Guide des bonnes manières

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Bonjour, je suis Nadine de Rothschild.

221590-nadine-de-rothschild-637x0-2.jpg

Kikoo cé mwa Nadin.

Vous êtes certainement au courant du fait que je suis l’ambassadrice des manières et de la politesse à la française, un art trop souvent décrié notamment depuis que nos Miss sont sponsorisées par Entrevue, que notre Président agresse de jeunes paysans communistes fougueux au salon de l’Agriculture et que l’incivilité de nos braves chanteurs de variété Française les poussent non seulement à garder leur casquette en public, mais aussi à utiliser le mot « poucave ».

N44668189641 6092.jpg

Le dérivé Serbo-Chti « Poukave » est également visé par ces remontrances.

Je suis donc ici pour vous inculquer les règles d’usage dans la haute société, la France d’en-haut quoi. Après tout, même de braves vauriens tels que vous peuvent un jour finir par gagner au loto, ou juste vouloir bien se tenir en société, qui sait. Ce guide est pour vous tous.

Salutations

Lorsque l’on entre dans une pièce où il y a des gens, dire bonjour est la moindre des politesses. Même s’il s’agit de bande de cons, ou pire, de votre petite amie.

Entre hommes

À faire : En général, si vous êtes un homme et que vous souhaitez en saluer un autre, un geste, serrer la main, s’accompagne de paroles adaptées. S’il s’agit d’une première rencontre, on pourra dire : « Enchanté », « Ravi de vous rencontrer », avec un air hypocrite, ou tout simplement annoncer son nom : « Bonjour, Julien Hanqui », dans le cas où vous vous nommeriez effectivement Julien Hanqui. Dans le cas contraire, remplacez Julien Hanqui par votre propre nom.

La petite touche raffinée de Nadine (c’est moi lol) : Vous pouvez également nommer votre interlocuteur, si vous l’avez déjà rencontré auparavant, cela créera tout de suite une relation tacite entre vous. Évitez par contre de tenter un nom au hasard si vous ne connaissez pas la personne que vous saluez, cela peut-être considéré comme une marque de mépris. Exemple : Un « Salut Ducon Lajoie ! » alors qu’il se nomme Patrick Laverne lui donnera un apriori négatif sur votre personne.

À éviter : lorsque vous serrez la main, il ne sert à rien de faire un concours de force en broyant celle de votre interlocuteur d’un air fier. Certes, vous lui aurez prouvé que vous êtes le plus puissant, mais plus personne ne se soucie de cela depuis le Moyen-Âge, et les Jeux d’Intervilles. En outre, les chorégraphies de salut couramment pratiquées chez les jeunes gens à casquette, accompagnées d’un dédaigneux (mais surtout grammaticalement incorrect) « Wesh gros, bien ou bien ? », sont à éviter absolument, car trop informelles.

Vous n’avez donc rien retenu, jeune homme à l’accoutrement primitif ?

Homme/Femme

À faire : À moins que vous ne soyez un rustre taliban à l’islamisme exacerbé et à la barbe drue, vous aurez, lors de n’importe quelle situation de la vie quotidienne, à saluer des femmes. Les salutations entre hommes et femmes sont agrémentées d’un geste supplémentaire : faire la bise. Il n’est pas anormal de serrer la main à une femme, mais un homme embrassera plutôt sur chaque joue une femme qu’il connaît : parent, collègue, amie ou prostituée. Le nombre de bises à effectuer dépend selon l’endroit d’où vous venez. Ce rituel provoque quelquefois des hésitations, ou même des mines embarrassées : certaines personnes prolongent en effet jusqu’à trois, ou quatre bises, embrassant ainsi dans le vide si vous vous êtes déjà retiré. Si c’est le cas, ne vous targuez pas d’un « Ah ah ah, comment t’as eu l’air trop con(ne) ! » en le(la) montrant du doigt. Recommencez simplement avec un nombre de bises convenu.

La petite touche raffinée de Nadine (c’est re-moi ptdrrr ) : La bise s’accompagnera généralement d’un sourire poli à destination de la femme. Vous lui renverrez ainsi l’image de quelqu’un de sympathique. L’embrasser avec la même mine renfrognée que si on vous forçait à lécher le postérieur d’une vache souffrant de gastro-entérite la mettra mal à l’aise, ce qui n’est pas le but recherché.

À éviter : La bise doit rester le plus informel possible, et n’a aucune connotation sexuelle. Ainsi, pas question de lui lécher les joues comme vous lècheriez un Cornetto à la vanille ou même un timbre. Un frottement des joues, voire une délicate apposition de vos lèvres, cela est amplement suffisant. À la rigueur, si vous sentez réellement une terrible excitation vous gagner, imaginez que la femme en face de vous est celle-ci :

Mochiste2.gif

Une femme pas vraiment excitante, bien que souriante.

Puis retenez-vous de vomir.

Entre femmes

Pareil qu’au-dessus, mais c’est plus sexy !

24675 93116402 lesbienne H121428 L.jpg

« Hummm, dis-lui bonjour ouais SALOPE ! », affirmera à ce propos le lecteur inconnu de cet article en tenant frénétiquement un bout de sopalin.

Le vouvoiement

Alors là attention, c’est très important !

Mais assez chiant à expliquer, donc je passe à la partie suivante.

Être reçu

Cadeaux & Compliments

Lorsque vous êtes invité quelque part, pour une soirée mondaine, un cocktail, un repas, voire un gangbang, il faut aussi respecter un certain code de conduite, afin de montrer votre meilleur visage et faire bonne impression. Ne pas arriver les mains vides est nécessaire. Le choix du cadeau doit être de bon goût : un camembert ? C’est un cadeau moche et très malodorant. Un pneu ? Votre hôte ne saura pas quoi en faire. Des vis ? Idem, à moins qu’il en ait réclamé.

090728104840812045.jpg

Ces sous-vêtements ne sont pas un cadeau adapté, bien que très seyants.

Ensuite, durant les conversations qui émailleront votre soirée, sachez placer des compliments à l’égard de vos interlocuteurs. Mais attention, ceux-ci devront être choisis avec soin et utilisés avec parcimonie. Si par exemple votre hôtesse vous dit modestement : « Mon fils travaille moins bien que le vôtre », ne répondez pas : « Oui peut-être, mais son foutre est meilleur. » Les éloges de ce type ne font que rarement plaisir à une mère chrétienne, et de plus, vous passerez pour une personne grossière et incestueuse. Penchez plutôt pour des compliments sur la décoration, la nourriture, les boucles d’oreille et les vêtements ; bref, tout ce dont vous n’avez rien à cirer. Vous pourrez ainsi mentir aisément : « J’adore vos rideaux, ils donnent un style Shabby Chic à l’ensemble de la pièce. C’est un régal, et une nouvelle preuve de vos goûts raffinés en matière de décoration », alors que vous vous demandiez quelques instants plus tôt si ces immondes étoffes étaient en papier crépon, et si leur couleur fade était due à l’imagination débordante d’un fabricant de nappe daltonien. De plus, vous avez utilisé l’expression « Shabby chic » qui montre que vous vous y connaissez beaucoup et que vous savez de quoi vous parlez, ce qui n’est pas le cas évidemment, mais renforcera le bonheur de la personne en face de vous. Si vous choisissez d’employer des métaphores pour étayer vos propos élogieux, choisissez vos images avec précaution, en restant dans les limites de la bienséance. Évitez ainsi les comparaisons sujettes à controverse, telles que : dur comme ma bite, rond comme mes couilles, mouillé comme ma chatte, et autres expressions qui ne sont pas admises par le dictionnaire de l'Académie Française.

TEST

Déterminez dans la liste ci-dessous ce qui est acceptable (sigle OK) et ce qui ne l’est pas (sigle PAS OK, attention, ne confondez pas, chenapans !) :

  • « Vous êtes joliment coiffée aujourd’hui, on dirait un véritable renard vivant sur votre tête » : OK – PAS OK
  • « Vous sentez admirablement bon. Cela me fait penser au parfum d’un jardin de roses au printemps » : OK - PAS OK
  • « Vous sentez admirablement bon. Cela me fait penser au parfum d’un sanglier piétinant un jardin de rose au printemps » (Attention au piège, lisez attentivement) : OK - PAS OK
  • « Votre tenue est tout à fait charmante, vous avez l’air d’une gravure de mode »: OK - PAS OK
  • « Votre tenue est tout à fait étonnante, vous avez l’air d’une grosse pute » : OK - PAS OK
  • « Votre plat est délicieux ! Bien meilleur que dans la plupart des restaurants 3 étoiles que je fréquente, c’est dire ! » : OK - PAS OK
  • « Hé mad’moiselle, t’es bonne comme Megan Fox, ça te dirait que j’te fasse le cul ? » : OK - PAS OK
  • « On se sent bien chez vous, et votre accueil chaleureux est digne des plus conviviales soirées mondaines chez Patrick Juvet » : OK - PAS OK
  • « Jolies vos boucles d’oreille. Ce rouge de Tampax usagé met bien en valeur votre teint, vous resplendissez » : OK - PAS OK
PatrickJuvet.jpg

Pour information, c’est lui Patrick Juvet, avec son slim, sa crinière pleine de poux et son air inspiré.

PatrickJuvet.jpg

« Apprends les drapeaux avec Patrick », éditions Gallimard

SOLUTION
  • « Vous êtes joliment coiffée aujourd’hui, on dirait un véritable renard vivant sur votre tête » : OK – PAS OK Explication : Un renard est un animal aussi moche que fourbe, il serait donc possible qu’elle s’offusque.
  • « Vous sentez admirablement bon. Cela me fait penser au parfum d’un jardin de roses au printemps » : OK - PAS OK Explication : Très bien, c’est même romantique. « Prends-moi sauvagement derrière le paravent », pourrait-elle répondre.
  • « Vous sentez admirablement bon. Cela me fait penser au parfum d’un sanglier piétinant un jardin de rose au printemps » (Attention au piège, lisez attentivement) : OK - PAS OK Explication : Très bien, c’est même romantique. « Prends-moi sauvagement derrière le paravent en poussant des hurlements de goret en rut ! », pourrait-elle répondre.
  • « Votre tenue est tout à fait charmante, vous avez l’air d’une gravure de mode »: OK - PAS OK Explication : Une gravure, ça se fait en tapant au burin dessus. Vous croyez vraiment que les femmes aiment qu’on les saccage à grands coups de marteau ?
  • « Votre tenue est tout à fait étonnante, vous avez l’air d’une grosse pute » : OK- PAS OK Explication : Au contraire de la précédente formulation, et bien que le terme témoigne d’une légère incivilité provocante, une péripatéticienne a l’avantage d’attirer nombre d’hommes. Le rêve de chaque femme en somme.
  • « Votre plat est délicieux ! Bien meilleur que dans la plupart des restaurants 3 étoiles que je fréquente, c’est dire ! » : OK - PAS OK Explication : Ce n’est pas votre hôte qui a cuisiné, mais le traiteur qu’il a réservé pour l’occasion. Il se peut donc qu’il éprouve un sentiment de honte, de culpabilité, voire même qu’il vous insulte. À éviter donc.
  • « Hé mad’moiselle, t’es bonne comme Megan Fox, ça te dirait que j’te fasse le cul ? » : OK - PAS OK Explication : Beaucoup trop informel ! Bien que la comparaison soit bien choisie, Megan Fox étant en effet très séduisante, le reste du vocabulaire employé est grossier.
  • « On se sent bien chez vous, et votre accueil chaleureux est digne des plus conviviales soirées mondaines chez Patrick Juvet » : OK - PAS OK Explication : Les soirées gays sont réputées dans ce genre de milieu. Votre interlocuteur sera ravi.
  • «  Jolies vos boucles d’oreille. Ce rouge de Tampax usagé met bien en valeur votre teint, vous resplendissez » : OK - PAS OK Explication : Un Tampax usagé, c’est dégoûtant voyons !


Anecdotes et autres malices

Conversation1.jpg

Une conversation, c’est comme ça. Vous n’êtes cependant pas obligés d’utiliser le réseau ferroviaire, n’importe quel endroit convient.

Lors de conversations, il peut vous paraître nécessaire de raconter quelques anecdotes. Cela égaye généralement les conversations, et pour peu qu’elles aient été soigneusement choisies, elles renverront de vous l’image de quelqu’un qui a une vie trépidante, qui vit des situations intéressantes et amusantes. Vous pouvez également arranger le cours de vos récits pour tenir le beau rôle, ce qui est plutôt pratique. Parlez donc de la fois où vous avez fait de l’escalade sur l’Everest, ouvert une crèche à Outreau, raconté des histoires drôles à des enfants défavorisés mais néanmoins joviaux tels une meute de loutres regardant un four micro-ondes,... Retenez toutefois que votre anecdote devra être choisie en fonction du sujet de la conversation. Exemple :

La personne qui vous parle en grignotant des chips à l’oignon : Le réchauffement climatique est une réalité, vous voyez bien qu’il n’y a plus de saisons ! Et ces tempêtes, ces tsunamis et tout, c’est la preuve !
Vous : Je suis bien de votre avis, il est temps que l’espèce humaine se rende compte de son influence néfaste et réagisse.
La personne qui vous parle et qui pue de la gueule : Bien sûr, à ce titre, la montée en puissance de l’écologie sur l’échiquier politique est une bonne nouvelle.

À ce moment-là, plusieurs choix d’anecdotes sont possibles pour vous :

Karel van de Woestijne.png Le lecteur de cet article dit :
Tiens, en parlant d’écologie, j’ai créé une association protégeant les taupes naines arboricoles du massacre qu’elles subissent dans certaines régions reculées du monde, telles que le Lesotho ou le Vaucluse. Que dirais-tu de nous rejoindre ?


C’est très bien ! Vous passez pour une personne civilisée, et soucieuse du monde qu’elle laissera à vos enfants. De plus, si vous avez menti, le sujet parait tellement assommant que votre interlocuteur refusera poliment.

Par contre, ceci est un exemple-type à ne pas faire. Vous parlez en effet de votre anus et de vos excréments, ce qui est très dégoûtant. Maintenant que vous maniez l’art de l’anecdote avec brio, il est temps de s’attaquer au niveau supérieur : les blagues. Votre but sera désormais de détendre l’atmosphère en provoquant des tonnerres de rire. Tout comme la chasse à courre et le sexe extraconjugal, l’humour est très apprécié dans les soirées de ce type. L’assistance appréciera ainsi votre compagnie, et vous serez sûrement invité de nouveau, ce qui est le but de ce guide non ? Hihihi (rire espiègle de Nadine)

1066586 detail popup.jpg

Qu’est-ce qu’on se marre avec Nadine !

1066586 detail popup.jpg

Note de Nadine : Içi, je joué à kachkach xD lol !

Essayez donc de vous abstenir de poser des devinettes du genre : « Quelle est la seule partie d'un légume qui ne passe pas à la moulinette ? La chaise roulante. », surtout si un tétraplégique est présent. Cela mettrait tout le monde mal à l’aise, ce qui n’est pas le but recherché. Autres sujets de blagues à éviter : les Juifs, le sexe avec des animaux, Nicolas Sarkozy, le fist-fucking, les riches, le vomi, le sang, Marc Dutroux, l’urine et les urètres en général. Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive, donc prenez garde.

Comportements

Floo 454.jpg

Le comportement d’un extrait de dichlorosulfite de potassium dans un milieu électromagnétique limité en anions.

L’usage est d’agir avec le plus de retenue, de discrétion et de tact possible. Vous devez vous fondre dans la masse afin de pouvoir briller de par votre conversation, grâce à nos conseils précédemment développés.

Question.png
Saviez-vous que...
Un individu dit « maniéré » n’est pas nécessairement quelqu’un qui a de bonnes manières. Il s’agit en effet plus généralement d’une tafiole.

En devisant gaiement avec les autres convives, évitez de jouer les donneurs de leçons. En plus d’être très désagréable pour la personne concernée d’être jugée ainsi, cela pourrait faire fuir les gens. Ainsi, par exemple, si une dame refuse de s'asseoir, même après que vous l’eussiez galamment invitée à le faire, ne lui donnez pas de conseils sur le danger de se faire enculer par un maladroit. Privilégiez une tirade élogieuse sur sa santé physique, et la forme olympique qu’elle semble avoir. Il peut également vous arriver d’avoir une envie pressante, ces besoins sont en effet naturels. Si cela survient, ne vous pliez pas en deux au milieu des convives, hurlant à qui veut l’entendre « Où sont les WC siouplé ? Car il se trouve que, bien malgré moi et prenez-en pour preuve mon air sincèrement désolé, j’ai grave envie de chier !  ». Les gens aiment généralement mieux rester dans l’ignorance concernant les détails qui vous poussent à adopter la démarche d’un canard sodomite en répandant aux alentours l’odeur suave de vos flatulences que vous tentez pourtant d’empêcher en vous incorporant une main dans la raie. Tenez-vous le pour dit.

À table

Attention, le repas est un temps où les qualités de savoir-vivre et de politesse de chaque individu sont largement testées. Les invités autour d’une table mangent, mais se parlent aussi, s’observent, s’écoutent sur une période qui peut souvent durer plus de deux heures, soit approximativement autant que l’accouchement d’une mignonne maman hérisson. Mais on s’en fout. Très bon exemple d’anecdote ceci dit. Deux heures, c’est aussi le temps que vous avez mis à vous retirer cette lampe de poche du trou de balle la dernière fois. Très mauvais exemple d’anecdote ceci dit.

Tilapin.jpg

Une mignonne maman hérisson, déguisée en lapin.

À table, une multitude de règles existent, et puisqu’il vous sera impossible de toutes les retenir, vous trouverez ci-après une liste des points les plus importants pour bien figurer :

  • Ne pas parler la bouche pleine ;
  • Fermer la bouche en mangeant ;
  • Ne pas péter, ni roter, ni cracher sur les gens ou bien dégobiller sur la nappe ;
  • Ne pas poser ses coudes sur la table ou sur votre voisin(e) ;
  • Ne pas poser non plus ses couilles sur la table ou sur votre voisin(e) ;
  • Ne pas vous écraser une poignée de fraises entre les jambes pour aller ensuite montrer à tout le monde que vous avez vos règles. Et ce d’autant plus si vous êtes un homme.

NON ! Vouloir vous resservir est acceptable, et cela peut même faire plaisir à la cuisinière, ce n’est pas le problème. Simplement, lorsque vous ne connaissez pas le nom du plat, évitez les tentatives hasardeuses. Il en va de même pour « cette tambouille », ou alors si vous dites « c’est bien bon ce pâté ! » en mangeant un foie gras à 200 euros les 100 grammes.

Il faut surveiller votre langage, ici plus qu’ailleurs puisque vous serez écouté plus attentivement, voire scruté, observé. En effet, un repas sans conversation, c’est comme une omelette sans œuf ou un métro sans manouche guitariste à l’odeur corporelle aussi prononcée qu’âcre : ça n’existe pas ! Veillez donc à ne pas offusquer, dégoûter, vexer, gêner ou insulter les convives. Agrémentez vos propos de quelques phrases-types du genre « ce mets est exquis » ou « c’est un véritable délice », même si vous ne comprenez pas ce que cela signifie.

Exemple : si vous trouvez un cheveu suspect dans votre soupe, ne dites pas : « Oh regardez, un poil de cul ! ». Préférez une fine galéjade, du genre : « Dites donc, en voila un vermicelle bien étrange ! Hu hu hu ». Le « Hu hu hu » final étant le rire par lequel vous vous efforcerez de clore votre intervention.

Galanterie

Dans les gestes

La galanterie est la fierté française, le fleuron de notre image si romantique à l’étranger. Tiens un exemple, pourquoi pensez-vous que j’ai épousé mon mari ?

Karel van de Woestijne.png Le lecteur de cet article dit :
Pour les thunes.



...

Enfin, ce que je voulais dire, c’est que la galanterie vous permettra d’être une personne raffinée, et d’ainsi vous attirez les faveurs de nombreuses demoiselles de bonne fréquentation. Premièrement, je suis en faveur de la coutume qui veut qu'un homme puisse prendre l’initiative de baiser la main d'une femme la première fois qu'il la voit. En effet, il faut bien commencer par un endroit quelconque, et la main, c’est quand même nettement plus classieux que les mollets ou les seins. Ensuite, notez que la galanterie s’exprime dans toutes les circonstances de la vie : un homme galant ouvrira la porte à une femme pour la laisser passer devant lui.

À la gare, à l’aéroport, c’est l’homme qui se charge des bagages lourds, il aidera à monter les valises d’une femme, à les placer dans le compartiment d’un train. De même, l’homme sert à boire à la femme qui l’accompagne, lui offre les plats en premier, paie l’addition au restaurant, l’aide à enlever son manteau, lui ouvre la portière de la voiture, etc.

Mouais...

Karel van de Woestijne.png Le lecteur de cet article dit :
Est-on obligé de sortir avec une femme manchot, aveugle, tétraplégique, ou les trois en même temps pour appliquer ces conseils ?


Non bien sûr. Chaque femme, même bien portante, doit être traitée avec la même déférence.

Mise en pratique

Allez, pour finir voyons comment vous vous débrouillez en société, dans des situations ou un faux pas peut si vite arriver :


Manière BD 01.png

Alors, que lui répondez-vous ?


Manière BD 02.png

Aie, grave erreur ! Lui rire au nez en lui disant ses quatre vérités est certes honnête, mais vous vous devez de préserver la personne en face de vous lors de telles situations. Évitez donc les insultes.


Manière BD 03.png

Holà là, ce n'est pas beaucoup mieux ! Un gentleman ne doit jamais justifier un refus par un critère physique, qui le ferait passer pour quelqu’un de profondément superficiel, d'autant plus lorsqu'il est accompagné de son partenaire sexuel batracien.


La réponse adéquate était celle-ci : « Je ne suis pas attiré par toi de cette façon. »


Bon, je vous laisse une seconde chance :


Manière BD 04.png

Allez, la première chose qui vous vient à l'esprit ?


Manière BD 05.png

Et non, la voie de l'honnêteté est de nouveau à proscrire ! Cette affirmation est beaucoup trop directe, impolie, et ne vous causera que des déboires et coups de pied dans des endroits que la morale réprouve.


Manière BD 06.png

Bien vu le vouvoiement, mais attention ! Complimenter et vouloir toucher n’est pas la même chose. Retenez bien cette maxime : on ne touche qu’avec les yeux... et lâchez donc ce téléphone espèce de malpoli !


La réponse était : « Vous êtes vraiment ravissante. », facile non ?


Bon, je vous laisse un tout dernier essai vu ? Après je lâche l'affaire parce que franchement...

Voilà le topo : vous discutez d'une façon guillerette avec cette charmante enfant, quand soudain l'appel du trône se fait sentir, comment réagissez-vous ? Attention, dernière chance !

Femme à claque 3.png

Manière BD 07.png

Okay je vois, vous vous êtes définitivement irrécupérable. Vilain garnement !


Manière BD 08.png

Déjà mieux, mais mentionner les toilettes dans certaines situations peut se révéler désagréable, nous l’avons vu, pendant les repas par exemple. Et qui plus est un commandant de la marine ne se ballade pas la braguette ouverte, oui oui, c'est de vous que je parle !


Afin de conclure cet exposé, voici donc l'attitude parfaite à adopter dans cette occasion :


« Ma chérie, je m'absente un petit moment, et m'en vais de ce pas tendre la main à un ami proche que j'espère bien pouvoir vous présenter après le dîner... »

Conclusion

Bien que toutes les informations importantes soient écrites ici, je ne peux que vous conseiller d’acheter mon livre.

Dasnabedian-question.jpg

Un livre.

Ainsi, vous ferez une bonne action en permettant à une personne ayant beaucoup d’argent et ne manquant de rien de s’acheter quelques nouvelles paires de chaussures, et ça, ça n’a pas de prix... Enfin si, 29 euros à la FNAC.

Merci d’avance. lol

Qu'avez-vous pensé de notre guide des Bonnes Manières ?
 
338
 
152
 
105
 
40
 
19
 
28
 

Ce sondage a été créé le juin 24, 2010 09:12 et 682 personnes ont déjà voté.


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Des guides illustrés, sympas, pas chers et aux couleurs chatoyantes
 L'École de la vie dÉsencyclopédique
 Une source essentielle de fiches pratiques pour tous les singes lettrés dans tous les domaines, notamment la fiche toi-de-ma-gueule.

 Voir aussi : Guide zoologique


Partage sur...
wikia