Insomnie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Insom01.jpg


2h00 du matin : Je tourne encore en rond dans mes pensées. Je dois me lever, manger peut-être mais je n'ai pas faim. Je dois lui régler son compte. Cette salope de Jeanne, je vais lui mettre le nez dans sa merde. Elle passera pas la fin de l'année dans le service. C'est sûr elle veut me piquer ma place. Elle est jalouse. Jalouse de mon influence sur Antoine de Ribaucourt. Mais moi, je suis, je reste sa secrétaire. Cette putain de Jeanne, je la vois bien qui lui fait les yeux doux, ses rapports tapés à la hâte, son zèle de gonzesse en manque, rien d'autre que des tentatives pour m'évincer de mon poste. Je vais la casser, la détruire. Mais comment ?


2h45 : Je viens de me forcer à avaler deux tranches de cake avec un café. Pas moyen de fermer l'oeil. Non, cette pétasse a décidé de me pourrir la vie. Je vais saboter son imprimante. Nan... Elle va venir m'emmerder pour imprimer ses conneries sur la mienne. De toute façon je peux pas, j'ai pas le temps. Elle va prévenir ces buses de l'informatique, ils vont venir réparer, je recommencerai. Ça va la miner. Lui bouffer le moral. Il faut qu'elle crève.

3h10 : Ah ! Je la maudis. Je vais lui jeter un sort ! Lui renverser mon café sur son clavier. C'est con... Non, je vais lui coller Rémi dans les pattes. Rémi Desgranges ! Elle va pas s'en remettre ! Rémi, le sous-fifre du directeur du personnel. Il va la fliquer, elle arrive toujours en retard. Et je vais lui véroler son ordinateur... Il me reste un document avec un virus sur une clef USB. Je vais lui coller ça dans son répertoire urgent. Hé oui ! Ma belle, je connais ton mot de passe.

3h38 : Faut que j'arrête de boire du café. De toute façon, ça change rien, je peux pas dormir. A cause de cette saloperie de Jeanne. Je la hais ! Je vais la casser pour de bon ! On va la ramasser à la petite cuillère.

4h20 : Je suis insomniaque chronique, c'est un fait. Mais quand même... Je vais pas me laisser faire. Quand je pense au fric que j'ai dépensé pour dormir ! La relaxation, une belle connerie ! Je reste allongée dans mon lit, je me détends, mais je dors pas. Toujours la même chose, au bout de 3 heures de relaxation je remue toujours mes pensées. J'ai tout essayé, tout... rien n'y fait. Salope de Jeanne ! Je vais la pulvériser.


[modifier] Le Café

Insom02.jpg

« Denise arrête de boire du café! ». C'est mon ex qu'arrêtait pas de me répéter ça. C'est vrai que 2 cafetières par jour ça faisait un peu beaucoup. Je me suis mise à boire du thé. Pareil. Pas moyen de dormir. Enfin... Au bout de 4 nuits je dors un peu, la fatigue sans doute. Et puis ça recommence. Pendant 4 ou 5 nuits.

Alors qu'est-ce que je faisais pour occuper mes nuits ? Je lisais. Qu'est-ce que j'ai pu lire. Il paraît que ça détend... Généralement les gens qui lisent avant de s'endormir, ça les aide. Moi non. Vous pouvez venir voir ma bibliothèque... environ 500 bouquins. De tout. Même des trucs hyper chiants, des rapports de l'UNICEF... Ou encore de la philosophie, Spinoza en latin ! Alors les romans à l'eau de rose, toutes ces idioties d'histoires d'amour, pas efficaces non plus... J'en lisais 3 ou 4 par nuit.

Après je me suis montée une petite salle de gym. La fatigue physique, pour vous envoyer au lit. Épuisée, je l'étais... mais de là à aller me coucher. Enfin je faisais des efforts. J'allais me coucher, après une bonne douche et un petit café. J'arrêtais pas de remuer. Toujours, toujours en train de ressasser mes pensées.

Francis, il a pas tenu le coup. Il m'a plaquée, cet enfoiré. C'est là qu'il s'est mis à m'envoyer des mails. Pendant un mois, il m'envoyait toujours le même : « Denise arrête de boire du café! ».

[modifier] La Déprime

Insom03.jpg

Moi, ça m'en a foutu un coup. D'abord j'ai arrêté de boire du café. Il fallait. J'avais encore cette illusion que je pourrais récupérer mon amant. Mais mon Francis s'était retrouvé une autre fille. Il était bel et bien perdu pour de bon. Alors là, je suis tombée bien bas. Mais pareil, je remuais toute cette histoire, encore et encore dans ma petite tête. En plus j'étais en manque... le café... j'étais à deux doigts de craquer.

Du coup, je me suis mise à fumer. Pour compenser. Je suis allègrement arrivée à 2 paquets par jour. La pire période ma vie. Je passais la semaine entière sans dormir. Le samedi, je m'effondrais. Et toujours cette histoire avec mon ex qui me trottait dans la cervelle. Je chialais toute la journée, je restais au lit, j'avais envie de rien, la déprime quoi. Et puis dans la matinée du dimanche, je m'endormais. Je passais le dimanche à dormir. Je me réveillais vers 20h00... et là, c'était reparti pour une semaine sans sommeil.

Insom04.jpg

J'avais mal à la gorge. Quand je suis arrivée à 3 paquets de clopes par jour, j'ai décidée d'arrêter. Je commençais à me remettre de mon échec avec Francis. Ça allait un peu mieux. Je me suis remise sur mon quotidien d'insomniaque, je me retrouvais. Mais le manque de la nicotine... Je me suis mise à manger, à dévorer. Ça été ma période cuisine. J'ai épuisé 4 livres de recettes, en 6 mois. J'étais bien contente en fait, je m'étais trouvée une occupation pendant la nuit. Du coup mon moral est remonté en flèche, ainsi que mon poids. Mais bon, comme je pesais 49kg pour 1,68m j'avais de la marge. Je suis quand même arrivée à 64kg ! En 6 mois !

[modifier] Les Problèmes Digestifs

J'allais mieux. J'avais réglé cette histoire avec mon ex, j'y pensais plus. Et même j'arrivais à dormir une nuit sur deux. Merveilleux ! (Ça y est Denise, tu vas pouvoir dormir comme tout le monde!) Une nuit sur deux je me faisais des petits plats, je suis passée à la cuisine antillaise. Et puis au bout de quelque temps, j'ai commencé à avoir mal à l'estomac, des aigreurs. Mes digestions sont devenues de plus en plus difficiles. J'ai recommencé à ne plus pouvoir dormir, j'avais trop mal.

Insom05.jpg

Je suis mise au régime. Mon combat, le poids. J'ai essayé plein de formules différentes. Mon obsession, maigrir. J'ai fait deux régimes à la suite sans véritable succès. J'arrivais plus à dormir. Mon estomac allait mieux, mes lourdeurs digestives aussi, mais j'étais préoccupée par mon poids. Ça n'allait pas assez vite. Mes pensées bouclaient là-dessus toutes les nuits. J'ai fini par jeûner. Je buvais de l'eau, je mangeais plus que des fruits. Tous les trois jours je faisais un repas normal. En définitive, je suis revenue à 51kg, ça allait mieux.

[modifier] L'exaltation

Insom06.jpg

Pour passer le temps je suis mise à bâtir des projets. A vouloir réaliser mes rêves. M'acheter un appartement, un grand. Evidemment gagner plus d'argent. Pour ce faire, je suis repartie en formation, secrétaire de direction. Personne ne pourrait m'arrêter. Et puis si tout allait bien me trouver un mec. Un homme, pas une tanche comme mon ex. Je mettais tout ça au point la nuit. Et puis pourquoi pas, avoir un peu plus d'ambition. Monter mon entreprise... du secrétariat temporaire ou à domicile. Sans parler d'un département de traduction. Oui ! Voir grand ! L'Europe, et pourquoi pas le monde entier !

J'étais excitée. Je dormais de moins en moins, sans m'en rendre vraiment compte j'ai recommencé à boire du café. Mes projets devenaient extravagants. Je venais d'obtenir mon diplôme de secrétaire de direction. Grace à l'appui de Rémi Desgranges, le directeur adjoint du personnel que j'avais "séduit", je suis devenue la secrétaire d'Antoine de Ribaucourt, le directeur financier. Tout allait pour le mieux. Maintenant mon cerveau fonctionnait à 110%, j'avais toujours de nouvelles idées. Je ne dormais plus que le week-end et encore quand j'en avais le temps. Je prenais des compléments alimentaires pour tenir le coup, j'étais dans une sorte d'exaltation excessive.

Insom07.jpg

Le jour j'étais absorbée par mon travail, mais la nuit ! La nuit, dans mon nouvel appart, tout était permis ! Je m'étais aménagé un bureau dans l'une des 4 chambres. C'était là que je mettais au point mes plans, que je peaufinais mes projets. Je faisais des études pour savoir la faisabilité, j'analysais les marchés, je lançais des recherches infernales sur 3 des mes ordinateurs portables. Sur les 2 autres je rédigeais mes rapports et construisais mes études financières. Il allait falloir convaincre les banques. J'étais virtuellement à la tête d'une multinationale !

C'est alors que je me suis mise à halluciner. En allant me préparer du café dans la cuisine, j'ai vu une ombre furtive dans un couloir. J'ai mis ça sur le compte de la fatigue. Et puis le lendemain je l'ai clairement vu. Un homme dans un imperméable noir. Il est passé dans la salle à manger, je l'ai suivi. Je ne l'ai pas retrouvé cette nuit là. La nuit suivante, il ne se cachait plus. Il est venu me voir dans le bureau. J'ai eu peur. Je me suis levée, j'ai pris une paire de ciseaux qui traînait et je me suis réfugiée dans un coin. Lui, il regardait les écrans des ordinateurs, il fouillait dans mes papiers. J'ai voulu atteindre mon téléphone mais il s'est redressé pour me déclarer : « Ça ne tient pas debout ces histoires... Vous faites fausse route. » Et là il a disparu, comme un fantôme.

[modifier] Le Stress

Insom08.jpg

J'ai commencé à angoisser. Je me suis prise une chambre à l'hôtel, je ne voulais plus rentrer chez moi. J'avais peur. Peur de le rencontrer encore une fois. Je suis allée chez le coiffeur, je suis blonde maintenant. J'avais toujours l'impression d'être suivie. Même au travail, je le sentais qui m'observait. J'ai fini par aller voir un médecin qui m'a expliqué que j'avais des hallucinations. Il m'a prescrit des somnifères et donné l'adresse d'un psychiatre que je ne suis pas allée voir.

Du coup, j'ai pris 3 semaines de vacances. Je suis rentrée chez moi, j'ai pris les somnifères et je me suis mise à dormir. Ma femme de ménage n'en revenait pas. Je passais mes journées au lit. Je lui ai payée un supplément pour qu'elle me prépare mes repas. Et j'ai dormi, dormi... j'avais jamais autant dormi de ma vie.

Quand j'ai émergé, j'avais la tête vide, mais j'étais reposée. Fini toutes ces histoires d'entreprise, de multinationale. (Denise, tu ne vas pas recommencer avec ces conneries...) Et je suis retournée travailler. C'est là qu'une autre horreur s'est installée. Et ce cauchemar s'appelle Jeanne. Je dois avouer qu'elle me stresse. Elle a profité de mon absence pour se faire une place auprès de mon patron. Mais je vais la pulvériser. Antoine de Ribaucourt était bien content de me revoir. Il m'a avoué que je lui avais manqué, qu'il pouvait pas confier n'importe quoi à Jeanne. Mais il a tout de même fini par me dire que "cette petite s'améliorait, qu'elle avait de l'avenir".

[modifier] Conséquence

J'ai repris ma vie d'insomniaque. Mais maintenant j'en profite. Je prépare le cauchemar de cette putain. Je vais lui pourrir la vie. Elle va plus en dormir de la nuit. Je vais la faire se retourner dans son lit, la hanter dans ses rêves. Je vais être son pire cauchemar. Elle va devenir insomniaque, elle aussi. Elle va pas s'en remettre. Il faut qu'elle dégage !

Oui, maintenant je profite de mes nuits, j'élabore le venin qui va mettre à bas cette vipère. Et quand j'en aurai fini, je vais faire mes plans pour évoluer, pour être la secrétaire du PDG. Le secrétariat de la direction financière ne me mérite pas, je vaux mieux que ça !

J'ai encore de belles nuits devant moi, c'est moi qui vous le dis.


Aiguille.png  Portail de Mes Deux Seins

Qu'avez-vous pensé de Insomnie ?
 
18
 
10
 
7
 
3
 

Ce sondage a été créé le mai 28, 2012 12:08 et 38 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia