Grosbill

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Un grosbill (ou gros bill, ou grôbill suivant le type de viol de l'orthographe que vous préférez) est un rôliste (un joueur de jeu de rôle, donc) plus misérable que les autres. Là où certains considèrent le jeu de rôle comme une activité de loisir, de coopération, voire, pour les plus ironiques, de société, le grosbill y voit une activité hautement compétitive où le but est d'écraser tout le monde, y compris ses alliés. En cela, il se rapproche d'ailleurs un peu d'un avocat ou d'un participant de la Star Ac', même si aucune personne normalement constituée n'accepterait de faire passer un grosbill à la télévision, sauf peut-être dans un reportage sur les méduses.

Bill-gates-mugshot.jpg

Un vrai gros, mais alors très gros Bill

[modifier] Habitat et comportement

[modifier] De fil en aiguille

Le grosbill, comme beaucoup de rôlistes, habite chez ses parents. C'est moins cher, le frigo est plein, le linge se lave tout seul, et les autres occupants de la maison n'appellent pas la police quand le grosbill joue avec ses camarades. Pardon, ils n'appellent plus la police. Un vrai grosbill a l'âge mental (son âge physique importe peu) auquel on tire les couettes des filles et on rigole en faisant pipi dans le petit bain, et complexe énormément sur tout: son physique, la taille et l'utilité de son sguège, sa vie sociale, son odeur corporelle ou son absence de talent. Mais, et c'est bien là ce qui différencie le grosbill d'un suicidé, le grosbill a des amis, ou du moins, il a un groupe de jeu de rôle qu'il retrouve plus ou moins régulièrement. Et même au sein de son petit univers, le grosbill est... un être à part. Exceptionnel, au sens premier du mot.

[modifier] The Power Creep

Le principe du jeu de rôles est de coopérer pour accomplir une tâche. Mais le grosbill, lui, ne l'entend pas de cette oreille. Son but est d'être le meilleur. Meilleur que les méchants, que les autres joueurs, meilleur même que le meneur de jeu (bon courage), voire meilleur que les créateurs du jeu car lui, il a mérité de gagner sans se fouler. C'est le seul moment où il se sent exister et compense pour sa misérable existence, comprenons-le ! Pour cela, le grosbill cherche donc le pouvoir absolu (absolu au sein du jeu, hein...). Il va donc exploiter les règles, les tordre, tourner, retourner et prendre par derrière sans lubrifiant pour créer un personnage abominable et surpuissant dont le but avoué est de tout niquer. Tout son argent de poche passe dans l'achat de suppléments de règles, dés qui roulent un peu mieux, crayons qui s'effacent facilement (pour corriger discretos une feuille de personnage) etc. La triche ouverte le répugne un peu, mais le grosbill n'est pas contre un peu de magouille discrète, sur le ton "pas vu, pas pris."

Judgedredd.jpg

Le grosbill a parfois un goût particulier pour le vestimentaire, mais bien idiot qui irait lui dire…

[modifier] Reconnaître un grosbill

Au sein d'un groupe de joueurs, le grosbill est parfois difficilement repérable. Certains indices peuvent attirer l'attention, cependant.

  • C'est le plus repoussant du groupe. Entre lui et le meneur de jeu, le choix est souvent difficile, mais laissez parler votre haut-le-coeur, et vous aurez déjà une piste (jaune, malodorante, et menant aux toilettes les plus proches).
  • Il a dix fois plus de dÉs que le reste du groupe de jeu réuni. Non seulement parce qu'il en lance plus, mais parce qu'il espère qu'on ne remarquera pas ses dÉs spéciaux.
  • Son personnage a un nom extrêmement créatif, genre Conan, Batman, Géant Vert ou Godzilla, peu importe le jeu auquel il participe. Le grosbill manque de talent pour tout sauf les chiffres tordus, et n'est pas à l'abri d'un plagiat en règle.
  • Là où ses potes trimballent J.R.R. Tolkien, Dan Simmons, Neil Gaiman ou des magazines d'histoire médiévale, lui a dans sa sacoche les comics Spiderman, des manga avec écolières à gros seins ou un best-of de Van Halen.
  • L'écoute. Si vous avez la patience d'assister à une partie, le Grosbill est le seul participant qui a réponse à tous les problèmes, souvent par une overdose de violence et une arrogance à faire pâlir Alain Juppé.
Elminster.jpg

Mais non, mon perso ce n'est pas Gandalf !

[modifier] Le personnage du grosbill

Un grosbill crée pratiquement à coup sûr un personnage très fort, endurant, rapide, beau comme un dieu et capable de tout faire, peu importe si ça semble logique ou pas. Et ce sens, le personnage est l'extrême inverse du grosbill lui-même, qui est bien souvent laid, incapable, physiquement pitoyable, et ça ne surprend personne. Il choisit ses capacités et son équipement non pas en fonction d'un concept, ou d'une histoire, mais en fonction de ce qui donne les meilleurs bonus. Ainsi, le grosbill aura, dans une partie de l'Appel de Cthulhu (un jeu se jouant au début du 20e siècle), un personnage ancien légionnaire très riche avec une connaissance encyclopédique des diverses mythologies et ayant ramené une mitrailleuse lourde et un téléphone portatif à pédale de ses expéditions dans l'Antarctique. Le grosbill résume souvent son concept de personnage par: "la réalité, je la prends, je la retourne et je l'encule".

Batman01.jpg

Le personnage d'un grosbill dans un jeu " années 1920 "

Batman01.jpg

Le personnage d'un grosbill dans un jeu " Moyen-âge "

On pourrait croire que le grosbill est un phénomène limité aux rôlistes. Hélas, trois fois hélas, d'autres branches ont pris exemple sur ce phénomène.

[modifier] Les grosbill de la vraie vie

Un grosbill de la vraie vie, c'est un peu le Blond de Gad Elmaleh: un mec (ou une fille) impeccable, parfait, le cul bordé de nouilles et horriblement irritant, même si on ne sait pas vraiment pourquoi. Certains grosbill sont plutôt sympathiques, d'autres pas du tout, mais un point les relie: malgré un prédisposition flagrante pour être en bas de l'échelle sociale (par exemple, nain), ils s'obstinent à gratter les sommets (par exemple, Président).

[modifier] Les gentils grosbill

Le gentil grosbill est la caricature du Blond. Sourire impeccable, naiveté à toute épreuve, chance de cocu, et talent à n'en plus finir. Il y en a partout. Vous savez, ce mec dans votre classe qui était cool, sympa, beau gosse et a eu son bac mention "fellation du jury" ? C'est lui. Le gentil grosbill est une espèce particulièrement dangereuse car il nous fait prendre conscience de notre propre bassesse et réveille en nous la jalousie primaire qui fait de nous des êtres humains. On invoque le destin, on dit qu'il a quand même ses défauts, que plus on monte plus on tombe haut, il n'empêche que nous donnerions tout pour être à sa place. Quelques gentils grosbill:

[modifier] Les méchants grosbill

Aaah, enfin une catégorie sur laquelle on peut cracher sans vergogne (quand ils ne s'en rendent pas compte). Là où le gentil grosbill a la décence de ne pas se rendre compte de ses qualités, le méchant grosbill, lui, les connaît et les affiche, s'en vante, et vous fait en permanence un gros FUCK de son majeur manucuré avec bague en or Cartier. On voudrait bien leur botter les fesses, mais on sait qu'on risque de se faire mal au pied, alors... Quelques méchants grosbill:

Vous remarquerez sans doute que beaucoup de méchants grosbill font de la politique. C'est très juste. Après tout, c'est un jeu de rôle comme les autres, où on peut écraser les personnages non joueurs comme les merdes qu'ils sont et tricher avec les règles impunément. Un terrain de jeu tout trouvé pour ceux qui sont sortis de la cave maternelle.

Conan1.jpg

En fait, c'est juste un politicien… dingue, non ?

[modifier] Les grosbill ninja

Vous croyez que c'était tout ? Eh non. Les vrais grosbill, les pire, les plus puissants de tous, sont tellement puissants qu'on en entend presque jamais parler. Bien souvent, ils rentrent dans la catégorie des méchants (sinon, ils auraient pas besoin de se cacher), mais à la différence du grosbill con de base, eux veulent surtout qu'on leur foute la paix et s'arrangent ainsi pour n'être connus de pratiquement personne. Citons en vrac:

  • le président du Fonds Monétaire International
  • les divers secrétaires d'État à la Défense
  • Dieu (vous remarquerez que même si ses ouailles crient très fort, lui ne dit pas grand-chose...)
  • les présidents des grands labels musicaux
  • le webmaster de Wikipédia
  • Bernard Madoff

[modifier] Que faire ?

Si vous croisez un grosbill, ayez pitié. Vous avez en face de vous un être seul, abandonné, et pas gâté par la nature. Dites-lui que son personnage est chouette, donnez-lui un paquet de Curly, et mettez un peu de curare dans son coca, sa mort sera rapide et sans douleurs. Le monde vous en sera reconnaissant.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia