J'ai mis mon pied dans le broyeur

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Crunch.jpg
« Moi j'y ai mis autre chose... »
~ Sacha Guitry à propos ... d'autre chose

À vif, inséré tendineusement dans ce moment mouvementé, je suis exposé à la claire lumière de ma dérésistance. Constatations auto-autopsiques d'ostéotomies incrémentées sous les socs de l'arbre tournant faisant du plein de terreau distal des copeaux ostéo-cartilagineux : granularités morbides, concassements d'un pied plat polyangularisé, vaso-motriviciations à ecchymoses, œdèmes, phlyctènes, vésicules explosés, autant de cals mentaux qui solutionnent la discontinuité du diastasis du névrostéopathe ouvert par le levier du traitement sanglant de la chair tendrement, distantement, mécaniquement défrichée par les mâchoires rotantes — les jointures félûrées, craquelurées, edifissurées, monumentamorcelées et si effectivement persiflées par la mordante homéotéleutique raison issue d'un vortex de cortex.

Diagnostic

Je suis pulvérisé du nombril d'un conglomérat comminutif de facondes gutturo-tibio-péronéo-disjoncturales, d'abductions d'angle ombilique, et dans les brèves interfaces d'heureuse articulation entre les crêtes de blanc goguenard et de rouge sang sanguinolard, l'éclatant chiasme des fractures marginales contentionnées dans la matrice ligamentaire se chimérise, en subdivisions par subluxations, en tubercules par tubérations, en protéiformes par tropes informes, assaillante parataxe de saillies claudicaudales, zeugmatiques zygomorphèmes de mastication, musication, dessication de muccus de mustélidé, apogées des estafilades des petite et grande apophyses, désocclusions doublement spiroïdales du foyer fracturaire hélicoïdal, métathèses libératrices des liaisons en lésions béatrifiques lors de la naissance de la dent dans l'entremétatarse.

Traverses, transvasements, tranchées transversales, ces lésions tégumentaires par les anfractuosités sus-malléolaires, vestiges épiphysaires de tissu ostéo-malléable, sont les touches blanches immaculées d'un piano à cordes sectionnées. Pianote sur mon clavier subclaviculaire — l'ambitus de la douleur architectonique, arqué par les tendons extenseurs virtuoses, hypodiatonicisé par les élongations fasciculaires, chromatise ma syncopalgie chantante. Je me décompose, je me partitionne, je paie la note en liquides séreux, rigoles dans les imprimés de flûtes traversières, gouttières des joues latérales concaves et fossettes communes...

À ma Valentine maternelle

Posologie lyrique d'un anesthète de la pince bimalléolaire :

Recyclage vert.jpg
   
J'ai mis mon pied dans le broyeur
À toi ces auto-autopsies auto-lavantes

D'ostéotomies incrémentées sous les socs de l'arbre tournant Faisant du plein de terreau distal Un ruban de dentelles d'ostéo-cartilage


Granularités morbides, Concassements d'un pied plat rigide, Vaso-motriviciations à ecchymoses, Des diadèmes de phlyctènes et vésicules de joie explosent


Je tâte les solutions de discontinuité de ton oreille En ouvrier-orfèvre des boucles et colliers de ta chair Tendrement, distantement, Mécaniquement défrichée par mes mâchoires rotantes

   
J'ai mis mon pied dans le broyeur

Chantier de construction étiodynamique

Question.png
Saviez-vous que...
le médecin m'a promis repos et bains chauds ?

L'axe plongeant inter-tibio-péronier se déplace ; d'entre la paire antérieure de métatarsiens elle s'en va médier la paire postérieure. Dislocation du cou de Choppart, fracture de l'échine de Buyrten, décapilotade de décorticales enfilant des brochettes à garnitures tégumentaires et gaines tendineuses. Translation transversale de l'astragale sur le fil fracturaire d'axe bi-malléolaire, germination des points fixes de distortion intra-osseuse, calcanécroses à coups de hache par balance déficitaire en calcanéum, rides sarcastiquement infligées par le peigne métatarsien à apophyses viciées et obliquement boulonnées, patron de méta-persienne à haute densité ostéoporeuse...

J'étaye un pied dans la merde scapho-gléno-sustentaculaire. Invagination en valgus, innervation en varus, talusation en talus, abduction en adduction,

phallus antério-interne,

phallus postério-externe,

rétro-phallus spinal,

phallus fléchisseur in extenso — j'éjacule à la gloire de la blastochimerde, mes chevilles enflent dans cette immerdense, abrègement des absolutions en solutions synoviales prophylactiquement affranchiées...

Réalismation mystique

Pilon.jpg

Binarité sagittale du thalamus : un postulat facétieux du marteau-pilon tibial forgeant les semi-enclumes astragalectomiques énucléées, autant de raies fractuaires enculées jusqu'au plafond de la mortaise tibio-péronière. Je l'ai dans le cuboïde, un affaissement de la poulie astragalienne fait ulcérer la haie inter-osseuse en un ourlet cartilagino-spongieux corrélé par les désertions ligamentaires déférentes. La jambe apocopée forme une guillotine circonventriflexe dégoupillant la bille astragalo-rotulaire, enfonçant le plateau thalamico-plantulaire borné par les déconsolidations marginales tuberculaires taluriquement massives, granulairement amputées, innervées en grappes râpées puisant et s'épuisant dans le flux de sérum.

Je survole, hautain, les détails volatilement prosaïques. Ma stère charnelle, qu'on me réclame de part en part fractionnaire, je la tends entière sur un plateau d'argent à incrustations crucifiantes de bois saint.

La foi du broyeur,

croix de fossoyeur,

broie du croyant ascenseur.

Certains font de bonne grâce don d'un viscère, d'autres pèlerinent devant le crissant ossuaire, moi j'enfourne pieusement mon arche pédieuse dans le foyer broyant —

Ma piété pour quatre pieux et une bonne piaule calicineuse dans les cieux —

Mon pied — pitié — je suis pieux.

L'euphorie foraine

La masse embrayée s'aère, dans l'édentition en éventail métatarsien, de relents abhorrents, métabole entre une morsure dans la vie et la prise de son pied. Le produit traumaliturgique du chassé-croisé-broyé-émietté-pulvérisé, sporadié par la diaspora de sésamoïdes ratissés, se fait fertiliser par la pluie salvatrice de plâtre échancré et d'attelles de réduction de Destot consolidant les oasis calcifiques radio-opaques. Rachitique, je m'élève en foulant le scellement agrégataire des colombages indigents, puis dans les concavités demi-lunaires sous les plaines lombaires.

Ma base sustentaculaire, pilée, étagée, terrassée en variétés préhistologiques stratifiées, me fait piquer du nez vers mollusques et encéphalopodes, exquisant là une irruption dans le tissu spongieux, entropisant une improvisation de vasogenèse irrigatoire sous la poche convexe du cou-d'estropied crevée par l'émergence des émargements lamellaires ostéoclastiques multiplexés en fascicules irradiants d'explants pédieux.

0707 pieuvre.jpg
Bebe-pieuvre.jpg
   
J'ai mis mon pied dans le broyeur
Pieuvre humaine dansante

Je suis une foutue pieuvre Qui se brinqueballe à la tarentelle Où dans mes pieds sustentaculaires voltigent les petits n'enfants centrifugueurs


La cachexie tombe Je discerne l'épanchement d'encre noire Qui graduellement oblitère ma vue D'un ossuaire diaphysique de radio-opacité de tombeaula


Au moins personne ne pourra dire que ce sont des larmes de crocodile

   
J'ai mis mon pied dans le broyeur


Levure organique

Question.png
Saviez-vous que...
cet article appartient au tissu dévitalisé du stand-up comédon ?

J'essaie de me mettre debout en rampant.


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia