
Jules : Tu t'appelles Jacques Bouheur, Maryvonne est ta sœur
Jacques : C’est pour ça qu’elle m'a suivi pendant toute cette journée accrochée au pare-choc ? Elle me protégeait en fait !
Maryvonne : Oh tu m’avais donc vue… Viens m'embrasser frérot !
Louis : Euh… Et moi je m'appelle comment en vrai ?
Jules : Aucune idée. Allez, on va fêter tout ça à l'intérieur !
Fin de l'épisode 18

MOINS FORT LA MUSIQUE !!!

Voilà c’est fini. Les six autres épisodes concernent uniquement les festivités des retrouvailles et n’ont pas d’intérêt autre qu’anecdotique. Et ça tombe bien car les scénaristes de France 3 se sont mis en grève à leur tour et il n’était donc pas question de trouver une autre fin à cette histoire.

JBjulesetjack.jpg

Jules : Dis-moi, puisque Kim est pas ta fille tu me files son numéro, elle est bonne
Jacques : Ta gueule et souris à la caméra. Tu peux crever mon vieux je suis déjà sur le coup

Fin des épisodes 19, 20, 21, 22, 23 et 24, sauf les 5 dernières secondes.

Les 5 dernières secondes

CHressortALT.gif Rebondissement final
7:59:55 a.m.
Au fait, elle est où Josépha-Muguette ?



Qu'avez-vous pensé de Jack_Bauer_la_Brocante ?
 
142
 
194
 
38
 
13
 
15
 
13
 
23
 

Ce sondage a été créé le octobre 2, 2008 20:00 et 438 personnes ont déjà voté.

Minitélé.png - Au programme de la dÉ ce soir - Minitélé.png


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia