Homme de Cro-Magnon

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher


L'Homme de Cro-Magnon vivait à une époque tellement reculée que même nos grands-parents ne l'ont pas connue. Il n'avait pas encore inventé la gazinière, et les téléviseurs ne captaient aucune chaine, ce qui fait qu'il n'en achetait pour ainsi dire jamais. À tel point que les marchands de téléviseurs étaient obligés d'exercer une autre activité pour subsister, ce qu'ils réussirent brillamment puisque leur espèce s'est perpétuée jusqu'à nous.


[modifier] Origine

À l'origine, l'Homme de Cro-Magnon venait d'ailleurs (sinon, ça serait pas l'origine). Selon Alain de Caux («La vie d'Edgar de Contre, avec deux bouts au chien»- Ed Lamy de Trentant), il se pourrait même qu'il vienne de loin, parce qu'une telle puanteur des pieds, ça ne s'attrappe pas en buvant du Martini (Le bon maitre est aussi un de nos plus grands experts en Martini). Alain Decourt, qui en connait aussi un rayon en odeur de pieds, pense qu'il venait probablement de Belgique, puisqu'à cette époque, on pouvait passer de Belgique à Cro-Magnon sans traverser la Manche. Aujourd'hui les spécialistes s'accordent à concilier ces deux positions extrèmes en affirmant que l'homme de Cro-Magnon venait juste d'à côté, mais en faisant un grand détour, parce qu'Euclide n'avait pas eu le temps d'inventer la ligne droite.


[modifier] Biotope

Rillettes1.JPG

Exemple d'art Rilletal - Musée des Arts Primitifs - Paris

L'Homme de Cro-Magnon habitait des grottes froides et humides, obscures, dans lesquelles il pouvait s'abandonner à des turpitudes inouies à l'abri des regards indiscrets. Pour se nourrir, il chassait le sanglier migrateur. Les sangliers passaient par Cro Magnon deux fois par an, en troupeaux innombrables dans lesquels le chasseur habile et rusé se servait abondamment. Pour conserver cette nourriture, il confectionnait des monceaux de rillettes, et le reste de l'année, il glandait. Pour meubler les longues journées où il n'avait rien à faire (les turpitudes inouies, ça fatigue beaucoup), il s'entrainait à sculpter les rillettes de sanglier en formes de sanglier, afin de ne pas les confondre avec la confiture de mures, qui avait la même couleur dans l'obscurité de sa grotte. Il atteint rapidement une grande maitrise dans cet exercice qu'il élèva au rang d’Art Rillettal.

Plus tard, quand un bouleversement climatique fera disparaître les sangliers migrateurs, il tentera de les dessiner sur les murs de sa caverne, peut-être au cours de rites magiques destinés à les faire revenir, mais ces tentatives maladroites ne donneront pas l'effet escompté : parmi tous ceux qui ont admiré les innombrables sangliers migrateurs de la grotte de Lascaux, presque tous y ont reconnu des animaux exotiques, des gazelles, des rhinocéros, des ours blancs, des lamas, des bonzes, mais jamais des sangliers! Ce déclin artistique du à la pénurie de rillettes constitue l’Art Pas-Rillettal.

[modifier] Héritage

L'Homme de Cro-Magnon a développé à l'infini les moyens de tirer parti du sanglier («Dans le sanglier migrateur, tout est bon!»). Il fit du boudin avec son sang, et du bouillon avec les os. Dès qu'on était treize à table, on sortait le bouillon et le boudin et on célébrait le sacrifice du Sanglier. L'invocation rituelle « Buvez car ceci est ma chair, mangez car ceci est mon sang» pourrait avoir des prolongements actuels.
Bien que le tissage ne fût pas encore maitrisé, Cro-Magnon pratiquait déjà la peinture sur soi, mais préférait la peinture sur autrui. C'était d'ailleurs souvent des peintures cochonnes. Il ne faudrait pas en déduire qu'il inventa le maquillage, puisque ces dessins n'étaient pas destinés à rendre les femmes désirables, mais à rendre le copain ridicule, et de faire rigoler les filles. Car il avait déjà établi la première loi de la dragologie : «Femme qui rit, femme à lunette», ce qui est d'autant plus méritoire que la rime n'aide pas beaucoup et qu'en plus les lunettes n'étaient pas encore inventées, même le siège des WC n'en portait pas !
Malgré les ardentes recherches de MacLarinett et de ses élèves, on n'a trouvé aucun indice suggérant que Cro-Magnon ait inventé l'astrologie chinoise. À l'extrème rigueur aurait-il pu apporter sa pierre dans l'élaboration d'une sorte de cassoulet, mais sans haricots ni boite en fer.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia