Incendie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Un incendie est une réaction de connerie non maîtrisée dans l'espace et dans le temps.


Incendie-band-white.jpg
Axiome de l'incendie


Axiome définitif: un incendie est une réaction physico-chimique qui se développe lorsque plusieurs primates de la même espèce profèrent la même connerie dans un lieu de surface limitée. De cette loi on déduira immédiatement que les incendies sont:

  1. Très courants en permanence.
  2. Encore plus fréquents à certaines périodes.
  3. Fort destructeurs.
  4. Autofertiles (un incendie peut en allumer un autre).
  5. Difficiles à éteindre.


Incendie-band-white.jpg
Les situations incendiogènes


L'exemple type de la situation incendiogène est la campagne électorale. Pendant les périodes de campagne, le risque est tellement élevé que les incendies peuvent se répandre même par le biais de la télévision, d'internet ou du café du commerce. Le paroxysme est atteint le jour des élections et surtout lors de la soirée électorale qui en est la conclusion. Paradoxalement, les incendies s'étouffent tout seuls dans les jours qui suivent par un mécanisme encore mal élucidé.

Un peu de physique


Trois grands types de processus physiques entrent en jeu dans la génération des incendies [1]. Les plus grands incendies ont souvent vus la combinaison des trois types de réactions, l'une entretenant ou initiant l'autre.

  • Deux conneries de même type et de signe opposé (C+ et C-) mises en présence s'annihilent avec une brusque libération d'énergie:
 1 mole C^- + 1 mole C^+ = a*E_i
avec Ei: énergie incendiogène libérée, a: constante dépendant du type de connerie.
  • De façon surprenante deux conneries de même type et de même signe produisent parfois une réaction analogue:
 1 mole C^+ + 1 mole C^+ = a*E_i
Cette réaction est beaucoup plus instable et imprévisible que la précédente. Il s'agit d'une réaction en chaîne non radioactive.
  • La réunion d'une masse critique de connerie radioactive (C^R) dans un lieu confiné produit une réaction de fission très exothermique:
 C^R = K^R + a*E_i^R
K^R est la Konnerie fille, elle même radioactive, a la constante d'efficacité de désintégration radioactive, E_i^R l'énergie incendiogène radiée.


Incendie-band-white.jpg
Les grands incendies de l'histoire


  • -13 700 000 000 : Incendie du vide lors de l'élection du Big Bang.
  • 0000 : Incendie de Jérusalem suite aux élections du messie: on fait une croix sur les espoirs humanistes des palestiniens.
  • 622 : Inflammation spontanée de l'Ayatollah Khomeini : croyant cuire des côtes de شاه (Shah), il découvre qu'il grille des côtes de porc. C'est l'Hégire, début de l'ère musulmane.
  • 1110 : au Moyen-Âge, on disait un cent dix et non mille cent dix pour l'an 1 110, d'où la confusion passéistes entretenue par certains auteurs, même sur la sencyclopédie. Disons le une fois pour toute : il n'y a pas eu d'incendie en 1110.


Incendie-band-white.jpg


  1. Physique de l'incendie, Jean-Charles Carnot, in Histoire de la connerie, ed. Technipe, 278pp., 1987.


691px-Pi-CM.svg.png  Portail des Sciences sérieuses

Qu'avez-vous pensé de l'article "Incendie" ?
 
1
 
2
 
15
 
1
 
2
 
5
 

Ce sondage a été créé le avril 7, 2007 14:04 et 26 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia