Informatique

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Ce qui est bien en informatique, c'est que même quand tu travailles bourré, tu continues toujours d'écrire droit. »
~ Un informaticien sobre il y a encore 3 heures.

L’informatique est un univers peuplé de démons, de zombis, de haricots et de coquillages.

[modifier] Genèse d'un vocable

Informel nous a légué sa racine "informe", qui a formé au cours des décennies passées le mot informatique. Selon certains milieux généralement bien informés (et dans les choux le reste du temps), le mot aurait pris naissance dans les locaux d'un fabricant de calculatrices perfectionnées. Ali Béhem, l'un des collaborateurs, répondait invariablement aux salutations par la même blague pesante :

— Salut, en forme ?
— En forme de quoi ?'
— En forme-à-ticien !

Les plaisanteries des informaticiens ne sont pas toujours super fines mais sachez aussi qu'on les fait bosser dans des conditions assez tendues.

[modifier] L'informatique, c'est quoi

Contrairement à ce qui avait cours dans les siècles passés, l'informatique aujourd'hui désigne principalement l'ensemble des lois qui régissent l'interaction entre un être humain et une machine surnommée vulgairement ordinateur (fourbi réalisé au moyen de circuits logiques gravés dans du silicium en train de réchauffer l'atmosphère à ses côtés) ayant pour but ultime : exécuter systématiquement l'inverse des demandes de l'utilisateur (voir finir par un magnifique plantage après avoir subtilement fait croire que l'utilisateur était le maitre de la situation).

C'est une science occulte comprise uniquement par des initiés de la secte des développeurs.

[modifier] Comment fonctionne l'informatique à l'intérieur dedans

C'est très simple. Dans le boitier central, deux types de radiateurs sont chargés de maintenir une température agréable. Ce sont :

  • le processeur
  • le jeu de puces

Le problème est que si on les laisse installer le climat tropical auquel ils aspirent, il s'installe conjointement une ambiance de laisser-aller qui les conduit à glander, selon une pente naturelle assez compréhensible par ailleurs. Il faut donc ventiler le boitier en aspirant l'air intérieur de manière à compenser l'aspiration au farniente des composants. Le processeur et le chipset, s'accusent alors mutuellement de ne rien foutre, mus par le ressentiment abominable d'avoir à pédaler dans la choucroute sans résultat palpable à cause de l'autre, là.

Il s'ensuit un transfert d'information rapide (ou pas) et intense entre ces deux entités, qui est mis à profit par l'astucieux concepteur de systèmes informatiques. Ce dernier n'a plus qu'à raccorder le clavier et l'écran quelque part sur la ligne de bus qui assure la liaison entre nos lascars, si occupés à s'engueuler qu'ils ne s'aperçoivent pas qu'ils font le boulot des autres. Par précaution, ce bus travaille en temps discordien afin d'empêcher les organes qu'on y branche de se liguer et coordonner une action en vue de renverser leur programmeur. On bénéficie ainsi d'un traitement fiable et du transport gratuit des données.


01   Portail de l'Informatique


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia