Informatichien

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« L'informatiche est l'avenir de l'homme, comme la roue pour la mécaniche, sale bête. »
~ Louis Aragon à propos de son fidèle compagnon.

[modifier] Informatichien

Image de l’informaticien généralement véhiculée par la masse. Situé à la pointe de la technologie il contribue à façonner la vie de demain, jour après jour, après jour, après jour. Coup de projecteur sur la profession du XXIème siècle et l’Homme qui l’anime.

[modifier] Général

L’informatichien comme tout homme est rempli de contradictions jusqu'à ras bord : il maitrise des pans entier de la science mais n’a pas encore découvert le peigne. En général il aime porter des pantalons amples à l'aise (e.g treillis citadins), une chemise à carreaux et des souliers de cuir discrets et inusables. Il se différencie de l’expert Informatichien (également connu sous le nom con(in)sultant) qui lui arrive à niquer grâce à son style high-tech et raffiné. L'expert lui envie toutefois la technique secrète du CPT, le coup de pied technique.

[modifier] Buts poursuivis

L’informatichien a de nombreux objectifs. Les multiples et fortes personnalités qui se cachent derrière ce terme générique poursuivent des buts divers dont quelques uns seront cités à la fin de cette section. Mais un seul leur est commun : l’annihilation totale des « commerchiots ». L’informatichien hait les commerchiots comme les écologistes le papier cul. Je ne reviendrai pas sur les sources de cette haine ancestrale et l’expliquerai de manière concise et claire grâce à une citation du grand maître sino-japonnais Lao Laviyon : « La vie n’est qu’un yin et yang qui tourne, tourne et retourne jusqu’à vomir ».

[modifier] Quelques objectifs mineurs poursuivis par des informatichiens majeurs

  • Passer du concept à la réalité ( e.g les céréales qui croustillent même dans la cervoise tiède).
  • Arriver à sur-survivre dans la matrice et se délester de son corps devenu inutile.
  • Supprimer les commerchiots.
  • Programmer un robot pour travailler à leur place.
  • Inventer un clavier avec éjecteur de miettes.
  • Détruire les commerchiots.
  • Redéfinir les concepts du beau et du bien.
  • Appliquer le concept de la parité homme/femme à leur profession.
  • Annihiler les commerchiots.
  • Devenir Bender.
  • Redéfinir les concepts de réveil et de matin.
  • Unifier les Unixiens et Windowsiens : encore une guerre intestine qui empêche l’unification du troupeau global en gaspillant des énergies considérables. Schéma de dissension que l’on retrouve couramment, vous pouvez voir ou revoir les chefs-d’œuvre du septième art pour plus d'explication : « La guerre galette contre crêpe chez les Bretons », « Ils sont partis sans dire au revoir, salauds ! » ou encore « Quintessence du bidet d'or en déliquescence ».

[modifier] Reproduction

La vie sexuelle d’un informatichien est fournie et intense. Elle est ponctuée de quelques périodes d’abstinences propices à la régénération physique et mentale dit : le repos du guerrier (ou de la guerrière). Souvent lorsque vous croisez un informatichien, il est en période de repos, mais n’oubliez pas que ce n’est que le calme après la tempête. Un long calme après une courte tempête. Il est très difficile d'observer un informatichien s'accoupler : beaucoup de sociologues s'y sont cassé les dents creuses.

[modifier] Environnement

L’informatichien est sans conteste un homme urbain, ça veut pas dire qu’il est poli mais c’est plutôt qu’il habite dans les villes. Discret, il pratique le mimétisme à merveille lors des rares sorties qu'il effectue pour se nourrir. Cette vérité peut être contredite dans certains cas souvent quand il a ingurgité trop de boisson de feu où il devient complètement inhurbain c’est à dire pas poli du tout. Il pousse alors des cris brutaux et sans concession :

  • « Je chie sur Windows ! Je chie sur ces salopards de commerchiots et je chie sur ta mère ! »
  • « Pourquoi tu pars connasse ! »
  • « Expert ? Mon cul ! »
  • « Une pinte ! Donnez moi une pinte ! »

L’antre de l’informatichien se développe souvent de manière inversement proportionnelle à son antre virtuelle, mais l’informatichien s’en fout, l’informatichien sait. Notamment que le monde virtuel pèse plus que les basses promesses offertes par la vie matérielle dite « conventionnelle ». L’informatichien est un homme Libre : un vrai poisson dans l’Internet.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia