Grégory Charles

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Gregorycharles.jpg

Un artiste complet !

Rester soi-même ? Musicien, danseur, acteur, chanteur, animateur de télé, directeur de chorale, concepteur d’émissions musicales, animateur de radio, pianiste de concert, juriste, enseignant, cuisinier, avocat, dictateur, mère au foyer, fédéraliste, technicien en laboratoire, chauffeur de train, chimiste, historien, magicien, ballerine, braconier, vendeur de drogue, gardien de sécurité, Juif, éducateur en garderie, machiniste, banquier, vendeur chez Sears, psychologue, orthopédagogue, mercenaire, hypnotiseur, médium, ex-soldat, philosophe, cocher, clown parachutiste acrobate, concepteur de ballons gonflables, potier, doubleur vocal de Columbo, berger de brebis à temps partiel, membre actif des Scouts de Laval, empereur cosmique, peintre de nombrils de victimes d'accidents de camions et de trotinettes, philatéliste endurci, moine tibétain, producteur de cire pour dents de morse, prospecteur, missionnaire, lécheur d'enveloppes chez Postes Canada, ambassadeur du Groenland, adepte de luthomiction, professeur de gardiens avertis, harponneur de loutres, scalper, compositeur de Paganini, Vivaldi et de Carmen Campagne (on reste dans le même domaine), pyromane, éleveur de lamas en haute altitude chilienne, guide touristique en Gaspésie, guide alpin, vidangeur industriel, archéologue, sherpa, gynécologue pour personnes âgées, lutteur sumotori, marsouin, mascotte, chauffeur de zamboni, concepteur d'origamis, brigadier, négociateur d'otages turcs, coureur des bois, baleinier, Tsar, seigneur de guerre, océanographe, émir arabe, esquinteur de chapeaux melon, ferreur de chevaux, troqueur de chameaux, cueilleur de pommettes, emballeur chez Provigo, nécropédophile, pompier en banquise, statiticien de la NASA, raëlien, fruitier, dépeceur de bison, aumonier, bijoutier, concepteur de coton ouatés avec des loups et des tigres blancs dessus, défenseur des droits des pharmaciens borgnes et unijambistes de Terrebonne, redneck, pivoteur de mongolfières, artilleur de brouettes blindées, rhodopachydermoscope (syndrome de voir des éléphants roses), scatophile de chèvres en rut, orchimalacique permanent, compositeur de chants grégoriens et autres...

Il est aussi multilingue, multiculturel, multiracial, multisoupapes, multiluminaire, multimillionnaire. Il est né à Drummondville d’une mère québécoise de souche canadienne-française ascendant montagnes Rocheuses, blanche comme un drap, francophone, formée à la musique classique et au satanisme, toute petite, mais «superorganisée», et d’un père trinidadien, noir comme le poêle, anglophone, «très grand et très relax, car toujours défoncé à la méthamphétamine», philosophe grec et féru de jazz pour malentendants. Musicien accompli dès l’enfance, Gregory se produit pour les invités de ses parents pendant leurs réceptions échangistes du samedi soir, ignorant ce qui l’attend à la fin de la soirée. Car, s’il est professeur d’histoire et directeur de chorale le jour, il fait exploser un public fou de soul, de gospel et de chansonnettes la nuit, dans son accoutrement de drag queen qu'il a lui-même confectionné (de ses blanches mains, quoi !). Son intensité sur scène est telle qu’il s'est récemment pété sa petite gueule de parvenu lors d'une chute à la fin de la première partie de son happening autobiographique nombriliste "Noir et Blanc" (prix du moins pire spectacle canadien de l’année) au Centre Bell, à [Montréal].

Il a accompagné Luciano Pavarotti dans sa loge lorsqu’il était jeune choriste, joué comme pianiste concertiste avec les principaux orchestres symphoniques du Canada et dans de nombreux bars gay, chanté l’opéra dans Marie Carmen et Toscane, fait une (sans doute très pénible) tournée mondiale d’un an avec [Céline Dion], mémorisé les mélodies et paroles d’un millier de chansons plates – dont 150 en chinois ou en japonais (imaginez). Aujourd’hui, il s’apprête à étendre sa conquête musicale aux [États-Unis], à la [France], à l’Asie, au [Canada] anglais (comme s'il y avait un Canada français, tiens), ainsi qu'à la planète Mars et ses satellites Phobos et Déimos. Demain, ben on verra - probablement Jupiter et Pluton.

Il a déjà été francophone, mais maintenant il est devenu un véritable chanteur pop anglais qui s'envoie des putes entre deux lignes de coke.

référence: http://www.selection.ca/mag/2006/03/gregory_charles.php

Les débrouillards

  • Il aurait déja mélangé du sel dans de l'eau.
  • Lors d'une expérience qui nécessitait une plaque chauffante, il se serait brûlé 2 phalanges ainsi que la vulve.
  • Lors d'un reportage sur le réchauffement de la planète, il aurait voulu dire le mot "forêt", mais il aurait dit "Bethléem" ainsi que "ASV PLIZZZ"
  • Pendant un sketch, les aisselles de gregory seraient tombées sur le sol, causant ainsi un malaise sur le plateau.

Depuis son accident

  • Il est déconseillé de lui tordre le bras en lui serrant la main comme simple plaisanterie.
  • Depuis que Grégory Charles s'est cassé le bras, il y aurait une rumeur selon laquelle il aurait le pouvoir de diriger les astres d'un simple mouvement du poignet.
  • Il n'a plus de douleur urinaire.
  • Il aurait changé sa page d'accueil internet pour mettre ça
  • Il aurait mangé 8 fois des betteraves.
  • Il ne jouit plus autant des joies de la masturbation, et a d'ailleurs dû devenir ambidextre.

Ce qu'il aime

Ce que Gregory aime ? C'est bien simple !

  • Les beignes de chez Dunkin'Donut
  • Se faire des masques de beauté à base d'algues
  • Se mettre de la poude à bébé dans son speedo
Qu'avez-vous pensé de l'article "Grégory Charles" ?
 
55
 
6
 
11
 
6
 
10
 
7
 

Ce sondage a été créé le septembre 20, 2007 17:32 et 95 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia