Guy Carlier

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Votre texte
est plate.


Le capitaine bonhomme
s'est endormi...
Capitaine Bonhomme s'est endormi.png
Vite, quelqu'un aidez le capitaine !
« T’as maigri, non ? »
~ Gilbert Montagné à propos de ses poignées d’amour
« Attaque ! »
~ M.O.F. à propos de Paf le chien
« Y a un peu plus, je laisse ? »
~ Le boucher à propos de Guy Carlier

Guy Carlier est un célèbre mannequin anorexique tricolore connu et reconnu pour son altruisme à l’égard des has-been du star-system francophone.

[modifier] Biographie

Guy Carlier est né un jour et a eu une enfance. Puis il a grandi, mais souffrant de dyslexie chronique (il confond hauteur et largeur). Il a passé son enfance à la ferme où il est élevé au maïs jaune et au graillon de porc. À 3 ans déjà, le petit Guy pesait son demi-quintal. Sa croissance prend un tour anarchique, bien aidée en cela par une surconsommation morbide de cochonneries alimentaires, et par un régime draconien : beurre/foie gras/saindoux (tout dans le même sandwich).

C'est alors qu'il est repéré par George Lucas pour interpréter le rôle de Jabba The Hutt dans la première (ou deuxième cela dépend de quel point de vue on se place) trilogie de Star Wars.

Après son court passage à Hollywood, il revient en France où il devient un opportuniste notoire au service d’un marchand d’armes bègue. Il prend un jour la plume afin de coucher sur le papier les réflexions transcendantales que lui inspirent ses mornes soirées télévisuelles.

Et là, c’est le drame… Le maillet lui tombe sur la tête. Yannick resta impassible, face à tant de volupté.

[modifier] Carrière radiophonique

Repéré par les cadors du P.A.F. (Pourriture Anale Française), il commence une carrière mirifique à la radio sur France Inter auprès du sosie de Charles Trenet, en plus niais, où ses saillies drolatiques font le bonheur des frustrés de la célébrité usurpée par manque de talent.

Ses chroniques matinales au ton acidulé, tenant lieu et place d’érections qu’il est incapable d’avoir (ça fait trente ans que ce monsieur n’a pas vu son sexe, il faut le comprendre aussi), ne sont pas sans évoquer la verve littéraire de Pierre Desproges, en moins rigolo.

Pervers sexuel dans l’âme, il manifeste une admiration sans borne pour les laids, les cons, les moches, les cruches, les faces de bidet et les incultes qui pullulent à la télévision française.

[modifier] Carrière télévisée

De plus en plus reconnu par ses pairs ; alors que son père, lui, ne l’a toujours pas fait (reconnu, je précise), Guy Carlier monte rapidement les échelons de la hiérarchie audiovisuelle pour finalement atterrir aux côtés de Marc-Olivier Fogiel, le roquet de France 3.

Là, il se montre sous un nouveau jour puisque le téléspectateur médusé pourra assister en direct à l’aplatissement (au sens figuré, les lois de la physiques sont ce qu’elles sont) de monsieur Carlier devant ses idoles de toujours : Nicolas Sarkozy et Bernadette Chirac, entres autres.

Sa conversion au mouvement écologique y sera également patente puisque les connaisseurs reconnaîtront son sens aigu du recyclage de ses anciennes chroniques éditées chez je-ne-sais-plus-qui-mais-en-même-temps-je-n’ai-pas-envie-de-leur-faire-de-la-publicité.

[modifier] Carrière littéraire

Fait notable, il est amusant de constater que la photo en quatrième de couverture de ses ouvrages est un vibrant hommage au savoir technologique français puisqu’il y paraît avoir 50 kilos de moins qu’au naturel alors que l’usage de Photoshop n’est pas a priori une spécialité du personnel de France Inter.

[modifier] Fin de carrière

Dépourvu d’âme, Guy Carlier ira un jour en enfer sauf si Dieu décide d’accréditer la thèse qu’il constitue une publicité vivante pour le respect d’un équilibre alimentaire somme toute facile à atteindre pour qui n’a pas pour profession de regarder la TV afin de constater ce que tout le monde sait déjà.


Casimir.gif  Portail de la télévision



Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia